Nice: Un SDF meurt de froid dans un jardin de la ville

Il a été découvert par un groupe d’autres sans-abri…

Le froid fait ses premières victimes. A Nice, un SDF a été retrouvé mort dans la nuit de mercredi à jeudi dans un jardin de la ville. « C’est un groupe d’autres sans-abri qui a alerté les pompiers par un appel aux secours », indique les  pompiers azuréens. A l’arrivée des pompiers sur l’esplanade Francis Giordan, l’homme de 62 ans était déjà décédé.

Enveloppé dans des couvertures

Alors que les températures sont particulièrement froides en ce mois de janvier, le SDF venait de passer la nuit dans la rue, enveloppé dans des couvertures.

En attendant que le mercure ne remonte, la préfecture a pris des dispositions. Quarante places supplémentaires pour les sans-abri ont été ouvertes depuis ce lundi, en plus des 67 qui avaient déjà été rendus disponibles depuis le 12 janvier (elles s’ajoutent aux 265 prévues à l’année, ainsi qu’aux 126 supplémentaires ouvertes pour l’hiver) et les maraudes sont intensifiées. Le plan grand froid a également été déclenché dans la ville de Cannes.

« […] tant qu’un homme pourra mourir de faim à la porte d’un palais où tout regorge, il n’y aura rien de stable dans les institutions humaines. »
Eugène Varlin, Procès de l’Association internationale des travailleurs, 1868.

Écoutons à présent le coup de gueule d’un de LULU qui galère du côté d’Avignon et qui n’hésite pas de traiter les politiques je cite :

« Ce sont tous des menteurs, ce sont tous des enfoirés, ils ne pensent qu’à leurs gueules de nous, ils s’en foutent complètement. Pour lutter contre le froid le jour je marche et la nuit je marche… »

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

 

France : Après la gifle infligée à Manuel Valls, on parle de violence. Mais quelle est la vrai violence aujourd’hui ?

Après la gifle infligée à Manuel Valls par le jeune Nolan Lapie lors d’un meeting en Bretagne, l’affaire c’est emballée tant dans les médias que sur les réseaux sociaux.

Manuel Valls était l’invité de Patrick Cohen sur France Inter dans le « 07 – 09 ».

Il parle de cette gifle comme d’un geste de violence qui est intolérable en démocratie. on se souviendra de la chemise déchirée lors de l’affaire Air France.

Le premier interlocuteur à intervenir se voit coupé d’antenne alors qu’il soutenait Nolan en précisant que tous les français aimeraient faire de même. Le candidat à l’élection présidentielle visiblement en campagne sur ce plateau n’a pas hésité à faire sa propre pub.

A l’heure ou ces lignes sont rédigées, le jeune Nolan Lapie a déjà été jugé et se trouve toujours en garde à vue.

Pendant que les politiques s’insurgent contre la violence, Tatiana Ventôse, animatrice de la chaîne Youtube « Le fil d’actu » relate de son côté un tout autre aspect de la violence :

Elle dit clairement que la gifle qu’à reçu le premier ministre Manuel Valls est une caresse en comparaison de la violence que fait subir son gouvernement aux citoyens, en effet :

  • Quand une caissière se fait renvoyer car elle a fait une fausse couche,
  • Quand des gens ont froid parce qu’ils n’ont plus les moyens de se payer le chauffage,
  • Quand des gens meurent de froid dans les rues parce qu’ils n’ont plus les moyens de se loger,
  • Quand on gaz des enfants et des manifestants pacifiques parce qu’ils refont le monde lors d’un rassemblement de « Nuit debout » ce n’est pas violent peut-être ?
  • D’ailleurs le jeune Nolan Lapie n’a-t-il pas été maîtrisé d’une manière violente ?

Les 49.3 à répétition, loi travail et la régression des acquis sociaux de plus d’un siècle, n’est-ce pas de la violence ?

Les gens du pays et les élites ne vivent pas dans le même monde !

Je voudrais à présent parler d’une autre forme de violence celle là même dont certains d’entre nous somme responsables, je veux parler de l’individualisme, de l’indifférence et de la désolidarisation de plus en plus marqués à notre époque.

Quand on passe à côté d’un SDF couché par terre et visiblement mal en point alors qu’il fait très froid et que sur les dizaines de passants qui l’évitent pour ne pas lui marcher dessus, pas un seul ne s’arrête ne serais-ce que pour lui demander ce qu’il a, n’est-ce pas là de la violence ?

Quand un entrepreneur qui n’est pas en mesure de payer son assurance parce que des clients n’ont pas honoré leurs factures, que pris à la gorge parce que manque de trésorerie, il risque de voir son entreprise être mise en liquidation, quand cet entrepreneur s’adresse dans un premier temps à un de ses amis pour lui venir en aide, que cet ami réalise puis diffuse sur les réseaux sociaux une vidéo évoquant le problème, quand cet ami met au point tout un réseau permettant aux gens d’être solidaires même en versant un euro symbolique et que le montant atteint représente tout juste la moitié du montant nécessaire alors que les 4000 Euros demandés, si chacun de celles et ceux qui avaient lu cette bouteille jetée à la mer avaient fait l’effort soit de venir directement en aide à cet entrepreneur soit en partageant tout simplement le message, quand on en arrive là, ne s’agit-il pas aussi d’une forme de violence ?

