Politique : Du « Bla Bla » mais ce qui est concret par contre, c’est qu’Israël a désormais un pied bien assis dans la politique Française.

Benyamin Nétanyahou a un candidat favori au second tour des législatives françaises : Meyer Habib. C’est son ami de longue date, son intermédiaire privilégié auprès des dirigeants français.

Le 25 mai, le premier ministre israélien a même enregistré une vidéo de soutien, tout sourire à ses côtés, diffusé sur le compte Twitter du candidat. Cela suffira-t-il ? Meyer Habib (UDI) joue gros dans la 8e circonscription des Français de l’étranger.

Il a été devancé au premier tour par Florence Drory, la candidate adoubée par La République en marche (35,51 % des voix, contre 36,73 %).

Eh bien c’est chose faite, le voici désormais dans la place.

Avec l’avenue de Meyer Habib, les plus complotistes nous diront qu’il s’agit là d’un plan longuement mûri  pour la mise en place, en France, d’un certain Nouvel Ordre Mondial, le remaniement du Moyen-Orient, Le Grand Israël etc…

Lentement mais surement l’oiseau fait son nid et désormais, avec l’arrivée de Meyer Habib au gouvernement français, les sionistes ont un pion précieux bien placé sur l’échiquier de la politique internationale.

Stéphane Guibert / Finalscape /VK

Politique : Poutine compare l’ex-directeur du FBI à Snowden et se dit prêt à lui accorder l’asile politique

Pendant la ligne directe annuelle avec les Russes, le locataire du Kremlin a abordé la question de l’enquête visant l’ancien directeur du FBI, en notant qu’aucune preuve d’ingérence russe dans l’élection américaine n’avait été présentée.

Vladimir Poutine sur les relations entre les Etats-Unis et la Russie .

Source de la vidéo :

Politique : Alain Soral donne raison à François Asselineau concernant Marine Le Pen

Pour Alain Soral, le moment ou il c’est senti la plus mal à l’aise durant le meeting politique réside dans le fait qu’elle ne s’adressait non pas aux français mais aux « Beaufs«  » de ses meetings qui crient : « On est chez-nous » un moment donné, elle est la Madone des « Beaufs » et rien d’autre.

Elle est très capable de lire un discours écrit par quelqu’un d’autre, elle a un vocabulaire limité, elle cherche ses mots en fait, elle n’est pas très bonne et il y a une évidence dans tout cela c’est que Florian Philippot est meilleurs qu’elle, le numéro 2 du Front National est plus performant, plus cultivé, plus intelligent, plus fin dialectiquement que la numéro 1.

On est face à une héritière qui n’est la que parce qu’elle porte le nom de son père et qu’elle a été imposée mais qui n’a absolument pas la compétence pour porter le mouvement de l’opposition nationale qui regrouperait toute l’opposition nationale.

Elle c’est mise à dos des gens comme moi, comme Dieudonné sans compter les contradictions de démarrer une campagne sur une rupture radicale de l’Euro et l’Union européenne et de revenir en cours de route en « baragouinant » des trucs à deux entrées etc…  Ce qui donne presque raison à François Asselineau.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

UN HOMO MALEFICUS MALEFICUS NOMMÉ MACRON

Avec Macron : l’homo maleficus maleficus, c’est la bouche de miel au dessus d’un cœur de fiel, c’est aussi un joli buisson de rosiers derrière lequel se dissimulent les loups de Wall Street.

Avec Macron, les petits bourgeois et les fauchés de chez faucheman seront contents, tous les coups bas mondialistes leur sont d’ores et déjà gratuitement réservés.

Avec Macron, c’est le droit pour la France de pouvoir s’embarquer pour le Cap de mauvaise espérance…  Sans ticket de retour.

Avec Macron, à coup sûr, c’est : à moi la thune et la galette, à toi les miettes et les poubelles !

Avec le Macron des banques, les contes de fées sociaux sont à la sincérité ce que sont les croûtes eczémateuses collées au corps d’un top model.  

Avec Macron : son projet, son programme et ses propos laxatifs, c’est, ipso facto, la garantie d’une diarrhée sociale à haut risque ! C’est pourquoi, voter « contre-remboursement »  reste donc le meilleur garant sanitaire en état d’assurer nos arrières…

Et Mme Le Pen ? Pas de soucis, après les élections, et en attendant 2022, elle va reprendre tranquillement sa riche cueillette de talbins chez son fournisseur habituel du Parlement européiste.

 

Citations et aphorismes.

