SONDAGES : LA PALME DE LA PARTIALITÉ MENSONGÈRE

S’agissant des disciples de l’ultra libéralisme et de leurs sondages truqués, la seule corde à leur arc qui leur reste encore, chacun le sait maintenant, c’est la désinformation télévisuelle à plein temps. Une désinformation à tout va. Une désinformation à tout prix. Mais une désinformation décervelante : faite de carcans aussi liberticides que mensongers. Sauf que cette désinformation-là, poursuit des étapes qui suivent, point par point, un processus machiavélique préétabli de longue date. En réalité, depuis le tout début de la construction européenne.

Grosso modo, ce processus, suivant un rituel désormais consacré, consiste en premier lieu à envelopper le cerveau des Français dans la touffeur d’un suaire médiatique cotonneux. Ensuite, de la même façon qu’une crapule dissimule un poignard dans le fourreau d’un parapluie : avant de l’emmancher dans le dos du chaland étourdit, il s’agit, dans un second temps, pour ces renégats européistes et anti-sociaux, d’estourbir ces « péquenots » de Français si insensibles aux sirènes du prêt-à-porter mondialiste. Ou, pour mieux dire, au désastre d’un capitalisme en surfusion totalitaire. Autrement dit : de réduire en miettes, par tout moyen occulte, tout repère permettant à ces mêmes Français de penser leur vie… librement.

C’est pourquoi, ce premier tour des présidentielles du 23 avril est si déterminant pour  la France et ses citoyens : soucieux du futur cadre de leur espace vital et des enjeux, tant économiques que sociaux, que représentent leurs suffrages.

Or, le 23 avril prochain, parvenue au carrefour de son destin, la France n’a plus le droit à l’erreur. En revanche, en fonction du futur chef d’État choisi, les Français auront droit soit à une nouvelle spéculation exacerbée des marchés, soit à une reprise guerrière de la barbarie extra nationale, soit à la confrontation militaro civile d’un pays en ébullition insurrectionnelle, soit à la reconquête de leur indépendance démocratique, dûment bâillonnée depuis la fin des trente glorieuses.

De ce point de vue, un proverbe déjà ancien, toujours d’actualité, nous prévient en ces termes : « Qui veut la fin veut les moyens ». Hélas, de cette ambiance kafkaïenne de choix politiques aussi orientés qu’improbables, il ressort, pour l’instant, que des sondeurs malveillants de la sphère oligarchique, dotés de moyens financiers considérables, sont en train de remporter la palme de la partialité mensongère.

D’ailleurs, ces derniers temps, en délicatesse d’intégrité professionnelle et aux ordres des tenants supranationaux du Nouvel Ordre Mondial, on a pu voir défiler sur les écrans TV, des arnaqueurs d’opinion de tout poil, rivaliser de subterfuges pour fausser les sondages et alimenter ainsi une rumeur sondagière : singulièrement propagée au détriment du seul candidat de la libération nationale. Autrement dit : du Frexit.

Sauf que, entre les mensonges des sondages et la vérité de la conscience française, il existe, n’en déplaise aux destructeurs des aspirations du peuple de France, un gros bémol.

Son nom ? François Asselineau.        

Thierry Theller

   

La vérité sort de la bouche de François Asselineau

C’est désormais au tour de François Asselineau. Le candidat de l’Union populaire républicaine est crédité de 0,5% des intentions de vote dans le sondage Harris Interactive pour France Télévisions qui a été publié ce matin.

Le dimanche 23 avril, les Français sont invités à se rendre aux urnes pour élire le prochain président de la République. A quelques jours de ce premier tour, la rédaction de France Télévisions propose une soirée spéciale. Les onze candidats se succèdent pour quinze minutes d’entretien individuel face à David Pujadas et Léa Salamé, dans le but de convaincre les citoyens sur leur projet pour la France. Pendant cet entretien, deux thèmes déterminés par la rédaction sont abordés. Les candidats disposent ensuite d’une carte blanche lors de laquelle ils peuvent aborder le sujet de leur choix.

Cette émission est disponible en replay intégral sur YouTube ou directement sur le site de Franceinfo : http://www.francetvinfo.fr/

Coup de Gueule d’un Youtubeur : Sondages truqués et manipulés ?

Sondages et  FRANCOIS ASSELINEAU, le gros Coup de gueule d’un youtubeur  » l’Aile à Stick « 

« Les instituts de sondages dont se servent les médias aux ordres de ceux qui possèdent les deux  vous mentent depuis toujours.

