Canada : Alerte générale sur certains masques imposés aux enfants ! / Canada : Alertă generală asupra anumitor măști impuse copiilor ! / Canada : General alert on certain masks imposed on children !

Canada : Alerte générale sur certains masques imposés aux enfants !

*****

Canada : Alertă generală asupra anumitor măști impuse

copiilor !

*****

Canada : General alert on certain masks imposed on children !

Vidéo : Etranges phénomènes dans certains masques

Video : fenomene ciudate în unele măști

Video : Strange phenomena in some masks

Santé Canada a émis un avertissement sur les masques jetables bleus et gris qui peuvent contenir des matériaux toxiques semblables à l’amiante.
Pendant un certain temps, beaucoup d’enseignants ont exprimé leur soupçon sur les masques qui donnent aux enfants l’impression d’avaler des poils de chat en les portant. Maintenant nous savons qu’au lieu de poils de chat, les enfants ont sucé l’équivalent de l’amiante tout au long de la journée.
Les masques fabriqués en Chine étaient obligatoires dans la garderie. Des particules microscopiques ont été découvertes dans les masques, ce qui peut entraîner de graves dommages pulmonaires et des problèmes de santé à long terme lorsqu’elles sont inhalées
Les masques de protection SNN200642 gris et bleu ne devraient plus être utilisés, Québec et Ottawa avertissent.
____________________

Health Canada a emis un avertisment cu privire la măștile de unică folosință albastre și gri care pot conține materiale toxice asemănătoare azbestului. Pentru o vreme, mulți profesori și-au exprimat suspiciunea cu privire la măștile care îi fac pe copii să aibă chef să înghită părul de pisică în timp ce le poartă. Acum știm că, în loc de păr de pisică, copiii au aspirat echivalentul azbestului toată ziua. Măștile fabricate în China erau obligatorii în grădiniță. S-au găsit particule microscopice în măști, care pot duce la leziuni pulmonare severe și probleme de sănătate pe termen lung atunci când sunt inhalate Măștile de protecție gri și albastru SNN200642 nu ar mai trebui folosite, Quebec și Ottawa avertizează.
____________________
Health Canada has issued a warning on blue and gray disposable masks that may contain toxic asbestos-like materials. For a while, many teachers expressed suspicion about masks that make children feel like swallowing cat hair while wearing them. Now we know that instead of cat hair, children sucked the equivalent of asbestos all day long. Masks made in China were compulsory in the daycare. Microscopic particles have been found in the masks, which can lead to severe lung damage and long-term health problems when inhaled The gray and blue SNN200642 protective masks should no longer be used, Quebec and Ottawa are warning.

Stéphane Guibert

Rares Mihai Florescu

 Finalscape / VK MondiAspora

Total des vues : 154 

Mauvaise presse pour le vaccin AstraZeneca de Johnson & Johnson : Plusieurs pays en ont suspendu l’utilisation à titre de précaution

Mauvaise presse pour le vaccin AstraZeneca de Johnson & Johnson : Plusieurs pays en ont suspendu l’utilisation à titre de précaution

Le Danemark, l’Islande, la Norvège et l’Italie ont suspendu jeudi par précaution et jusqu’à nouvel ordre l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca contre le Covid-19, en raison de craintes liées à la formation de caillots sanguins. D’autres troubles ont été également signalés dont plusieurs décès.

La vie n’a pas de prix, surtout pour les laboratoires pharmaceutiques … (ndlr.)

Stéphane Guibert / Rares Mihai Florescu / Finalscape / VK

Total des vues : 52 

Industrie pharmaceutique : Un médecin brise le silence

Industrie pharmaceutique : Un médecin brise le silence

Les dessous de Big Pharma

Le nerf de la guerre pour l’industrie pharmaceutique comme toutes les autres industries d’ailleurs, c’est l’argent et quand le dieu papier allèche les babines de celles et ceux qui en veulent toujours plus, tout est permis même de tuer « involontairement » dira-t-on les premiers cobayes qui s’y risquent.

Un médecin se lâche et nous expliquer comment les autorisations de mise sur le marché de certains médicaments ou vaccins sont artificiellement accélérées.

