PIERRE LESCURE ET PATRICK COHEN : L’OBJET DE LEUR PLUS GRANDE DETESTATION

Quand un journaliste s’exprime ou pose une question concrète, il la pose, évidemment, en toute conscience. Du moins, il le suppose. Or, bien souvent, et à son insu, il arrive que son inconscient relaye et révèle les arrière-pensées et la nature profonde de ses véritables intentions, réticences, intuitions ou peurs, contenues dans son propre questionnement.

Comme ce mécanisme psychologique agit à la façon d’un lapsus révélateur, nul besoin d’être un grand analyste, façon « Carl Gustav Jung », pour deviner que dans la vidéo ci-dessous, le choix des trois photos de François Asselineau, représenté en Président dans un décor et une position différente, n’est pas anodin et dénote le profond pressenti du questionneur. Comme, de celui, d’ailleurs, de Patrick Cohen. On peut donc en déduire, sans se forcer, que, face à ces 3 images, ces deux là ont d’ores et déjà intériorisé spontanément et à leurs corps défendant, que, au soir du 7 mai prochain, l’objet de leur plus grande détestation sera le prochain… Président de la République.

Thierry Theller

Laisser un commentaire