Hier et aujourd’hui nous le savons maintenant , aucune éthique hormis le pognon. »

Cette vidéo issue du réseau social « Arbre d’esprit » en dit long sur les pratiques des médias et des instituts de sondages, en effet :

Sur une liste dressée par un institut de sondages à l’occasion de la prochaine élection présidentielle en France, il est proposé : « pour qui iriez-vous voter? »

Le candidat François Asselineau président du parti URP présent sur les réseaux sociaux depuis la création de son parti il y a 10 ans, ayant atteint un nombre suffisant de parrainages pour se présenter à l’élection présidentielle de 2017 et, suite à de nombreux débats télévisés auxquels il a participé et ou il c’est fait clairement remarqué, ce candidat ne figure pas dans ledit sondage.

A la veille de l’élection présidentielle de 2017  on peut effectivement se demander pour quelle raison François Asselineau n’y figure pas.

Souvenons-nous de cette vidéo ou :

Une experte en intelligence artificielle déclare sur le plateau de C News que François Asselineau figure dans le peloton de tête à la présidentielle 2017, les deux autres candidats étant Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon.

Pour cette experte, Le point commun entre ces trois candidats réside dans le fait qu’ils soient anti européen, anti OTAN et qu’ils aient de la complaisance pour le président Russe, Vladimir Poutine et, selon elle, cela représente un réel problème.

Ce qui différencie François Asselinuneau des deux autres candidats c’est qu’il soit le seul avec le candidat Jacques Cheminade à proposer via l’article 50 des traités européens, une sortie de l’Euro et de l’Union Européenne.

Soyez vigilent citoyens français, ne vous laissez pas enfumer par des sondages truqués ou des attentats (False Flag) qui ne sont là que pour vous manipuler !

Et afin de bien tout comprendre, prenez le temps d’aller jusqu’au bout de l’article ou l’on vous parle du management de le peur et ou l’on vous démontre pour rappel, le démontage d’un attentat.

Attentat ou False Flag ?

Ce qu’il faut savoir : 2 % seulement des attentats son commis pour des motifs religieux.

Le management de la terreur!

Le terrorisme est la meilleur arme politique, puisque rien ne fait réagir davantage les gens que la peur d’une mort soudaine…. Adolf Hitler

Un but recherché et jusqu’à présent atteint, le mot « ATTENTAT » terrorise la population et la détourne pour un moment de ses préoccupations quotidiennes.

Il est important voir même capital si on veut bien comprendre, de savoir qu’ une étude d’Europol pour l’année 2013 démontre que les musulmans ne seraient responsables que de 2 % des attaques terroristes de ces 5 dernières années et si l’on regarde l’année 2013 de plus près, on constate que sur les 152 attaques terroristes 2 avaient des motifs religieux et le reste des motivations nationalistes ou séparatistes.

Faire passer une décision gouvernementale impopulaire, faire remonter un président dans les sondages, justifier une intervention militaire au Moyen Orient, l’attentat terroriste tombe toujours à point nommé.

En 2017 tout le monde sait que les terroristes, rebelles, Daesh, Al-Qaïda etc… sont financés par le Qatar, l’Arabie Saoudite et l’occident.

Aidés par les médias Mainstream tout ce petit monde essaye de nous faire croire à cette désinformation et justifie ainsi ses interventions massives au Moyen-Orient notamment, l’état d’urgence qui perdure et l’état de troisième guerre mondiale à laquelle on se prépare de plus en plus.

Un Rabbin nous explique les rouages de ce système puis la présentatrice Jasmin Kosubek de la chaîne RT accompagnée du journaliste Christoph Hörstel nous expliquent de manière très convaincante ce qu’est le Managment de la terreur.

Le Management de la terreur.

Et pour rappel : Démontage d’un False Flag

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

VOTE DES EX ABSTENTIONNISTES

Et si les ex abstentionnistes mettaient tout le monde d’accord, en votant massivement pour celui qui, dans cette campagne présidentielle, donne réellement des boutons au petit monde de richissimes viandards qui, depuis des décennies, nous mènent par le bout du nez ?

D’autant que, à chaque élection importante, quantité de “Le Penˮ et de “Mélenchonˮ, qui n’ont jamais été que des leurres certifiés – ô combien ! – par une très longue expérience politique, sont mis en place pour égarer les citoyens au moyen de la peur et de la désinformation : sans doute pour mieux les orienter sur le candidat des prédateurs oligarchiques, censé être, lui, en capacité de berner le plus grand nombre d’électeurs. C’est sans doute aussi pourquoi, faute d’arguments dans leur guerre psychologique contre François Asselineau, le recours au stratagème des sondages bidonnés leur est devenu médiatiquement incontournable.  Sauf qu’ici, il n’est nul besoin d’être un Sherlock Holmes aguerri, pour deviner les arrière-pensées de ces “serial trickstersˮ politiques en mal d’enfumage électoraliste.

