Economie : La société Visa veut interdire les paiements en liquide !

Spread the love

Il y a en France 70 millions de cartes bancaires en circulation. Près du 2/3 de ces cartes sont distribuées par la société américaine Visa. C’est une situation de quasi monopole et le directeur général de Visa, Al Kelly, vient d’annoncer : « Notre objectif est de supprimer le cash ».

Le responsable mondial des produits Jack Forestell a annoncé qu’ils entendaient interdire les paiements en liquide à leurs commerçants.

A moins que nous ne les arrêtions, ils lancent officiellement :

« Le grand voyage vers la fin du cash »

Voici le plan annoncé par le « Wall Street Journal » :

« Visa inc. a une nouvelle offre pour les petites entreprises, restaurants et magasins. Nous leur offrirons jusqu’à 10’000 dollars de rabais pour qu’ils s’équipent avec nos nouvelles technologies de paiements. En échange, nous leur demanderons de refuser les paiements en espèce. »

Monsieur Forestell ajoute :

« Pour nous, ce n’est réellement qu’une première salve. » Cela arrive aujourd’hui aux Etats-Unis … Et demain en France.

Mais que vient faire une société privée là dedans me direz-vous ?

Lorsque vous payez par carte, visa prélève 2% du montant de la transaction. Pour les achats courants, plus d’un paiement sur deux se fait encore en argent liquide … Dans des pays comme l’Allemagne ou l’Autriche très attachés à l’argent liquide, il y a plus d’euros échangés en liquide que par carte.

En Inde, l’activité de Visa a bondi de 75% instantanément lorsque le gouvernement a retiré de la circulation la presque totalité des billets de banque. Tout cela sans générer de révoltes ; le plan se déroule comme prévu.

Imaginez la manne de la fin de l’argent liquide en France et en Europe pour une société comme Visa. Pourtant, vos pièces et vos billets ont « cours légal »  et personne n’a le droit de les refuser.

La monnaie est un instrument de souveraineté :

C’est à l’Etat et au peuple de décider de la forme de leur monnaie et certainement pas à une société privée qui augmente considérablement ses profits grâce à la fin de l’argent liquide.

Visa est le complice parfait pour le Hold-Up du siècle !

Cette annonce du directeur général de Visa suit de quelques mois la publication d’un rapport du fond monétaire international ; et voici ce que vous pouvez lire dans ce rapport :

« Il semble préférable que la fin des paiements en liquide viennent du secteur privé et non du secteur public. D’un côté, il s’agit de vendre plus facilement un café alors que de l’autre, il s’agit d’un choix politique contestable avec des argumenta valides. »

Parmi les « arguments valides » le rapport souligne les risques d’une société sans cash en cas de :

Panne ou attaque informatique et de cyber guerre.

Le rapport insiste d’ailleurs :

« Dans tous les cas, la tentation d’imposer par décret la fin de l’argent liquide est à proscrire tant la population y est attachée. »

On ne saurait être plus clair :

L’Etat ne peut pas supprimer lui-même l’argent liquide, il faut que cela passe par le secteur privé, peu importe les risques gigantesques que cela comporte et peu importe que la population soit contre tant que l’on ne le crie pas sur les toits.

C’est la raison pour laquelle la direction de Visa peu annoncer :

« Le grand voyage vers la fin du cash »

La suite dans la vidéo :

On vous prévient depuis déjà pas mal de temps ; à terme, le cash doit disparaître et c’est d’ailleurs presque le cas en Suède où dans une euphorie quasi unanime, les suédois y ont renoncé.

Quand le dictat des banques aura sonné le glas de la démocratie, le système aura gagné et un retour en arrière sera impossible !

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

 

Laisser un commentaire