Politique : Rapide coup d’Œil sur celles et ceux qui ont ou qui soutiennent Macron

Voilà à présent quelques semaines que le nouveau président de la république Française, Emmanuel Macron, « La France en marche » a été élu au suffrage universel face au redoutable Front National représenté par Marine Le Pen qui durant le premier tour se voit occuper les devants de la scène politique montant irrésistiblement dans les sondages et qui au second tour se fait diaboliser par les médias Mainstream afin que les français lui fasse barrage.

La politique, ce théâtre dont le scénario se répète inlassablement de quinquennat en quinquennat et dont les français semblent friands résume assez bien l’état d’esprit d’un pays qui se noie dans les méandres d’une incohérence à chaque élection renouvelée et accentuée.

Macron, cet homme qui  en l’espace d’un quinquennat vient de balayer d’un revers de la main plus d’un siècle d’acquis sociaux. Ces acquis sociaux qui avaient été obtenus suite à d’innombrables luttes ouvrières, ces acquis sociaux pour lesquels nos parents, nos grands-parents et arrière grands-parents se sont battus au prix de sacrifices humains parfois.

Macron cet homme qui était totalement inconnu des Français en 2014, ce manitou de la  finance et qui aujourd’hui se trouve propulsé à la tête de ce pays, la France, terre des droits de l’homme,  pays qui jusqu’à il n’y a pas si longtemps était encore le phare de la démocratie aux yeux du monde entier.

Macron, la Star des lobbyistes la marionnette de la finance, la figure de proue d’un pays qui coule jour après jour faisant face à son funeste et inéluctable destin.

La France en marche dites-vous ?

Voyons donc quels sont celles et ceux qui ont soutenu Macron durant cette présidentielle digne d’un véritable théâtre de guignols et dont les spectateurs, les français qui trop attachés à des valeurs profondes telles que Pokémon Go, Touches pas mon poste ou autres niaiseries du genre pour ouvrir les yeux sur la triste réalité ce sont une fois de plus  fait duper.

La France en marche sponsorisée par :

Il est clair et net que tous ces acteurs de la vie politico financière sont très attachés au bien-être des petites gens issus du terroir et de la vie de tous les jours, celles et ceux qui de leurs petites mains font tourner autant bien que mal cette économie et à qui l’on fait miroiter des rêves de « France en marche »

La main de votre serviteur

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

MASCARADE PRESIDENTIELLE : REACTION A CHAUD DE FRANCOIS ASSELINEAU

(Début de l’allocution à cinq minutes deux secondes)

La pertinence de cette vidéo est si explicite qu’elle se passe de commentaire.

Une fois n’est pas coutume.

Thierry Theller

Présidentielles 2017 : Quand le comptage des voies ne correspondent pas entre une ville et le ministère de l’intérieur

Ce coup de gueule m’interpelle. Truquages et manipulations à tout va !

Ce youtubeur, Saber solo nous montre les différences qu’il peut y avoir dans le comptage des votes entre la mairie de Périgny par exemple et le ministère de l’intérieur.

Dans cette ville de Périgny, François Asselineau arrive en seconde position, juste après Marine Le Pen alors que dans les résultats livrés par le ministère de l’intérieur, François Asselineau arrive en avant dernière position.

Ceci dans la seule ville de Périgny. Qu’en est-il dans le reste de la France ?

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Liste des candidats Voix % Inscrits % Exprimés
Mme Marine LE PEN 84 21,93 30,00
M. François ASSELINEAU 63 16,45 22,50
M. Emmanuel MACRON 45 11,75 16,07
M. François FILLON 42 10,97 15,00
M. Nicolas DUPONT-AIGNAN 18 4,70 6,43
M. Benoît HAMON 14 3,66 5,00
M. Jean-Luc MÉLENCHON 4 1,04 1,43
Mme Nathalie ARTHAUD 3 0,78 1,07
M. Philippe POUTOU 3 0,78 1,07
M. Jacques CHEMINADE 3 0,78 1,07
M. Jean LASSALLE 1 0,26 0,36
Nombre % Inscrits % Votants
Inscrits 383
Abstentions 89 23,24
Votants 294 76,76
Blancs 7 1,83 2,38
Nuls 7 1,83 2,38
Exprimés 280 73,11 95,24

résultats de la commune au 1er tour sur le site du ministère de l’intérieur :