En effet, cousu de fil blanc, leurs procédés finassiers se révèlent être des plus simples, voire simplistes. Ils consistent, tout spécialement, à l’encontre de F. Asselineau, à rabâcher, au son des trompettes sondagières, un pourcentage, à tout le moins hors norme et peu fiable : situé entre le zéro infini et une énormité mensongère, parfaitement saugrenue, qui ne peut que laisser songeurs les plus candides de nos concitoyens.

Toutefois, cette manipulation comptable est, de toute évidence, destinée à tromper les électeurs de bonne foi afin de les induire en erreur en leur donnant à penser que le candidat référencé par la haute finance bancaire ne saurait être que le seul à pouvoir remporter les suffrages. C’est, donc, au seul moyen de ce détournement de vote que cette arnaque élective est rendue possible. Le simple fait d’y croire, conduit nécessairement à tomber dans le piège tendu par la nomenklatura euro atlantiste, composée d’oligarques sans conscience ni scrupule. Et, surtout, contribue à porter au plus haut sommet de l’État, un personnage qui ressemble davantage aujourd’hui à un simulacre présidentiel qu’à un homme d’État en charge de hautes et lourdes responsabilités étatiques. Or, à s’en crever les yeux, François Asselineau, lui, est un homme de responsabilités. C’est-à-dire, un futur chef d’État potentiellement structuré. Et non sa caricature !

C’est pourquoi, aujourd’hui, le Frexit se montre déjà comme le contraire d’une vue de l’esprit. Autrement dit : une réalité aux antipodes d’un esclavagisme européiste. Un esclavagisme que les ennemis d’une France, qui, en dépit et contre tout, veut rester libre, ont tenté et tentent encore, d’un bout à l’autre de leur existence mafieuse, de lui imposer contre son gré.

Sauf qu’à présent, chez le plus grand nombre de citoyens français, la réalité du Frexit ne se perçoit plus autrement que comme un gage de liberté…  inéluctable.

Pour conclure, deux questions :

– Peut-on gagner contre la volonté du peuple ?

– Peut-on gagner contre la volonté d’ex abstentionnistes, résolus à s’asseoir dans la nouvelle embarcation historique du Frexit qui s’annonce, loin de la corruption politicienne d’une Europe bankstérisée jusqu’aux yeux ?

Thierry Theller

PIERRE LESCURE ET PATRICK COHEN : L’OBJET DE LEUR PLUS GRANDE DETESTATION

Quand un journaliste s’exprime ou pose une question concrète, il la pose, évidemment, en toute conscience. Du moins, il le suppose. Or, bien souvent, et à son insu, il arrive que son inconscient relaye et révèle les arrière-pensées et la nature profonde de ses véritables intentions, réticences, intuitions ou peurs, contenues dans son propre questionnement.

Comme ce mécanisme psychologique agit à la façon d’un lapsus révélateur, nul besoin d’être un grand analyste, façon « Carl Gustav Jung », pour deviner que dans la vidéo ci-dessous, le choix des trois photos de François Asselineau, représenté en Président dans un décor et une position différente, n’est pas anodin et dénote le profond pressenti du questionneur. Comme, de celui, d’ailleurs, de Patrick Cohen. On peut donc en déduire, sans se forcer, que, face à ces 3 images, ces deux là ont d’ores et déjà intériorisé spontanément et à leurs corps défendant, que, au soir du 7 mai prochain, l’objet de leur plus grande détestation sera le prochain… Président de la République.

Thierry Theller

Quand les médias nous disent que François Asselineau est dans le top 3 !

Une experte en intelligence artificielle déclare sur le plateau de C News que François Asselineau figure dans le peloton de tête à la présidentielle 2017, les deux autres candidats étant Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon.

Pour cette experte, Le point commun entre ces trois candidats réside dans le fait qu’ils soient anti européen, anti OTAN et qu’ils aient de la complaisance pour le président Russe, Vladimir Poutine et, selon elle, cela représente un réel problème.

