L’UPR EST PARVENUE À SE PROCURER UN SCAN DE L’ORIGINAL DE LA NOTE DU 11 JUIN 1965 DU DÉPARTEMENT D’ÉTAT AMÉRICAIN SUR L’EUROPE ET L’UNION MONÉTAIRE EUROPÉENNE.

Première publication : juin 2014

Grâce au talent de détective de François-Xavier Grison, l’UPR est parvenue à se procurer un scan de l’original de la note du Département d’État américain sur la réunion du 11 juin 1965, citée par le journaliste Ambrose Evans-Pritchard dans le Daily Telegraph du 19/09/2000.

Ce document original du Département d’État est passionnant à découvrir et valide totalement l’article du Daily Telegraph et les analyses de l’UPR.

Par la même occasion, il nous permet de démasquer les manœuvres d’intimidation des collabos européistes, qui essaient de discréditer le journaliste britannique, et qui calomnient l’UPR en nous taxant d’« antiaméricanisme primaire », voire de « conspirationnisme », tout simplement parce que nous révélons aux Français le rôle central joué par les États-Unis d’Amérique dans l’euro et dans la prétendue « construction européenne »

Pour que les lecteurs comprennent bien cette note, son contexte et son contenu, je l’ai fait précéder d’une analyse critique circonstanciée. Tout cela vient d’être mis en ligne sur notre site, 49 ans jour pour jour après la tenue de cette réunion de Washington :

>>>Voir ici<<<

>>>Document téléchargeable ici<<<

Ce lien est à faire circuler au plus grand nombre possible de vos amis et connaissances, notamment à tous ceux qui ne veulent pas croire aux informations que nous délivrons. Maintenant, ils ne pourront plus dire que ce n’est pas vrai. Et ils sont donc confrontés à leur responsabilité.

Les Catalans et leur bien étrange indépendance

Quand l’émotionnel dicte ses pensées et ses actes au plus grand nombre, seuls les éclairés savent en tirer parti !

En 2014 déjà, lors des nombreuses manifestations en faveur d’une Catalogne indépendante, on pouvait sentir très nettement l’esprit américain planer au dessus de tout cela.

Organisation, financement, des banderoles et des slogans américanisés …

La Catalogne veut devenir indépendante, c’est à dire quitter l’Espagne tout en étant le prochain état européen, ce que scandent les banderoles en américain.

« Catalonia, the next state in Europe »

Réfléchir avant d’agir, faire tourner plusieurs fois sa langue dans sa bouche avant de sortir une ânerie, en ce qui concerne la Catalogne, restons prudents et ne nous laissons pas, pour une fois, éblouir par ce que nous servent les médias mainstream.

François Asselineau nous décrypte tout cela dans une conférence en 2014.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

François Asselineau : « On est en train d’assister au début de la fin de la puissance américaine, c’est à dire du roi dollar »

François Asselineau:

« Ce qui vient de se passer au Venezuela, le Venezuela qui vient de décider de faire facturer son pétrole en yuan chinois et non plus en dollar, c’est une information de toute première magnitude. Ca veut dire qu’on est en train d’assister sous nos yeux au début de la fin de l’empire américain, au début de la fin de ce qui a fait la puissance américaine depuis a seconde guerre mondiale, c’est à dire le Doi dollar.

Et il n’y a pas que le Venezuela qui est en cause.

Vous avez vu qu’il y a eu la réunion de la Russie et de la Chine et des Brics plus généralement se sont réunis pour ouvrir officiellement la banque de développement des Brics. Il est de plus en plus question de développer le recours au rouble ou au yuan chinois comme alternative au dollar. Donc actuellement, les grandes forces sont à l’oeuvre et c’est la prédominance blanche et américaine issue de la seconde guerre mondiale sur le reste du monde qui de plus en plus est en train de s’effondrer. Je renvoie d’ailleurs au passage, à ma conférences que j’avais faite y a déjà 2 ou 3 ans et qui s’appelle: »l’Hyperpuissance américaine est-elle sur le déclin ? ».

