Bientôt la rentrée scolaire, le harcèlement omni présent / Curând înapoi la școală, feriți-vă de hărțuire / Soon the start of the school year, the omnipresent bullying

Bientôt la rentrée scolaire, le harcèlement omni présent

Le harcèlement, c’est quoi ?

On parle de harcèlement lorsqu’une personne est victime d’une violence verbale, physique et/ou psychologique contre laquelle elle ne peut rien faire toute seule. Ces actes agressifs se caractérisent par la répétitivité, l’intentionnalité, et l’isolement de la victime. Le harcèlement n’implique toutefois pas une seule personne. Il s’agit d’un phénomène de groupe dans lequel interviennent, outre la victime, un harceleur et des témoins. Ses formes peuvent viser l’apparence, l’identité sexuelle, le handicap, les centres d’intérêt, les origines sociales ou encore les croyances.

Quels en sont les signes ?

Ces signes peuvent vous aider, vous et vos parents, à reconnaître le harcèlement scolaire :

  • Vous avez peur d’aller à l’école.
  • Vos résultats scolaires baissent.
  • Vous vous sentez seul(e).
  • Vos camarades se moquent de vous mais vous n’osez pas en parler.
  • Vous pensez que c’est de votre faute.
  • Vous avez envie de vous faire du mal.

Si vous pensez être victime de harcèlement, parlez-en ! Cela n’aggravera pas la situation, bien au contraire : l’intervention des adultes est primordiale pour stopper le cercle vicieux induit par des comportements violents.

Le harceleur

Contrairement aux idées reçues, le harceleur n’est pas si différent de sa victime. Souvent peu sûr de lui, il utilise la violence pour affirmer sa position dans un groupe. Puni et exclu pour ses comportements inadéquats, le harceleur peut développer à long terme une défiance à l’égard des adultes. Par ailleurs, son attitude peut devenir de plus en plus violente, car c’est une manière pour lui de maintenir sa position de domination.

*****

Curând înapoi la școală, feriți-vă de hărțuire

Ce este hărțuirea ?

Vorbim despre hărțuire atunci când o persoană este victima violenței verbale, fizice și / sau psihologice împotriva căreia nu poate face nimic pe cont propriu. Aceste acte agresive se caracterizează prin repetitivitate, intenționalitate și izolare față de victimă. Hărțuirea nu implică însă o singură persoană. Acesta este un fenomen de grup în care, pe lângă victimă, intervin un stalker și martori. Formele sale pot viza aspectul, identitatea de gen, dizabilitatea, interesele, originile sociale sau credințele.

Care sunt semnele ?

Aceste semne vă pot ajuta pe dvs. și pe părinții dvs. să recunoașteți agresiunea :

  • Ți-e frică să mergi la școală.
  • Rezultatele dvs. școlare scad.
  • Te simți singur.
  • Colegii tăi râd de tine, dar nu îndrăznești să vorbești despre asta.
  • Crezi că e vina ta.
  • Vrei să te rănești.

Dacă credeți că sunteți hărțuiți, vorbiți! Acest lucru nu va înrăutăți situația, ci dimpotrivă: intervenția adulților este esențială pentru a opri cercul vicios indus de un comportament violent.

Stalkerul

Contrar credinței populare, stalkerul nu este atât de diferit de victima sa. Adesea nesigur, el folosește violența pentru a-și afirma poziția într-un grup. Pedepsit și exclus pentru comportamentul lor inadecvat, agresorul poate dezvolta neîncredere pe termen lung față de adulți. În plus, atitudinea sa poate deveni din ce în ce mai violentă, deoarece este o modalitate pentru el de a-și menține poziția de dominație.

*****

Soon the start of the school year, the omnipresent bullying

What is harassment ?

We talk about harassment when a person is the victim of verbal, physical and / or psychological violence against which they cannot do anything on their own. These aggressive acts are characterized by repetitiveness, intentionality, and isolation from the victim. Harassment does not involve just one person, however. This is a group phenomenon in which, in addition to the victim, a stalker and witnesses intervene. Its forms can target appearance, gender identity, disability, interests, social origins or beliefs.

What are the signs ?

These signs can help you and your parents recognize bullying :

  • You are afraid of going to school.
  • Your school results go down.
  • You feel lonely.
  • Your classmates laugh at you, but you don’t dare talk about it.
  • You think it’s your fault.
  • You want to hurt yourself.

If you think you are being harassed, speak up! This will not worsen the situation, quite the contrary: the intervention of adults is essential to stop the vicious circle induced by violent behavior.