Ce qui différencie François Asselinuneau des deux autres candidats c’est qu’il soit le seul avec le candidat Jacques Cheminade à proposer via l’article 50 des traités européens, une sortie de l’Euro et de l’Union Européenne.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Les chiens de garde de l’Union Européenne

Manuel Macron est le candidat choisi par l’oligarchie européiste car c’est lui qui défendra probablement le mieux ces intérêts là. Alain Minc déclarait d’ailleurs : « Macron est exceptionnellement charmant et intelligent. Un banquier d’affaires doit être intelligent, souple, rapide et si il peut être charmant car il s’agit d’un métier de putes … »

Marine Le Pen et Jean-luc Mélenchon ont été très médiatisés ces dernières années car il s’agissait de canaliser les voies contestataires au niveau Européen vers des candidats qui ne sont pas dangereux pour le système. Pour que cela fonctionne, les médias soumis font croire que ces deux candidats veulent sortir de l’Union Européenne alors que cela n’est mentionné nulle part dans leur programme respectif.

Marine Le Pen tout comme Jean-Luc Mélenchon parlent de renégocier les traités Européens avec les pays membres mais ce qu’ il faut comprendre une bonne fois c’est que pour qu’une négociation aboutisse il faut que tous les pays tombent d’accord et sans vouloir aller trop dans les détails, il y a plus de chance de gagner à la loterie que de faire passer un nouveau traité. Toutes celles et ceux qui vous promettent une autre Europe vous mentent.

Depuis dix ans les médias soumis ce sont consciencieusement appliqué à passer sous silence un des seuls candidats qui propose une sortie de l’Union Européenne en utilisant l’article 50, François Asselineau et depuis qu’il a obtenu ses 500 signatures les médias de masse ne peuvent plus faire comme s’il n’existait pas mais n’hésitent pas à le calomnier en le traitant de complotiste ou en prétendant même qu’il a acheté ses signatures.

Dans cette volée on se souviendra de Jacques Cheminade qui lors des dernières élections de 2012 avait été complètement discrédité par les médias de l’époque et complètement ruiné par la suite.

Document important : La face cachée de Jacques Cheminade ou il est expliqué très clairement comment le système conspire contre un homme qui veut changer la donne.

En ce qui concerne ce candidat, Jacques Cheminade, contrairement à ce qui est dit dans la vidéo, lui aussi propose une sortie de l’UE, de l’Euro et de l’O.T.A.N

Voici à présent un très bon document qui vous parle des chiens de garde de l’UE.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

François Asselineau : Ce dont les français ont besoin c’est d’un chef de l’État et non d’un bisounours !

Souvent taxé de complotisme, François Asselineau prouve ses sources et déclare : « Ce dont les français ont besoin, c’est d’un chef de l’État et non d’un Bisounours »

Que vous connaissiez ou non, que vous souteniez ou non François Asselineau, cette vidéo est à ne pas manquer.

Ici, François Asselineau interviewé par une journaliste de Public Sénat.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

 

Syrie : Témoignage poignant de la journaliste indépendante Vanessa Beeley

Lors d’un meeting de François Asselineau, la journaliste indépendante Vanessa Beeley fait une courte intervention.

Elle a un mot pour les victimes de Londres mais déclare également que nous vivons dans un monde fait de mensonges relayés par des médias complices, les O.N.G (Toutes), qui travaillent afin de promouvoir l’agenda de  l’O.T.A.N qui lui-même est dirigé par les États-Unis.

Que ce soit au Yémen, en Irak, en Libye, en Syrie ou en Palestine, on nous ment nous dit-elle.

La Syrie n’est pas en guerre civile. les habitants ne fuient pas le régime d’Assad car plus de 80% du peuple syrien prend refuge dans des zones qui sont sous la protection de l’état syrien.

Elle y dénonce notamment la complicité de la France et autres pays membres de l’O.T.A.N ainsi que les pays du Golf comme l’Arabie Saoudite et le Qatar.

Elle nous lit une lettre ouverte au président François Hollande que lui a adressé Pierre Lecorf, ce français qui c’est rendu à l’ouest d’Alep et qui depuis un an prête secours aux populations que les conflits mettent en danger chaque jour.

Poignant témoignage à ne pas manquer.

Stéphane Guibert / Finalscape /VK

 

Compilation des interventions de Francois Asselineau au « Grand Debat de la Présidentielle » du 4-4-2017

Absent des médias avant la campagne 2017, excepté une apparition notable dans On n’est pas couché en 2014, François Asselineau, 59 ans, s’est fait connaître par voie d’affichage et internet. C’est en partie grâce à cette campagne de terrain qu’il a atteint le graal des 500 parrainages avant la date butoir du 17 mars.

« Nous sommes confiants », confiait d’ailleurs à LCI ce mercredi 8 mars son porte-parole, Karim Sehrane.  Pour nous, ce n’est pas une surprise. Mais pour les grands médias, François Asselineau serait effectivement une surprise », nous disait-il alors.

François Asselineau le seul candidat qui permettrait à la France de se remettre sur les rails de sa grandeur, il est grand temps.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK