Surveillance & Technologie : Qu’est-ce que le projet Indect ?

Le projet « Indect » censé accroître la sécurité dans les grandes agglomérations est une technologie capable de faire des corrélations entre les faits et gestes de tous les individus par le biais de puissants programmes informatiques.

Censure et pensée unique nous y sommes et les dissidents sont les premiers visés contrairement à ce que ce programme est censé faire, à savoir, la sécurité de la population. Il s’agit ni plus ni moins de sécuriser un système mis en place allant justement à l’encontre des citoyens lambda.

La vidéo ci-dessous nous en fait une parfaite analyse.

Merci à mon contact J-M-D pour ce partage.

Guibert Stéphane / Finalscape / VK

Suisse : La batterie d’un téléphone explose dans un magasin Apple à Zurich

Le magasin Apple de la Bahnhofstrasse à Zurich. [Google Maps]

La batterie d’un téléphone portable a explosé mardi matin dans un magasin Apple de la Bahnhofstrasse à Zurich. Huit personnes ont dû recevoir des soins et 50 clients et employés ont été évacués.

Selon les premières informations fournies par la police de la Ville de Zurich, l’appareil a soudainement explosé lors d’une manipulation dans le magasin.

Un client est entré précipitamment dans le magasin avec une batterie en surchauffe avec un dégagement de fumée. Le vendeur a tenté de retirer la batterie et celle-ci a explosé, le blessant légèrement aux mains.

Aucune des huit personnes qui ont reçu des soins médicaux n’a toutefois été conduite à l’hôpital.

De la fumée dans le magasin

L’explosion a causé une légère accumulation de fumée dans le magasin, ce qui a obligé une cinquantaine de clients et employés à quitter temporairement les lieux.

Le personnel du magasin a ensuite saupoudré du sable de quartz sur la batterie surchauffée pour contenir le dégagement de fumée.

Des spécialistes de l’Institut forensique de Zurich étudient actuellement la batterie en cause pour déterminer les raisons de l’incident.

Source : Radio Télévision Suisse

Technologie : La ville de Genève innove avec le biberonnage

Les nouveaux bus TOSA sont 100% électriques et sans lignes de contact (Image d’illustration, 11 mars 2014) (Photo: Keystone)

Genève acquiert douze bus 100% électriques TOSA et les stations de recharge ad hoc pour 24 millions de francs. Les véhicules sans ligne de contact aérienne remplaceront dès mars 2018 les bus à diesel sur la ligne reliant Carouge à l’aéroport.

Comme l’avion Solar Impulse, le bus TOSA combine une technologie avancée suisse, un partenariat public-privé, le développement durable et une certaine vision de l’avenir, a relevé la présidente du conseil d’administration des Transports publics genevois (TPG), Anne Hornung-Soukup, vendredi lors de la signature des contrats. Mais l’avion ne transporte qu’une personne, a-t-elle précisé.

Les contrats ont été signés entre les TPG et les entreprises Carrosserie HESS, dans le canton de Soleure, et ABB Sécheron, à Genève. La première fabriquera les véhicules 100% électriques sur batteries, pour 14 millions, tandis que la seconde fournira les stations de recharge, pour 10 millions.

Rechargé en 15 secondes

Ce bus innovant est le fruit d’une collaboration entre l’équipementier ABB Sécheron, les TPG et les Services industriels de Genève . Il se recharge par «biberonnage» en 15 secondes aux arrêts: un bras articulé situé sur le toit du véhicule se connecte à une prise d’alimentation électrique en forme de potence. Un prototype a été testé avec succès entre l’aéroport et Palexpo.

Ce système compte de nombreux avantages, a indiqué Didier Berdoz, directeur général des TPG. Deux fois moins bruyant qu’un bus diesel, TOSA permet de se passer des lignes de contact aériennes et des poteaux, de transporter plus de passagers et utilise moins de batteries qu’un bus électrique autonome pour un temps de parcours inchangé. La technique permettra de réduire de 1000 tonnes les émissions de CO2 sur la ligne 23.

Un prototype avait été testé avec succès entre l’aéroport et Palexpo. Depuis, plusieurs villes étrangères, dans le monde entier, s’intéressent TOSA, a fait savoir Jean-Luc Favre, directeur général d’ABB Sécheron.

