Syrie : Pierre Le Corf « Je suis fatigué et dégoûté des mensonges sur ce qui se passe en Syrie »

Alep, le 20 Janvier 2018

Je me réveille en cauchemars comme de temps en temps, je travaillais hier avec des jeunes qui ont vu leurs amis mourir, ça réveille des choses … internet semble revenu … un message que je pense important, je suis fatigué et dégouté de cette manipulation en continu, de ces mensonges et – ou demi-vérités que l’on vous enfonce dans le crâne subtilement ou agressivement mais de manière très contrôlée … d’avoir ces trolls qui n’ont jamais mis un pied ici et pris dans la gueule ce qu’on à pris et qui attaquent les témoignages de gens qui eux ont affronté la guerre, tout ça au nom de leur pensée unique… en général je n’aime pas modifier ou éditer mes vidéos mais je mets des sous-titres anglais pour essayer d’être clair, encore une fois sans prétention, vous faites ce que vous voulez de ce message qui n’est que la continuité de ce que j’ai toujours publié et que j’assume. Je n’ai rien à gagner encore une fois, on va probablement continuer à me tirer dans les jambes … mais je ne transmets que ce que j’ai personnellement vécu, que des témoignages de gens qui ont le courage de partager leur histoire, dénoncer, apparaître avec leur visage. Vous savez la différence entre les gens qui vivent en zones terroriste et ceux qui vivent en zone gouvernementale (ce qui représente 80% de la Syrie) c’est qu’ici personne n’a d’équipe de caméraman qui suit ceux qui sauvent des gens sous les centaines de mortiers, pas d’équipements dernier cri mis à disposition par des agences de presse étrangères, de réseaux satellites par la Turquie, de réseaux d’activistes ou des millions de financements pour assurer une couverture minute par minute des événements, … ici les mortiers tombent, vous courez, vous aidez les gens, vous ramassez les morceaux, vous couvrez les corps, les familles pleurent tout autant, les gens meurent tout autant. Ici les gens ne font pas d’activisme, les gens essayent de vivre et les vrais gens d’Alep Est comme de Idlib ou d’ailleurs aussi, ils ne veulent pas continuer à jeter de l’huile sur le feu et simplement que ce merdier s’arrête d’un côté comme de l’autre, surtout de l’autre. Je vous dirais honnêtement que c’est un voile noir a été tiré sur nous pour empêcher les gens de voir ce qui se passe sinon sous un certain angle, la vie a été effacée d’un côté ici, et de l’autre la souffrance des gens est instrumentalisée en vous donnant 1/4 d’images, en décontextualisant les situations, en mettant tout continuellement en scène, en vendant la guerre à travers des effets de perception.

La souffrance est réelle, ceux qui connaissent la guerre, que ce soit des roquettes ou des bombes d’avions, savent ce que ça veut dire, … le vrai problème c’est de comprendre que, sans terroristes, comme pour Alep, les gens vivraient en paix. On vous vend une révolution pour la liberté, contre l’oppression, et si en effet il y a bien des gens qui ont vécu des choses injustes et qui détestent le gouvernement comme dans n’importe quel pays à des nivellements différents, la majorité vous rira au nez quand vous viendrez leur raconter que vos « rebelles » viennent leur apporter la liberté, d’ailleurs un grand nombre sinon la majorité des « combattants » sont des mercenaires étrangers, qu’est-ce que des Tchétchènes, des Ouïgours, des Afghans, des Malgaches, des Soudanais, des Tunisiens (sans parler des milliers d’Européens) etc. ont à voir avec ce pays? Des milliards d’armement fournis aux terroristes à qui on a donné les moyens financiers – militaires – politiques, dont la France, de détruire le pays, de massacrer la population, l’armée Syrienne, … par exemple je vois les gros titres des journaux sur « Idlib » et ces héros, les casques blancs … vous n’avez pas la moindre idée de la vérité, de ce que représente Idlib aujourd’hui à savoir la plus grosse proche terroriste de toute la Syrie incluant des dizaines de groupes Djihadistes sous le drapeau à 3 étoiles, incluant Daesh qui combat au coude à coude en ce moment … d’ailleurs étrangement chacun de ces groupes est identifié en France comme « organisation terroriste », ici ils sont appelé « rebelles », facile.

Je ne me risquerais pas à publier tout ce que j’ai publié si j’avais le moindre doute, pas constaté par moi-même ce que j’avance comme échangé avec des dizaines de familles qui ont vécu avec eux au quotidien jusqu’à la libération … j’écris beaucoup, je ne suis pas forcément clair mais je suis honnête et neutre aussi surprenant cela puisse-t-il être pour ceux qui sont perfusés à la propagande anti-Syrie anti-gouvernement Syrien visant à légitimer cette guerre … il y a beaucoup de choses que je ne sais pas, mais je vous parle de faits.

Probablement que je continue à charger à balle réelles les armes de gens qui me refusent le droit de partager ce que nous avons vécu, un témoignage « dissident », ce que les familles témoignent … mais je vous jure que si vous croyez que derrière toute cette propagande, même si encore une fois il n’y a ni tout noir ni tout blanc, que nous allons taire cette partie de l’histoire, ses nombreuses pièces du puzzle d’un conflit bien trop compliqué pour en disserter mais traitant de faits, de vécus … vous vous mettez le doigt dans l’œil. Je vous invite à ne pas me croire … mais à condition que vous cessiez de croire tout ce qui vous est injecté, d’avaler goulument et aveuglément ce que l’on vous force à ingérer en vous faisant croire que c’est votre choix. J’invite simplement chacun à développer son scepticisme, à prendre du recul…

Le temps parlera.

Pierre Le Corf

 

État de notre monde : Palestine, Corne d’Afrique, Syrie, quand les enfants payent le lourd tribut de la folie humaine !

Ces images pour nous souvenir que le déni est plus violent que la plus violente des violences.

Les mots n’ont plus de sens face aux horreurs de notre monde !

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Syrie : 42 autres civils tués par la coalition américaine à Deir ez-Zor

Au moins 40 civils ont trouvé la mort dans une frappe de la coalition internationale sur un village de la région de Deir ez-Zor, rapporte ce mercredi l’agence Sana, se référant à des sources locales.

Au moins 40 civils, dont des enfants, ont trouvé la mort et des dizaines ont été blessés dans le raid mené par l’aviation de la coalition internationale dirigée par les États-Unis sur le village de Dablane, dans la banlieue de la ville syrienne de Deir ez-Zor, écrit l’agence SANA.

«La coalition internationale a effectué des frappes sur les maisons des civils dans le village de Dablane, faisant plus de 40 victimes, dont la plupart sont des femmes et des enfants, faisant en outre des blessés et causant d’importants dégâts matériels», informe la source.

Comme le précise l’agence, suite au raid meurtrier, les habitants locaux ont commencé à quitter massivement l’agglomération.

L’agence précise que le bilan du raid de la coalition internationale anti-Daech survenu mardi à Al-Mayadine, dans la province de Deir ez-Zor, s’élève à 42 victimes civiles. Comme l’avait annoncé le 27 juin la télévision nationale, les avions ont détruit un bâtiment utilisé par les terroristes de Daech comme prison pour la population civile. La coalition avait alors annoncé que ses frappes étaient planifiées pour éviter les victimes civiles.

Géopolitique : Macron et Trump prêts à travailler à une «réponse commune» en cas d’attaque chimique en Syrie

Emmanuel Macron et Donald Trump prêt à attaquer la Syrie ensemble ?

L’Elysée a annoncé que les présidents français et américain Emmanuel Macron et Donald Trump, qui se sont entretenus par téléphone le 27 juin, avaient souligné «la nécessité de travailler à une réponse commune en cas d’attaque chimique en Syrie».

Emmanuel Macron et Donald Trump se sont entretenus par téléphone le 27 juin selon un communiqué de l’Elysée qui précise qu’ils auraient ensemble évoqué la possibilité d’une action commune contre la Syrie en cas d’attaque chimique de l’armée.

La veille, le 26 juin, les Etats-Unis avaient accusé le gouvernement syrien de préparer une nouvelle attaque chimique, et s’étaient dits prêts à intervenir militairement comme ils l’ont fait après l’attaque chimique présumée à Khan Sheikoun, au nord de la Syrie, qui a fait au moins 88 morts début avril.

 

Selon le Pentagone, l’avertissement américain a été motivé par une activité suspecte sur la base aérienne syrienne d’où était partie la précédente attaque.

Quid de la France ?

Juste après l’attaque chimique présumée le président Trump avait ordonné des frappes contre une base de l’aviation syrienne dans la nuit du 6 au 7 avril. Il n’aurait pas prévenu la France de cette opération, selon une source diplomatique.

