Attentat : Etranges révélations sur l’explosion au Stade de France

Retour sur l’histoire :

« Kamikazes » du Stade de France : le témoin-clé avait été pistonné par le pouvoir socialiste

Exclusif. Panamza s’est procuré un courrier de 2014 adressé par le député PS Olivier Faure à Christian Eckert, secrétaire d’État au Budget, en faveur de Bley Mokono, premier «témoin miraculé» des attentats du 13 novembre.

Souvenez-vous : le 3 mars, Panamza publiait une enquête consacrée aux protecteurs haut-placés (François Hollande, Manuel Valls, Claude Bartolone, entre autres) du premier « témoin miraculé » des évènements survenus le 13 novembre dans l’agglomération parisienne : Bilal Bley Mokono, 39 ans, « conseiller technique » au ministère de l’Intérieur depuis janvier 2016.

Le 19 mars, au lendemain de l’annonce de l’arrestation de Salah Abdeslam, le « rescapé » a été sollicité par France 2, France 3, BFM TV et I-Télé pour faire connaître, la démarche ostensiblement boîtante (comme l’ont souligné des internautes sceptiques), son « soulagement ».

 

Deux jours plus tard, il était de nouveau invité par la chaîne BFM TV, au micro de Nathalie Lévy, pour dénoncer les « lourdeurs administratives » endurées par les familles de victimes.

Le 23 mars, il affirma au Parisien -premier média à l’avoir complaisamment exposé, dès le 14 novembre- un propos inédit : il aurait non seulement été le seul témoin à avoir vu -avant les explosions- deux des trois « kamikazes » présumés mais, nouvelle allégation, leur chauffeur Salah Abdeslam.

« J’ai raconté ça aux policiers quand j’ai été entendu.

L’un d’eux m’a dit :ferme les yeux et balaie la scène dans ta tête.

J’ai revu cette voiture noire et le regard de l’homme maghrébin qui était dedans.

Pour moi, c’était Salah Abdeslam »

Depuis le retour médiatique de Mokono, Panamza a obtenu auprès d’une source de nouveaux éléments d’information au sujet de ce personnage influent et redouté dans le Val-d’Oise, à la fois proche des barons socialistes et de l’opposition iranienne adoubée par l’axe Washington-Tel Aviv.

Le 26 juin 2014, le député PS Olivier Faure (proche de François Hollande) a adressé une lettre à Christian Eckert, secrétaire d’État au Budget. La requête singulière du parlementaire en une phrase manuscrite : « Merci de regarder ou faire regarder ce que tu peux faire pour aller vers la mise en place d’un échéancier ».

POUR CEUX QUI N’ONT TOUJOURS PAS COMPRIS POURQUOI NOUS AVONS DES ATTENTATS.

http://img.over-blog-kiwi.com/0/93/15/98/20160323/ob_d49f29_daesh1.jpg

Pour ceux qui n’ont toujours pas compris que l’internationalisation du terroriste est une réalité qui nous rattrape à Paris, à Londres, à Bruxelles, à Berlin, à Moscou… Mais aussi en Afrique, en Asie partout. Cela n’a rien à voir avec l’internationale communiste de Staline, non, non, c’est bien pire et nos gouvernements en sont les premiers responsables.

Nous vivons une nouvelle guerre de « religion » ou plus tôt une guerre menée par une secte religieuse extrémiste, les salafistes wahhabites contre tous les mécréants. Des mécréants que nous sommes tous à leurs yeux, musulmans inclus.

Une secte soutenue par les monarchies du Golfe, les détenteurs des plus grandes réserves de pétrole de la planète. Ceux qui soutiennent le dollar américain, un soutien indispensable pour les Étasuniens et la haute finance anglo-saxonne, ils en sont totalement dépendants.

Le monde occidental est complètement figé et nos gouvernements continuent à faire des courbettes devant leurs pétrodollars.

Une coalition internationale qui a fait le choix délibéré d’armer et de former ces fanatiques religieux afin de déstabiliser toute une région, de renverser un gouvernement pro iranien et pro russe, détruire un état sous le prétexte de renverser le gouvernement syrien de Bachar El Assad et surtout d’imposer l’approvisionnement en Gaz de L’Europe par un oléoduc en provenance de l’Arabie Saoudite et du Qatar en lieu et place du projet Bachar El Assad , le projet syrien de construction d’un autre oléoduc qui cette fois partait de l’Iran, ennemi juré des États-Unis.

Le choix avoué des états unis de couper l’influence économique grandissante de la Russie sur l’Europe et surtout sur l’Allemagne, le choix de couper l’approvisionnement du Gaz de la Russie en passant par l’Ukraine. En fomentant un coup d’état fasciste en Ukraine qui a plongé la région dans une guerre civile atroce. Le choix délibéré de créer un cordon sanitaire entre l’Allemagne et la Russie.

