Pour rappel : De la neige artificielle à Pékin

C’était en 2009

Les météorologues chinois sont parvenus aujourd’hui à recouvrir Pékin d’un manteau de neige, inhabituel pour la saison, dans le cadre de leurs efforts pour lutter contre une sécheresse persistante.

La neige, inhabituellement précoce, est tombée sur la capitale pendant la moitié de la journée avec des températures qui ne dépassaient pas 2° Celsius et des vents soutenus du nord, a indiqué l’agence Chine nouvelle.

La neige est tombée également dans les provinces de Liaoning et Jilin dans le nord-est ainsi que sur le port de Tianjin (est) qui a connu sa première neige automnale.

« Nous ne manquons pas une occasion de provoquer des précipitations depuis que Pékin souffre d’une sécheresse persistante » a déclaré Zhang Qiang, directeur du Bureau de Pékin pour la modification du climat, cité par Chine nouvelle. Les météorologues chinois provoquent des pluies depuis des années en injectant des substances chimiques dans les nuages.

De la neige artificielle à Pékin pour lutter contre la sécheresse eh bien je pense qu’ils y sont parvenus !

Le 23 juillet 2016, le nord de la Chine dont Pékin ont été frappés par des inondations sans précédent provoquant la mort d’au moins 170 personnes et des millions de déplacés.

Voilà donc un petit pied de nez à ceux qui ne croient pas aux épandages (Chemtrails)

Stéphane Guibert / Finalscape

http://www.finalscape.com/wp-content/uploads/2017/01/5-1.jpg
5
http://www.finalscape.com/wp-content/uploads/2017/01/3-1.jpg
3
http://www.finalscape.com/wp-content/uploads/2017/01/2.jpg
2
http://www.finalscape.com/wp-content/uploads/2017/01/1.jpg
1

Climat : Attention, grosse vague de froid attendue en France cette semaine

Moins neuf dans le Massif central et à Strasbourg, moins six à Toulouse, moins quatre à Marseille : un coup de froid est attendu la semaine prochaine sur la quasi-totalité de la France, conduisant le gouvernement à mettre en place «un pilotage national quotidien».

Les températures seront inférieures en moyenne de «quatre à huit degrés» aux normales saisonnières, selon Météo-France, qui ne s’attend toutefois pas à des records de froid.

«On n’est pas dans des températures exceptionnelles», souligne Patrick Galois, prévisionniste à Météo-France. «On peut parler de vague de froid d’intensité modérée, d’un bon coup de froid».

Rien à voir avec les «vagues de froid historiques comme celles de février 1956 ou de janvier 1985», explique-t-il. En 1985, par exemple, la température avait plongé à «moins 19 à Toulouse, la Garonne était prise par la glace».

Le coup de froid attendu, qui survient après une forte tempête hivernale, ne devrait pas non plus avoir la même intensité que la dernière vague de froid notable, en 2012, selon Météo-France.

C’est cependant la première fois depuis cette date que le pays connaîtra «un froid aussi généralisé et peut-être durable», précise Emmanuel Demaël, également prévisionniste à Météo-France.

Dimanche, les températures étaient déjà inférieures de deux à quatre degrés aux normales saisonnières, sauf en Bretagne. En milieu d’après-midi, douze départements étaient en vigilance orange: huit pour neige et verglas en Ile-de-France et quatre pour avalanches dans le Sud-Ouest. L’accès routier à la principauté d’Andorre a été fermé.

La vigilance orange a été levée en Corse mais 3.600 foyers y étaient privés d’électricité en raison de la neige.

Les températures vont chuter à partir de lundi, et surtout de mardi. Elles seront parfois fortement négatives la nuit et vont éventuellement le rester toute la journée.

«Il fera froid un peu partout mais le froid sera plus prégnant dans l’Est et le centre que vers l’Atlantique», précise Galois.

Le thermomètre devrait dégringoler jusqu’à moins 9 ou 10 à Strasbourg, moins 11 à Mulhouse, moins 10 à Dijon, moins 6 à Toulouse, moins 4 à Marseille.

«Les températures ressenties seront au plus bas mercredi et jeudi car il y aura plus de vent», précise M. Demaël. Ainsi, dans le Nord-est, une température de moins 10 conjuguée à une bise de 50 km/h, «donnera lieu à un ressenti de moins 20 environ».

Vigilance rouge pour vents violents dans cinq départements de la Seine-Maritime aux Ardennes

Quarante-six autres départements sont placés quant à eux en vigilance orange vent, verglas et neige en prévision de la vague de froid qui va toucher l’ensemble du territoire.

Climat : 1999, deux tempêtes dévastent l’Europe pendant les fêtes de fin d’année

Pour rappel :

Cette tempête était le 6ème avis annoncé depuis le début de l’année avec des vents qui devaient atteindre les 110 à 130 km par heure.

Au final, les vents ont atteint des records et les dégâts ont été considérables sur presque toute la France et une partie de l’Europe pour une catastrophe qui est devenue le quatrième sinistre le plus coûteux dans le monde depuis 1970, devant le séisme de Kobé du 17/01/1995 au Japon et après l’Ouragan Andrew du 24/08/1992 aux Etats-unis. Conséquences en France : 45 millions de m3 de chablis (sur un stock global d’environ 2 milliards de m3 ) 88 morts 3,5 millions de foyers privés d’électricité entre 9 et 15 milliards d’euros de dégâts.

Deux tempêtes dévastent l’ouest de l’Europe avec des vents soufflant jusqu’à plus de 170 km par heure dans les terres, du jamais vu depuis au moins 4 siècles !

Date symbolique pour un évènement climatique majeur!

C’est durant le réveillon qui devait nous séparer non seulement d’un siècle mais aussi d’un millénaire que dame nature nous démontra sa toute puissance.