En août 2013, une attaque aux armes chimiques près de Damas qui a fait plus de 1 400 morts selon le renseignement américain et dont l’origine n’a jamais été établie avec certitude, a failli déclencher une intervention militaire conjointe américaine et française, au titre de la «ligne rouge» conçue par Barack Obama.

Mais le président américain de l’époque avait renoncé au dernier moment, préférant sceller un accord avec Moscou sur démantèlement de l’arsenal chimique syrien. Paris en avait conçu une amertume durable contre son allié américain.

Recevant fin mai le président russe Vladimir Poutine à Versailles Emmanuel Macron avait repris ce principe de ligne rouge et affirmé que Paris répliquerait, y compris seul, en cas d’attaque chimique commise par l’armée syrienne.

Moscou fulmine

Le Kremlin a jugé «inadmissibles» les menaces de représailles lancées par la Maison Blanche contre la Syrie. «Nous considérons comme inacceptables de telles menaces contre le gouvernement syrien», a déclaré à des journalistes le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov ajoutant ne pas connaître les «raisons» ou preuves pouvant motiver les accusations de Washington.

Source :

Beaucoup de remous diplomatiques autour de la possibilité d’une attaque chimique imminente en Syrie ce mardi. Alors que le président syrien visitait une base militaire russe en Syrie, Donald Trump et Emmanuel Macron se sont mis d’accord au téléphone pour agir de concert contre Damas si une telle attaque avait lieu.

Lundi soir, la Maison Blanche a déclaré qu’elle ferait payer “le prix fort” à Bachar El Assad en cas de nouvelle attaque chimique.

“L’objectif actuel, a déclaré Nikki Haley, l’ambassadrice américaine aux Nations Unies, est non seulement d’envoyer un message à Assad mais aussi de dire à l’Iran et à la Russie que si cela arrive à nouveau, nous vous donnons un avertissement. Et mon espoir est que ce message du Président pousse la Russie et l’Iran à y réfléchir à deux fois”.

Côté russe justement, on juge que ces menaces américaines contre Damas sont “inadmissibles”. Le Kremlin a d’ailleurs déclaré que “l’attaque chimique d’avril qui avait fait 88 morts, dont 31 enfants:http://fr.euronews.com/2017/04/26/attaque-chimique-en-syrie-la-france-presente-un-rapport-qui-accuse-damas, “ne pouvait pas être attribuée aux forces armées syriennes”, faute d’“enquête impartiale.”

Une activité suspecte a été détectée ce mardi soir sur la base aérienne syrienne d’où était partie la précédente attaque, selon le Pentagone.

Washington avait en représailles tiré des dizaines de missiles Tomahawk sur des objectifs militaires syriens, suscitant la colère de Moscou.

Syrie : Le phosphore blanc, que la coalition anti-Daech est accusée d’utiliser

La coalition anti-Daech ferait usage de bombes au phosphore blanc à Raqqa et à Mossoul pour reconquérir ces deux villes aux mains de l’EI. De quoi s’agit-il?

Des images dérangeantes. Des vidéos montrant de tirs de munition au phosphore blanc ont été mises en ligne par les activistes de Raqqa Is Being Slaughtered Silently (RBSS, « Raqqa se fait massacrer en silence »), mais également par l’Aamaq, l' »agence de presse » de l’organisation Etat islamique (EI). Elles feraient partie de la panoplie d’armes employées pour déloger l’EI de Raqqa, son fief du nord-est de la Syrie.

Syrie, Pierre Le Corf : Témoignages sans concession d’adolescents victimes de la guerre

C’est une preuve de courage, ce n’est pas facile pour eux de parler de la guerre, comme pour tous les enfants ou familles qui ont acceptés d’apparaître en photo ou de parler de leur vie en vidéo, dans certains cas c’est même dangereux … 4 jeunes scouts de 15 ans, je leur ai demandé s’ils accepteraient de partager quelque chose à propos de leur vie à Alep, de ce qu’ils ont vécu. 4 enfants pour 4 petits messages spontanés et bien que très simples, très importants à entendre pour comprendre ce que les gens ont vécu ici et dans quelles conditions. Ces dizaines de témoignages j’espère vous ouvriront les yeux et le coeur. Il n’y a pas un jour avant la libération ou nous n’avons pas reçu des dizaines de roquettes et mortiers qui étaient tirés à l’aveugle sur la ville par des groupes terroristes djihadistes, pas un jour ou les hôpitaux n’étaient pas pleins alors que pendant ce temps là dans le monde l’attention des gens, leur compassion était détournée, manipulée, volée. Beaucoup de gens veulent continuer à vendre cette guerre en mentant délibérément, vous n’avez juste pas idée à quel point. Toujours pas de montage extraordinaire, pas de musique triste, ces gamins veulent juste essayer de partager leurs sentiments pour la paix et pour leur avenir. We are superheroes.

