L’Union Européenne un projet Nazi remis au goût du jour

L’histoire pour autant que l’on veuille bien s’y pencher un peut nous apprend bien des choses sur notre passé, notre présent mais aussi et surtout sur notre avenir et à plus forte raison lorsqu’il s’agit d’Europe et plus particulièrement de cette sacro-sainte Union Européenne.

Les Faits :

L’Union Européenne est un projet fasciste qui a été pensé par des Nazis comme Walter Hallstein qui a été le premier président de la commission Européenne. Walter Hallstein était un dignitaire Nazi qui avait rédigé à la demande de Hitler un plan pour une nouvelle Europe qui se trouve être l’Europe d’aujourd’hui.

Qui était Walter Hallstein ?

Hallstein était un juriste Allemand sous le régime Nazi qui d’ailleurs avait été professeur et doyen à l‘université de Rostock en 1936 alors âgé de 34 ans après avoir montré patte blanche aux autorités Nazies.

En 1938, lorsque Hitler c’était rendu en Italie, il était tombé d’accord avec Mussolini pour bâtir un projet de nouvelle Europe « Das Neue Europa ». Au mois de juin 1938, Adolph Hitler avait demandé à Walter Hallstein de préparer le projet de construction Européenne.

Walter Hallstein qui était officier Nazi a été arrêté en 1944 à la fin de la seconde guerre mondiale après la bataille de Cherbourg. Il a ensuite été recyclé par les autorités américaines.

En 1951 on retrouve Walter Hallstein dans l’entourage immédiat de Konrad Adenauer et devient le secrétaire d’état aux affaires étrangères du gouvernement Adenauer en Allemagne. C’est lui qui va préparer le projet de cette nouvelle Europe à partir des plans qu’il avait préparé pour Hitler et Mussolini et c’est ce qui va donner le traité de Rome qui sera signé le 25 mars 1957.

Il fut ensuite le premier président de la commission européenne de 1958 à 1967 (Commission Hallstein) et dans le cadre de cette commission, il présente en 1965, un plan qui prépare l’organisation d’une Europe fédérale.

Photo : Konrad Adenauer & Walter Hallstein lors de la signature du traité de Rome en 1957

Walter Hallstein a ensuite été le promoteur du « plan Hallstein » en 1965 qui prévoyait une Europe fédérale, la même Europe que l’on connait aujourd’hui et c’est justement ce plan Hallstein qui avait motivé le général Charles De Gaule à dire Stop et à ne plus envoyer aucun représentant à la commission Européenne à Bruxelles, pratiquant ainsi la politique de la chaise vide car il savait parfaitement à quoi s’en tenir concernant Walter Hallstein, un Nazi recyclé par les américains afin de détruire les nations d’Europe et les placer sous l’autorité d’un empire dictatorial.

Le document qui suit vous relate ce que vous venez de lire et j’ai pris soin d’y ajouter l’extrait d’une allocution du président Charles De Gaulle qui avait vu venir ce qui se passe aujourd’hui ainsi que du président Jacques Chirac aux élections Européennes de 1979 ou il dénonçait « cette Europe non européenne dominée par les intérêts germano-américains » sans être interdit de grands médias ni se faire traiter de « conspirationniste ».

Intervenants : Etienne Chouard & François Asselineau

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

 

Magistral coup de gueule du comédien Xavier Mathieu

Xavier Mathieu est un délégué syndical de la CGT de l’usine Continental AG de Clairoix, devenu comédien.

Xavier Mathieu s’adressant à Attali :

« L’être humain dans tout ça il est où ? On parle pas d’amour, on parle pas d’humanité, on parle pas de fraternité ni de partage. La solution elle est là… »

« Sur les sept thèmes que vous présentez, un seul attire mon attestation, c’est l’esprit révolutionnaire et je crois que la seule solution ça va être d’attraper tous ces enfoirés qui nous ont foutu dans la merde depuis des années. Tous les gens qui nous racontent des bobards, les économistes, les têtes pensantes qui nous racontent des bobards depuis des années, on en a plein le cul de tout ça, on en a mare des gens qui nous disent de les écouter, de leur faire confiance, ces gens qui nous disent qu’ils savent tout… »

« On en a marre de tout ça ! On en peut plus de ça, on a plus confiance en vous ! On ne veut plus vous filer notre avenir entre vos mains nous, le peuple, les salariés de ce monde, les êtres humains qui ont des tripes, ils ont envie de se battre pour leurs prochains, ils ont en marre d’entendre et de voir des gens qui ne se battent que pour le fric, le fric, le fric… »


Économie et démocratie : Olivier Delamarche, l’Europe et les banques Le « Cartes sur table »

Régulièrement invité sur  BFM TV dans la rubrique BFM Business puis écarté des plateaux pour son franc parlé, Olivier Delamarche qui est suivi sur Finalscape nous met régulièrement en garde sur le devenir de l’Europe et notre avenir en règle générale.

Le document qui suit retrace dans les grandes lignes ce qu’Olivier tente de nous dire depuis des années en nous avertissant avec un franc parlé qui le caractérise et qui fait notamment qu’il soit particulièrement apprécié ici. De plus, toutes ses analyses se tiennent et semblent lui donner raison.

Merci Olivier pour votre clairvoyance et votre professionnalisme.

  • L’essentiel du boulot d’un politique c’est de se faire élire.
  • Brexit : Le patron de la banque Goldman Sachs Europe demande d’annuler le vote.
  • Astrid Lulling députée européenne déclare : « Heureusement que nous n’avons pas de référendum en Europe, les citoyens sont si bêtes »
  • Pourquoi les peuples ne se révoltent-ils pas ? (Jusqu’où peut-on aller jusqu’à ce qu’un peuple se révolte ?)
  • Remboursement de la dette en Europe, est-ce faisable ? Aujourd’hui, l’état français est endetté à raison de 137 % que nous allons devoir payer.  Avec un taux d’intérêts à 3 % en moyenne, cela nous mène à 4.2 %. Ce qui signifie que si le taux de croissance n’atteint pas 4.2 %, les intérêts de la dette ne sont même pas remboursés et ce, sans même parler de déficit budgétaire. A l’heure ou ces images ont été tournées, le tôt de croissance de la France atteignait tout juste 1 %. Résultat des courses, à ce moment là, la France était obligée d’emprunter pour ne rembourser que les intérêts. (Et aujourd’hui tout le monde le sait, les choses ne vont pas en s’améliorant. ndlr).
  • Confiscation de vos avoirs en cas de faillite bancaire, loi votée le 23 juillet 2015 : Nous nous trouvons dans un déni de démocratie flagrant : « Vous n’avez pas bien voté alors on va vous faire revoter et puis finalement on ne va pas passer par le vote parce que comme vous n’avez rien compris, nous, les élites, nous allons penser pour vous … C’est ahurissant ! Ils le disent eux-même, on s’assoit allègrement sur les traités, sur les statuts de la BCE, sur tout…! Une banque ferme comme cela a été le cas à Chypre, on gel tous les comptes, on pique 80 % du pognon qu’il y a dessus et on vous explique que c’est très bien. Il s’agit de l’abnégation du droit de propriété et cela s’appelle du vol. Vous aviez un million, on vous en pique 800’000.- … C’est du vol, c’est pas autre chose. »
  • Votre épargne est-elle à l’abri à la banque ? La réponse est Non ! : Concernant la loi sur la confiscation de vos avoirs bancaires, TVL vous l’explique dans les détails.
  • Planche à billets ou Quentitative easing, les conséquences : Avant ce que nous avons coutume d’appeler la planche à billets, vous aviez de la création monétaire qui était corrélée à la croissance mondiale. Nous avions donc une croissance qui tournait aux alentours de 3 voir 4 % et la croissance monétaire suivait la même courbe, ce qui donnait à l’argent papier sa valeur. Aujourd’hui, nous avons une croissance mondiale qui tourne autour de 0.8 % et la masse monétaire quand à elle atteint 17 à 18 %. ce qui fait que la monnaie papier ne vaut plus rien et seule la confiance que lui accordent les marchés financiers font que la monnaie ne se soit pas encore effondrée. La prochaine bulle financière devrait réajuster le tir. (Préparez vous donc à devoir aller payer votre café avec une brouette de billets de banque. ndlr).
  • Dernière intervention en date de Olivier Delamarche : Mise en garde contre le gel préventif de vos avoirs bancaires.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Vaccins : Fin de l’obligation vaccinale en Belgique ? Une maman exemptée de vaccin par la justice

Après deux ans de lutte acharnée contre la justice Belge, les parents d’un petit garçon qui étaient poursuivis pour défaut de vaccination ont finalement été acquittés. Les parents  souhaitaient être informés des risques encourus au sujet du vaccin contre la poliomyélite, seul vaccin obligatoire en Belgique à ce jour.