« Un peuple de moutons finit par engendrer un gouvernement de loups. » [Agatha Christie.]

« Le capitalisme porte en lui la guerre comme les nuages noirs portent l’orage. » [Jean Jaurès.] Lien : https://vimeo.com/99236165

« Plus un peuple est éclairé, plus ses suffrages sont difficiles à surprendre. […] Même sous la Constitution la plus libre, un peuple ignorant est esclave. » [Condorcet.]

« La désinformation est devenue une arme de guerre assumée. Avant, on essayait de tromper l’ennemi ; mais aujourd’hui, c’est la population qui est systématiquement et ouvertement induite en erreur.» [Peter Scholl-Latour..]

« La réponse aux fausses informations, ce n’est pas la censure, c’est plus d’informations, discutées en commun. Trop de gens dépendent d’une seule source, comme Facebook, pour s’informer. Lorsque vous allez sur votre page Facebook, c’est Facebook qui décide quelles nouvelles vous voyez sur votre page. Ils créent plus de silence qu’ils ne créent d’informations. Vous comprenez à quel point il est dangereux qu’une entreprise puisse avoir assez de pouvoir pour remodeler notre façon de penser. Nous devons utiliser et répandre l’idée que la pensée critique importe maintenant plus que jamais, étant donné que les mensonges semblent devenir très populaires. Si les gens utilisaient plus de sources pour s’informer, la vérité l’emporterait. » [Edward Snowden.]

« À l’avenir, on fera aimer aux gens leur servitude, ce qui produira une dictature sans pleurs, une sorte de camp de concentration sans douleur pour des sociétés entières, avec des citoyens privés de leurs libertés mais qui aimeront cette situation, parce qu’ils seront détournés de tout désir de se rebeller par la propagande ou le lavage de cerveau, appuyé ou non par des méthodes pharmacologiques. » [Aldous Huxley, 1961.]

Thierry Theller

« Plagiat » ou « clin d’œil », d’où vient le copié-collé du discours de Marine Le Pen?

Lors de son grand meeting à Villepinte lundi, Marine Le Pen a prononcé des pans entiers d’un discours de François Fillon.

Comment Marine Le Pen s’est-elle retrouvée à prononcer mot pour mot, lundi, des pans entiers d’un discours de François Fillon? La candidate a-t-elle plagié sans vergogne le texte de son adversaire du premier tour ou s’agit-il d’un malencontreux concours de circonstances? Selon RTL, il s’agirait de la deuxième explication.

Même si l’entourage de la candidate s’est attaché à évoquer « un clin d’œil », volontaire donc, la journaliste de la radio Pauline de Saint-Rémy rappelle que parmi les personnes qui ont fourni « des notes » à Marine Le Pen pour son discours, se trouve Paul-Marie Couteaux qui était un soutien de François Fillon jusqu’au premier tour.

Le candidat Les Républicains écarté du second tour faute de voix suffisantes, Paul-Marie Couteaux -essayiste, ancien député européen souverainiste et fondateur du SIEL, parti proche du FN- s’est ensuite rapproché de la candidate d’extrême droite.

« C’est un vulgaire plagiat », tonne le camp Fillon

Et selon les informations de RTL, il a participé activement à l’écriture du discours de François Fillon, le 15 avril dernier, au Puy-en-Velay. D’où la concordance des discours entre les candidats, à trois semaines d’intervalle. Une concordance dont s’amuse l’intéressé, dans deux tweets: « Il est bien que [Marine Le Pen et François Fillon] s’exprimant sur la vocation universelle de la France le fassent dans les mêmes termes […] d’inspiration gaulliste, [qui] sont ceux de mon ouvrage ‘L’Europe vers la Guerre' ».

L’image du jour : Lettre de François Hollande à Emmanuel Macron

Voici ce qu’aurait écrit l’actuel Président de la France, François Hollande à son probable successeur, Emmanuel Macron.

S’agit-il d’un Fake ?

A suivre…

Mise à jour :

Réactions très rapides : Il s’agit d’un Fake.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Présidentielle 2017 : « Macron, la victoire d’un système » et le respect de la vie privée ?

Ça doit se savoir !