Pierre Le Corf

————————————–

It is a proof of courage, it is not easy for them to talk about war, as for all the children or families who have accepted to appear in a photo or talk about their lives in video, in some cases it’s even dangerous … 4 young scouts 15 years old, I asked them if they would agree to share something about their life in Aleppo, about what they experienced. These dozens of testimonials I hope will open your eyes and heart. There was not a day before the liberation we did not receive dozens of rockets and mortars that were fired blindly on the city by jihadist terrorist groups, not a day hospitals were not full … While during that time in the world, people’s attention, their compassion was diverted, manipulated, stolen. Many people want to continue selling this war by deliberately lying, you just have no idea how big it is. Still no extraordinary editing, no sad music, these kids just wanted to try to share their feelings or memories for peace, for their future. @we are superheroes.

Pierre Le Corf

Syrie, Pierre Le Corf : vidéo montrant les groupes terroristes associés à des organisations humanitaires Françaises

  1. Cette vidéo montre les groupes terroristes associés à des organisations humanitaires Françaises qui poursuivent discrètement un agenda, dans l’un des principaux hôpitaux d’Alep. Le générateur marche pour pour enlever les débris mais j’essaye de m’éclaircir la voix, c’est important, 1 minute. Autant j’ai soutenu Médecins Sans Frontières pendant longtemps … jusqu’à arriver ici et découvre la manipulation qu’ils menaient sur le terrain en faussant et manipulant des rapports pour un agenda politique en faveur du renversement du gouvernement (à propos des bombardements « sur leurs hôpitaux » en particulier, n’ayant jamais évoqué la présence des terroristes dans les bâtiments ou de positions armées attenantes). MSF finançait cet hôpital, un de principaux aussi (hôpital Abdelaziz, hôpital de charité fondé par le Mufti) UNIQUEMENT dédié aux terroristes, et je peux le prouver ici ainsi que par de nombreux témoignages, même celui du grand mufti de Syrie. On a parlé du bombardement de cet hôpital comme du M10 en oubliant simplement de préciser qu’il y avait des positions armés et que les terroristes occupaient totalement le voisinage (sur 12 building autour, 10 étaient utilisés par les djihadistes …) Le vrai problème c’est que les associations qui apparaissent dans cet hôpital se mélangent avec les groupes terroristes (Al Nosra, Al Islamyé, Hizb a-Tahrir, Ahrar al-Cham…) et quand je dis terroristes, c’est strictement sans aucune place au doute. Des associations françaises qui sont les principales à avoir transmis des contenus en France et connectés à l’armée libre (en étant aussi subventionnées par le gouvernement), des associations qui prenaient en charge au quotidien les hommes armés, souvent en priorité. UOSSM regroupe un grand nombre d’organisations qui portent tous en logo le drapeau militaire à 3 étoiles de l’armée libre). Des associations politiques sous l’UOSSM que l’on retrouve sur un des documents que j’ai trouvés dans les décombres.
  2. (Syria Charity sous le nom de « pour une Syrie Libre, SAMS, SEMA, Coalition for the Syria, Syria Relief, …) Je ne fais pas ces publications dans le vide, c’est dangereux mais c’est essentiel que vous compreniez à quel point derrière le masque ultra-financé que l’on vous a vendu, se cache quelque chose qui ne fait que prolonger et empirer cette guerre en soutenant des groupes armés qui ne font qu’apporter la mort. Je vais publier les témoignages des gens qui vivaient et vivent dans ce voisinage, vous verrez par vous-même. Je vous invite simplement à vous poser des questions.
  3. —————-
  4. It will be difficult to hear with the generator working to remove the rubbles but I try to clear my voice, it’s important, just 1 minute. As much as I have supported Doctors Without Borders for a long time … until arriving here and discovers the manipulation that they carried out on the ground by distorting and manipulating reports for a political agenda in favor of the overthrow of the government (about the bombings « on Their hospitals « , in particular, never having mentioned the presence of terrorists in the buildings or of armed positions). MSF was financing this hospital, one of the main ones, the Abdelaziz hospital (Mufti hospital) ONLY dedicated to terrorists, and I can prove it here as well as many testimonies, even the one of the great mufti of Syria. We spoke about the bombing of this hospital as M10 forgetting simply to specify that there were armed positions and that the terrorists occupied the whole neighborhood (on 12 building around, 10 were used by jihadists …) The real problem is that the associations appearing in this hospital mix with the terrorist groups (Al Nosra, Al-Islamyé, Hizb a-Tahrir, Ahrar al-Cham …) and when I say terrorists, it is strictly without any place for doubt. French associations which are the main ones to have transmitted contents in France and connected to the free Syrian Army which regroup a lot of terrorist groups (being also financially supported by the French government), associations that took care of the daily armed men, often as a priority. UOSSM groups together a large number of organizations, all of which bear the military flag’s 3-star military flag. Political associations under the UOSSM like on the documents that I found in the rubbles.
  5. (Syria Charity under the name of « for a Syria Free, SAMS, SEMA, Coalition for Syria, Syria Relief, …) I do not make these publications in a vacuum, it is dangerous but it is essential that you understand how far behind the mask you have been sold, is hiding something that only prolongs and worsens this war by supporting armed groups that are only bringing death. I will publish the testimonies of the people who lived and live in this neighborhood, you will see by yourself. Please, make your own opinion.

Pierre Le Corf

Syrie, Pierre Le Corf : A l’occasion du premier jour du Ramadan, distribution de dates avec les enfants

L’humanitaire pour l’humain, faisons abstraction des religions et rassemblons-nous pour une prise de conscience globale.

Pierre Le Corf, cet homme extra ordinaire pourvu d’un sens inouï de l’amour de son prochain ne cesse au travers de ses messages de nous démontrer à quel point l’humanité se trompe et comme il le dit si souvent lui-même par souci de nous influencer :

« C’est à vous de vous forger une opinion »

Suivons-le quelques minutes dans ces images tournées lors d’un live réalisé le 26 mai 2017 lors d’une distribution de dates à l’occasion du premier jour du Ramadan qui durera jusqu’au 24 juin comme le veut la tradition.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Syrie : Pierre Le Corf, encore un témoignage poignant

Cette famille qui vivait en face des White Helmets (casques blancs – en Syrie personne ne connait les White Helmets, c’est uniquement un concept com – propagande pour l’Occident, ils se font appeler « défense civile » ici) cette famille raconte comment des « casques blancs » ont tiré une balle sur leur fils pour les avoir insultés et refusant leur présence, c’est critique de ne pas confondre résistants et occupants. Ces gens je ne les sors pas de ma poche et ils sont courageux de parler ainsi face caméra, ne croyez pas que c’est gratuit de faire ça, c’est courageux parce que nous restons en pleine zone de guerre, c’est dangereux.

Ce centre a été l’un des plus illustrés dans les médias en parlant des « héros de la guerre Syrienne » alors que ce centre de soi-disant secours était non seulement équipé d’une prison pour les civils mais aussi marqué de l’armée libre et des drapeaux, signes de Al Nosra à foison (photos)

Évidemment on dira encore que je suis un propagandiste, que je suis un espion du pouvoir Syrien, que j’ai probablement peint-moi même les signes sur les murs … (lien) Vous croyez que j’ai quelque chose à gagner? Au contraire. Ces derniers temps comme il y a quelques mois j’ai vécu des pressions assez fortes, dont des menaces de gens que vous appelez des « rebelles » si je ne supprimais pas la vidéo sur Syria Charity par exemple, sans parler les tentatives de ces derniers mois de m’humilier, de me décridibiliser, ils perdent leur temps, je n’ai rien à cacher. Bref votre opinion doit être construite avec du recul, je vous invite simplement à réfléchir, non pas pour accabler ces groupes mais pour que l’on cesse de soutenir aveuglément cette guerre derrière des masques qui cachent la terreur, à vous de voir mais c’est important que vous ayez accès à ça, ils prennent des risques en témoignant, souvenez-vous que c’est un acte de courage et de résistance de leur part que de dénoncer ça

C’est ce qui me rend dingue, c’est ce que l’on renverse la situation en faisant croire que ces groupes armés sont des résistants alors qu’ils détruisent ce pays pierre par pierre aux côtés de nombreux, très nombreux soutiens extérieurs, je vous dirais bien que de tous les documents que j’ai retrouvés, leur action sur place armée ou non représente probablement environ 20% d’actions au sol quand 80% provient d’aides à tous les niveaux (et majoritairement gouvernementales) d’en dehors de la Syrie, quelle révolution??