Le changement climatique est désormais emblématique mais cette période de transition entre le 20ème et le 21ème siècle marquent le coup de glas d’ une civilisation trop sûre d’elle.

Nos actes irréfléchis depuis l’avènement de l’ère industrielle il y a de cela plus d’un siècle nous mènent aujourd’hui à des résultats écologiques qui met en évidence notre mépris de la nature et avec l’arrogance qui est la nôtre, en nous croyant supérieurs à la nature dont finalement nous faisons partie, nous épuisons et détruisons sans relâche les bienfaits qu’elle nous apporte.

A force de donner sans retour de notre part, la nature finira par se débarrasser du cancer de la planète que nous sommes par un simple revers de la main et ce jour, sans vouloir être pessimiste, est loin d’être aussi loin qu’on le pense !

Cette « tempête du siècle » comme les météorologues se plaisent à la désigner semble démontrer le point de départ, d’un point de non retour.

Stéphane Guibert / Finalscape

 

Climat : Fortes chutes de neiges prévues en France pour la fin de la semaine

Le 17 février 1985 constitue une journée inédite dans les villes lémaniques rendues aux skieurs, aux lugeurs et à quelques audacieux deux-roues…

En effet une quarantaine de centimètres de neige tombée durant la nuit à Lausanne et Genève a surpris les automobilistes, paralysé les transports publics et créé une ambiance quelque peu irréelle et bon enfant. A Plainpalais, le Genevois se déplace à ski de fond et le Lausannois luge au Petit-Chêne.

Je profite de cet article pour informer celles et ceux qui ne le saurait pas encore, il est attendu de très fortes chutes de neige en France et ce, dès vendredi. Ces chutes devraient avoir un caractère tempétueux suivant les régions. Cet épisode neigeux devrait toucher à sa fin dimanche soir.

Prévision de l’évolution de la masse d’air mondiale du 9 au 17 janvier 2017

 

Voici quelques images tournées à Genève (Suisse) le 17 février 1985

Stéphane Guibert / Finalscape

Climat : Réchauffement climatique, crash d’un iceberg en Groenland

Réchauffement climatique, ces images ont été tournées au Groenland en 2015 et tout comme cet arbre, « Los dragos » le dragon que l’on trouve dans le nord de l’île Tenerife en Espagne et qui est millénaire, certains icebergs plus que millénaires fondent comme neige au soleil (sans vouloir jouer sur les mots) suite notamment à l’activité humaine.

Le réchauffement climatique perturbe l’écosystème à l’échelle planétaire et engendre des désastres tels qu’ouragans et cyclones dont la puissance dévastatrice s’accentue avec le temps.

Nous laissons aux générations futures un défi à relever, celui de réparer plus d’un siècle de connerie humaine cumulé au nom de la cupidité.

Stéphane Guibert/Finalscape

 

 

Climat : Le sud de l’Espagne sous l’eau, Malaga la ville la plus touchée

Dimanche 4 décembre 2016 à 10 h 16 –

Malaga inondé : la situation en images et en vidéos. La péninsule ibérienne est le site d’importantes intempéries. Le Portugal et le sud de l’Espagne ont été touchés par des pluies diluviennes.

C’est à Malaga, dans le sud de l’Espagne, que la situation est la plus périlleuse. Il y est tombé plus de 200 mm de pluie en quelques heures seulement. Les responsables de la Sécurité publique ont décrété un état d’urgence « extrême ». Au moins une personne se serait noyée en restant prisonnière de sa maison inondée.

Les services d’urgence sont débordés et plus de 1 000 appels à l’aide ont été reçus par les pompiers et la Sécurité civile. Des opérations de secours ont lieu dans plusieurs quartiers de la ville.

Photo : les routes de la villes sont impraticables  Source : @Kabi_Csabi

Les routes sont impraticables à plusieurs endroits et des stations du métro sont sous les eaux.

source

vk

Climat : Tornade sur le lac Léman Info ou Intox ?

https://i.ytimg.com/vi/sRlpQblVAPw/maxresdefault.jpg

Cette vidéo remonte à 2012 et provient d’un compte youtube.

(Réponse en fin d’article)

Ce phénomène se produit de temps en temps dans cette région selon les conditions climatiques.

Voyons la vidéo.

vk

Voir Aussi :

Des trombes lacustres sont apparues sur le Léman

Une vue des trombes lacustres prise depuis Morges.

Une vue des trombes lacustres prise depuis Morges. [Carole Emmeneg – ]

Des trombes d’eau, dites lacustres, sont tombées jeudi en début de soirée sur le lac Léman. Ce phénomène se produit lorsque plusieurs facteurs se combinent, explique MétéoSuisse sur son site internet.

Pour qu’il y ait ce phénomène tourbillonnaire, il faut à la fois une forte diminution de la température avec l’altitude, une surface de lac relativement chaude, une bonne convergence de vents au sol, ainsi que du cisaillement en altitude.

Sans danger

En Suisse, précise l’institut de météorologie, les trombes se forment de préférence entre juin et octobre. Une des conditions nécessaire à la formation de ce phénomène est en effet une température élevée de l’eau des lacs, laquelle est à son maximum en été et en automne.

Les trombes sont en principe sans danger. La vitesse de vent circulaire est beaucoup plus réduite que dans des tornades qui se forment sur terre. Dans le cas de trombe d’eau comme celle qui s’est produite sur la lac de Zurich en juillet 2012, la vitesse avoisine entre 40 et 60 km/h (voir la vidéo ci-dessous).

L’actu en vidéo – Publié le 21 juillet 2012
source
A la réponse concernant la première vidéo :
Il s’agit d’un fake. Cette vidéo a été réalisée à l’aide de Youtube vidéo editor.
youtube