A ce sujet, je tiens à préciser qu’il n’est toujours pas trop tard et que l’on peut encore intervenir pour aider cet entrepreneur, Guy Poulain.

Il n’y a qu’à cliquer ici

Stéphane Guibert / Finalscape

France : Manuel Valls hué par la foule et giflé par un manifestant lors d’un déplacement en Bretagne

Alors qu’il était en déplacement en Bretagne, l’ex-Premier ministre en campagne pour la primaire de la gauche s’est fait légèrement gifler par un opposant, après avoir été hué lors de son arrivée.

Manuel Valls, décidément coutumier des déplacements mouvementé, a été giflé par un jeune opposant en sortant de l’hôtel de ville de Lamballe. Les chargés de la sécurité du candidat à la primaire de la gauche ont alors tout de suite mis le perturbateur à terre.

Dès son arrivée, Manuel Valls, accompagné du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, avait été accueilli par des huées de la part de manifestants hostiles.

>>>L’AUTEUR DE LA GIFLE<<<

Mise à jour de l’article 18/01/2017

Vue sous un autre angle :

A chaud, la réaction de certains élus :

Climat : Attention, grosse vague de froid attendue en France cette semaine

Moins neuf dans le Massif central et à Strasbourg, moins six à Toulouse, moins quatre à Marseille : un coup de froid est attendu la semaine prochaine sur la quasi-totalité de la France, conduisant le gouvernement à mettre en place «un pilotage national quotidien».

Les températures seront inférieures en moyenne de «quatre à huit degrés» aux normales saisonnières, selon Météo-France, qui ne s’attend toutefois pas à des records de froid.

«On n’est pas dans des températures exceptionnelles», souligne Patrick Galois, prévisionniste à Météo-France. «On peut parler de vague de froid d’intensité modérée, d’un bon coup de froid».

Rien à voir avec les «vagues de froid historiques comme celles de février 1956 ou de janvier 1985», explique-t-il. En 1985, par exemple, la température avait plongé à «moins 19 à Toulouse, la Garonne était prise par la glace».

Le coup de froid attendu, qui survient après une forte tempête hivernale, ne devrait pas non plus avoir la même intensité que la dernière vague de froid notable, en 2012, selon Météo-France.

C’est cependant la première fois depuis cette date que le pays connaîtra «un froid aussi généralisé et peut-être durable», précise Emmanuel Demaël, également prévisionniste à Météo-France.

Dimanche, les températures étaient déjà inférieures de deux à quatre degrés aux normales saisonnières, sauf en Bretagne. En milieu d’après-midi, douze départements étaient en vigilance orange: huit pour neige et verglas en Ile-de-France et quatre pour avalanches dans le Sud-Ouest. L’accès routier à la principauté d’Andorre a été fermé.

La vigilance orange a été levée en Corse mais 3.600 foyers y étaient privés d’électricité en raison de la neige.

Les températures vont chuter à partir de lundi, et surtout de mardi. Elles seront parfois fortement négatives la nuit et vont éventuellement le rester toute la journée.

«Il fera froid un peu partout mais le froid sera plus prégnant dans l’Est et le centre que vers l’Atlantique», précise Galois.

Le thermomètre devrait dégringoler jusqu’à moins 9 ou 10 à Strasbourg, moins 11 à Mulhouse, moins 10 à Dijon, moins 6 à Toulouse, moins 4 à Marseille.

«Les températures ressenties seront au plus bas mercredi et jeudi car il y aura plus de vent», précise M. Demaël. Ainsi, dans le Nord-est, une température de moins 10 conjuguée à une bise de 50 km/h, «donnera lieu à un ressenti de moins 20 environ».

France : Malaise dans les hôpitaux, gros coup de gueule de Fil d’actu

Rien ne va plus dans le domaine hospitalier en France.

Le gouvernement coupe dans les budgets, sucre des emplois, rabote sur le salaire des fonctionnaires, il privatise à tout va. Au niveau des soins, c’est limite devenu l’URSS.

Résultat, on peut mourir d’une simple appendicite qui faute de soins dans des délais raisonnables peut se transformer en péritonite infectieuse.

Tatiana Ventôse, animatrice de « Fil d’actu » en a fait l’expérience durant les fêtes de fin d’année avec un membre de son équipe.

On l’écoute.

Stéphane Guibert / Finalscape

Le pays Basque : Première entité française à pouvoir prendre son autonomie

LE PAYS BASQUE :

Première entité française à pouvoir prendre son autonomie ( et sortir de l’Europe ) ?
après l’arrêté préfectoral du s 13/07/16 le Pays Basque est devenu au 1er janvier 2017 une institution territoriale.
Ils ont en effet regroupé 158 communes pour former une communauté d’agglomération ; cette communauté unique, dérogeant donc au principe de proportionnalité démographique aura en face les communes isolées du Béarn, communes à la française et donc sans poids face à cet isolat qui sera surreprésenté !