On est en tain de constater que mois après mois, cette hyperpuissance américaine est en effet sur le déclin. »

Vidéo complète sur Youtube

HISTOIRE & EDUCATION : Une autre histoire de la France, vous ne la verrez plus jamais comme avant

Plus de trois heures d’histoire dite par François Asselineau.

Une vidéo que je vous suggère de visionner et partager en particulier avec les plus jeunes.

Partant de l’empire gaulois et allant jusqu’ à la 5ème république, si vous avez des lacunes dans cette matière ce document est fait pour vous. Il s’agit-là de la vraie histoire de France.

Je remercie vivement François Asselineau, cet homme qui m’a permis d’ouvrir les yeux sur la réalité de ce monde et de me « Dématrixer »

François Asselineau sera en direct mardi 26 septembre sur la radio du Discord Insoumis à partir de 21h et répondra aux questions des internautes.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

 

Politique : François Asselineau, Il y a deux ans, François Asselineau prédisait l’éviction de Florian Philippot du FN

Au vu de l’accentuation des tensions depuis quelques jours au Front National, le départ de Florian Philippot du parti de Marine Le Pen n’est pas réellement une surprise. Mais la prédire deux ans à l’avance… cela semblait plutôt prophétique. C’est pourtant une prévision à laquelle s’était amusé François Asselineau en 2015.

« Vous verrez ce qui arrivera à Monsieur Philippot »

Lors d’une conférence, en avril 2015, le président de l’Union Populaire Républicaine donnait une conférence devant ses partisans durant laquelle il affirmait que, comme de nombreux cadres du Front National « ayant approchés de trop près » le clan Le Pen, Aymeric Chauprade, alors cadre au FN, et Florian Philippot allaient être évincés. « Vous verrez ce qui arrivera à Monsieur Chauprade et à Monsieur Philippot », prophétisait-il. En novembre 2015, Aymeric Chauprade a annoncé sa démission du FN. Ce jeudi, c’était au tout de Florian Philippot de quitter le parti frontiste.

En seconde partie de vidéo :

Philippot a-t-il sa place à l’UPR ? Asselineau répond.

Le FN est payé aux frais des contribuables pour avoir une espèce de pôle, de fixassions de l’opposition pour le plus grand profit des européistes.

F. Philippot, ému et amer, crève l’abcès et dit ses 4 vérités sur le FN! 20/9

Le Front National est une longue histoire dans la 5ème république et pas besoin d’avoir fait l’ENA pour comprendre ce qui se répète en France depuis 7 présidentielles à moins d’être complètement aveugle ou borné.

Le FN qui sert et qui a été mis en place par les intérêts économiques se positionne systématiquement au second tour.

Allègrement soutenu par une propagande savamment orchestrée dans les médias Mainstream  soumis au capital, ceux-là même qui nous ont éduqué de manière à ce que nous diabolisions ce parti tout en faisant passer celles et ceux qui y adhèrent pour des Nazis, ce parti politique est l’épouvantail, le croque-mitaine qui jusqu’à ces élections a très bien servi la clique des oligarques qui a misé sur Macron, cette marionnette d’un néolibéralisme cannibale et assassin.  C’est tellement risible et simpliste !

>>>Voir l’article<<<

L’Union Européenne un projet Nazi remis au goût du jour

L’histoire pour autant que l’on veuille bien s’y pencher un peut nous apprend bien des choses sur notre passé, notre présent mais aussi et surtout sur notre avenir et à plus forte raison lorsqu’il s’agit d’Europe et plus particulièrement de cette sacro-sainte Union Européenne.

Les Faits :

L’Union Européenne est un projet fasciste qui a été pensé par des Nazis comme Walter Hallstein qui a été le premier président de la commission Européenne. Walter Hallstein était un dignitaire Nazi qui avait rédigé à la demande de Hitler un plan pour une nouvelle Europe qui se trouve être l’Europe d’aujourd’hui.