Le conflit d’intérêt et la corruption sont des synonymes surtout dans le monde merveilleux de la pharmacom.

Stéphane Guibert / Rares Mihai Florescu / Finalscape / VK MondiAspora

Total des vues : 21 , Vues aujourd'hui : 2 

Impacts négatifs majeurs du port du masque chez les enfants

Une étude allemande intitulée : « Corona children studies » vient de faire l’effet d’une bombe :

Il s’agit de la première étude dans le monde à grande échelle sur plus de 25930 enfants scolarisés dans toute l’Allemagne, et qui révèle que les parents, les éducateurs et les médecins, signalent de plus en plus de problèmes et de plaintes de santé chez les enfants à cause du port du masque obligatoire. (1)

D’après cette étude, 68 % des parents rapportent que les enfants portant des masques seraient victimes d’impacts négatifs majeurs sur leur santé physique, psychologique et comportementale.

En outre, l’étude indique qu’en moyenne, les enfants scolarisés porteraient des masques 270 minutes par jour, c’est-à-dire près de 5 heures ! Des chiffres alarmistes qu’aucun média mainstream ne rapporte, sauf une video de France Soir. (2)

Selon cette étude :

« Il n’existe pas à ce jour d’études indépendantes de fabricants sur l’utilisation des masques pour enfants et adolescents, masques qui sont certifiés comme produits médicaux pour la sécurité du travail dans des applications professionnelles. En outre, en raison des matériaux inconnus utilisés, il n’y a pas d’indications sur les effets protecteurs ou les effets secondaires potentiels. »

Voici ce que l’on constate chez les enfants portant des masques dès l’âge de 6 ans : Symptômes physiques :

  • Les maux de tête: 53,3%
  • Les difficultés de concentration : 49,5 %
  • Les malaises : 42,1 %
  • Les troubles de l’apprentissage : 38 %
  • La somnolence et la fatigue : 36,5 %
  • L’oppression sous le masque : 35,6 %
  • La sensation d’étouffement : 29,7 %
  • Les vertiges : 26,4 %
  • La gorge sèche : 22,7 %
  • La sensation de syncope : 20,7 %
  • Les démangeaisons dans le nez : 17,1 %
  • La nausée : 16,6 %
  • La sensation de faiblesse : 14,7 %
  • Les douleurs abdominales : 13,5 %
  • La respiration accélérée : 12,2 %
  • La sensation de maladie : 9,7 %
  • La sensation d’oppression dans la poitrine: 8 %

Symptômes comportementaux :

  • L’enfant est plus irrité : 60,4 %
  • L’enfant est de moins bonne humeur : 49,3 %
  • L’enfant ne veut plus aller à l’école ou à la maternelle : 44 %
  • L’enfant est plus agité qu’à l’accoutumée : 29,2 %
  • L’enfant dort moins bien que d’habitude : 31,1 %
  • L’enfant développe des angoisses : 25,3 %
  • L’enfant dort plus qu’à l’accoutumée : 25 %
  • L’enfant est réticent à bouger et à jouer : 17,9 %

Résultats de l’étude :

« La distribution de fréquence des effets secondaires associés aux masques est similaire dans les différents groupes d’âge : les maux de tête, les difficultés de concentration, les malaises, les difficultés d’apprentissage et la somnolence/fatigue étant les plus fréquents.

D’autres plaintes ont été décrites :

Tout d’abord : 269 plaintes pour aggravation des problèmes de la peau, notamment l’augmentation des boutons, des éruptions cutanées et des phénomènes allergiques autour de la bouche jusqu’aux maladies fongiques dans et autour de la bouche.

Il y avait 151 plaintes pour saignements de nez, 122 pour le mécontentement scolaire allant jusqu’à l’anxiété scolaire / le refus d’aller à l’école, 64 pour transpiration accrue, 52 pour des points de pression et des blessures derrière les oreilles, 46 pour des lèvres douloureuses ou fissurées et partiellement sanglantes, 31 pour l’augmentation de la fréquence et de la sévérité des crises de migraine, 23 pour des troubles de la vision, 13 pour des aphtes.