Bravo à ce couple de résistants !

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

 

Médias : Un nouvel algorithme de Google limite l’accès aux sites Web progressistes et de gauche

Google s’en prend désormais aux sites dits de fausses nouvelles (Fakes), aux sites de réinformation etc …

Voyez en fin d’article la manière de se débarrasser de cet espion qui nous veut pas tant de bien que cela.

Merci à Etienne Chouard pour cette information capitale.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Au cours des trois mois écoulés depuis que le monopole des moteurs de recherches sur Internet, Google, a annoncé qu’il fallait empêcher les utilisateurs d’accéder à de « fausses nouvelles » (fake news), le classement mondial du trafic d’une large gamme d’organisations de gauche, progressistes, anti-guerre et démocratiques a considérablement diminué.

Le 25 avril 2017, Google a annoncé qu’il avait mis en place des modifications de son service de recherche pour rendre plus difficile pour les usagers d’accéder à ce qu’il appelait des informations « de mauvaise qualité » telles que les « théories du complot » et les « fausses nouvelles ».

La société a déclaré dans un article de blogue que l’objectif central de la modification de son algorithme de recherche était de donner au géant des recherches un plus grand contrôle dans l’identification du contenu jugé répréhensible par ses directives. Il a déclaré qu’il avait « amélioré nos méthodes d’évaluation et effectué des mises à jour algorithmiques » afin de « contenir un contenu plus autorisé ».

Google a poursuivi : « Le mois dernier, nous avons mis à jour nos lignes directrices sur la qualité de la recherche (Search Quality Rater Guidelines) pour fournir des exemples plus détaillés de pages Web de mauvaise qualité pour que les évaluateurs puissent les signaler de manière appropriée ». Ces modérateurs sont invités à signaler « les expériences qui pourraient perturber des usagers », y compris les pages qui présentent de « théories du complot », sauf si « la requête indique clairement que l’usager recherche un autre point de vue ».

Google n’explique pas précisément ce qu’il entend par le terme « théorie du complot ». En utilisant la catégorie large et amorphe des « fausses nouvelles », l’objectif du changement dans le système de recherche de Google est de restreindre l’accès à des sites Web présentant des opinions différentes, dont la couverture et l’interprétation des événements s’opposent à celles des médias de l’establishment tels que le New York Times et le Washington Post.

En signalant le contenu de telle sorte qu’il n’apparaît pas dans les premières une ou deux pages d’un résultat de recherche, Google est capable de bloquer efficacement l’accès des usagers à celui-ci. Étant donné qu’une grande partie du trafic sur le Web est influencée par les résultats de recherche, Google peut dissimuler ou enterrer efficacement le contenu auquel il s’oppose, grâce à la manipulation des classements des recherches.

Le mois dernier, la Commission européenne a imposé une amende de 2,7 milliards de dollars à la société pour avoir manipulé les résultats des recherches pour orienter les usagers de manière inappropriée vers son propre service de comparaison, Google Shopping. Maintenant, il semble que Google utilise ces méthodes criminelles pour empêcher les utilisateurs d’accéder aux points de vue politiques que l’entreprise considère comme répréhensibles.

Le World Socialist Web Site fait partie des cibles des nouvelles « méthodes d’évaluation » de Google. En avril 2017, 422 460 visites au WSWS venaient de recherches Google, ce chiffre a chuté à environ 120 000 ce mois-ci, soit une baisse de plus de 70 pour cent.

Même si l’on utilise des termes de recherche tels que « socialiste » et « socialisme », les lecteurs nous ont informés qu’il leur était de plus en plus difficile de localiser le World Socialist Web Site dans les recherches de Google.

Les références des recherches de Google vers le WSWS ont diminué d’environ 70 pour cent

Selon le service d’outils pour les webmestres de Google, le nombre de recherches qui ont permis aux usagers de voir le contenu du World Socialist Web Site (c’est-à-dire un article WSWS apparu dans une recherche Google) est passé de 467 890 par jour à 138 275 au cours des trois derniers mois. La position moyenne des articles dans les recherches, entre-temps, est passée de 15,9 à 37,2 au cours de la même période.

David North, président du Conseil de rédaction international du WSWS, a déclaré que Google était engagé dans la censure politique.

« Le World Socialist Web Site existe depuis près de 20 ans », a-t-il déclaré, « et il a développé un large public international. Au cours du printemps dernier, le nombre de visites individuelles au WSWS par mois dépassait 900 000 ».

« Alors qu’un pourcentage significatif de nos lecteurs se rend directement sur le WSWS, de nombreux internautes accèdent au site via des moteurs de recherche, dont Google est le plus utilisé. Il n’y a pas d’explication innocente pour la chute extraordinairement forte du lectorat, pratiquement du jour au lendemain, en provenance des recherches Google ».

« L’affirmation de Google selon laquelle il protège ses lecteurs contre les « fausses nouvelles » est un mensonge politique. Google, un monopole massif, avec les liens les plus étroits avec les agences de l’état et du renseignement, bloque l’accès au WSWS et à d’autres sites Web progressistes et de gauche grâce à un système de recherches biaisé ».

Au cours des trois mois écoulés depuis que Google a mis en œuvre les modifications apportées à son moteur de recherche, moins de personnes ont eu accès aux sites d’information de gauche et anti-guerre. Sur la base des informations disponibles sur les analyses d’Alexa, d’autres sites qui ont subi des baisses dans le classement incluent WikiLeaks, Alternet, Counterpunch, Global Research, Consortium News et Truthout. Même les groupes de défense des droits démocratiques tels que l’Union américaine pour des libertés civiles et Amnesty International semblent avoir été touchés.

Un large éventail de sites de gauche, progressistes, et anti-guerre ont vu diminuer leur rang dans les palmarès du trafic au cours des derniers mois

Selon Google Trends, le terme « fausses nouvelles » a quadruplé en popularité au début de novembre, à l’époque des élections américaines, alors que les démocrates, les médias et les agences de renseignement cherchaient leur imputer la responsabilité de la victoire électorale de Donald Trump sur Hillary Clinton.

Le 14 novembre, le New York Times a proclamé que Google et Facebook « ont fait face à de nombreuses critiques sur les fausses nouvelles sur leurs sites qui ont influencé le résultat des élections présidentielles » et qu’ils prendraient des mesures pour lutter contre les « fausses nouvelles ».

Dix jours plus tard, le Washington Post a publié un article intitulé « L’effort de propagande russe a contribué à diffuser de “fausses nouvelles” lors des élections, disent les experts », qui ont cité un groupe anonyme appelé PropOrNot qui a compilé une liste de « fausses nouvelles » diffusant « la propagande russe ».

