Genève, Parc des Eaux-Vives : quand les porcs sont de sortie le week end ! / Geneva, Parc des Eaux-Vives : când porcii sunt afară în weekend ! / Geneva, Parc des Eaux-Vives: when the pigs are out on weekends !

Genève, Parc des Eaux-Vives : quand les porcs sont de sortie le week end !

*****

Geneva, Parc des Eaux-Vives : când porcii sunt afară

în weekend !

*****

Geneva, Parc des Eaux-Vives : when the pigs are out on weekends !

Les images que vous verrez dans cette vidéo ont été enregistrées par moi-même alors que j’étais SDF et que je passais mes nuits dans ce parc.

Imaginile pe care le veți vedea în acest videoclip au fost înregistrate de mine când eram fără adăpost și mi-am petrecut nopțile în acest parc.

The images you will see in this video were recorded by me when  was homeless and spent my nights in this park.

Il y a deux ans et rien n’a changé bien au contraire !

Acum doi ani și nimic nu s-a schimbat dimpotrivă !

Two years ago and nothing has changed quite the contrary !

Un parc est un endroit idyllique, un havre de paix où la nature procure à l’homme en plein centre des grandes cités la possibilité de se ressourcer au rythme du chant des oiseaux et de l’eau d’un ruisseau coulant paisiblement.

Seulement voilà, tous les êtres humains ne sont pas issus du même monde apparemment car certains plus enclin à la fête et n’ayant que faire d’un oiseau qui chante et d’un ruisseau qui coule n’hésitent pas à venir tout souiller.

Un parc ressemblant à un petit paradis sur terre peut se transformer l’espace d’une soirée en une décharge jonchée de canettes de bières, de bouteilles d’alcool brisées sur le sol, de plastiques dispersés aux quatre coins d’un gazon soigneusement tondu, de restes de nourriture trainant dans le fond d’assiettes abandonnées ici et là et le tout irrésistiblement accompagné d’une odeur planante d’urine. Ceci est le le triste spectacle qui se déroule pour ainsi dire chaque week-end dans le magnifique parc des Eaux-Vives au cœur de la Genève internationale.

____________________

Un parc este un loc idilic, un paradis de liniște în care natura îi oferă omului în inima marilor orașe posibilitatea de a-și reîncărca bateriile în ritmul cântecului păsărilor și al apei unui pârâu care curge pașnic.

Dar acum, toate ființele umane nu aparțin aceleiași lumi aparent, deoarece unele mai predispuse la petrecere și nu au nimic de-a face cu o pasăre cântătoare și un flux care curge nu ezită să vină și să polueze totul.

Un parc care seamănă cu un mic paradis de pe pământ se poate transforma pentru o seară într-un depozit de deșeuri plin de cutii de bere, sticle de lichior sparte pe pământ, materiale plastice împrăștiate în cele patru colțuri ale unui gazon tuns cu grijă. abandonat ici și colo și totul irezistibil însoțit de un miros lipicios de urină. Acesta este spectacolul trist care are loc ca să spunem în fiecare weekend în magnificul Parc des Eaux-Vives din inima orașului internațional Geneva.

____________________

A park is an idyllic place, a haven of peace where nature gives man in the heart of large cities the possibility of recharging his batteries to the rhythm of birdsong and the water of a peaceful flowing stream.

But now, all human beings are not from the same world apparently because some more inclined to party and having nothing to do with a singing bird and a flowing stream do not hesitate to come and defile everything.

A park resembling a small paradise on earth can turn for an evening into a landfill littered with beer cans, broken liquor bottles on the ground, plastics scattered in the four corners of a carefully mowed lawn. , leftovers of food lying in the bottom of plates abandoned here and there and all irresistibly accompanied by a sticky smell of urine. This is the sad spectacle that takes place so to speak every weekend in the magnificent Parc des Eaux-Vives in the heart of international Geneva.