Liste des candidats Voix % Inscrits % Exprimés
Mme Marine LE PEN 84 21,93 30,00
M. Jean-Luc MÉLENCHON 63 16,45 22,50
M. Emmanuel MACRON 45 11,75 16,07
M. François FILLON 42 10,97 15,00
M. Nicolas DUPONT-AIGNAN 18 4,70 6,43
M. Benoît HAMON 14 3,66 5,00
M. Jean LASSALLE 4 1,04 1,43
Mme Nathalie ARTHAUD 3 0,78 1,07
M. Philippe POUTOU 3 0,78 1,07
M. François ASSELINEAU 3 0,78 1,07
M. Jacques CHEMINADE 1 0,26 0,36

 

Nombre % Inscrits % Votants
Inscrits 383
Abstentions 89 23,24
Votants 294 76,76
Blancs 7 1,83 2,38
Nuls 7 1,83 2,38
Exprimés 280 73,11 95,24

>>>Tableaux Stop mensonges<<<

Sur Youtube :

Élection présidentielle Truquée?… 23% pour Macron

Présidentielle 2017 : « Macron, la victoire d’un système » et le respect de la vie privée ?

Ça doit se savoir !

« Macron, la victoire d’un système »

La télévision Suisse n’a pas froid aux yeux ! Si vous vous demandiez encore comment Macron pouvait à la fois être « le candidat du vide » avec ses discours sans grande conviction et un programme très identique à celui d’Hollande, voici un élément de réponse. « Macron est le candidat du Big Data ». Travaillant depuis des mois avec des Startup spécialisées dans la récolte de données privées, les équipes de Macron achètent des informations sur les individus pour mieux pouvoir les convaincre. Importé du système américain, le profilage du votant idéal permet de cibler son discours au cas par cas et ainsi maximiser les intentions de votes. Si la manipulation est évidente, réduisant le citoyen à un vulgaire produit de consommation, pour les entreprises du Big Data, c’est « bon pour la démocratie » …

Ceci est également le fruit d’une dépolitisation de la société. À travers le prisme de l’économie, tout se voit rationalisé, mesuré, adapté, contrôlé, tel un projet d’entreprise cherchant à maximiser les clients d’un marché. Le discours de fond, l’éthique, les valeurs politiques, les visions de long terme et même l’efficacité économique réelle disparaissent au profit d’une approche gestionnaire froide du monde, celle-là même qui détruit la planète dans l’indifférence des institutions.

RTS Deux et RTS Play ont consacré une émission spéciale sur cette technique très couteuse qui gangrène les institutions démocratiques. Une seule question : que reste-t-il vraiment de nos démocraties modernes ?

Attention : Garder un oeil critique sur le phénomène Macron ne fait pas de vous un « pro-FN » par défaut. Nous avons toujours dénoncé les deux personnages et nous ne retournerons pas notre veste aujourd’hui. Nous ne considérons pas nos lecteurs comme des enfants égarés dont il faudrait guider les choix et nous n’avons pas attendu la campagne présidentielle française pour dénoncer le danger et la duplicité de l’extrême-droite. Chacun est adulte et libre.

LES JUSTES ET LES DUPLICES

Article initialement publié le 28 avril, réécrit et complété ce jour.

D’abord, cette question, quelle est la différence entre les justes et les duplices ? Entre les justes et les mercantis ?

En tout cas, la formule : « Tout sauf Macron » ne peut aucunement vouloir signifier, du moins pour ce qui concerne Mme Le Pen, qu’un sauf-conduit électif préférentiel lui soit automatiquement accordé sans un minimum de lucidité.

Cependant,  en même temps qu’il est vrai qu’avec le Macron des banques, que l’on nous force à avaler sans discernement, et avec lui l’immédiat renforcement d’une idéologie mondialiste implacable et à tout point de vue déshumanisante, qui, à coup sûr, nous attend, il n’en est pas moins vrai qu’avec Mme Le Pen, c’est la continuité assurée de la permanence doctrinale et illusoire des attouchements électoraux, façon : « Coïtus interruptus », dont la famille Le Pen est, de très longue date, coutumière.

Comment, dans ses conditions, peut-on naïvement espérer une quelconque et nouvelle (re)naissance d’une France constamment placée en jachère politique ? Ce qui, en clair, de présidentielles en présidentielles (M. Mélenchon ne déroge pas à la règle), revient à déclarer aux sympathisants du FN, comme à ses groupies, que la « soupe » lepéniste sera meilleure la prochaine fois (2022 ?).

D’ailleurs,  pourquoi voudrait-on qu’il en fut autrement aujourd’hui,  alors que les 33000 euros par mois accordés par le Parlement européiste à dame Le Pen, lui sont d’une inespérée et mirifique aubaine rentière : régulièrement reconduite grâce à ses sempiternels refrains avortés sur la libération nationale de la France.

Du reste, chacun sait que l’on ne casse pas un commerce électoral, financièrement aussi performant que le sien, sur des promesses qui, si elles devaient se réaliser, entraîneraient, ipso facto, la faillite complète de la juteuse petite entreprise lepéniste. Toutes choses que Mme Le Pen, au contraire de nombre de ses « croyants » régulièrement bernés, ne peut se permettre d’ignorer.

En conséquence, brûler l’encens du vide politique français sur l’Autel mondialiste d’une marionnette nommée Macron, ou se trémousser sur les tréteaux défaillants d’un lepénisme en constante maraude électoraliste, n’équivaut-il pas à vouloir arroser indéfiniment des souches d’arbres morts en voie de décomposition ? Sauf, qu’on ne fait pas pousser des forêts dans les tombeaux de la résignation nationale. N’en déplaise à Marie-France Garaud et à l’ensemble de ses congénères de la sphère nécro gaulliste ou crypto chrétienne. N’est-ce pas Monsieur Dupont-Aignan ?

D’autant que, dans un élan de faux patriotisme, les coucous de l’intérêt personnel, de la couardise et de la trahison, semblent bel et bien chercher – aux fins d’on ne sait quelle revanche personnelle – à précipiter les électeurs français dans le puits sans fond de la désintégration citoyenne française.

Qu’on en juge :

Appel du 18 juin ? Oublié !

Asselineau ? Renié !

En revanche, « Le Meilleur Des Mondes » et les forces des ténèbres : louangés !…

Au vu de ce qui vient d’être dit, ne dirait-on pas qu’en ces temps troublés, la morale politique de ce début du XXIème siècle ne cesse de se déliter et de se heurter chaque jour davantage à de graves difficultés respiratoires démocratiques ?

En conclusion,  entre les Duplices de ce temps : ceux qui sont en passe de découvrir leurs limites, et les Justes qui n’ont pas encore dit leur dernier mot, il semble bien que la guerre de l’intégrité nationale ne fait que commencer.

Thierry Theller

Complément d’information :

 

Présidentielle 2017 : Réaction de François Asselineau après les résultats du premier tour.

Suite aux résultats du premier tour, voici le meeting de François Asselineau bien déçu mais très réaliste en ce qui concerne les conditions de campagne.

A l’origine du parti politique l’UPR qu’il a fondé il y a une dizaine d’années, François Asselineau était tout d’abord pris pour un complotiste et c’est au fil des années et de ses analyses que les médias ont commencé à s’intéresser à ce qu’ils ont coutume d’appeler « Le phénomène Asselineau ».

Les résultats de ce premier tour qui laissent le candidat à tout juste 1 % démontrent clairement que la campagne française se calque sur un système Américain fonctionnant à coup de publicité et de propagande. A ce sujet et pour rappel, le clip de campagne d’Emmanuel Macron, « La France en marche » était n’ayons pas peur des mots, un copié collé de celui du candidat à la maison Blanche Bernie Sanders.

Retour sur ce clip savamment disséqué par le petit journal.

>>>Voir ou revoir l’article associé à cette vidéo<<<

Comment ne pas remettre en question la logique et la raison des français lorsque l’on entend une femme déclarer qu’elle vote pour Macron sans connaitre son programme parce qu’il est séduisant et qu’il peut plaire aux femmes ? Comment ne pas se poser cette question légitime, à savoir : Vous êtes des centaines de milliers à descendre dans les rues contre la loi El Khomri et vous votez Macron ? Les français, du moins celles et ceux qui votent pour Macron seraient-ils victimes du syndrome de Stockholm ?

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Élections françaises, premier tour : Ya un truc

Une fois de plus, la France se retrouve dans ce qu’on pourrait appeler un deuxième tour de l’absurde. À peine les résultats sont-ils exprimés que les leaders d’opinion appellent à faire barrage contre Marine Le Pen dans un consensualisme « pro-Macron » assumé ou par défaut. Mais cette effervescence rend inaudible une crise de la démocratie qui se déroule sous nos yeux. Des milliers de citoyens crient leur colère. Leur désespoir n’émane pas du résultat, mais de la manière même dont ces élections se sont déroulées. Des élections entachées d’irrégularités, de bugs, de radiations de masse et de zones d’ombres si nombreuses que certains estiment légitimes de questionner la validité des résultats. Alors que les témoignages s’accumulent par milliers, venons-nous de passer dans autre dimension ?

Des inscriptions non prises en compte

Tout a commencé quand l’une de nos rédactrices nous a fait part de son sentiment un peu étrange. En novembre dernier, elle s’était inscrite sur les listes électorales, via le site service-public.fr avec la confirmation électronique que tout était validé dans les règles. Inquiète de ne pas voir sa carte électorale arriver, elle prend contacte avec sa mairie. Finalement, le 22 avril, la veille des élections, elle apprendra qu’elle n’était pas inscrite sur les listes électorales suite à des bugs sur le site gouvernemental qui n’avait pas assuré la transmission aux mairies (voir le document). Une histoire qui pourrait sembler anecdotique si elle ne faisait pas écho à des centaines, des milliers de témoignages exprimant la même chose : une impossibilité de voter au premier tour pour différentes raisons. Suite à la diffusion de la lettre qu’a reçue notre rédactrice, sur Facebook, une vagues de témoignages s’est abattue sur notre réseaux. Plus de 5000 commentaires, des centaines d’e-mails, tous témoignant de situations très similaires, uniquement pour notre média.

Intervention de François Asselineau

Présidentielle 2017 : Quand les Petits candidats remettent à leur place les grands

Quand les petits candidats remettent les grands à leur place

  • Philippe Poutou : « Jusqu’à présent, on pense que ceux qui « Rasent gratis » c’est plus pour les patrons, les milliardaires y compris les politiciens, quand on voit un Fillon qui se dit préocupé par la dette mais quant il y pense moins quand il se sert dans les caisses publiques … »
  • Nicolas Dupont Aignan : « Comment croire le premier ministre qui a bafoué le vote des français lors du référendum de 2005, qui a fait voter le traiter de Lisbonne par le Parlement qui a été le viol du peuple ? »
  • François Asselineau : « Monsieur Mélenchon et Madame Le Pen proposent de luter contre la directive des travailleurs détachés sauf que les polonais,  les roumains par exemple refusent absolument la remise en cause de cette directive. Je pourrais prendre ainsi tous les candidats, en réalité, ils ne vous disent pas la vérité. Il faut également mettre un terme à toute complaisance avec l’émirat du Qatar ou avec l’Arabie Saoudite qui sont, on le sait, parmi les principaux pourvoyeurs financiers et d’armes du terrorisme islamiste. »
  • Jacques Cheminade : « Vous êtes des grandes gueules qui essayent de voler ce que croient les plus faibles. »

La vérité sort de la bouche de François Asselineau

C’est désormais au tour de François Asselineau. Le candidat de l’Union populaire républicaine est crédité de 0,5% des intentions de vote dans le sondage Harris Interactive pour France Télévisions qui a été publié ce matin.

Le dimanche 23 avril, les Français sont invités à se rendre aux urnes pour élire le prochain président de la République. A quelques jours de ce premier tour, la rédaction de France Télévisions propose une soirée spéciale. Les onze candidats se succèdent pour quinze minutes d’entretien individuel face à David Pujadas et Léa Salamé, dans le but de convaincre les citoyens sur leur projet pour la France. Pendant cet entretien, deux thèmes déterminés par la rédaction sont abordés. Les candidats disposent ensuite d’une carte blanche lors de laquelle ils peuvent aborder le sujet de leur choix.

Cette émission est disponible en replay intégral sur YouTube ou directement sur le site de Franceinfo : http://www.francetvinfo.fr/