Il y a en effet des opposants qui malgré leur proximité avec des groupes terroristes sont des opposants légitimes, c’est leur droit, mais ils sont des minorités au milieu de majorités de groupes armés djihadistes. Je vous pose la question, comment aussi peut-on continuer, intégrant opposants et terroristes, continuer à soutenir cette guerre quand ces deux groupes sont finalement une minorité aussi en Syrie, comment une minorité peut-être réclamer « la révolution » (Islamique) pour une majorité? Cette guerre est entièrement pilotée d’en dehors, il n’y a rien de civil là-dedans sinon des communautés sunnites radicales qui elles oui sont une réelle opposition sur le terrain (au vu du passé religieux et politique, avant la prise de pouvoir de Hafez Al Assad, c’était les frères musulmans …) mais si vous continuez à appeler des groupes terroristes des groupes opposants le boomerang va faire mal, j’ai prévenu il y a plus d’un an que l’Europe va subir des vagues d’attaques, c’était connu ici, et ce n’est pas fini tant que l’on continue à jouer double emploi et que l’on ne lutte pas contre le terrorisme de manière globale. Encore une fois des témoignages comme ça de gens qui ont vécu avec les « opposants », avec les terroristes, j’en ai des paquets, ici ils n’ont pas peur de parler même des bombardements de l’aviation mais si cela vous surprend encore, même si certains sont tristes ou en colères pour avoir perdu des proches ils sont heureux d’avoir été libérés

————————- English

This family who lived in front of the White Helmets tells how the white helmets (nobody know this name in Syria, they call themselves « Civil Defense ») shot their son for insulting them and refusing their presence. It is critical not to confuse resistants and occupiers. These people I do not took them out of my pocket and they are courageous to speak so face camera, do not think it’s free to do, this is brave because we remain in full war zone. This center was one of the most illustrated in the media talking about the heroes of the Syrian war while this center of so-called relief was not only equipped with a prison for civilians but also marked the army free and Flags, signs of Al Nosra in abundance.

Obviously it will be said again that I am a propagandist, that I probably painted myself the signs on the walls, … You think I have something to gain? On the contrary. Recently, as I did a couple of months ago, I’ve had quite strong pressures, including direct threats to delete what I posted for exemple about Syria Charity, not to mention the attempts of these last months to humiliate me, to decriminalize me, … they waste their time. In short, your opinion must be constructed with stepback, I invite you simply to think, not to overwhelm your attention on these groups but it’s about to stop blindly supporting this war behind masks that hide terror, but it’s important that you have access to that. Remember that it’s not free, it’s brave to share their memories as simple as it is on video, they somehow take risks since we’re in the middle of a war zone.

That’s what makes me crazy, by reversing the situation by making believe that these armed groups are resistant while they destroy this country stone by stone alongside numerous, very numerous outsiders, I would say that of all the documents that I found, their action on the spot armed or not probably represents about 20% of ground actions of this war when 80% comes from aid at all levels (and mostly governmental) outside of Syria, what revolution ??

There are indeed opponents who despite their proximity to terrorist groups are legitimate opponents, it is their right, but they are minorities amidst majorities of jihadi armed groups. I ask you, how can we continue, integrating opponents and terrorists, to continue supporting this war when these two groups are finally a minority also in Syria, how a minority may claim the « revolution » (Islamic) for a majority? This war is entirely driven from outside, there is nothing civil in it except radical Sunni communities which are a real opposition on the ground (for religious and political history reasons, before the Hafez Al Assad took the power here, it was the Muslims Brotherhood) but if you continue to call terrorist groups as opposition groups the boomerang is going to hurt, I warned more than a year ago that Europe will undergo waves of terrorists attacks, it was known here, and it is not finished as long as one continues to play duplication and that we are not fighting terrorism in a global way. Again testimonies like that of people who lived with the « opponents », with the terrorists, I have a lot lot, here they are not afraid to even talk about the bombing of the aviation but if it surprises you even though some are sad or angry for losing loved ones they are happy to have been released.