Qui était Walter Hallstein ?

Hallstein était un juriste Allemand sous le régime Nazi qui d’ailleurs avait été professeur et doyen à l‘université de Rostock en 1936 alors âgé de 34 ans après avoir montré patte blanche aux autorités Nazies.

En 1938, lorsque Hitler c’était rendu en Italie, il était tombé d’accord avec Mussolini pour bâtir un projet de nouvelle Europe « Das Neue Europa ». Au mois de juin 1938, Adolph Hitler avait demandé à Walter Hallstein de préparer le projet de construction Européenne.

Walter Hallstein qui était officier Nazi a été arrêté en 1944 à la fin de la seconde guerre mondiale après la bataille de Cherbourg. Il a ensuite été recyclé par les autorités américaines.

En 1951 on retrouve Walter Hallstein dans l’entourage immédiat de Konrad Adenauer et devient le secrétaire d’état aux affaires étrangères du gouvernement Adenauer en Allemagne. C’est lui qui va préparer le projet de cette nouvelle Europe à partir des plans qu’il avait préparé pour Hitler et Mussolini et c’est ce qui va donner le traité de Rome qui sera signé le 25 mars 1957.

Il fut ensuite le premier président de la commission européenne de 1958 à 1967 (Commission Hallstein) et dans le cadre de cette commission, il présente en 1965, un plan qui prépare l’organisation d’une Europe fédérale.

Photo : Konrad Adenauer & Walter Hallstein lors de la signature du traité de Rome en 1957

Walter Hallstein a ensuite été le promoteur du « plan Hallstein » en 1965 qui prévoyait une Europe fédérale, la même Europe que l’on connait aujourd’hui et c’est justement ce plan Hallstein qui avait motivé le général Charles De Gaule à dire Stop et à ne plus envoyer aucun représentant à la commission Européenne à Bruxelles, pratiquant ainsi la politique de la chaise vide car il savait parfaitement à quoi s’en tenir concernant Walter Hallstein, un Nazi recyclé par les américains afin de détruire les nations d’Europe et les placer sous l’autorité d’un empire dictatorial.

Le document qui suit vous relate ce que vous venez de lire et j’ai pris soin d’y ajouter l’extrait d’une allocution du président Charles De Gaulle qui avait vu venir ce qui se passe aujourd’hui ainsi que du président Jacques Chirac aux élections Européennes de 1979 ou il dénonçait « cette Europe non européenne dominée par les intérêts germano-américains » sans être interdit de grands médias ni se faire traiter de « conspirationniste ».

Intervenants : Etienne Chouard & François Asselineau

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

 

Santé publique : Vaccin obligatoire les Francais piégés par la loi et les Laboratoires

La vaccination c’est importante et personne ne veut voir son enfant attraper des maladies aussi terribles que la diphtérie, le tétanos, la polio et toutes les maladies que la vaccination pourrait éviter. C’est la raison pour laquelle existait, en France, un vaccin appelé DTP : Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite. Ce vaccin était sûr. Fabriqué par la firme lyonnaise BioMérieux, il ne contenait pas d’aluminium, car les enfants étaient vaccinés assez tard (et beaucoup étaient allaités par leur mère).  Ce vaccin a été utilisé pendant des décennies sans causer de problèmes importants. Il a permis, (en même temps que les grands progrès de l’hygiène publique) d’éradiquer des maladies graves.

Mais nous n’avons pas été vigilants.

En juin 2008, le vaccin DTP a été soudainement retiré du marché, sans motif réel, sans avertir les médecins, les pharmaciens, les familles, premières concernées.

Il a aussi tôt été remplacé par un autre vaccin qui contenait, cette fois, de l’aluminium. Substance qui n’a rien à faire dans le corps d’un nourrisson !