La liste comprenait plusieurs sites classés par le groupe comme « de gauche ». De manière significative, il a ciblé globalresearch.ca, qui reproduit souvent des articles du World Socialist Web Site.

Après des critiques très répandues sur ce qui n’était pratiquement rien d’autre qu’une liste noire de sites anti-guerre et anti-établissement, le Washington Post a été obligé de publier une rétractation, en déclarant : « Le Post, qui n’a nommé aucun de ces sites, n’apporte aucune garantie quant à la validité des résultats de PropOrNot. »

Le 7 avril, Bloomberg News a rapporté que Google travaillait directement avec le Washington Post et le New York Times pour « vérifier les articles » et éliminer les « fausses nouvelles ». Ceci a été suivi par la nouvelle méthodologie de recherche de Google.

Trois mois plus tard, sur les 17 sites déclarés « fausses nouvelles » par la liste noire discutée du Washington Post, 14 avaient leur classement mondial en baisse. Le déclin moyen de la portée mondiale de tous ces sites est de 25 pour cent, et certains sites ont vu leur portée mondiale descendre de près de 60 pour cent.

« Les actions de Google constituent de la censure politique et sont une attaque flagrante contre la liberté d’expression », a déclaré North. « À un moment où la méfiance du public envers les médias de l’establishment est répandue, cette entreprise géante exploite sa position de monopole pour restreindre l’accès du public à un large éventail de nouvelles et d’analyses critiques ».

Andre Damon et Niles Niemuth

EN COMPLEMENT : L’UNESCO et le « symposium international sur la liberté d’expression » : entre instrumentalisation et nouvelle croisade (il fallait le voir pour le croire) https://www.legrandsoir.info/l-unesco-et-le-symposium-international-su… (où un patron de Google s’exprime sur la liberté d’expression…)

Quelques alternatives à Google :

https://framabee.org/
https://duckduckgo.com/
https://www.qwant.com/?l=fr
https://www.wolframalpha.com/
https://www.startpage.com/
http://yacy.net/fr/

Voici comment consulter tout ce que Google sait de vous :

Philosophie : L’allégorie de l’aquarium

Ces poissons sont enfermés dans un aquarium qui est lui-même placé dans l’eau d’un plus grand aquarium. Il leur suffirait de nager vers le haut pour être totalement libres mais comme ils pensent que c’est impossible, ils n’essaient même pas.

Et vous, dans quel aquarium êtes-vous enfermé ?

Je profite de cet article pour un petit rappel philosophique sur l’allégorie de la caverne de Platon :

Platon philosophe grec né en 428 avant notre ère et mort en – 348 parlait de l’allégorie de la caverne, théorie qui n’a rien à envier au célèbre film « Matrix »

La caverne est un endroit glauque, sordide où vivent des hommes enchaînés qui n’ont pas conscience de leur état de servitude. Il leur est projeté sur un mur auquel ils font face, des images ou des ombres qui dépeignent le monde dans lequel ils vivent. N’ayant aucune conscience propre, ces hommes sont persuadés que ce qui leur est montré est la réalité.

Un homme plus courageux, plus audacieux que les autres se rend compte qu’un autre chemin que celui qui lui est imposé est possible. Il brise alors ses chaînes et emprunte ce nouveau chemin. Péniblement, il arrive à l’extérieur  et se rend compte alors que le monde qu’on lui montrait n’était qu’une illusion. Il vit la lumière, les couleurs, il sentit les odeurs et se rendit compte que les images qu’on lui montrait dans la caverne n’étaient que les ombres de la réalité et comprit qu’on lui mentait, qu’on le manipulait.

En retournant dans la caverne, émerveillé par ce qu’il venait de vivre il dévoila sa découverte et fut tué.

Platon dévoila cette allégorie près de 2’000 ans avant le flim Matrix dont les auteurs ont du s’inspirer j’en suis à peut près certain.

Je ne vais pas vous faciliter la tâche cette fois-ci mais si cela vous intéresse, je vous invite à creuser le sujet : Platon & l’allégorie de la caverne

Le peuple de la caverne doit à présent se réveiller !

Stéphane Guibert / Finalscape /VK

Merci à Peter Moore

La jeunesse palestinienne affronte les troupes de l’occupant pour marquer sa solidarité avec les grévistes de la faim

Photo : Iz 16 ans, vivant au camp de réfugiés d’Askar est l’un des danseurs du groupe de Dabka « Mashael Falasteen ». Il c’est fait kidnapper dans la nuit du 27/04/17, au domicile de ses parents respectifs, par les forces de l’occupation sioniste.

Au onzième jour de la grève de la faim des prisonniers palestiniens dans les geôles israéliennes, des troubles ont éclaté en divers endroits, notamment à Hébron (vidéo ci-dessous), pour marquer la solidarité de la population palestinienne avec eux :

Par ailleurs, dans une grande partie de la Cisjordanie et de Jérusalem-Est une grève générale de solidarité avec les grévistes de la faim a eu lieu :

Le graffiti se lit : « De l’eau et du sel », à savoir les seules choses qu’ingèrent les prisonniers en grève de la faim.

Dans la ville de Bethlehem, plusieurs entrées de la localité étaient bloquées par des pierres et des pneus, et des Palestiniens masqués s’employaient à persuader tous les commerçants de suivre le mot d’ordre de grève.

Dans la zone de Ramallah, des groupes de jeunes Palestiniens ont fermé toutes les routes en direction de Ramallah et de al-Bireh en plaçant des pierres et des pneus enflammés sur la chaussée.

Jérusalem Est

« Je suis palestinienne de France et je soutiens les grévistes de la faim qui ne se nourrissent que d’eau et de sel. »

Europe : L’État-nation doit disparaitre.

Selon la députée Européenne Viviane Reding, pour que l’Europe survive il ne doit plus y avoir de politique interne et à terme, tous les pays membres devront prendre leurs ordres de Bruxelles.

C’est la fin de l’État-nation !

Lors du référendum suisse du 6 décembre 1992 sur l’adhésion à l’EEE qui avait été rejeté par la majorité des citoyens, je disais que ce qu’Hitler n’avait pas obtenu par la force lors de la dernière guerre mondiale était en train de se réaliser par le biais de la diplomatie et par la signature de mini traités qui se concoctent dans les sales obscures de Bruxelles entre lobbyistes et députés corrompus.

Cette Europe que l’on nous avait promise prospère, créant plus d’emplois, plus de choix dans nos achats, plus de mobilité mais aussi et surtout plus sociale, cette Europe là nous montre aujourd’hui son vrai visage.

Au train ou vont les choses, je me risque à me demander laquelle de ces deux Europes aurait été plus viable pour les peuples : Celle d’Hitler ou l’Europe néolibérale d’aujourd’hui ? Car hors mis les morts de la dernière guerre mondiale, ceux des génocides et de la guerre elle-même, la perspective qui se dévoile à nous aujourd’hui laisse penser que l’avenir nous réserve une Europe encore plus sombre si toutefois nous laissons les choses se faire.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Résistance : Cafard Le, un gars à suivre

Le suisse « Cafard le » un gars qui lentement mais surement commence à tracer son petit bonhomme de chemin.

Indigné par notre société qui ne tourne qu’autour de l’argent, du pouvoir et ou le l’être cède sa place au paraitre, « Cafard le » se mobilise à sa manière afin, dans un premier temps, de faire prendre conscience aux plus crédules d’entre nous, celles et ceux qui donnent le bon dieu sans confession aux médias mainstream et à la politique en général, qu’il y a une autre voie, une autre issue et c’est par le biais de ses multiples Lives sur les réseaux sociaux et déplacements à travers la Suisse et la France qu’il tente de faire changer les choses.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

>>>Site Internet<<<

Peter Moore The Plot 911 : Les dérapes de la résistance

A lire ou écouter mais méditer.

Vidéo et liens en fin d’article.

SCRIPT:
Bien que mon oeuvre s’adresse autant à la politique que l’économie, le terrorisme, l’environnement, la santé et toute l’actualité en général, le coeur de mon message est le mieux représenté dans le film La Matrice ou l’alégorie de la caverne de Platon que j’ai d’ailleurs expliquée en vidéo.

La réalité n’est pas ce qu’elle semble être. Bouddha était probablement le plus près de la formulation parfaite en affirmant que l’on prend collectivement le reflet des montagnes, du ciel et des nuages sur l’eau du lac pour la réalité, alors qu’elle n’en est que le reflet.

De cette prise de conscience, émane l’ouverture d’esprit et l’humilité nécessaire à la poursuite contructive de la vérité. La philosophie nous guide à bien argumenter. Pour simplifier, je cherche à inviter à une dialectique sur nos illusions qu’on prend collectivement pour la réalité.

Quand je tente de faire comprendre l’absurdité du système et que je me bute à répétition à la fermeture d’esprit des gens à même considérer une autre perception du monde que celle prise pour acquise, ça peut devenir frustrant. Parce que je crois que la solution pour s’entendre est aussi simple que d’essayer de comprendre objectivement le point de vue de l’autre aussi absurde qu’il puisse sembler au départ… et même à la fin.

Certains mythes nous bloquent. Comme celui de penser que la majorité a toujours raison. En science, la « vérité » est souvent le consensus, c’est-à-dire l’opinion de la majorité.

S’il était aussi simple de déterminer la vérité, on pourrait conclure immédiatement que Dieu existe puisque qu »il y a d’avantage de croyants que de non-croyants.

L’histoire prouve que, très très souvent, c’est la minorité qui a raison.

J’ai répété à maintes reprises que critiquer le messager n’arrivera jamais à atteindre l’idée. Même le roi des cons peut dire la vérité de temps en temps. Prouver qu’il est con n’arrivera JAMAIS à prouver que son idée est fausse ou erronée.

Si Trump affirme que les médias sont biaisés, vous n’arriverez pas à prouver le contraire en affirmant que Trump est menteur ou idiot. Il faudra analyser son idée objectivement et argumenter rationnellement pour arriver à la vérité. En effet, il est menteur et pas très futé pour un dirigeant d’une puissance mondiale , mais ça n’a aucune valeur argumentative pour prouver l’impartialité des médias.

« Les petits esprits critiquent les gens. Les grands esprits critiquent les idées ».

Quand quelqu’un vous dit quelque chose contraire à ce que vous savez dans le fond de vos trippes, vous ridiculisez ou rejeter carrément l’idée sans même réfléchir très souvent. C’est un réflexe.

Il faut prendre conscience que c’est un mauvais réflexe.

Quand j’ai commencé à traiter de ces sujets sur la toile en 2009, le monde était vraiment divisé en deux.

Ceux qui avaient compris la même chose que moi et qui commençaient à dénoncer les absurdités prises pour acquises de notre système, et les autres, beaucoup plus nombreux qui refusent d’envisager avoir été trompé toute leur vie.

Ceux qui dénonçaient le système étaient nos alliés. Alors que les politiciens et médias qui prétendent une démocratie d’état de droit étaient nos ennemis.

Non pas nos ennemis comme dans la haine mais plutôt comme l’explique Morpheus dans la Matrice. C’est-à-dire que ces « ennemis » sont les âmes qu’on cherche à sauver par amour. Mais, en attendant qu’ils prennent conscience, ils sont si dépendants de ce système qu’ils feront tout pour le défendre même tuer ou emprisonner celui qui le menace lorsqu’on leurs en donnera l’ordre. C’est pour ça qu’ils deviennent nos ennemis. Mais ils ne nous haïssent pas et nous les aimons.

Depuis longtemps, la Résistance s’est vue frustrée à maintes reprises par la fermeture des gens, leurs attaques personnelles et les moqueries.

N’empêche que de plus en plus de gens ouvrent les yeux et se joignent à la Résistance. C’est évident par le nombre de manifs et le nombre de grandissant de participants, entre autres. C’est encore plus évident sur la toile.

Sauf que la Résistance a perdu le sens de mon message en cours de route. La Résistance est en dérive.

Avec une population de consciences éveillées de plus en plus grande, les Résistants ont pris confiance en leurs idées.

Trop.

Maintenant, ils font EXACTEMENT la même erreur qu’on reproche aux communs des mortels et aux experts. Ils ont perdu leur objectivité. Maintenant ils ont raison. Si vous le niez, VOUS êtes un idiot ou un complice, rémunéré par Soros et la CIA. Ils ne cherchent souvent même plus à démontrer leur point de vue. Ils n’ont qu’à traiter l’autre de menteur, de naïf, d’idiot. Malheureusement, les attaques personnelles ne conduisent pas à la vérité. Ce sont des sophismes comme je le disais.

Ils ont perdu l’objectivité qui avait ouvert leur esprit au départ. Ils ont perdu l’humilité nécessaire pour TOUJOURS se remettre en question à chercher à revalider objectivement. C’est de ce manque d’humilité que proviennent les commentaires désobligeants et les insultes de leur part.

Un bel exemple, dont vous avez peut-être été témoin: Vous publiez un article pigé dans un média de masse. Un Résistant rejette l’article comme un mensonge sans l’avoir lu, simplement à cause de la provenance.

C’est d’appliquer le contraire de ce qui a ouvert nos esprits au départ. Ceux qui prennent le bulletin de nouvelles de 18 heures pour la vérité absolue aussi vont souvent rejetter nos sources qui les contredisent sans vérifier, par ce que ce n’est pas un média de masse.

Attaquer le média (le messager) n’arrivera jamais à argumenter l’idée rationnellement.

Et, en général, la fermeture d’esprit est réservée à ce qui contredit notre système de croyances.

En fait, le coeur de mon message peut se résumer dans cette citation:
_________________________

« Quand une personne est confrontée à des faits qui contredisent des systèmes de croyance tenus alors pour vrais, elle n’a que deux options. La première est de passer en mode « déni » en rejetant les faits comme étant faux afin de maintenir intact son système de croyance choisi et continuer à vivre comme avant. La seconde est d’accepter les nouvelles données et d’essayer de reconstruire un nouveau paradigme interne, ou une nouvelle carte de réalité, qui concilie les nouvelles informations, ce qui peut signifier remettre en question toutes les autres croyances associées à l’ancien modèle.

Le second choix est difficile et demande énormément de force, car il faut abandonner ses idées préconçues et accepter les nouvelles données factuelles. Le premier choix est facile car il nécessite peu d’effort, de douleur, de tristesse ou de réagencement de sa vie ou de ses valeurs. Il est aussi plus confortable et, parce que les humains préfèrent généralement le confort à la douleur, le premier choix est souvent l’option par défaut.  »
_____________________________


Au début, mes rares collègues avaient choisi, comme moi, d’accepter les nouvelles données et d’essayer de reconstruire un nouveau paradigme interne, ou une nouvelle carte de réalité.

Et on se butait, le plus souvent, à des gens qui choisissaient de passer en mode « déni » en rejetant les faits comme étant faux afin de maintenir intact leur système de croyance choisi et continuer à vivre comme avant.

Aujourd’hui, les Résistants aussi tombent en mode déni en rejetant les faits comme étant faux afin de maintenir intact leur système de croyance choisi et continuer à vivre comme avant.

Si, par exemple, le système de croyances du Résistant maintient que les plus puissants sont tous des pédophiles, et, donc, que Clinton l’est aussi, ils tomberont en déni si je leurs explique que ce n’est pas vrai. Ils feront exactement ce qu’on reprochait aux communs de mortels il y a quelques années. Ils m’attaqueront personnellement et/ou me ridiculiseront, comme si ça tenait la moindre valeur argumentative. Ce qui serait beaucoup plus exacte comme information est que les riches et puissants sont souvent affectés de déviations sexuelles dont la pédosexualité. Certains sont asexuels par exemple et d’autres sont nécrophiles. Il est donc faux de prétendre qu’ils sont tous pédophiles.

D’ailleurs, j’ai réalisé que je devais faire attention à la formulation de mes phrases publiques car les gens ne comprennent pas nécessairement ce que j’ai dit ou écrit. Par exemple, j’ai déjà écrit que les médias de masse tenaient toujours le discours et l’opinion qui soutiennent le pouvoir établi. Quelques semaines plus tard, un Résistant déclarait que le gouvernement contrôle les médias et que c’est moi-même qui l’avais écrit. Je n’ai jamais dit ça mais c’Est ce qu’il avait COMPRIS. Dans les faits, les médias de masse sont des multinationales. Elles sont plutôt en commande du gouvernement plutôt que le contraire mais ce n’est même pas exacte. Ce qui serait exacte de dire est que le gouvernement en Occident est trop fortement influencé par les multinationales et les richissimes et qu’ainsi, les deux partis ont les mêmes intérêts. C’est comme deux joueurs d’une même équipe. Ils ont forcément les mêmes motivations mais ça ne veut pas dire que l’un contrôle l’autre. Contrôle n’est pas exacte. Inlfuence est certainement plus près de la réalité.

On perçoit chacun le monde à travers notre paire de lunettes personnelles.

C’est seulement quand on l’admet de soi-même qu’une certaine humilité nous garde en doute de nos propres idées. Et c’est sain.

Si vous êtes certain d’avoir raison, vous n’avez pas compris mon message. Ou du moins, vous ne l’appliquez pas.

Pour nous, comme pour les experts de tous les domaines, la limite de notre potentielle est délimitée par le mur de certitude que VOUS lui imposez.

Quand vous SAVEZ, vous ne cherchez plus. Vous êtes fermés.
_______________________

L’autre problème qui afflige la Résistance est celui du dualisme. L’être humain a tendance à tout diviser en deux. Le bien et le mal. Le grand et le petit, la vérité et le mensonge, etc..

Ainsi, Si Poutine tient tête à nos ennemis, il est forcément bon. Si Les USA sont bons et qu’elle a un conflit avec l’Iran, c’est assurément parce que les Iraniens sont méchants.

Si les multinationales mènent le monde, celui qui prétend que ce sont les sionistes est forcément menteur. Ceux qui prétendent que les sociétés secrètes mènent le monde ont tort, sans vérifier car je SAIS que ce sont les multinationales. Ne serait-il pas plus probable que le pouvoir soit partagé entre plusieurs forces rivales et complices à la fois? Certaines ne sont pas remises en question comme le cartel de pétrole et le secteur énergétique en général. Bien que nucléaire et pétrole soient rivaux, ils sont complices à garder la population dépendante de sources d’Énergie non-renouvelable dont ils ont le monopole. Bien que les grandes banques « compétitionnent » entre elles, elles sont complices à plueirus niveaux. Certaines forces sont plus occultes comme les sociétés secrètes et les stratégies militaires. Bien qu’on ne peut ainsi prétendre qu’Israël contrôle le monde, peut-on nier le pouvoir et l’influence que ce « rival-complice » détient sur la politique étrangère de l’Union européenne et des USA, pour ne citer que ceux-là? Imaginez quand ces différentes sphères de pouvoir unissent leurs forces. Imaginez quand cartel pétrolier, Israël, banques, lobby militaire, sociétés secrètes et nos gouvernements ont tous intérêt simultanément à la région stratégique du moyen-orient et ses ressources… Comment les médias corporatifs arriveraient-ils à maintenir leur impartialité?

C’est rendu que le monde est divisé en deux dans la tête de trop de Résistants.

Ainsi, si un politicien critique les riches et les médias, il est bon, forcément. Et celui qui critique ce politicien est forcément un collabo ou un idiot. Il n’y a pas de place au milieu pour celui qui trouve que les médias et le politicien qui les critique sont corrompus.

Les Résistants ont tendance à prendre une citation comme la vérité absolue. Une citation est une extrême simplification. Ce n’est jamais aussi simple que ça. Par exemple, « les ennemis de mes ennemis sont mes amis » , le plus grand rival de Monsanto n’est pas votre ami même s’il déclare ouvertement la guerre à votre ennemi. N’oubliez pas que son but est quand même de vous vendre des ogm et de transformer l’approvisionnement alimentaire en semences brevetables.

Un nombre significatifs de Résistants sont tombés pour Trump aveuglément parce qu’il critiquait nos ennemis comme les grands médias, Big Pharma, le lobby de la guerre, les banques de Wall Street et les oligarques. Trump représente des intérêts rivaux mais avec des intentions toute aussi narcissique que les autres avant lui. Trump n’est pas notre ami. Il représente des oligarques qui vont écraser le niveau de vie aux USA pour rendre leur main d’oeuvre compétitive avec la Chine et le Bengladesh. Et ça se répercutera sur le reste du monde. Trump pourrait lancer la 3e guerre mondiale nucléaire juste pour être immortalisé dans les livres d’histoire. Il est à ce point narcissique d’après moi mais je ne suis pas qualifier pour porter des diagnostiques psychiatriques.

Si Trump s’attaque à l’industrie pharmaceutique, ça signfie qu’il est bon, forcément.

Vous voyez tous ces raisonnements sont faux.

Et c’est possible parce que le monde n’est pas divisé en deux.

Depuis toujours, les élus donnent des contrats à leurs amis et non à leurs ennemis.

Il faut ouvrir son esprit. Le monde est plus complexe qu’on souhaiterait. Et avec un perception de juste la réflexion de la réalité, il faut raisonner pour l’imaginer tel qu’elle est.

Une marionnette du lobby nucléaire pourrait dénigrer constamment l’énergie fossile sous de belles allures de « défensuers du peuple et de l’environnement« , alors que, dans le fond, il se balance du peuple et de l’écologie. Il est exactement comme le lobby du pétrole. Seuls ses intérêts personnels ne comptent.

Il est fort possible, Soyez-y juste ouverts, que Trump soit simplement en train de retirer des contrats qu’Obama avait donné à ses amis pour les redonner à ses propres amis. Il fera construire le mur par la firme d’un ami. Il fera passer des lois qui lui accorderont un peu de flexibilité sur ses impôts. Il relancera la business de ses amis dans l’industrie du charbon, etc.. Il continuera la guerre mais, avec des armes vendues pas ses amis plutôt que ceux d’Obama. Il détruira Obamacare mais le Trumpcare ne sera pas mieux sauf que les bénéfices se retrouveront dans les poches de ses amis à lui.

Le pouvoir des USA passera de la main de certains oligarques vers certains autres oligarques rivaux. C’est tout!

C’est un changement radical, tel que promis…. pour ceux tout en haut de la pyramide. Mais ça ne changera RIEN pour vous et moi, chers camarades. Au pire, notre salaire et niveau de vie vont baisser.

Le nom de nos esclavagistes a changé.

De toute évidence, les lobbys habituels n’ont pas été délogés. Ainsi, Trump gardera les oligarques sionistes au pouvoir ainsi que l’industrie fossile, au détriment de l’environnement. Il gardera la NRA au pouvoir sur le congrès qui a réussit à faire croire le mensonge à la Résistance selon lequel, Hitler aurait désarmé sa population avant d’imposer sa « dictature national-socialiste ». C’est l’argument qui permet de justifier que les enfants aux USA doivent porter un casque à vélo pour leur sécurité, alors que des millions d’armes à feu circulent librement.

Les statistiques mondiales sont claires et définitives. Les armes à feu servent principalement à tuer des citoyens innocents dans des centres urbains. La guerre ne se fait plus avec des armes à feu.

Et, jamais, un peuple n’a renversé son propre gouvernement avec des armes à feu dans toute l’histoire. Ça ne serait vraiment pas nécessaire de toute façon. NOUS SOMMES TELLEMENT PLUS NOMBREUX!!!! MÊME À COUPS DE POING, LE PEUPLE GAGNE PAR LE NOMBRE. LES SOLDATS ET LES POLICIERS NE SONT PAS SUICIDAIRES. ILS SONT SOUMIS AU POUVOIR.

QUAND LE POUVOIR EST PRIS PAR LE PEUPLE, L’ARMÉE DEVIENT SON OUTIL.

Juste dans les derniers 5 ans, des gouvernements démocratiquement élus de pays aussi diversifiés que le Guatémala, la Bulgarie, l’Ukraine, la Thailande, la Macédoine, l’Afrique du Sud, l’Espagne, le Brézil, la Moldovie, la Pologne et la Hongrie ont forcé leur gouvernement à démissionner avec des manifestations monstres. Les fusils n’ont pas été utilisé dans aucun de ces cas. D’ailleurs, y’a-t-il un exemple historique?

Mais pour continuer à vendre des armes en masse, la NRA a monté une belle ‘ »fake news » sur Hitler et le rôle des armes dans les renversements de tyrans.

Mais si on avait cru aux mensonges qui conduisent les Américains à acheter des armes à feu et qu’on avait armé ces manifestants, il y aurait assurément eu des morts. Des citoyens innocents et des policiers innocents. Mais la sécurité des politiciens dans leur tour d’ivoire n’aurait jamais été compromise. Et vous lui aurez donné une raison d’intervenir avec une force démesurée qui aurait fait encore plus de morts.

J’accepte des morts si c’est absolument nécessaire. Mais, comme on le voit historiquement, il n’est pas nécessaire de consommer aucun bien de consommation pour renverser un gouvernement même si le capitalisme a réussi à vous le faire croire via ses promoteurs moins évidents comme Alex Jones. Justement, Alex me demandait de vous dire de consommer les produits qu’ils vendent à infowars en même temps que des armes à feu de la NRA. Et de prendre définitivement Noam Chomsky pour un collabo puisqu’il croit que les armes à feu nous font beaucoup plus de torts que de bien.

La question de l’abolition des armes à feu avait été soulevée aux Nations-Unies tôt à l’aube du 21e siècle. 173 pays avaient voté pour la « termination » mondiale de la fabrication puisqu’elles ne servent qu’à tuer des civils finalement. Un pays avec droit de veto, par contre, a voté pour la continuation. Ce pays, le plus grand fabricant d’armes, est les USA, vous l’aviez deviné.

Ça fait tellement d’années que le lobby des armes a réussi à convaincre la Résistance que ça pouvait leur accorder la liberté en prétendant mensongèrement qu’Hitler avait justement entièrement désarmé sa population avant de lancer le 3e Reich, que le réflexe sera le déni. Sans vérifier, je serai accusé d’être un collabo.

Les Résistants dignes de ce nom à mes yeux sont ceux qui, sans accepter ce que je dis comme la vérité, vont au moins le considérer objectivement et même aller vérifier. Les plus admirables « essayeront de reconstruire un nouveau paradigme interne, ou une nouvelle carte de réalité, qui concilie les nouvelles informations, ce qui peut signifier remettre en question toutes les autres croyances associées à l’ancien modèle ».

Alex Jones s’est, entre autre, servi de cette propagande pour attaquer Noam Chomsky violemment sur les ondes car Chomsky ne se laisse pas manipuler par la NRA qui prétend que plus d’amres à feu c’est mieux.

Mlaheureusement, Alex s’est principalement attaqué au messager en évitant de débattre objectivement des idées. Chomsky est un collabo, un gate-keeper parce qu’il n’est pas d’accord avec lui. Ce n’est pas digne de la RÉSISTANCE.

Peut-on nier que le peuple américain a perdu le contrôle de son gouvernement? Vous n’allez quand même pas croire que le peuple désire toutes ces guerres menées en leur nom!!! Pourquoi mener des guerres dans le secret comme au Nicaragua et au Chili si ce n’est que de cacher les faits au peuple qui finance tout ça? Les décisions politiques sont prises en faveur des riches et au détriment des autres depuis des décennies. Est-ce que les armes à feu ont réussi à prévenir ce coup d’état des institutions dites démocratiques aux USA ou ailleurs dans le monde?

Comme le lobby du tabac avant elle, l’industrie des armes manipulera l’information pour continuer à vendre leur merde dans un monde de plus en plus concerné par la santé et la paix mondiale.

Les gens cherchent des gurus

Je reçois très souvent des messages de gens qui me demandent si un tel ou une telle est crédible. Arrêtez de chercher un guru. Il n’y en a pas. Nous devons tous désapprendre ce comportement mouton.

Oui, désapprendre car il est encré en nous depuis la naissance. L’humanité est prise dans une série de paradoxes. J’en avais d’ailleurs énumérés plusieurs dans mon interprétation vidéo Paradoxes modernes inspirée du vieux texte du DaLaï Lama repris par le Dr. Moorehead et attribué par erreur à George Carlin.

Le paradoxe auquel je fais présentement allusion est animal. Quand on place l’être humain dans la nature, on doit le classer comme une proie plutôt qu’un prédateur jusqu’à tout récemment. Les prédateurs ont des points communs comme celui d’armes physiques redoutables comme des dents et des griffes. Hélas la dentition de l’être humain n’est pas très menaçante. Ses ongles non plus. Comme les proies les plus vulnérables de la nature, on a appris la sécurité du troupeau. Ainsi, au fil des millénaires d’évolution, ceux qui ont survécu sont ceux qui suivaient le troupeau, même si le troupeau allait dans la mauvaise direction. Le plus futé qui, lui, savait que l’eau se trouvait dans la direction opposée et s’y dirigeait se faisait manger par un prédateur en chemin parce qu’il était seul et vulnérable. Les rebelles, indépendants et ceux capables de réfléchir par eux-mêmes se sont probablement ainsi progressivement effacés du bassin génétique.

Les survivants, nos ancêtres, ceux qui ont survécu pour se reproduire et nous passer leurs gênes et leurs connaissances sont ceux qui suivaient le troupeau, les fameux moutons.

Une bonne métaphore moderne qui réflète ça et qui nous est répété depuis un jeune âge est celle des routes d’un pays où tout le monde roule à droite. Si tu roules à gauche, tu risques de te tuer et d’en tuer d’autres. On encourage donc à suivre le troupeau. Après tout, ça nous a permis de survivre à travers les pires temps de l’évolution, entourés de fauves.

D’après moi, les temps ont douloureusement changé. À bientôt 8 milliards d’êtres humains, nous sommes assez nombreux pour créer une catastrophe en suivant les mêmes principes qui nous ont guidés jusqu’ici. Si, par exemple, on se met tous à manger du riz en même temps et à ne plus manger de blé pour « rouler à droite » comme tout l’monde, on risque de se retrouver avec un gros problème de production et de pénurie d’un côté et de pertes colossales de l’autre.

Vous voyez le paradoxe? Ce qui nous a permis de survivre jusqu’ici est en train de menacer notre survie.

