Science et vie : L’école dans le monde forme les enfants à être laminés par l’intelligence artificielle

Spread the love

Alors que l’intelligence artificielle va bouleverser le monde du travail et l’économie dans son ensemble, le chirurgien et neurobiologiste Laurent Alexandre estime nécessaire d’adapter les systèmes de formation.

Dans La Matinale de la RTS, le chirurgien et neurobiologiste Laurent Alexandre plaide pour une refonte du système de formation: « Aujourd’hui, l’école dans le monde forme les enfants à des métiers où ils vont être laminés majoritairement par l’intelligence artificielle. Il faut faire le contraire, il faut former nos enfants à aller là où l’intelligence artificielle ne sait pas aller. »

Voir un extrait de l’interview de Laurent Alexandre

Et le chercheur, qui publie « La guerre des intelligences », insiste: « Il ne faut pas aller vers des métiers trop techniques, car l’intelligence artificielle va nous écraser sur le plan technique. » Les humanités, la culture générale, l’esprit critique, la capacité à être multidisciplinaire sont pour lui les clés qui permettront de résister à l’intelligence artificielle.

« […] l’ensemble du procès de production n’est plus alors subordonné à l’habileté de l’ouvrier; il est devenu une application technologique de la science.

[...] On sait que le temps de travail – simple quantité de travail – est, pour le capital, le seul principe déterminant.
Or, le travail immédiat et sa quantité cessent à présent d’être l’élément déterminant de la production, et donc de la création des valeurs d’usage. »


En effet, il est réduit quantitativement à des proportions infimes et qualitativement à un rôle certes indispensable mais subalterne, étant donné l’activité scientifique générale, à l’application technologique des sciences naturelles et à la force productive qui découle de l’organisation sociale de l’ensemble de la production – autant de dons naturels du travail social, encore qu’il s’agisse de produits historiques.
C’est ainsi que le capital, comme force dominante de la production, œuvre lui-même à sa dissolution. »
Karl Marx, Grundrisse, 1858

Voir aussi :

I.A : «Dans le futur, seuls les gens très intelligents et très doués trouveront du travail»…

Laisser un commentaire