(Les trois vaccins obligatoires : Diphtérie, Tétanos et Polio contiennent de l’aluminium et lorsqu’un nourrisson reçoit ces produits, on lui injecte entre 600 et 650 microgrammes d’aluminium ce qui est une concentration impressionnante si l’on sait que l’eau pour être considérée comme potable ne doit pas en contenir plus de 100 microgrammes par litre.)

C’est un métal toxique, souvent des années plus tard, partout ou il est stocké :

  • Poumons
  • Reins
  • Cerveau

Cet adjuvant a pour but de stimuler les déférences immunitaires de l’enfant qui ne sont pas encore en place et justifierait une vaccination très précoce à 2 mois. En septembre 2014, ce vaccin a disparu à son tour des pharmacies. Ne sont restés en vente que des Super-vaccins, vaccinant contre 4, 5 ou même 6 maladies.

Ces Super-vaccins contiennent le DTP plus un ou plusieurs vaccins qui ne sont pas obligatoires : ils sont « recommandés ».  Ils sont également devenus 2 à 7 fois plus chers que l’ancien vaccin DTP devenu introuvable.

C’est une vente « liée » ou « imposée » et c’est illégal. Mais l’affaire ne c’est pas arrêtée là.

Début 2015, les Super-vaccins contenant 4 ou 5 maladies ont disparu à leur tour !

Depuis, ne reste vendu dans les pharmacies qu’un seul vaccin, le Super-vaccin hexavalent (6 maladies) qui est le plus gros… et le plus cher !

Le reste dans la vidéo

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

>>>Lien pour la pétition<<<

Qatar : François Asselineau avait donc raison et ce, depuis trois ans.

C’est un coup de tonnerre diplomatique au Moyen-Orient. L’Égypte, l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et Bahreïn ont annoncé la rupture de leurs relations diplomatiques avec le Qatar. L’émirat, qui doit organiser le Mondial de football en 2022 et qui n’a cessé ces dernières années d’accroître son poids dans la région, se retrouve mis au ban des pays du golfe Persique, en raison de son « soutien au terrorisme ». Il a en outre été exclu de la coalition arabe qui intervient au Yémen sous la direction de Riyad. Ce séisme diplomatique est intervenu 15 jours après une visite à Riyad du président américain Donald Trump qui a demandé aux pays musulmans d’agir de manière décisive contre l’extrémisme religieux.

Et voici les explications de François Asselineau, président fondateur du parti UPR

Politique : Alain Soral donne raison à François Asselineau concernant Marine Le Pen

Pour Alain Soral, le moment ou il c’est senti la plus mal à l’aise durant le meeting politique réside dans le fait qu’elle ne s’adressait non pas aux français mais aux « Beaufs«  » de ses meetings qui crient : « On est chez-nous » un moment donné, elle est la Madone des « Beaufs » et rien d’autre.

Elle est très capable de lire un discours écrit par quelqu’un d’autre, elle a un vocabulaire limité, elle cherche ses mots en fait, elle n’est pas très bonne et il y a une évidence dans tout cela c’est que Florian Philippot est meilleurs qu’elle, le numéro 2 du Front National est plus performant, plus cultivé, plus intelligent, plus fin dialectiquement que la numéro 1.

On est face à une héritière qui n’est la que parce qu’elle porte le nom de son père et qu’elle a été imposée mais qui n’a absolument pas la compétence pour porter le mouvement de l’opposition nationale qui regrouperait toute l’opposition nationale.

Elle c’est mise à dos des gens comme moi, comme Dieudonné sans compter les contradictions de démarrer une campagne sur une rupture radicale de l’Euro et l’Union européenne et de revenir en cours de route en « baragouinant » des trucs à deux entrées etc…  Ce qui donne presque raison à François Asselineau.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Front National : L’épouvantail diabolisé par les médias servant la cause de l’oligarchie mondialiste

La Gauche complice du Front National

Le Fn est apparu en 1984 aux Européennes lors desquelles le parti d’extrême droite, jusqu’alors inexistant dans le monde politique, a recueillli 10% des suffrages.