Moins de pollution

Sur la ligne 23, actuellement desservie par des bus diesel, TOSA permettra de réduire de 1000 tonnes les émissions de CO2 par an. Le parcours de 12 km sera équipé de treize stations de recharge rapide, soit une tous les trois à quatre arrêts. Trois stations seront installées aux terminus, permettant une recharge en quatre minutes. Quatre autres stations sont prévues au centre de maintenance des TPG.

Présent à la signature des contrats avec son collègue Pierre Maudet, en charge de l’Economie, le conseiller d’Etat de tutelle des TPG Luc Barthassat a indiqué que la flotte de bus diesel devra être changée d’ici à 2025. Selon M. Favre, leur remplacement par des bus TOSA permettrait de réduire de 25’000 tonnes par an les émissions de CO2, pour une hausse de 1,8% seulement de l’énergie du canton.

Technologie : Le futur, c’est déjà maintenant

Boston Dynamics, le constructeur de robotique, a dévoilé cette semaine deux nouvelles vidéos de ses créations. Célèbres pour leur biomimétisme, les robots de l’entreprise américaine démontrent de nouvelles compétences. Mais au-delà de l’effet médiatique, le potentiel commercial reste à démontrer.

Un mélange de fascination et de méfiance. C’est ce que suscite souvent le constructeur de robot américain Boston Dynamics. Le jeudi 16 novembre 2017, l’entreprise a diffusé une vidéo pour montrer les nouvelles prouesses d’Atlas, un modèle bipède à l’apparence humanoïde. Très suivi, Boston Dynamics impressionne souvent pour l’agilité et la fluidité animales de ses créations.

NOUVELLES PERFORMANCES ET NOUVEAU LOOK

Dans une précédente vidéo, Atlas démontrait sa force en soulevant une charge de 11 kg. Cette fois-ci, en moins d’une minute, le robot d’1,5 m et de 75 kg saute à pieds joints sur des obstacles. Et, clou du spectacle, il réalise un salto arrière avant de réaliser un salut digne des gymnastes.

Technologie : En Suède, la puce RFID fait un malheur !

En Suède, des milliers de personnes vivent déjà avec un implant sous-cutané.

Appelés les « Chipsters », les porteurs de puce électronique commencent à devenir légion à Stockholm. On peut presque tout faire avec, prendre le train, mettre en marche sa voiture, ouvrir et fermer sa porte à clef etc…

A l’heure actuelle l’implantation de cette puce est au bon vouloir de la personne qui l’utilise mais au nom de la sécurité et à fortiori de la privation de nos libertés, qui nous dit que d’ici quelques années, l’implant ne devienne pas obligatoire ?

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Et pour rappel :

La puce RFID arrive en France et les médias en font l’éloge à demi-mot.

Cette technologie récente ne permet pas de tirer toutes les conclusions quant aux retombées à long terme. Toutefois, contrairement à ce qui est dit dans le reportage de France 2 (seconde partie de la vidéo), la puce RFID émet des ondes électromagnétiques de plus, la zone de sécurité de l’irradiation en hyper fréquence micro ondes de l’antenne émettrice omnidirectionnelle d’une puce RFID implantée est d’environ 1 millimètre. En conséquence, cette irradiation est directement en contact des tissus humains dans le cas d’une implantation sous-cutanée. Le danger est donc bien réel !

Ce qu’il faut également savoir, c’est que la puce une fois implantée est très difficile à retirer à moins de pratiquer à une opération chirurgicale.

G.S

Technologie : Etat d’urgence permanent et votre sécurité au prix de vos libertés

Cela se passe en Chine aujourd’hui et se trouvera derrière notre porte demain l’état d’urgence en étant le sésame.

George Orwell lui même n’y avait pas pensé mais de là à la matrice il n’y a plus qu’un pas. Imaginez-vous ne plus pouvoir vous déplacer sans être filmé et reconnu par une vaste base de donnée sachant tout, mais alors absolument tout de vous, imaginez-vous ne pas avoir droit à la moindre petite effractions sans être dénoncé au vu et au su de tous.

Big Brother l’a fait et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a le vent en poupe !

Guibert Stéphane / Finalscape / VK

La Chine, où seraient installées 170 millions de caméras de surveillance, possède l’un des systèmes de vidéosurveillance les plus vastes au monde. Or depuis quelques années, le pays est également en pointe dans les technologies de reconnaissance faciale. Celles-ci permettent ainsi d’identifier les passants dans les rues ou les modèles de voitures avec un taux d’erreur extrêmement faible. Mais au-delà de la surveillance, la reconnaissance faciale peut désormais être utilisée pour déverrouiller un smartphone ou pénétrer dans un lieu sécurisé.