François Asselineau nous l’explique en images.

La vidéo dans son intégralité :

Attentat : Etranges révélations sur l’explosion au Stade de France

Retour sur l’histoire :

« Kamikazes » du Stade de France : le témoin-clé avait été pistonné par le pouvoir socialiste

Exclusif. Panamza s’est procuré un courrier de 2014 adressé par le député PS Olivier Faure à Christian Eckert, secrétaire d’État au Budget, en faveur de Bley Mokono, premier «témoin miraculé» des attentats du 13 novembre.

Souvenez-vous : le 3 mars, Panamza publiait une enquête consacrée aux protecteurs haut-placés (François Hollande, Manuel Valls, Claude Bartolone, entre autres) du premier « témoin miraculé » des évènements survenus le 13 novembre dans l’agglomération parisienne : Bilal Bley Mokono, 39 ans, « conseiller technique » au ministère de l’Intérieur depuis janvier 2016.

Le 19 mars, au lendemain de l’annonce de l’arrestation de Salah Abdeslam, le « rescapé » a été sollicité par France 2, France 3, BFM TV et I-Télé pour faire connaître, la démarche ostensiblement boîtante (comme l’ont souligné des internautes sceptiques), son « soulagement ».

 

Deux jours plus tard, il était de nouveau invité par la chaîne BFM TV, au micro de Nathalie Lévy, pour dénoncer les « lourdeurs administratives » endurées par les familles de victimes.

Le 23 mars, il affirma au Parisien -premier média à l’avoir complaisamment exposé, dès le 14 novembre- un propos inédit : il aurait non seulement été le seul témoin à avoir vu -avant les explosions- deux des trois « kamikazes » présumés mais, nouvelle allégation, leur chauffeur Salah Abdeslam.

« J’ai raconté ça aux policiers quand j’ai été entendu.

L’un d’eux m’a dit :ferme les yeux et balaie la scène dans ta tête.

J’ai revu cette voiture noire et le regard de l’homme maghrébin qui était dedans.

Pour moi, c’était Salah Abdeslam »

Depuis le retour médiatique de Mokono, Panamza a obtenu auprès d’une source de nouveaux éléments d’information au sujet de ce personnage influent et redouté dans le Val-d’Oise, à la fois proche des barons socialistes et de l’opposition iranienne adoubée par l’axe Washington-Tel Aviv.

Le 26 juin 2014, le député PS Olivier Faure (proche de François Hollande) a adressé une lettre à Christian Eckert, secrétaire d’État au Budget. La requête singulière du parlementaire en une phrase manuscrite : « Merci de regarder ou faire regarder ce que tu peux faire pour aller vers la mise en place d’un échéancier ».

France : Appel à la solidarité pour sauver une petite entreprise URGENT ! Second appel !

Un petit artisan Français a besoin d’aide !

Il ne reste plus que quelques jour à cet entrepreneur pour sauver son entreprise. Il a pu jusqu’ici  récolter un peut plus de 300 Euros sur les 3’600 qu’on lui réclame.

Nous sortons d’une période festive et comme je le disais il y a quelques billets, cela n’a pas été le cas pour tout le monde.

Même 1 Euro et la somme demandée peut être atteinte très rapidement.

Merci pour lui et merci à Patrick Jaillet pour son message de soutien.

Vous trouverez sous la vidéo les différents moyens de venir en aide à Guy Poulain

Stéphane Guibert / Finalscape

>>>Suivre aussi ce lien<<<

Congo Brazzaville : Quand Manuel Valls s’acoquine avec Denis Sassou Nguesso

MANUEL VALLS ET SASSOU NGUESSO SONT RESPONSABLES DE L’ÉPURATION TRIBALE DANS LE POOL AU CONGO BRAZZAVILLE.

 

AFFAIRES CRIMINELLES: MANUEL VALLS, L’HOMME QUI A FAIT PIRE QUE TOUS LES ANCIENS PREMIERS MINISTRES FRANCAFRIQUES RÉUNIS. IL A L’ARGENT ET LE SANG DES CONGOLAIS DANS SES MAINS COMME SON MENTOR DICTATEUR SASSOU NGUESSO D’AILLEURS…

>>>Voir la suite<<<

Le nom de Charlotte Marchandise ne vous dit rien ? Et pourtant elle est candidate à l’élection présidentielle de 2017 ! Mais qui est-elle ?

Charlotte Marchandise, la candidate « citoyenne »

La 6ème république est en marche

C’est la Rennaise Charlotte Marchandise qui remporte la primaire citoyenne, parmi les cinq candidats qui restaient en lice. C’est elle qui a obtenu le plus de mentions « très bien », de la part des 32 685 votants. Elle est désormais en campagne pour la présidentielle !

Parmi les mesures proposées, le RBI, Revenu de base inconditionnel.