The stalker :

Contrary to popular belief, the stalker is not that different from his victim. Often insecure, he uses violence to assert his position in a group. Punished and excluded for their inappropriate behavior, the bully can develop long-term mistrust of adults. In addition, his attitude can become more and more violent, because it is a way for him to maintain his position of domination.

 

Stéphane Guibert / Rares Mihai Florescu / Finalscape / VK

Total des vues : 177 

Genève : Quand un trolleybus devient fou , Accident grave / Geneva : Când un troleibuz înnebunește, accident grav / Geneva : When a trolleybus goes crazy, a serious accident

Accident entre un bus et plusieurs véhicules à la jonction place de montbrillant et rue de la Servette.

Reminder :

Genève : Quand un trolleybus devient fou , Accident grave

En tout, neuf véhicules se sont percutés en milieu de journée, à côté de la gare Cornavin. L’accident n’a pas fait de blessé grave.

*****

Geneva : Când un troleibuz înnebunește, accident grav

În total, nouă vehicule s-au ciocnit la mijlocul zilei, lângă stația Cornavin. Accidentul nu a provocat răni grave.

*****

Geneva : When a trolleybus goes crazy, a serious accident

A total of nine vehicles collided in the middle of the day, near the Cornavin station. The accident did not cause serious injuries.

G.S / FINALSCAPE

Total des vues : 185 

Masques : « Le monde à l’envers vu par des enfants »

Masques : « Le monde à l’envers vu par des enfants »

L’humanité a perdu son  sourire à jamais

Ne plus vivre par peur de mourir et quand les enfants doivent protéger les adultes, « Un monde à l’envers.

Extraits de témoignages réels d’enfants qui souffrent à cause des mesures sanitaires / contés par des adultes. Ce film est destiné à sensibiliser tout le monde, car il est urgent d’agir!

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Total des vues : 109 

Covid – 19 : « Je n’ai plus envie de vivre » Témoignages poignants

Covid – 19 : « Je n’ai plus envie de vivre »

Témoignages poignants

« J’en ai marre de vivre ». La pandémie de #Covid19 a fait des ravages dans les Ehpad où de nombreux résidents confinés sont morts de chagrin, loin de leurs familles.

Crédit vidéo : France Télévisions

Mise en ligne : Stéphane Guibert / Finalscape

Total des vues : 138 

Un monde de moutons amorphes et lobotomisés

Un monde de moutons amorphes et lobotomisés

On se croirait dans un épisode de « Sliders » mais ici, il ne s’agit pas de science fiction

Je pense que les moutons doivent se sentir infiniment insultés à force de nous comparer à eux. Existe-t-il des gens éveillés dans la salle ?

Le miroir de l’idiocratie, du conformisme aveugle, de la stupidité profonde et de la peur irrationnelle.

Bénis soient les médias mainstream, la Big pharma et les cons qui les suivent aveuglément.

Petite cerise sur le gâteau pour celles et ceux qui sentiraient ne pas être parfaitement intégrés dans le moule, « NormIQ » :  le médicament qui vous fait perdre drastiquement du quotient intellectuel. Courrez en acheter, les stocks sont limités !

« Être trop intelligent c’est pas marrant tous les jours », c’est ainsi que le produit NormIQ est présenté. Le Papa de l’Internet part du principe que la majorité de la population est composée d’idiots. Cette pilule s’adresse à ceux qui ont un QI supérieur et qui souhaitent devenir « comme tout le monde ».

Stéphane Guibert / Finalscape

Total des vues : 137 , Vues aujourd'hui : 1 

Société : La vérité sort de la bouche des enfants et l’avenir leur appartient

Société : La vérité sort de la bouche des enfants et l’avenir leur appartient

A 10 ans, il pourrait passer ses après-midi avec des amis mais il préfère dépolluer la Seine. Notre journaliste Zoé Stene est allée à la rencontre de Raf_sur_seine

Plus accro à sauver la planète qu’aux jeux vidéos ce gosse de 10 ans fait partie des ces enfants de cristal appartenant au monde de demain. Il y a des adultes dont la mentalité est celle d’un enfant et vice versa.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Total des vues : 111 , Vues aujourd'hui : 1 

« Les gouvernements ne veulent pas d’une population avec un esprit critique. Ils veulent des travailleurs obéissants !

Les gouvernements ne veulent pas d’une population avec un esprit critique. Ils veulent des travailleurs obéissants !

