Un ado publie des photos IMMONDES des cuisines de chez McDonald’s: il se fait virer sur le champ

Nick, 18 ans, travaillait pour la chaîne McDonald’s dans un restaurant en Angleterre. Tout se passait bien entre l’adolescent et son manager, jusqu’au jour où celui-ci a demandé au jeune homme de remplir les machines à glace.

Entre moisissures et pourritures

Malheureusement pour le restaurant, Nick en renversa au sol. En nettoyant, il a découvert la première horreur d’une longue série : le rail de la machine, totalement recouvert de moisissures.

Ni une, ni deux, Nick a posté ce cliché sur son compte Twitter avant d’en poster d’autres capturés quotidiennement dans les cuisines du restaurant. Graisse collante, plaques de cuisson suintantes, pourritures… Même les burgers congelés remuent l’estomac, même si de ce côté, il n’y a pas de secret, le fast food n’est pas le roi du frais.

Ses managers le supplient de retirer les clichés

Evidemment, son petit manège est rapidement arrivé aux yeux et aux oreilles de ses managers, qui se sont séparés de lui.

« Ils m’ont dit que je calomniais la marque. Ils étaient très irrespectueux. Ils me suppliaient d’effacer mon tweet. Je ne tweete pas de mensonges. J’ai retiré le rail et pris une photo », dit le garçon.

Depuis, Nick a retrouvé un job. Les photos, elles, circulent toujours sur Twitter.

 

 

 

(Source RTL INFO)

On se souviendra du scandale qu’avait soulevé en 2015, les affiches que l’enseigne avait placardé suite à une altercation ayant impliqué deux SDF devant le restaurant  Mac Donald’s de Hyères dans le Var. Le jeune Raphaël qui donnait régulièrement son repas à un sans-abri, écœuré par ce manque de compassion avait fini par donner sa démission.

Cela soulève l’épineux problème du respect et des droits humains.

« Il est formellement interdit de procurer de la nourriture aux clochards »

« Mc Donalds n’a pas vocation à nourrir tous les affamés du territoire »

Le SDF est souvent qualifié de quantité négligeable par les autorités mais aussi et surtout par les habitants eux-mêmes. Il n’est pas rare de voir des malheureux dépouillés de leurs affaires ou que celles-ci soient volontairement souillées par de l’urine, sans compter les agressions verbales et parfois même physiques.

Je peux l’attester, m’étant volontairement mis en condition de SDF depuis l’hiver dernier.

Vivant avec eux, expérience qui prendra fin au début de cet hiver 2017, en vue d’un important article qui sortira mi septembre de cette année, je peux certifier que l’endroit ou nous avons élu domicile, le parc des Eaux-Vives à Genève est régulièrement mis à sac le plus souvent les week end et que cet endroit est remis en état par nos soins, la voirie ne passant pas en fin de semaine. Un de mes amis c’est même vu affliger des coups de pieds dans le ventre et dans la tête pendant son sommeil etc…

Poubelles sacagnées par une bande de fêtards dans le parc des Eaux-Vives à Genève Photo G.S / FINALSCAPE

Un emplacement de rêves Parc des Eaux-Vives à Genève, souillé par des fêtards. Photo G.S / FINALSCAPE

>>>Voir l’article concernant ce parc<<<

Une photo prise ce matin à UNI MAIL Genève dans des toilettes :

Photo : L’intérieur d’une cabine de WC à Uni Mail Genève. Photo G.S / FINALSCAPE

L’être humain se cache derrière un déni toujours plus accentué et ce sur tous les plans; cela ira jusqu’au jour ou le revers de la médaille se présentera à lui comme une gifle qu’il recevra en plein milieu du visage et il l’aura bien méritée.

Triste monde !

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

 

 

 

Laisser un commentaire