Ensuite, parmi les problèmes de comportement :

60,4% des enfants masqués faisaient état d’irritabilité accrue, et l’on trouvait aussi 49,3% d’enfants moins heureux et 44% qui ne veulent plus aller à l’école. Dans chaque cas, les enfants de la catégorie d’âge 7-12 ans sont les plus touchés.

De plus, 25,3% des enfants ont déclaré avoir développé de nouvelles angoisses. Ainsi, 2 672 plaintes pour cette seule question mentionnent des spéculations explicites d’anxiété ou la réapparition de plusieurs anxiétés : en plus d’une peur générale de l’avenir, la peur de suffoquer avec un masque, ainsi que la peur de la mort ont été mentionnées. La peur de la mort de proches à cause du Covid est aussi la plus fréquemment rapportée. En outre, la peur d’être stigmatisé par le port ou non d’un masque dans l’environnement social est aussi mentionnée. Enfin, de nombreux parents font également état de cauchemars et de troubles anxieux liés à des personnes masquées dont les expressions faciales et l’identité ne sont pas reconnaissables par les enfants. »

Conclusion de l’étude :

« Ce premier registre mondial sur les effets secondaires du masque reflète le spectre des symptômes chez les enfants et les adolescents.

Les plaintes d’un certain pourcentage d’enfants et d’adolescents sont non négligeables lorsqu’ils portent le masque. Ces enfants ne doivent pas être stigmatisés. Une analyse précise du rapport bénéfice-risque est nécessaire de toute urgence. L’importance des effets secondaires rapportés chez les enfants suite au port des masques doit être prise au sérieux et nécessite une clarification précise des circonstances de santé qui l’accompagnent, de la situation du port du masque et de la façon dont il est utilisé. (durée, pauses et type de masque) et de la situation scolaire de l’école. Compte tenu des obligations variables des enfants et des adolescents de porter des masques à l’école sur une période plus longue, il y a un besoin urgent de recherche. »

Cette étude apporte de l’eau au moulin déjà bien rempli de l’avocat allemand Reiner Fuellmich, chargé de poursuivre au sein d’une «Class Action» sous l’égide de milliers d’avocats mondiaux, tous les responsables du désastre sanitaire du Covid -19 pour « crimes contre l’humanité ». (3)

Dans sa dernière interview du 31 décembre 2020, voici ce qu’il disait :

« Dans ce scandale sanitaire, le pire, ce sont les conséquences du confinement et du port du masque obligatoire, en particulier sur les enfants traumatisés en masse, avec des conséquences psychologiques à moyen et long terme. En Allemagne, des enfants sont enlevés à leurs parents s’ils ne respectent pas les consignes de quarantaine, de port du masque et de confinement. Par ailleurs, les masques représentent un risque très grave pour la santé, comme le montrent de plus en plus d’études indépendantes et de déclarations d’experts. Tous ces faits feront bientôt tomber les masques sur tous les responsables de ces crimes.» (4)

Il est plus qu’urgent de démasquer la cruauté des mondialistes pour les faire tomber au plus vite. RESISTANCE !

Jean-Michel Grau

Source 1 >>>

Source 2 >>>

Source 3 >>>

Merci à Peter Moore pour le partage >>>

Stéphane Guibert / Rares Mihai Florescu / Finalscape / VK

Total des vues : 95 

Alors que l’on nous en faisait prendre tous les jours à l’école sous forme de pastille, le fluor abaisse le Q.I. / While we were forced to take it every day at school in the form of a lozenge, fluorine lowers the I.Q.

Alors que l’on nous en faisait prendre tous les jours à l’école sous forme de pastille, le fluor abaisse le Q.I.

*****

While we were forced to take it every day at school in the form of a lozenge, fluorine lowers the I.Q.

Une étude majeure de Harvard, publiée en juin 2012, confirme que le fluor abaisse le Q.I.

A major Harvard study, published in June 2012, confirms that fluoride lowers I.Q.

Si le lien scientifique entre l’exposition au fluor et la dénotation d’un abaissement du Q.I. fait partie comme certains l’ont affirmé de la théorie de la conspiration alors peut-être que les chercheurs de Harvard, qui viennent de confirmer ce lien devraient être vilipendés par la presse médicale basée sur « l’évidence des faits ». Une variété d’études a démontré comment le fluor peut endommager significativement le cerveau et par voie de conséquence le Q.I. Les scientifiques de Harvard ont fait le constat que leurs résultats accrédite la possibilité des effets nocifs de l’exposition au fluor sur le développement neurologique chez l’enfant.