Ce qui est effarant dans tout cela, c’est la facilité avec laquelle le peuple se laisse soumettre…

USA : Incendie en Californie, Santa Rosa, la ville transformée en cendres et les thèses conspirationnistes commencent déjà à émerger

Santa Rosa est en cendres, la ville du comté de Sonoma en Californie a été détruite.

Depuis 5 jours de violents incendies ravagent le nord de la Californie.Le bilan humain ce jeudi matin s’élevait à 23 morts. Le président américain, Donald Trump, a déclaré mardi l’état de catastrophe naturelle. Le vent empêche les 8000 sapeurs-pompiers de stopper l’avancée des feux de forêt.

Dans le même foulée, sur les réseaux sociaux, des commentaires et des images tenteraient de démontrer qu’une arme dite « Arme à énergie directe » soit à l’origine de la catastrophe.

Ce qui suit sont des propos tenus sur un compte Facebook et n’engage en rien Finalscape.

Confirmé :

Santa Rosa a été frappée avec une arme à énergie directe.
Par Rick Duarte * 13 octobre 2017 * 5 PM EST USA
Oui, vous avez bien entendu ! La première fois qu’une rosée a été utilisée était pendant la première guerre en Irak… La rosée de l’armée américaine a fait fondre la chair des corps et n’a laissé que des squelettes carbonisé… les voitures et les véhicules avaient également fondu.  La deuxième fois qu’elle a été utilisée c’était le 9/11/2001.  Plusieurs rosées ont été utilisés lors de la destruction des tours jumelles.
Ce n’est pas de la science-fiction ! C’est la vérité !
On a des gens sur le terrain à Santa Rosa qui sont en train de faire des analyses et j’attends qu’ils me recontactent  avec des détails supplémentaires.
Armes à énergie dirigée
Publié le 17 avril 2015
Une arme à énergie dirigée émet de l’énergie hautement concentrée, transférant cette énergie à une cible pour l’endommager. Les applications potentielles de cette technologie comprennent les systèmes d’armes antipersonnels, le potentiel de défense des missiles et la désactivation de véhicules légers, tels que les voitures, les drones, les jet-skis et les appareils électroniques tels que les téléphones portables.

La vidéo qui suit et qui est constituée de trois parties démontre :

  • Images officielles de la catastrophe.
  • Images tournées par un drone et qui démontrerait que les maisons ont été détruites mais que beaucoup d’arbres sont restés intactes.
  • L’étoile de la mort de Star Wars peut-elle exister ?

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

 

Technologie : La puce RFID arrive en France (Vidéo)

La puce RFID arrive en France et les médias en font l’éloge à demi-mot.

Cette technologie récente ne permet pas de tirer toutes les conclusions quant aux retombées à long terme. Toutefois, contrairement à ce qui est dit dans le reportage de France 2 (seconde partie de la vidéo), la puce RFID émet des ondes électromagnétiques de plus, la zone de sécurité de l’irradiation en hyper fréquence micro ondes de l’antenne émettrice omnidirectionnelle d’une puce RFID implantée est d’environ 1 millimètre. En conséquence, cette irradiation est directement en contact des tissus humains dans le cas d’une implantation sous-cutanée. Le danger est donc bien réel !

Ce qu’il faut également savoir, c’est que la puce une fois implantée est très difficile à retirer à moins de pratiquer à une opération chirurgicale.

Vidéo :

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Technologie holographique désormais disponible à la maison pour épater vos amis

Le WindowFX Holographic Projector

Il suffit de pointer le projecteur à une fenêtre et de regarder ces décorations animées divertir les trafiquants et les charlatans de Noël .

Créez des évènements d’Halloween, de Noël, de Nouvel An, de fête et de vacances en un rien de temps.

Des vidéos complètes avec des effets sonores!

Modes d’affichage verticaux et horizontaux, vous pouvez l’afficher dans des fenêtres de toutes formes et tailles.

Suisse & Technologie : Quoi de plus chaleureux qu’un robot pour être accueilli, à la poubelle les humains ?

Les CFF testent depuis mardi un robot appelé « Mario » dans la gare de Zurich.

L’appareil y vend des friandises jusqu’au 17 septembre. Cette action est menée dans le cadre de l’initiative digitalswitzerland.

Lancée en 2015, digitalswitzerland vise à faire de la Suisse un leader en matière d’innovation numérique.