Suisse & Alimentation : Les burgers aux insectes commercialisés depuis le 1er mai

Spread the love

La marque Essento va commercialiser des burgers aux insectes, riches  en protéines et en vitamines selon les spécialistes. 

Retardés à cause d’une directive fédérale, ces produits alternatifs à la viande débarquent sur les étals des supermarchés suisses.

Déguster des boulettes aux sauterelles pour le déjeuner ou un burger aux grillons, c’est désormais possible en Suisse. Avec quatre mois de retard, le pays va autoriser dès lundi la commercialisation de ces produits alimentaires à base d’insectes.

Selon une porte-parole de l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires, la Suisse est le premier pays en Europe à avoir autorisé la consommation d’insectes en tant que denrée alimentaire.

L’enseigne Coop, deuxième plus grande chaîne de magasins du pays, a fait savoir qu’il proposerait en premier lieu un burger et des boulettes à base de vers de farine sur une sélection restreinte de supermarchés et via internet, avant de l’élargir peu à peu.

Trois espèces autorisées 

La loi suisse autorise depuis le 1er mai dernier la consommation humaine de trois espèces d’insectes, soit les grillons, les sauterelles ou criquets migrateurs et les vers de farine.

Selon la loi suisse, ces insectes, à l’origine destinés aux animaux, doivent être issus de la quatrième génération pour être considérés comme comestibles par l’homme, ce qui a retardé la mise en vente des produits.

En attendant, il a donc fallu passer par l’importation et celle-ci est soumise à deux conditions par l’Office fédéral de la sécurité alimentaire : les insectes doivent provenir d’une entreprise contrôlée par les autorités alimentaires du pays d’exportation et respecter la législation suisse sur les denrées alimentaires. Aucune indication n’a été donnée quant aux pays d’origine de ces insectes importés.

La nouvelle législation sur les denrées alimentaires en Suisse permet de vendre des vers de farine, des grillons et des criquets pour la consommation. Bon appétit! (Julie Hunt/SRF)

Dès le 1er mai, les Suisses peuvent aller manger des insectes au restaurant. En tout, 27 ordonnances ont été remaniées et corrigées afin d’accompagner la révision de la loi sur les denrées alimentaires adoptée par les Chambres fédérales en juin 2014. La perle de ce régime: la commercialisation de trois espèces d’insectes.

En 2013, les Nations unies ont publié un rapport sur l’utilisation d’insectes comme nourriture pour les êtres humains. Le document estimait que les insectes devaient à l’avenir être utilisés comme source de nourriture, ce qui a probablement influencé la décision helvétique.

Les insectes font partie du régime alimentaire d’environ deux milliards de personnes en Afrique, en Asie et en Amérique latine. Des études montrent qu’ils contiennent moins de graisses saturées et plus de protéines que la viande. Leur élevage est aussi plus écologique.

Mode ou projet durable? Pour répondre à la question, swissinfo.ch a visité la start-up Essento, qui fournira des boulettes et des burgers d’insectes à l’une de plus importantes chaînes de magasins d’alimentation en Suisse.

Laisser un commentaire