Aujourd’hui on voit comment monsieur Poutine à déjouer les manipulations étasuniennes et retourner à son avantage toutes les agressions et provocations de la coalition internationale. Comment il a pu retourner la Turquie et la faire adhérer à ses plans d’approvisionnement en Gaz de l’Europe.

Aujourd’hui nous sommes devenus totalement dépendants de la Russie.

Une coalition qui a raté tous ses objectifs et qui s’enfonce dans d’horribles manipulations médiatiques pour masquer ses incompétences, ses mensonges, ses erreurs.

Une coalition internationale qui a fait le choix de soutenir les fascistes ukrainiens, de les armer et de les former.

Des choix qui ont conduit le monde à connaître 5 ans de guerre en Syrie et ce n’est pas fini, une guerre aux portes de l’Europe en Ukraine, des millions de déplacés, des centaines de milliers de réfugiés, des centaines de milliers de morts… Et surtout à connaître l’internationalisation du Terrorisme religieux salafiste.

Le risque est grand de connaitre une radicalisation des communautés exacerbée par une misère grandissante et par la pauvreté ambiante imposée par les mesures d’austérité sans fin du système néolibérale. Un système néolibéral imposé par l’Union Européenne et les fonds de pension allemands. Une Union européenne qui est aujourd’hui rien d’autre que l’empire Allemand rêvé par Adolf Hitler et réalisé par Angela Merkel avec la complicité de nos gouvernements.

Une Allemagne qui impose ses diktats à toute l’Union européenne et plus précisément à toute la zone Euro.

En France c’est : Un million de pauvres de plus en dix ans

Comprendre comment les intégristes salafistes se sont insinués depuis plus de 40 ans dans nos communautés dans notre société occidentale est un des enjeux majeurs de notre Avenir à court terme. Ils prêchent leur idéologie moyenâgeuse et radicalisent nos jeunes, nos enfants. Daesh n’a plus qu’à récolter le fruit de leurs prêches.

http://www.rtl.be/…/mise-en-garde-internationale-la…

« DES GROUPES INSTAURENT LA LOI RELIGIEUSE »

L’ASL est très vite dépassée sur le terrain par des groupes islamistes comme l’« État islamique » (EI ou Daech) ou l’Armée de la conquête (Jaish al-Fatah), coalition formée sur les conseils des Saoudiens et des Turcs en 2013, regroupant des forces aussi violentes que Ahrar al-Cham, Front al-Nosra (filiale syrienne d’al-Qaida et qui s’appelle maintenant Fatah al-Cham), Djaich al-islam (armée de l’islam), Jabhat al-Chamia (Front du Levant), ceux-là mêmes qui ont été défaits à Alep et qui contrôlent encore Idlib et sa région… Une coalition présentée alors par ses parrains turcs et arabes comme une alternative sunnite à Daech et acceptable par Washington et ses alliés. Et qui dans les régions que cette coalition contrôle allait très vite instaurer la loi religieuse, imposer le niqab aux femmes et même aux filles dès l’âge de 10 ans. Dès lors, comment peut-on croire un instant que ces forces, une fois renversé le régime dictatorial de Bachar, vont respecter la démocratie, les libertés, les droits des femmes et des minorités alaouite, chiite, druze et chrétienne ? »

http://www.humanite.fr/le-choix-de-militariser-la-revolte…

Tant que nous n’aurons pas pris conscience de cette réalité, nous continuerons à en subir les conséquences.

Jacques Jordens

Gros coup de colère d’un citoyen Belge lucide. (False Flag) attentat commis sous fausse bannière.

Cette vidéo remonte au mois de juillet 2016 et fait suite au terrible attentat qui s’était déroulé à Nice.

Ce citoyen n’a pas peur de la froideur et même de la violence des mots qu’il emploi. Ce citoyen éveillé est tout simplement en colère et la magie du net lui permet de partager son émotion.

Donc attention à la dureté des propos.

Stéphane Guibert / Finalscape

Une affaire de passeports : Etranges similitudes lors d’attentats

  • Attentats du 11 septembre 2001, on retrouve le passeport de Satam Al Suqami.
  • Attentat Charlie Hebdo 7 janvier 2015, une carte d’identité au nom de Saïd Kouachi a été retrouvée à l’intérieur d’un véhicule.
  • Attentats de Paris 13 novembre 2015, découverte d’un passeport syrien aux abords de l’établissement le Bataclan.
  • Attentat de Nice 14 juillet 2016, on retrouve les papiers d’identité d’un Franco-Tunisien à l’intérieur du camion qui a foncé dans la foule.
  • Attentat de Berlin 19 décembre 2016, la police allemande a retrouvé des papiers d’identité à l’intérieur du camion qui a également foncé dans la foule.