Santé publique : Vaccins, déclaration fracassante d’Isabelle Adjani sur France Inter !

Suite aux nombreuses polémiques concernant la campagne sur la mise en place des 11 vaccins obligatoires dès 2018, Isabelle Adjani, actrice française, donne son avis et dénonce l’obligation vaccinale confiant qu’elle ne fait absolument pas confiance aux laboratoires pharmaceutiques et qu’à titre personnel elle n’a jamais fait vacciner ses propres enfants.

Précisons juste que les 11 vaccins commerciaux injectés sous la contrainte et sous la menace, représentent en réalité 27 souches vaccinales pathogènes différentes, soit 76 “vaccins” injectés à des bébés de l’âge de 2 mois jusqu’à 18 mois !

Un crime contre l’immunité… Un crime contre l’humanité ! Compléments au dossier sur les vaccins :

Les trois vaccins jusqu’ici obligatoires à savoir :

Diphtérie, Tétanos et Polio

contiennent de l’aluminium et lorsqu’un nourrisson reçoit ces produits, on lui injecte entre 600 et 650 microgrammes d’aluminium ce qui est une concentration impressionnante si l’on sait que l’eau pour être considérée comme potable ne doit pas en contenir
plus de
100 microgrammes par litre !!!

DEBOUT LES MORTS !!!!!!

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Santé : Quand une avocate s’interroge sur l’aluminium que l’on retire des vaccins des animaux

Quand une avocate, (Maître Jacqueline Bergel) ne comprend pas pourquoi les autorités enlèvent l’aluminium des vaccins destinés aux animaux, mais ne l’enlève pas des vaccins destinés aux humains.

On a créé des millions et des millions de saloperies dans l’unique but de faire plus de pognon (voir même de nous faire crever prématurément… faut que la roue tourne Hein !)

Je doute qu’un jour, on nous dévoile réellement à quel point on nous enfume, que ce soit pour les vaccins, les médicaments, l’hygiène, les cosmétiques, la nourriture etc…

D’un autre côté il y aura toujours les gens qui se plaindront qu’ils sont en mauvaise santé alors qu’ils se jettent sur les médicaments dès le moindre mal de tête, ils se nourrissent de repas minutes, se désaltèrent aux sodas et se mettent chaque jour au contact d’innombrables produits chimiques afin de faire reluire leur maison et laver leur linge.

Aujourd’hui nous avons assez d’informations fiables pour prendre avec confiance le recul nécessaire sur cette société de consommation mensongère et destructrice sans pour autant y mettre en péril son budget.

Santé : Vaccination obligatoire suspecte, un pas vers le totalitarisme ?

Je ne reviendrai jamais assez sur les vaccins car entre autres tromperies et manipulations il s’agit de l’un des cas les plus colossaux de fraude médicale et criminelle  de l’histoire.

  • 2 avril 2017 : (USA) L’industrie démentielle des vaccins veut maintenant faire licencier ceux qui ne seront pas vaccinés.
  • 12 avril 2017 : Un juge a forcé des enfants à se faire vacciner dans un procès choquant au Royaume-Uni.
  • 2 juin 2017 : L’Allemagne va bientôt commencer avec les vaccinations obligatoires et des amandes allant jusqu’à 2’800 dollars pour les contrevenants.
  • 26 mai 2017 : Résurgence de la rougeole : Une loi allemande a été adoptée exigeant des garderies, des crèches et des maternelles de signaler au ministère de la santé les parents qui refusent de se conformer aux recommandations sur la vaccination.
  • 3 juin 2017 : Des parents italiens descendent dans la rue pour protester contre la loi obligatoire.
  • 16 juin 2017 : La France prévoit de rendre obligatoire 11 vaccins pour les enfants.
  • (USA) avril 2017 : « Le CDC »  (Centre pour le contrôle et la prévention des maladies) n’est pas là pour dire la vérité. C’est une organisation de gestion des risques qui effectue des études pour prédisposer l’opinion publique afin qu’elle accepte tous les vaccins que le CDC recommande dans les délais fixés ».

Nous les pédiatres, nous sommes formés à l’idée que le CDC est crédible, c’est pourquoi nous acceptons sans remettre en cause ce que l’on nous dit. C’est ce que j’ai fait en terminant mes études et durant mes premières années d’exercice professionnel.

Tout a changé en 2001 quand le CDC a fait pression pour administrer à tous les nouveaux nés le vaccin contre l’hépatite B, alors que ça n’a aucun sens. Il est scientifiquement aberrant et c’est une vrai folie d’injecter à un bébé tant de toxines avec un vaccin qui ne va même pas le protéger !

Dr. Paul Thomas. Pédiatre et écrivain américain

Beaucoup d’employés du CDC terminent dans cette industrie. Un exemple concret est celui du Dr. Julie Gerberding, directrice du CDC avant d’assumer le poste hautement rémunéré de la présidente de la division Vaccins de Merck. Elle a touché des millions de dollars en actions. Il existe donc bien un conflit d’intérêts entre le CDC et l’industrie des vaccins.

Dr. Brian S Hooker. Professeur universitaire de biologie

La suite dans la vidéo.

A moins que vous soyez déjà atteint  par les toxines se trouvant dans les vaccins et que votre QI. en soit réduit à celui d’un Zombie, vous devez voir cette vidéo, vous monopoliser en masse et agir contre ce qu’ils sont en train de vous faire !

A bonne entendeur.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

 

Vaccins : Fin de l’obligation vaccinale en Belgique ? Une maman exemptée de vaccin par la justice

Après deux ans de lutte acharnée contre la justice Belge, les parents d’un petit garçon qui étaient poursuivis pour défaut de vaccination ont finalement été acquittés. Les parents  souhaitaient être informés des risques encourus au sujet du vaccin contre la poliomyélite, seul vaccin obligatoire en Belgique à ce jour.

Bravo à ce couple de résistants !

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

 

Quand l’Institut Pasteur a abandonné les vaccins au phosphate de calcium au profit des vaccins à l’aluminium

1952 a été la première année de la vaccination contre la poliomyélite, une maladie qui fait des ravages dans la population. A la fin des années 50, pour la polio comme pour la diphtérie ou pour le tétanos, les médecins ont le choix entre les vaccins à l’aluminium et les vaccins IPAD. Dans les IPAD, l’aluminium est remplacé par le phosphate de calcium, un composant inoffensif pour le corps humain.

Le phosphate de calcium est un constituant naturel du corps humain que tout le monde a dans les os sous une forme ou une autre. Ce n’est donc pas toxique et c’est bien supporté par l’organisme.

A partir des années 70, l’institut Pasteur décide de produire à grande échelle les vaccins IPAD sans aluminium. Mais en 1984, un événement va bouleverser l’organisation de Pasteur. Le célèbre institut fusionne avec un géant de la fabrication de vaccins, l’institut Mérieux.

La nouvelle direction stop la production des vaccins inoffensifs au phosphate de calcium pour produire uniquement des vaccins à l’aluminium. A l’époque déjà, certaines études démontraient que l’aluminium stimule la production d’IgE (qui favorise les réactions allergiques).

Le ministère de la santé de l’époque est alerté mais il ne donnera jamais suite à ce cri d’alarme des chercheurs.

 

Agnès Buzyn affirme l’innocuité des adjuvants vaccinaux et accuse les réseaux sociaux de conspiration

Agnès Buzyn affirme l’innocuité des adjuvants vaccinaux et accuse les réseaux sociaux de conspiration

Agnès Buzyn :

« Les adjuvants ne sont pas nocifs pour la santé et tous les rapports le montrent. Je vous renvoi à l’excellent rapport publié par l’Organisation Mondiale de la Santé en 2003 ainsi qu’à toutes les études scientifiques. Nous sommes dans l’irrationnel le plus total et nous travaillons aujourd’hui à luter contre les réseaux sociaux et contre la désinformation. »

Pour rappel et ce qui est loin d’être négligeable à savoir concernant l’aluminium :

Selon Michel Georget professeur en biologie :

Les trois vaccins obligatoires :

Diphtérie, Tétanos et Polio contiennent de l’aluminium et lorsqu’un nourrisson reçoit ces produits, on lui injecte entre 600 et 650 microgrammes d’aluminium ce qui est une concentration impressionnante si l’on sait que l’eau pour être considérée comme potable ne doit pas en contenir plus de 100 microgrammes par litre.

Tout le monde sait et depuis 2012 que concernant leur nocivité, les sels d’aluminium contenus dans les vaccins sont passé du soupçon à la certitude. Alors pourquoi les politiques s’obstinent-ils à vouloir nous faire croire que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes ?

Les raisons qui sont multiples ne vont pas aller dans le sens des intérêts de celles et ceux à qui on va inoculer le poison.

Posez-vous les bonnes questions et cessez d’être de parfaites brebis dociles et heureuses qu’on les tonde.

Eteignez votre poste de télévision de temps en temps et branchez-vous là ou vont vos intérêts ainsi que ceux de vos enfants et petits enfants. Ils vous en seront reconnaissants croyez-moi.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Santé publique : Vaccin obligatoire les Francais piégés par la loi et les Laboratoires

La vaccination c’est importante et personne ne veut voir son enfant attraper des maladies aussi terribles que la diphtérie, le tétanos, la polio et toutes les maladies que la vaccination pourrait éviter. C’est la raison pour laquelle existait, en France, un vaccin appelé DTP : Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite. Ce vaccin était sûr. Fabriqué par la firme lyonnaise BioMérieux, il ne contenait pas d’aluminium, car les enfants étaient vaccinés assez tard (et beaucoup étaient allaités par leur mère).  Ce vaccin a été utilisé pendant des décennies sans causer de problèmes importants. Il a permis, (en même temps que les grands progrès de l’hygiène publique) d’éradiquer des maladies graves.

Mais nous n’avons pas été vigilants.

En juin 2008, le vaccin DTP a été soudainement retiré du marché, sans motif réel, sans avertir les médecins, les pharmaciens, les familles, premières concernées.

Il a aussi tôt été remplacé par un autre vaccin qui contenait, cette fois, de l’aluminium. Substance qui n’a rien à faire dans le corps d’un nourrisson !

(Les trois vaccins obligatoires : Diphtérie, Tétanos et Polio contiennent de l’aluminium et lorsqu’un nourrisson reçoit ces produits, on lui injecte entre 600 et 650 microgrammes d’aluminium ce qui est une concentration impressionnante si l’on sait que l’eau pour être considérée comme potable ne doit pas en contenir plus de 100 microgrammes par litre.)

C’est un métal toxique, souvent des années plus tard, partout ou il est stocké :

  • Poumons
  • Reins
  • Cerveau

Cet adjuvant a pour but de stimuler les déférences immunitaires de l’enfant qui ne sont pas encore en place et justifierait une vaccination très précoce à 2 mois. En septembre 2014, ce vaccin a disparu à son tour des pharmacies. Ne sont restés en vente que des Super-vaccins, vaccinant contre 4, 5 ou même 6 maladies.

Ces Super-vaccins contiennent le DTP plus un ou plusieurs vaccins qui ne sont pas obligatoires : ils sont « recommandés ».  Ils sont également devenus 2 à 7 fois plus chers que l’ancien vaccin DTP devenu introuvable.

C’est une vente « liée » ou « imposée » et c’est illégal. Mais l’affaire ne c’est pas arrêtée là.

Début 2015, les Super-vaccins contenant 4 ou 5 maladies ont disparu à leur tour !

Depuis, ne reste vendu dans les pharmacies qu’un seul vaccin, le Super-vaccin hexavalent (6 maladies) qui est le plus gros… et le plus cher !

Le reste dans la vidéo

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

>>>Lien pour la pétition<<<

11 vaccins obligatoires en France dès 2018, les français se mobilisent !

Manifestation anti vaccins devant le ministère de la santé car d’ici 2018, le nombre de vaccins obligatoires qui étaient de 3 passera à 11. Cette nouvelle réglementation pose questions lorsque l’on sait que ce marché représente plus de 900 milliards de dollars par année. D’autre part, les français se souviennent du scandale provoqué par le vaccin de la grippe A qui avait mis en lumière la collusion entre les grands groupes pharmaceutiques et les politiques.

Les Français doutent beaucoup et selon un récent sondage, 4 français sur 10 doutent de l’efficacité des vaccins et 56 pourcents d’entre eux regrettent la future règlementation gouvernementale.

Sur le vif, quelques réactions de la part des manifestants :

  • J’ai appris que quand certains laboratoires avaient été rachetés par d’autres, ils avaient d’autres adjuvants qui étaient moins dangereux que les sels d’aluminium et histoire de faire plus de rendement on a supprimé ça.
  • Aujourd’hui, les français sont régis par la peur, par exemple quand vous arrivez chez un pédiatre et que l’on vous dit « si vous ne donnez pas tel vaccin à votre enfant vous allez avoir tels effets sur la maladie… »
  • Je suis vraiment triste de voir que les français sont des gens qui croient encore dans les médias mainstream, ce sont de gros moutons. Dans les autres pays les gens se battent plus qu’ici et j’ai des amis étrangers qui hallucinent devant les français, qui ne comprennent pas pourquoi les français ne se battent pas d’avantage. A la télé c’est toujours la même chose et les gens ne se rendent pas compte. Il faut ouvrir les yeux !
  • Je suis maman de deux enfants de 10 et 11 ans, quand ma fille a eu des vaccins, elle c’est retrouvée avec des plaques rouges au niveau du visage, mon fils a reçu beaucoup de vaccins et il a eu beaucoup de problèmes de plaques, d’exéma il était souvent malade, on lui a administré un vaccin en juillet et en décembre 2008 et il a déclenché une anémie hémolytique auto immune très grave et j’ai failli le perdre. A la suite j’ai stoppé tous les vaccins.
  • Tant que cela n’arrive pas à un proche ou à notre propre enfant on se dit que ceux qui sont contre sont des illuminés mais quand cela arrive à notre propre enfant et que les médecins nient les choses, on se dit qu’il y a quand-même un problème.

Problème récurant et de plus en plus flagrant de la part de nos élites, sacrifieraient-ils la santé et la sécurité des français pour des raisons pécuniaires ?

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Santé publique & Vaccins : Le Professeur JOYEUX règle ses comptes avec Big Pharma

Loin d’être suicidaire que cela soit bien dit, le Professeur Joyeux lanceur d’alertes bien connu et très controversé dans le monde médical règle ses comptes avec les politiques et l’industrie pharmaceutique.

Interviewé par Claude Corse, journaliste pour « Alternative Santé » le Professeur Joyeux en partance pour Chicago ou il se rend pour y donner une conférence nous parle de l’abus systématique des lobbies de l’industrie pharmaceutique et des pressions qu’ils exercent sur les politiques pour la mise sur le marché de leurs vaccins.

« Tout cela est une arnaque monumentale montée de toute pièces par les laboratoires pharmaceutiques français et étrangers » déclare-t-il.

Contrairement à ce que lui reprochent ses confrères, le Professeur Joyeux est favorable à la vaccination mais il s’oppose aux abus qu’il faut faire comprendre et connaître.

Ce document signé Alternative Santé s’y emploi.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Voir aussi :

Santé publique : Cancer de l’utérus, Le vaccin Gardasil sérieusement mis sur la sellette !

Révélation après révélation que ce soit dans des domaines tels que l’agroalimentaire ou  la pharmaceutique, le mur jusqu’ici infranchissable des secrets bien gardés de l’industrie semble s’effriter de jour en jour.

C’est le vaccin Gardasil sensé prévenir du cancer du col de l’utérus et dont les adolescentes sont les cibles privilégiées de la « Big Pharma » qui aujourd’hui se trouve être mis sur la sellette.

En effet :

Vous verrez dans ce document des témoignages qui font halluciner et après visionnage pourrait sérieusement vous donner à réfléchir non seulement sur l’efficacité du produit mais aussi et surtout sur les dangers qu’il fait courir chez les patientes à qui il est administré.

Les lobbies de l’industrie mettraient-ils la santé de la population en danger afin d’assouvir leur appétit toujours plus grandissant de profits à tous prix ?

On est sérieusement en droit de se poser la question !

Enquête exclusive sur le Gardasil

 

Stéphane Guibert / Finalscape / VK