Les mêmes gouvernements qui ont continuellement mis en avant l’assertion que la fluorisation de l’eau soit à la fois parfaitement sure et vienne en aide aux citoyens qui en consomme quotidiennement. Dans le passé, ils ont été forcés d’appeler à un abaissement du taux de fluor dans les eaux alimentaires de distribution puisque les recherches précédentes avaient aussi établit un lien entre l’exposition au fluor comme hote d’effets neurotoxiques. Dans le dernier papier de Harvard, ceci a été rendu encore plus explicite dans ce constat des chercheurs :  » Les enfants dans les zones à haut taux de fluor possèdent un Q.I. significativement plus bas. » Les patients avec un Q.I. plus bas qu fait du fluor sont davantage sujets au déclenchement de tumeurs. Ce n’est pas une surprise pour ceux qui suivent ces recherches depuis plusieurs années.

Il y a assez longtemps, en 1977, par exemple des études épidémiologiques menées par le directeur de la section de cytochimie de l’Institut National du Cancer américain, le Docteur Dean Burk ont révélé que l’exposition au fluor induit une croissance des tumeurs accrue même à une part par million ( taux accepté dans l’eau alimentaire par le gouvernement des Etats-Unis). En plus de révéler un taux de croissance des tumeurs de 25% dans ses recherches, il a aussi été découvert que cela produisait des tumeurs mélanotiques en transformant des cellules normales en cellules cancéreuses et en augmentant la carcinogenèse d’autres produits chimiques. Le Docteur Burk estimait que la fluorisation avait réellement causé la mort de 10.000 personnes.

Ce n’est donc pas une surprise si l’Agence de Protection de l’Environnement a classifié le fluor comme une substance avec  » une évidence substantielle de neurotoxicité developpementale ». Un autre commentaire par les auteurs de l’étude explique comment le fluor attaque réellement le cerveau d’enfant à naitre en dirigeant un assaut direct sur son développement neurologique. Le fluor traverse le placenta et sa pénétration dans le cerveau en croissance, beaucoup plus susceptible aux blessures causées par les intoxicants que le cerveau mature peur mener à un dommage de nature permanente. » Ceci sera-t-il pris en compte par les organisations de santé qui continuent à affirmer que le fluor est parfaitement sur ou vont-ils changer leur fusil d’épaule ?

___________________________

If the scientific link between exposure to fluoride and the denotation of lowered IQ is, as some have claimed, part of conspiracy theory then perhaps the Harvard researchers, who have just confirmed this link should being vilified by the medical press based on « the obvious ». A variety of studies have shown how fluoride can significantly damage the brain and consequently IQ Harvard scientists found that their results supported the possibility of the harmful effects of fluoride exposure on neurological development in the child.

The same governments that have continually put forward the assertion that water fluoridation is both perfectly safe and helps citizens who consume it daily. In the past, they have been forced to call for a lowering of the level of fluoride in drinking water supplies since previous research had also linked exposure to fluoride as a host of neurotoxic effects. In the latest Harvard paper, this was made even more explicit in the researchers’ finding: « Children in areas with high fluoride levels have significantly lower I.Q. » Patients with an I.Q lower than fluoride are more prone to the onset of tumors. This is no surprise to those who have followed this research for several years.

Quite a long time ago, in 1977, for example, epidemiological studies conducted by the director of the cytochemistry section of the American National Cancer Institute, Dr Dean Burk revealed that exposure to fluoride induces increased tumor growth. even at one part per million (rate accepted in drinking water by the United States government). In addition to revealing a 25% tumor growth rate in his research, it was also found to produce melanotic tumors by turning normal cells into cancer cells and increasing the carcinogenesis of other chemicals. Dr Burk estimated that the fluoridation actually caused the death of 10,000 people.