Des gens suffisamment intelligents pour faire tourner des machines et suffisamment idiots pour accepter passivement leur situation.

À vous, les Matrixés !

Pour celles et ceux qui ne l’auraient pas encore compris : les dociles, les résignés, les moutons etc … Voici quelques bribes de vérité qui risquent de vous envoyer une belle claque en plein visage.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Total des vues : 130 

Qu’attends-tu de la vie et de ce monde qui te mentent au quotidien ?

Qu’attends-tu de la vie et de ce monde qui te mentent au quotidien ?

La vie est belle ? Alors regardes-là droit dans les yeux !

La fin des temps est proche !

Je ne sais pas ce qui nous anime, je ne sais pas ce qui nous pousse à aller de l’avant mais soit nous sommes tous hypocrites, soit nous sommes tous inconscients.

À chaque pas qui fait notre civilisation, on s’aperçoit que nous sommes dans l’erreur et au lieu d’apprendre de ces erreurs pour ne pas les répéter, non seulement nous les reproduisons mais en plus, nous les amplifions.

Sommes-nous tous fous ?

Je serais tenté de le croire. Nous sommes suicidaires et en plus, nous nous reproduisons.

Et c’est à nos enfants qui n’ont pas demandé de naître que nous léguons ce monde complètement corrompu et pourri.

Se regarder dans un miroir une fois et se poser la bonne question : « Suis-je un monstre ? » Le miroir te répondra à coup sûr que oui.

Nous sommes des monstres cupides et avides de pouvoir tous autant que nous sommes, animés par cette volonté de dominer et de posséder. Nous sommes malades, nous sommes-même la maladie qui ronge cette planète.

Nous nous dirigeons vers notre propre destruction et elle est imminente.

Tous les débats sont futiles car nous avons dans nos gènes notre autodestruction.

25 ans et la race humaine aura tiré sa révérence.

Monde de cinglés !

Stéphane Guibert / Finalscape

Total des vues : 123 , Vues aujourd'hui : 1 

Société : La France recherche désespérément un nouvel Abbé Pierre et un nouveau Coluche

Société : La France recherche désespérément un nouvel Abbé Pierre et un nouveau Coluche

Rappel :

A quand un nouvel Abbé Pierre ? A quand un nouveau Coluche ? A quand une humanité digne de ce nom ?

Les Robin des villes ne sont plus et rien n’est entrepris pour enrayer la misère puisque bien au contraire, aujourd’hui, cette misère est entretenue à coups de lance pierres.

Finalement, la détresse détonne plus dans les cœurs insensibles, figés par un train train quotidien et hypnotisés par un monde consumériste que dans celles et ceux qui meurent tous les jours dans les rues glaciales de nos grandes villes.

L’humanité déraille, se trompe de chemins et va à sa perte. Les tristes spectacles auxquels l’on assiste tous les jours dans les rues de France et partout ailleurs à travers le monde  en sont les preuves irréfutables.

Dans la nature, la solidarité est de mise ne serais-ce qu’au niveau des végétaux. L’homme, qui se dit au sommet de l’évolution en est bien incapable car son égocentrisme et son déni sont directement liés à une déchéance qu’il a lui-même programmé.

Témoignage poignant d’un homme, l’Abbé Pierre, homme comme il n’en existe malheureusement plus aujourd’hui.

“…Et pendant ce temps, toutes les nuits, il y a des hommes, des femmes et des petits enfants qui en plein Paris  sont étendus dans la neige, sur le trottoir. Pour les chiens qui crèvent dans la rue il y a une fourrière !

Est-ce que pour nos frères et nos sœurs il n’y aura rien ? Les asiles sont pleins nous a-t-on dit. Un brave agent à qui l’on disait : Mais vous ne pouvez pas les conduire quelque part pour les sauver ? Il répondait : Si ils ne sont pas morts, nous n’avons pas de consigne. Si ils étaient morts, on appellerait la morgue.”

Abbé Pierre

Ce qui a changé aujourd’hui dans nos comportements c’est que l’empathie pour le plus grand nombre a été reléguée 6 pieds sous terre au profit de l’insouciance, de l’oisiveté, de l’ignorance mais aussi et surtout de la cupidité.

La misère humaine n’a ni frontière, ni culture et ni religion. La misère humaine uni en son sein l’espoir, la miséricorde et l’amour de son prochain. Méditons là dessus.

Unissons-nous pour faire de ce monde notre monde quelles que soient nos origines et notre religion.

L’amour et l’amitié ont le même et unique dieu.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

 

Total des vues : 131