Fort de ce score inespéré, Mitterrand, alors Président de la République, demande à son Premier Ministre Laurent Fabius de changer le mode de scrutin législatif pour les élections de 1986 qui seront alors à la proportionnelle. La manœuvre a pour but de faire élire une Assemblée sans majorité puisque la droite serait marquée par un parti extrémiste avec lequel il ne doit pas faire alliance. A la même époque, toutes les émissions politiques télévisées, alors toutes dans le service public, font donner du Le Pen sur les ondes et se chargent de la publicité Nationale du FN.

Le petit jeu de Mitterrand a presque marché puisque la majorité RPR-UDF en 1986 ne tient qu’à quelques sièges. Là où le Mitterrand a marqué des points, c’est que l’élection de 1986 fait entrer à l’Assemblée Nationale 36 députés d’extrême-droite, Jean-Marie Le Pen en tête. Le FN y trouvera sa légitimité Républicaine et installera définitivement le FN dans la vie politique.

Aujourd’hui, la gauche demande un droit d’inventaire sur la période Mitterrand. Ils semblent oublier que les lois de cette période ont été votées par une majorité socialiste. La loi électorale de 1985 par exemple n’a pas eu besoin du 49.3 pour passer. Le Premier Secrétaire du PS d’alors s’appelait Lionel Jospin. Il était aussi député.

La gauche a besoin du FN

Aujourd’hui, la gauche a toujours besoin du FN puisqu’elle lui est au pouvoir grâce à la présence du parti de M. Le Pen. Le coup politique de Mitterrand porte ses fruits avec quelques années de retard.

Ainsi la majorité actuelle à l’Assemblée Nationale est due aux nombreuses triangulaires (plus de 70) lors des élections de 1997. Parmi ces triangulaires, 29 députés de gauche ont été élus alors même qu’ils n’avaient pas respecté la règle du « désistement républicain » dont la gauche nous rabâche pourtant les oreilles depuis les Régionales. Les 29, dont voici la liste, sont arrivé derrière le candidat RPR-UDF lors du premier tour, mais se sont malgré tout maintenu au second tour et ont été élus. Tous ont ainsi fait tombé des circonscription dont le député était RPR ou UDF, il y a même des récidivistes et… un ministre, en plus de la justice, c’est à dire le Garde des Seaux de la Constitution de la République !

Le Front National est une longue histoire dans la 5ème république et pas besoin d’avoir fait l’ENA pour comprendre ce qui se répète en France depuis 7 présidentielles à moins d’être complètement aveugle ou borné.

Le FN qui sert et qui a été mis en place par les intérêts économiques se positionne systématiquement au second tour.

Allègrement soutenu par une propagande savamment orchestrée dans les médias mainstream  soumis au capital, ceux-là même qui nous ont éduqué de manière à ce que nous diabolisions ce parti tout en faisant passer celles et ceux qui y adhèrent pour des Nazis, ce parti politique est l’épouvantail, le croque-mitaine qui jusqu’à ces élections a très bien servi la clique des holigarques qui a misé sur Macron, cette marionnette d’un néolibéralisme cannibale et assassin.  C’est tellement risible et simpliste !

François Asselineau en parle durant la conférence qu’il a donné juste après les résultats de la présidentielle ce dimanche 7 mai 2017.

Stéphane Guibert / Finalscape /VK

VOUS LES AVEZ JETÉS PAR LA PORTE, ILS REVIENNENT PAR LA FENÊTRE !

70% Un score de dictateur Africain !

Suite à ce résultat, gros coup de gueule Lionel Denis

Le coup de gueule de François Ruffin lors de la remise des Césars 2017, coup de gueule non diffusé par les médias principaux (TF1, France 2, BFM  etc…)