Il n’y a rien de plus rentable que la charité, Amancio Ortega, patron de Zara le démontre haut la main

Comme cela fut le cas avec Rockefeller durant les années 40 qui distribuait des dollars à la population, le patron de la firme Zara, Amancio Ortega se lance en tant qu’homme de charité en offrant au système de santé espagnol plus de 300 millions d’euros. Il s’agit d’équipements permettant la détection des cancers.

Il s’agit bien évidemment d’une aide majeur pour un pays comme l’Espagne qui est en proie à de grandes difficultés financières mais aussi et surtout une aide pour tous les malades qui vont pouvoir détecter leur cancer beaucoup plus tôt.

Toutefois, la fédération des associations pour la défense de la santé publique demande aux hôpitaux de na pas accepter cette aide ce qui pourrait paraitre comme totalement aberrant d’autant plus que le parti politique Podemos et diverses autres associations ce sont alliés à cette fédération afin de protester contre la générosité de Amancio Ortega.

Pourquoi ?

Parce que des milliers de postes ont été supprimés dans le secteur hospitalier depuis des années, que les politiques d’austérité y ont fait des ravages. Le groupe Inditex a économisé environ 600 millions d’Euros d’impôts par des méthodes d’optimisation fiscales.

Les associations et le parti Podemos estiment que son rôle est avant tout de payer des impôts pour financer les services publics et certainement pas de décider quels sont les équipements qui vont être utiles dans les hôpitaux.

Ce qui est reproché à ce processus d’optimisation fiscale qui permet ensuite de s’acheter une image de générosité, c’est le fait que Amancio Ortega par le biais de sa fondation décide quels sont les équipements nécessaires et à quel endroit. Lui-seul décide de favoriser par exemple des équipements de détection ultra modernes parce que cela fait partie du spectaculaire de la santé alors que partout, ce qui serait avant tout nécessaire, ce sont des postes de soignants ainsi que des accompagnants pour les malades.

La réponse des libéraux ne c’est pas faite attendre :

« Comment peut-on critiquer quelqu’un qui décide de sauver des vies et qui le fait généreusement en donnant autant d’argent ? »

La question de la charité qui est devenu absolument cruciale aujourd’hui, elle se pose de la même façon autour de Bill Gates qui a donné la moitié de sa fortune et ce qui fait de lui, sans doute, le plus grand philanthrope dans l’histoire de l’humanité.

Ce qu’il faut savoir, c’est que la fondation Bill et Melinda Gates incite les petits paysans à utiliser les semences Monsanto, ce qui les rend totalement dépendants de la multinationale. Il y a un choix politique de la manière dont est utilisé l’argent de la charité de Bill Gates.

Microsoft comme tous les grands groupes, pratique l’optimisation fiscale à l’échelle industrielle. Les comptes aux Bermudes de Microsoft sont de notoriété publique et la trésorerie hors Etats Unis de Microsoft s’élevait en 2015 à 96’000 milliards de dollars qui ne sont jamais rapatriés.

Natacha Polony

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire