Science et vie : Demain, tous crétins ?

Spread the love

Perturbateurs endocriniens, vaccins contenant de l’aluminium, Glyphosate, molécules chimiques propulsées dans l’atmosphère…

Tout est mis en place pour faire des prochaines générations, de parfaits crétins, idiots, incapables d’avoir du recul, du discernement ou d’esprit critique. Le but : faire de ces gens des robots-consommateurs-esclaves.

G.S

Et si l’humanité était en train de basculer vraiment dans l’imbécillité, comme l’imaginait en 2006 la cruelle fiction de Mike Judge « Idiocracy » ?

Depuis vingt ans, les scientifiques constatent avec inquiétude que les capacités intellectuelles ne cessent de diminuer à l’échelle mondiale. Une baisse du QI a été observée dans plusieurs pays occidentaux.

À cela s’ajoute une explosion des cas d’autisme et des troubles du comportement. En cause :

Les perturbateurs endocriniens, ces molécules chimiques qui bouleversent le fonctionnement de la thyroïde, essentielle au développement cérébral du fœtus. Présentes dans les pesticides, les cosmétiques, les mousses de canapé ou encore les plastiques, ces particules ont envahi notre quotidien : nous baignons dans une véritable soupe chimique.

Demain, tous crétins ? Documentaire Bande-annonce

Demain, tous crétins ? Documentaire intégral


Michel Cymes met en garde contre les perturbateurs endocriniens

Les perturbateurs endocriniens, dont on entend beaucoup parler en ce moment, sont des molécules polluantes qui brouillent notre système hormonal. Ils peuvent donc entraîner tout un tas de problèmes de santé. Cela va du dysfonctionnement de la thyroïde à l’obésité, en passant par le diabète ou l’infertilité. Ces polluants sont partout. Ils peuvent passer par le nez si vous inhalez certaines substances qui émanent de la colle, du vernis que l’on trouve sur certains meubles, de certaines moquettes ou de certaines bougies. Ils peuvent pénétrer par la peau quand vous utilisez certaines crèmes. Ils peuvent pénétrer par la bouche ou les muqueuses, notamment celles de la langue.

Éviter les perturbateurs endocriniens est donc un travail à plein temps. On peut être vigilant. Il y a mille manières de l’être. Mais contentons-nous pour l’heure de deux pièces incontournables : la cuisine et la salle de bains. Dans le four à micro-ondes, ne mettez jamais d’aliments dans leur conditionnement en plastique. N’abusez pas de tous ces ustensiles anti-adhésifs (on pense là à certaines poêles). Évitez de ranger dans un endroit chaud les boissons conditionnées dans des bouteilles : quand la température grimpe, le risque de voir certains composants du plastique migrer vers le contenu de la bouteille augmente.

La salle de bains est une zone à risque puissance mille, avec les crèmes hydratantes, les laits corporels, les rouges à lèvres ou les lingettes démaquillantes. Ce genre de produits, qu’il faut appliquer sur la peau, pénètre dans l’organisme. Cela se retrouve illico dans le sang. Parmi les perturbateurs endocriniens qu’ils contiennent, on retrouve les parabènes, benzophénones et autres silloxanes.

Dans chaque famille de produits, il y a parfois du bon et parfois du mauvais. Il faut prendre le temps de lire les étiquettes, après s’être renseigné sur les produits dangereux. Nous vous conseillons donc la lecture du livre Perturbateurs endocriniens : une bombe à retardement pour nos enfants, d’Isabelle D (éditions Larousse).

Une réflexion sur “Science et vie : Demain, tous crétins ?

  1. […] Ce qu’il faut aussi savoir sur ces perturbateurs c’est qu’ils jouent un rôle prépondérant lorsqu’une femme est enceinte en influant sur le développement du cerveau du fœtus et diminuant ainsi drastiquement le Q.I de l’individu à naître. Ce qui donne des gens atteints de crétinisme, terme aujourd’hui utilisé comme une insulte (crétin) mais qui s’avère être une maladie et qui va, dans les décennies à venir, engendrer une population au quotient intellectuel relativement bas. (Voir aussi l’article : Demain, tous crétins ?) […]

Laisser un commentaire