It is therefore no surprise that the Environmental Protection Agency has classified fluorine as a substance with « substantial evidence of developmental neurotoxicity ». Another commentary by the study’s authors explains how fluoride actually attacks the brain of an unborn child by directing a direct assault on its neurodevelopment. Fluoride crosses the placenta and enters the growing brain, which is much more susceptible to injury from intoxicants than the mature brain can lead to damage of a permanent nature. « Will this be taken into account by health organizations? health who continue to claim that fluoride is perfectly safe or will they change their minds ?

Stéphane Guibert / Rares Mihai Florescu / Finalscape / VK

Total des vues : 53 

Le port du masques chez les enfants : Une étude Allemande fait l’effet d’une bombe

Le port du masques chez les enfants

Une étude Allemande fait l’effet d’une bombe

Une étude portant sur plus de 25’000 enfants révèle que 68% de ceux qui portent des masques seraient victimes d’impacts négatifs majeurs sur leur santé physique, psychologique et comportementale.

Stéphane Guibert  / Finalscape / VK

Total des vues : 27 

Le vaccin Pfizer augmente-t-il le risque de contamination et de mort par Covid19 ?

Mise à jour : lundi 18 janvier 2021 – 03:25

Le vaccin Pfizer augmente-t-il le risque de contamination et de mort par Covid19 ?

C’est ce que peuvent faire craindre les évolutions récentes de l’épidémie dans les pays actuellement les plus vaccinés, selon les données fournies par l’OMS.

ALERTE ROUGE !

Alerte norvégienne

La Norvège vient d’ailleurs d’émettre le 15 janvier une alerte après la constatation de 23 décès possiblement liés au vaccin Pfizer[4] [5], chez des personnes âgées en Ehpad. Parmi ces décès, 13 ont été autopsiés, les résultats suggérant que les effets secondaires courants pourraient avoir contribué à des réactions graves chez les personnes âgées fragiles. Selon l’Institut norvégien de santé publique : « pour les personnes les plus fragiles, même des effets secondaires relativement légers peuvent avoir des conséquences gravesPour ceux qui ont une durée de vie restante très courte de toute façon, les avantages du vaccin peuvent être marginaux ou non pertinents » et l’Institut national de santé publique a modifié le guide de vaccination contre le coronavirus, y ajoutant de nouveaux conseils de prudence sur la vaccination des personnes âgées fragiles.

Peter Doshi[6] avait prévenu dès novembre « attendons de disposer des données complètes des essais » car les communiqués de victoire de l’industrie sont imprécis et incomplets. Il rappelait aussi que les essais n’étudiaient pas le seul critère pertinent, la mortalité[7] mais seulement le nombre de cas basé sur des tests souvent faux : « le monde a tout parié sur les vaccins pour apporter la solution à la pandémie, mais les essais ne sont pas centrés sur la démonstration qu’ils le seront ».

 Stéphane Guibert / Finalscape / VK / MondiAspor

 

Total des vues : 49 

Selon l’OMS, si vous n’avez pas de symptômes, inutile de porter un masque ! / According to the WHO, if you don’t have symptoms, you don’t need to wear a mask !

Selon l’OMS, si vous n’avez pas de symptômes, inutile de porter un masque !

*****

According to the WHO, if you don’t have symptoms, you don’t need to wear a mask !

Dans cette vidéo “L’aile à Stick” revient sur une déclaration de l’OMS selon laquelle, si vous n’avez pas de symptômes, il est inutile de porter un masque !

In this video « Wing Stick » looks back on a WHO statement that if you don’t have symptoms, you don’t need to wear a mask !

Vidéo en Anglais sous-titrée en Français / Video in English with French subtitles

  • Concernant la vidéo, on comprend que  le port du masque obligatoire n’a rien à voir avec la santé mais que c’est effectivement politique ! On peut dès lors et à juste titre se poser de sérieuses questions quand au bien fondé des multiples mesures sanitaires permissives prises à l’encontre de cette « pandémie ».
  • Regarding the video, we understand that wearing a compulsory mask has nothing to do with health but that it is indeed political ! We can therefore and rightly ask serious questions about the merits of the multiple permissive health measures taken against this « pandemic ».

Chaîne Odysee associée >>>

Stéphane Guibert / Finalscape / VK / MondiAspora

Total des vues : 33