Mon live à Radio Sans Chaînes, association Carrefour-rue il y a deux ans :

Stéphane Guibert

Rares Mihai Florescu

 Finalscape / VK MondiAspora

Total des vues : 131 

Social : Quand la poésie s’invite à Genève

« La poésie est le chemin de la paix »

« Aller à la rencontre des personnes en difficulté, sans abri ou démunies, leur offrir des espaces conviviaux d’accueil, activité, échange, aide, repas et hébergement gratuits,chaque jour de l’année. » Telle est la vocation de l’association genevoise fondée par Noël Constant :  Carrefour-rue. >>> et qui opère sur le terrain depuis 50 ans.

Parmi les nombreuses mains tendues par cette association dont j’ai la chance de faire partie, il y a le « Codebar » qui propose régulièrement des concerts et des spectacles où tout le monde peut s’exprimer librement. C’est gratuit, l’ambiance y est conviviale et chaleureuse.

Un petit arrêt sur image et sur la poésie avec cette vidéo qui nous prouve qu’en chacun d’entre-nous peut sommeiller un poète.

Merci à Vince pour ce partage.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Total des vues : 22 

Société : Vivre autrement, c’est possible

Des mini maisons économes en terrain et en énergie. Une jeune polytechnicienne s’est lancée dans la création d’un village de Tiny House

Un « Ty Village » (c’est son nom), accueille depuis la rentrée de nouveaux habitants dans le Quartier des villages à coté du Campus d’Armor. À 6 kilomètres de l’université de St Brieuc (20 mn en bus) et 3 km du centre-ville, il s’agit d’un concept d’habitat pour étudiants inspiré des « tiny houses » américaines des années 2000. Les petites maisons de bois sur roues s’installent progressivement derrière le campus d’Armor.

Un projet immobilier d’un genre nouveau

C’est Aurélie Moy, une jeune ingénieure polytechnicienne spécialisée en développement durable qui a eu cette idée. Au départ, Aurélie rêvait d’une tiny-house (micro maison) seulement pour elle, et puis l’idée de partager ce mode d’habitat a germé. C’est sur un terrain de son père, bien connu dans le monde de l’immobilier (Sogéloc), qu’elle a pu lancer son projet.

Les tiny houses sont fabriquées en Ille-et-Vilaine par L’ateliers des Branchés dans le plus grand respect de l’environnement, notamment dans le choix des matériaux. Il s’agit de maisonnettes construites en bois avec un bon coefficient d’isolation phonique et thermique (chauffage électrique). Sur le terrain elles sont raccordées aux réseaux d’eau et électricité. Pour l’instant elles sont équipées de toilettes sèches.

En Suisse (Genève), l’association Carrefour-rue fondée par Noël Constant vient en aide aux plus démunis en leur offrant des espaces de vie, des repas chauds tous les jours, des hébergements d’urgence et des studios mobiles.

Aller à la rencontre des personnes en difficulté, sans-abris ou démunies, leur offrir des espaces d’accueil, d’activités, d’échanges, des repas et des hébergements gratuits chaque jour de l’année, tels sont les objectifs de l’association genevoise : Carrefour-rue.

Association privée d’action sociale, elle propose des alternatives souvent originales aux réponses traditionnelles ou officielles.

En 1986 naît la « Coulou« , abris pour sans -bris ; et au fil des ans : « les villas« , lieu de vie communautaire, « le jardin de Montbrillant« , espace d’accueil et de repas gratuits, « Cartouche« , bus d’accueil et de solidarité, « Le point d’eau« , espace d’hygiène et de santé gratuit. En 2006, « Le hameau des chemineaux » voit le jour ; en 2014, « Le hameau Eureka« .

Depuis le tournage de ce reportage réalisé par la chaîne de télévision « 8 Mont-Blanc, ce sont créés la friperie « Aboudaby« , distribution gratuite de vêtements de seconde main pour tous les âges ainsi que « Le hameau Noé » inauguré en 2015.

Lire la suite

Total des vues : 25 

Social : L’association Carrefour-rue était sur la place des Grottes à Genève

Une performance collective insolite s’est tenue vendredi soir à la place des Grottes. Intitulée « Où est Charlie ? », cette manifestation, organisée par Carrefour-Rue, avait pour but d’attirer l’attention sur la pauvreté à travers la photo d’une foule.

Total des vues : 31 , Vues aujourd'hui : 1