Une trop grande part de la race humaine fonctionne avec l’énergie fossile. Encore une évidence que suivre le troupeau est devenue une menace existentielle.

C’est à ce dangereux comportement humain de mouton que s’adresse mon oeuvre, entre autre. Pour le développement de l’ère industrielle, il fallait convaincre la population qu’un seul modèle de vie était souhaitable. PAr exemple, tout le monde doit se lever tôt. On a appris, par exemple, à associer celui qui se lève plus tard à la paresse même s’il travaille plus d’heures que les autres et qu’il en dort moins.

L’humanité survivra seulement dans la diversité ou elle périra en se lançant dans le précipice collectivement. Idéalement, si un tas de gens mangent du riz et évite le blé, une autre partie doit manger du blé et éviter le riz, d’autres doivent éviter le deux pour favoriser le quinoa, le maïs ou le poisson.

Autrement dit, si tout le monde roule à droite, construisez de nouvelles voies extrême gauche-extrême droite, pourquoi pas une route surélevée et un tunnel aussi pour éviter de se retrouver avec des bouchons monstres.

Les ingénieurs sociaux sont bien à l’affût de tout ça. Ainsi, on est passé d’un mode de production très uniforme, comme , par exemple, d’un seul modèle de téléphone identique dans toutes les maisons en Amérique du Nord, à une production si diversifié en couleur, modèle et même de fonctionnalités qu’il vous est possible de vous acheter un téléphone violet à l’apparence de banane jusqu’à celui en forme de guitare électrique colorée qui fait votre lessive en plus d’être un téléhpone. En moins de 40 ans, je suis passé d’un monde où je pouvais identifier les voitures sur la route au moindre regard à celui où LA VARIÉTÉ EST RENDUE TELLE QUE même la police et les fabricants ne peuvent plus reconnaître tous les modèles existants.

Vous devez avoir accès à des centaines de variétés de bières dans votre région. Chacune avec un goût différent et sa clientèle propre. Cette diversité est devenue une exigence existentielle.

Malgré ça, la mode est toujours aussi populaire. Qu’est-ce que la mode si ce n’est d’exploiter ce bon vieux comportement de moutons?

Et ça marche bien, non?

Malgré la métaphore de rouler à droite, vous connaissez sûrement la question rhétorique: « Si tout le monde se lance en bas du pont, tu le feras aussi ?  »

« Bien, si c’est la mode!  »

Un autre exemple pour vous montrer comment on est mouton provient des médias sociaux. Plus une vidéo est populaire, plus elle est virale, et plus vous voulez la voir. Je poste parfois des nouvelles et vidéos importantes que vous n’avez pas vu passer parce que le peu de vues, vous incite à passer par-dessus sans le regarder. On est des moutons. C’était bon alors que nous étions des proies et même un peu après être devenus des prédateurs.

Mais il faut changer. Il faut encourager la diversité et éviter les « débalancements« . À 8 milliards, bientôt 20 milliards, de monstrueux cataclysmes vont survenir à défaut de cette prise de conscience collective.

Et la diversité ne doit pas cesser avec les produits de consommation offerts. On doit l’élargir pour inclure les systèmes politiques, économiques, sociaux, énergétiques, etc.. On doit éviter de tout mettre nos oeufs dans le même panier comme on l’a fait avec le pétrole pendant l’ère du parfait mouton.

C’est ce comportement de mouton qui nous amène à chercher inconsciemment des gurus. Et la paresse instinctiive qui nous afflige tous, n’aide pas. C’est beaucoup plus facile de suivre un leader que d’avoir à réfléchir et établir son propre itinéraire.

Il n’existe pas de médias fiables. Pas plus qu’un guru. Arrêtez de chercher à suivre.

Tracez votre propre chemin.

Vous devez prendre chaque bit d’infos et la juger par vous-mêmes, peu importe la source. Aucun média n’est fiable à 100% car ils sont tous gérés par des hommes et femmes et qu’ils ne sont pas parfaits, comme vous, comme moi.

La vérité est notre arme et elle est plus puissante que toutes les armes de distraction massive que ceux qui dirigent nous imposent.

Mais cette arme redoutable est également fragile.

Si les médias de ré-information ne font pas leur boulot sérieusement, les petites erreurs sur les détails seront utilisées par l’establishment et leurs trolls pour discréditer toute une vérité cruciale.

Pour illustrer ces propos dans un exemple concret, je vais prendre une nouvelle relayée un peu partout sur les sites de ré-information.

Lors de la disparition du vol MH370 de Malaysia Airlines, une fausse nouvelle a réussi à piégé un tas de médias alternatifs. La méthode de désinformation était si simpliste que le succès de la fake news est étonnant. Surtout pour des sites qui prétendent valider l’info diffusée dans les médias de masse.

La stratégie de manipulation consistait à faire une connexion entre le vol et un nom associé aux théories de complot depuis belle lurette, le fameux Rothschild. Rothschild est un actionnaire important d’une firme technologique dont 4 ingénieurs se trouvaient à bord de l’avion. Les ingénieurs était co-propriétaires d’un brevet de matériel informatique jugé important par les auteurs de la fausse nouvelle. Malheureusement, aucun des quatres noms ne figure sur le manifeste du vol. Hélas, les Résistants avaient déjà mouillé leur culotte avec le nom Rothschild. L’info a pénétré la résistance à la vitesse grand V, sans vérification supplémentaire. Même s’il n’y avait pas de « mensonge » et/ou d’erreur, ça ne ferait que donner un motif à Rothschilds. Ça prend beaucoup plus qu’un motif pour accuser quelqu’un. Il faudrait l’arme du crime et il faudrait pouvoir placer Rothschild sur les lieux du crime au moment du crime. Et il faut prouver qu’il sait utiliser l’arme du crime. Après ça, il faut se demander s’il n’y a pas de méthode plus efficace et surtout moins dispendieuse et compliquée pour éliminer 4 ingénieurs autre que faire disparaître un boeing avec des centaines de passagers. Rothschild n’est certainement pas un idiot. Il n’opterait certainement pas pour la méthode la plus coûteuse et qui suscitera la plus grande enquête aux ressources presqu’illimitées.

Une autre fake news a connu un succès car la nouvelle confirmait des choses qu’on sait déjà. Edward Snowden apportait des preuves matérielles, des documents et même le nom de l’opération israélienne, c’est à dire « Nid de frelons ». L’opération vise à créer un monstre directement au fontière d’Israël comme justification aux interventions militaires qui permettront à Israël d’élargir son territoire ou plutôt de voler celui des descendants de Jésus. Le Daesh aurait été encouragé et même aidé par le Mossad dans cet objectif.

On le savait déjà. On avait déjà des images vidéos de terroristes du Daesh hospitalisés et soignés à Israël par le gouvernement hébreu. Vous pouvez même trouver une vidéo de Netanyahou au chevet d’un décapiteur daeshien dans un hôpital israélien. Et on connaît tous le projet expan-sioniste du Grand Israël

La nouvelle de Snowden a été publiée par le journal The Intercept (qui jouit d’une excellente réputation) puis interprété par des médias alternatifs à la recherche de buzzs.

Ainsi, la plupart des médias de ré-information que j’admire ont publié la nouvelle. Vous pouvez toujours les voir en ligne.

Malheureusement, la nouvelle est fausse.

Edward Snowden n’a jamais parlé d’une opération « nid de frêlons ». L’opération n’existe pas ou, encore plus probable, elle porte un autre nom. L’article du Intercept donne une citation d’une personne qui utilise « hornet’s nest » comme un expression. C’est évident pour quiconque a un minimum en compréhension de texte en anglais.