Syrie : Pierre Le Corf nous parle de Karim Michel Saoud. Témoignage poignant

Karim est un jeune homme que je connais depuis que je suis arrivé, il voulait partager une journée de sa vie ici, de la guerre et un message. Prendre du recul, cesser de tout qualifier de « régime » aveuglément quand il s’agit avant tout de millions de personnes civiles qui essayent de survivre, c’est trop facile d’effacer la vie des gens en plaçant les gens dans des petites boites étiquetées pour détruire leur version de l’histoire. Ce témoignage comme tous les autres avant c’est ça, c’est une balance de la description qui est faite de la guerre pour simplement tromper les gens et légitimer cette guerre, encore aujourd’hui.

La logique veut que ce qui vous est diffusé à grande échelle et à grand coup de liasses de billets, de réseaux etc ce n’est évidemment pas pour vos beaux yeux mais personne ne vous oblige à croire ces témoignages, me croire sur parole, au contraire, je vous invite à ne rien croire, j’appelle votre intuition ou sinon vous invite simplement à prendre du recul, vous faire votre propre opinion. Karim fait parti d’un petit cercle francophone que j’ai créé pour des Syriens qui doivent ou veulent re-pratiquer le Français et a toujours répondu présent pour aider lors des projets ici, ni lui ni moi n’avons rien à gagner à faire ces vidéos, au contraire, c’est une preuve de courage de sa part de partager ce message. Vous le remarquerez, comme chacun des témoignage, ils acceptent d’être identifiés sur fb, pas de sources anonymes ou injoignables, ça ne vous surprend pas?

Les gens sont fatigués sinon épuisés de la guerre, de la situation complexe incluant les sanctions votées contre le pays en notre nom pour finir ce que le guerre sur le terrain ou derrière les clavier ne peuvent achever, affaiblir le pays par des mécanismes qui poussent les gens à partir, à perdre espoir, une guerre aussi en cols blancs ou politiques, grands organisations humanitaires respectées etc jouent de leur pseudo-respectabilité pour influer et miser sur un conflit qui semblait gagné d’avance avec tant d’intérêts à la clé. Prenez du recul, ici les gens espèrent sincèrement que vous accepterez de voir qu’ils existent, ce qu’ils ont vécu, ce qu’ils vivent, que les gens arrêtent de mourir au nom d’un mensonge. Encore une fois une guerre n’est jamais toute blanche toute noire, mais aujourd’hui on vous cache les 3/4 de l’histoire et ce sont toujours les gens, les civils d’un côté comme de l’autre qui paieront pour cette partie de poker We are superheroes

————- English

Karim is a young man I know since I arrived here, he wanted to share a day of his life here with the war and a message. To take a step back, to stop calling everything « regime » blindly when it comes above all to millions of civilians trying to survive, it is too easy to erase the lives of people by placing people in small boxes and etiquettes to destroy their version of the story. This testimony like all the others before is a balance of the description that is made of the war to simply deceive people and legitimize this war, even today. The logic is that what is diffused to you on a large scale and with large bundles of banknotes, networks etc is obviously not for your beautiful eyes but no one forces you to believe these testimonies, believe me on word, by the way I invite you to believe nothing, I call your intuition or simply invites you to stand back, make your own opinion.

He is part of a small francophone circle that I created for Syrians who must or want to re-practice French and has always responded to help with projects here, neither he nor I have anything to gain by making these videos, on the contrary, it is a proof of his courage to share this message. You will notice it, as each of the testimonies, they accept to be identified on fb, no sources anonymous or unreachable, it does not surprise you?

People are tired if not exhausted from the war, of the complex situation including the sanctions voted against the country on our behalf to finish what the war on the ground or behind the keyboards can not complete, weaken the country by mechanisms that push the people to leave, to lose hope, also a white collar or political war, large respected humanitarian organizations etc. play their pseudo-respectability to influence and bet on a conflict that seemed won in advance with so many interests at the key. Take a step back, here people sincerely hope that you will accept to see that they exist, what they have lived, what they live, that people stop dying in the name of a lie. Again, a war is never all black all white but today is hidden 3/4 of the story and it is always people, civilians on both sides who will pay for this poker game We are superheroes