« Macron, la victoire d’un système »

La télévision Suisse n’a pas froid aux yeux ! Si vous vous demandiez encore comment Macron pouvait à la fois être « le candidat du vide » avec ses discours sans grande conviction et un programme très identique à celui d’Hollande, voici un élément de réponse. « Macron est le candidat du Big Data ». Travaillant depuis des mois avec des Startup spécialisées dans la récolte de données privées, les équipes de Macron achètent des informations sur les individus pour mieux pouvoir les convaincre. Importé du système américain, le profilage du votant idéal permet de cibler son discours au cas par cas et ainsi maximiser les intentions de votes. Si la manipulation est évidente, réduisant le citoyen à un vulgaire produit de consommation, pour les entreprises du Big Data, c’est « bon pour la démocratie » …

Ceci est également le fruit d’une dépolitisation de la société. À travers le prisme de l’économie, tout se voit rationalisé, mesuré, adapté, contrôlé, tel un projet d’entreprise cherchant à maximiser les clients d’un marché. Le discours de fond, l’éthique, les valeurs politiques, les visions de long terme et même l’efficacité économique réelle disparaissent au profit d’une approche gestionnaire froide du monde, celle-là même qui détruit la planète dans l’indifférence des institutions.

RTS Deux et RTS Play ont consacré une émission spéciale sur cette technique très couteuse qui gangrène les institutions démocratiques. Une seule question : que reste-t-il vraiment de nos démocraties modernes ?

Attention : Garder un oeil critique sur le phénomène Macron ne fait pas de vous un « pro-FN » par défaut. Nous avons toujours dénoncé les deux personnages et nous ne retournerons pas notre veste aujourd’hui. Nous ne considérons pas nos lecteurs comme des enfants égarés dont il faudrait guider les choix et nous n’avons pas attendu la campagne présidentielle française pour dénoncer le danger et la duplicité de l’extrême-droite. Chacun est adulte et libre.

Politique : Quand François Asselineau démasque le CSA en directe

Lors d’un débat télévisé, François Asselineau déclarait que Macron qui avait 0 électeurs prouvés avait eu droit à 17’000 articles de journaux, 75 couvertures de magazines et des dizaines d’heures d’audience dans les grands médias. Le journaliste un peut embarrassé demande à François Asselineau ce qu’il sous-entend et le candidat rétorque qu’il sous-entend ce que tout le monde sait en France, c’est à dire que Macron a été promu médiatiquement pour être candidat à l’élection présidentielle.

On connait la suite n’est-ce pas ?

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Europe : L’État-nation doit disparaitre.

Selon la députée Européenne Viviane Reding, pour que l’Europe survive il ne doit plus y avoir de politique interne et à terme, tous les pays membres devront prendre leurs ordres de Bruxelles.

C’est la fin de l’État-nation !

Lors du référendum suisse du 6 décembre 1992 sur l’adhésion à l’EEE qui avait été rejeté par la majorité des citoyens, je disais que ce qu’Hitler n’avait pas obtenu par la force lors de la dernière guerre mondiale était en train de se réaliser par le biais de la diplomatie et par la signature de mini traités qui se concoctent dans les sales obscures de Bruxelles entre lobbyistes et députés corrompus.

Cette Europe que l’on nous avait promise prospère, créant plus d’emplois, plus de choix dans nos achats, plus de mobilité mais aussi et surtout plus sociale, cette Europe là nous montre aujourd’hui son vrai visage.

Au train ou vont les choses, je me risque à me demander laquelle de ces deux Europes aurait été plus viable pour les peuples : Celle d’Hitler ou l’Europe néolibérale d’aujourd’hui ? Car hors mis les morts de la dernière guerre mondiale, ceux des génocides et de la guerre elle-même, la perspective qui se dévoile à nous aujourd’hui laisse penser que l’avenir nous réserve une Europe encore plus sombre si toutefois nous laissons les choses se faire.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

La vérité sort de la bouche de François Asselineau

C’est désormais au tour de François Asselineau. Le candidat de l’Union populaire républicaine est crédité de 0,5% des intentions de vote dans le sondage Harris Interactive pour France Télévisions qui a été publié ce matin.

Le dimanche 23 avril, les Français sont invités à se rendre aux urnes pour élire le prochain président de la République. A quelques jours de ce premier tour, la rédaction de France Télévisions propose une soirée spéciale. Les onze candidats se succèdent pour quinze minutes d’entretien individuel face à David Pujadas et Léa Salamé, dans le but de convaincre les citoyens sur leur projet pour la France. Pendant cet entretien, deux thèmes déterminés par la rédaction sont abordés. Les candidats disposent ensuite d’une carte blanche lors de laquelle ils peuvent aborder le sujet de leur choix.

Cette émission est disponible en replay intégral sur YouTube ou directement sur le site de Franceinfo : http://www.francetvinfo.fr/