La nouvelle a été déformée. C’est un type fréquent de fake news qui afflige nos médias alternatifs. Ce sont des erreurs très « amateurs » très rarement commises par les grands médias corporatifs. La déformation et la source sont trop facilement vérifiables. Les grands médias sont un peu plus rusés (mais pas beaucoup).

Wikileaks a retiré l’article de sa page si elle avait déjà été en ligne. C’est une agence sérieuse. Son implication politique avec Trump doit servir d’incitatifs à appliquer le contenu de mon présent message, par contre. Mais Le Times de Téhéran a gardé la nouvelle sur son site. Les gurus ça n’existe pas.

Apprenez à devenir votre propre berger même si vous tenez à rester mouton.

Pourquoi tant de nos médias alternatifs ont relayé la fausse information? Probablement, parce que, quand la nouvelle énumère des faits avec lesquels on est d’accord, car on a déjà validé la majorité de l’info, on a tendance à accepter le reste sans vérifier scrupuleusement. Mais aussi parce que Snowden arrive avec des déclarations et documents explosifs régulièrement.

Je sais ça car j’ai l’humilité de l’admettre quand je me fais avoir et ainsi d’être mieux préparé la prochaine fois. Ceux qui ne cherchent qu’à se défendre et avoir raison, vont maintenir que Snowden a réellement parlé de « nid de frelons » et m’accuserront d’être un pion de la CIA et du Mossad.

J’aimerais attiré votre attention sur les fais suivants:

La NSA pour qui travaillait Snowden est une institution spécialisée dans la cueillette et le traitement d’informations avec peu ou pas de pouvoir opérationnel. Les révélations de Snowden ont donc toutes été sur les programmes et systèmes informatiques de traitements de données et de l’espionnage que ça représente.

Les connaissances des opérations militaires exactes et tout ce qui relève de l’opérationnel à l’étranger est administré par la CIA mais n’est pas accessible à un technicien de la NSA.

Les révélations d’un technicien de la CIA sur les systèmes informatiques de la NSA ne seraient pas très substancielle non plus. Mais quand un technicien de la NSA nous parle, au péril de sa vie, de l’espionnage que son agence opére, c’est probablement vrai.

Vous comprenez que si vous utilisez cette fausse nouvelle dans un débat contre un sioniste-fini, et qu’il a fait la recherche, il vous détruit en 2 secondes et vous discréditez TOUT CEUX qui travaillent fort à exposer qu’Israël est l’idéologie le plus raciste au monde où certains citoyens n’ont pas le droit de voter à cause de leur religion ou ethnie.

Les plus menteurs de nos politiciens représentent ça comme une démocratie. Comme la seule démocratie du Moyen-Orient. Et les répugnants menteurs ont le culot de comparer des nations comme la Canada avec le territoire palestinien nommé Israël.

Un démocratie où seuls une partie de la population a le droit de vote est une tyrannie ou une dictature mais ne qualifiera JAMAIS comme une démocratie. La Syrie est beaucoup plus démocratique en ce sens où tous les citoyens ont le droit de vote.

Certains moutons égarés par les politiciens manipulateurs finissent par croire qu’élection est synonyme de démocratie.

La fausse nouvelle du nid de frelons a probablement été conçue par des sionistes. Ils l’ont utilisé comme un morceau de fromage sur la « trap » à souris. Et les Résistants sont tombés dans le piège. Plusieurs n’ont toujours pas réalisé puisque la fake news est encore affichée sur leur page.

En général, quand la nouvelle est trop parfaite, c’est louche. C’est comme les opportunités d’affaires où on vous promet des millions faciles; c’est fort probablement une arnaque.

Trump était trop beau pour être vrai, vous auriez dû être sur vos gardes. Servez-vous de ce manque de vigilance comme d’une leçon et vous vous garderez une réserve la prochaine fois qu’une opportunité de devenir riche en peu d’effort se présente à vous.

Que vous soyez devenu un expert de la désinformation sur le web ou un expert en vaccin, votre apprentissage est limitée par votre trop grande confiance en vous qui bloque la remise en question objective et impartiale.

Si, comme les grands maîtres nous l’ont dit au fil des âges, ce que nous percevons n’est que la réflexion de la réalité, on doit tous demeurer très ouvert au débat d’idées pour pouvoir imaginer un jour arriver à voir la réalité telle qu’elle est.

Seules les personnes trop sûres d’elles vont accepter de tuer pour leurs idées. LA personne qui a compris que rien n’est absolument certain, conviendra plus difficilement à tuer celui ou celle qui ne partage pa son opinion. Ainsi, la trop grande confiance en soi et ses idées deviennent des facteurs de radicalisation.

D’ailleurs, certains journalistes-Résistants ont perdu leur objectivité et deviennent radicalisés. Ils ont si confiants en eux-mêmes, très souvent avec raison, qu’ils deviennent progressivement fermés à se remettre en question. Ainsi, ils vous présentent leur information comme LA vérité. Ceux qui les remmettent en question sont des menteurs, des collabos, des idiots. Même si c’était vrai, ça ne prouve pas qu’ils ont tort.

Cet aspect de la Résistance est très important car il détermine la ligne entre endoctriner et éduquer.

Éduquer vise à ouvrir les esprits. Endoctriner cherche à les fermer.

Le Résistant veut éduquer. Le cadre militaire veut endoctriner.

Quand je vous présente de l’info qui contredit votre système de croyances, je vous ouvre à considérer autre chose. Si je vous impose que mon information est la vérité exclusive qui discrédite toutes les autres, je vous ferme.

C’est probablement pour ces raisons qu’on reconnaît que les meilleurs journalistes sont les plus objectifs, ceux dont vous n’arrivez pas à savoir ce qu’ils pensent.

Ainsi, le plus beau compliment qu’on puisse me faire dans le cadre professionnel m’est souvent lancé comme une attaque. lol En effet, j’ai souvent entendu ou lu « Je ne sais plus quoi penser de toi, Peter. Je ne sais plus de quel côté tu te trouves ».

Je suis du côté de la recherche objective de la vérité.

« Sans peur, ni haine, là est notre victoire »

Gloire à la Résistance!

Liens pertinents:

nid de frelons hornet’s nest

http://www.mondialisation.ca/revelations-de-snowden-comment-les-usa-aident-israel-et-recrutent-les-djihadistes-de-leiil/5395419

http://www.les7duquebec.com/7-dailleurs/daech-lex-agent-de-la-nsa-edward-snowden-revele-que-le-chef-de-lei-travaille-pour-les-usa-et-israel/

Fake News?

http://skeptics.stackexchange.com/questions/22411/did-snowden-reveal-that-isis-is-a-usa-israel-tactic

http://snowdenhoax.blogspot.ca/

______________________________

L’article à partir duquel la théorie du complot de Rothschild et le vol MH370 est né:
http://www.reuters.com/article/us-malaysia-airlines-freescale-idUSBREA280T020140309

Comme vous pouvez le constater, Rothschild ne figure pas dans l’article et on ne parle pas de brevet. Comme je disais, la théorie de complot est peut-être vrai mais ne renversons pas le fardeau de la preuve! C’est à ceux qui prétendent que Rothschild est derrière l’attentat de prouver qu’il est actionnaire de Freescale, que les 4 ingénieurs propriétaires du brevet en question étaient bien à bord du vol, mais surtout il faut l’arme du crime! Comment prouver quoique ce soit si on ne sait même pas comment il a commis le crime?
_____________________________

Je n’ai donné que deux exemples de fausses nouvelles qui ont percé la vigilance des Résistants mais j’en vois à chaque semaine… littéralement. Et je ne voudrais surtout pas que vous utilisiez ces exemples pour renier les médias qui se sont fait prendre. Ça serait contraire au contenu de cette vidéo.

Vidéo qui à défaut d’avoir lu le texte est à écouter.

Merci Peter.

GS