Alimentation : Les dangers de la charcuterie au Nitrite de Sodium / Nutriție : Pericolele cărnii de nitrit de sodiu / Food : The Dangers of Sodium Nitrite Cured Meats

Alimentation : Les dangers de la charcuterie au Nitrite de Sodium

Des milliers de cancers colorectal chez l’adulte et de leucémies chez l’enfant pourraient être évités sans nitrite de sodium ou aditif E 250.

Achèteriez-vous du jambon ou toutes autres charcuteries dont la couleur est grise avec quelques reflets verts ? Non bien sur et les industriels de la charcuterie le savent très bien. C’est la raison pour laquelle notre bon jambon tout rose contient un ingrédient essentiel, le Nitrite de Sodium (Additif e250) qui donne à la viande cette couleur rose si « appétissante » pour le consommateur, vous et moi.

Le problème avec cet aditif, c’est qu’il est au cœur d’un enjeu sanitaire très important. Il est suspecté de jouer un rôle dans le développement du cancer colorectal, le troisième cancer le plus mortel. C’est un phénomène qui se déroule durant la digestion. En avalant un morceau de charcuterie, les molécules de nitrite vont réagir avec les protéines de la viande. Elles vont avoir tendance à se transformer en substances très dangereuses, les nitrosamines qui sont connues pour causer des dommages dans le gros intestin. Cela peut provoquer des ruptures de l’ADN ou faire muter les cellules en cellules pré-cancéreuses.

Si la viande ne contenait pas cet additif  le nitrite, cela correspondrait à plusieurs milliers de cancers en moins en Europe chaque année.

Cependant, les industriels on un argument de masse en faveur du nitrite, c’est son rôle contre le botulisme. Il s’agit d’une bactérie qui s’attaque au système nerveux et qui peut s’avérer être mortelle. Toutefois, des industriels qui fabriquent de la charcuterie sans nitrite ça existe comme au Danemark par exemple et les clients qui consomment la viande sont en pleine forme. Il y a 25 ans qu’un bio chimiste fabrique de la charcuterie sans nitrite et depuis, les autorités de santé publique n’ont recensé aucun cas de botulisme lié à la charcuterie. Le botulisme était un souci dans l’industrie de la viande il y a un siècle, alors que les usines et les abattoirs n’étaient pas aussi propres qu’aujourd’hui, cette bactérie n’affecte plus personne de nos jours.

A la question du PDG de Herta France, (Filiale du groupe Nestlé), est-ce que la fabrication de charcuterie sans nitrite serait possible ?

« C’est extrêmement dangereux, je ne le ferai jamais, je ne prendrai jamais cette responsabilité si je n’ai pas 100% de certitude que je n’aurai pas de cas de botulisme. »

Si l’on compare le nombre de cas de botulisme chez les consommateurs qui mangent de la viande sans nitrite et le nombre de cancers chez ceux qui consomment de la charcuterie au sel nitrité, il n’y a pas photo.

« C’est aux consommateurs qu’il incombe de faire plier les industriels car si la viande au Nitrite de Sodium existe, c’est qu’il y a une forte demande et c’est par nos gestes de tous les jours que nous arriverons à vivre dans un monde plus propre, plus respectueux de la vie et de l’environnement ; donc meilleur pour nous. »

Beaucoup de producteurs locaux ce sont mis au « Bio » que ce soit en France, en Suisse ou en Belgique et c’est l’occasion pour nous, consommateurs de soutenir des entreprises locales tout en contribuant à la protection et au respect de notre environnement.

*****

Nutriție : Pericolele cărnii de nitrit de sodiu

Mii de cancere colorectale la adulți și leucemii la copii ar putea fi prevenite fără nitrit de sodiu sau aditivul E 250.

Ați cumpăra șuncă sau orice alt salam a cărei culoare este gri, cu câteva reflexii verzi? Nu, desigur, iar producătorii de carne rece știu asta foarte bine. Acesta este motivul pentru care sunca noastră bună, roz, conține un ingredient esențial, nitrit de sodiu (aditiv e250), care conferă cărnii acea culoare roz atât de „apetisantă” pentru consumator, pentru dumneavoastră și pentru mine.

Problema cu acest aditiv este că se află în centrul unei probleme de sănătate foarte importante. Se suspectează că joacă un rol în dezvoltarea cancerului colorectal, al treilea cel mai mortal cancer. Acesta este un fenomen care are loc în timpul digestiei. Înghițind o bucată de mezeluri, moleculele de nitriți vor reacționa cu proteinele din carne. Vor tinde să se transforme în substanțe foarte periculoase, nitrozamine despre care se știe că provoacă leziuni în intestinul gros. Acest lucru poate provoca rupturi de ADN sau poate determina mutarea celulelor în celule precanceroase.

Dacă carnea nu ar conține acest nitrit aditiv, acest lucru ar corespunde cu câteva mii de cancer mai puține în Europa în fiecare an.

Cu toate acestea, industria are un argument de masă în favoarea nitriților și acesta este rolul său împotriva botulismului. Este o bacterie care atacă sistemul nervos și poate fi fatală. Cu toate acestea, producătorii care produc carne fără nitriți există ca în Danemarca, de exemplu, iar clienții care consumă carne sunt într-o formă excelentă. Un biochimist produce carne fără nitriți de 25 de ani și de atunci, autoritățile de sănătate publică nu au identificat niciun caz de botulism legat de carne. Botulismul era o preocupare în industria cărnii cu un secol în urmă, în timp ce fabricile și abatoarele nu erau la fel de curate ca și astăzi, bacteriile nu afectează pe nimeni astăzi.

Întrebat, CEO-ul Herta France, (filială a grupului Nestlé) : ar fi posibilă producția de cârnați fără nitriți ?

„Este extrem de periculos, nu îmi voi lua niciodată această responsabilitate dacă nu sunt 100% sigur că nu voi avea un caz de botulism”.

Dacă comparați numărul de cazuri de botulism la consumatorii care consumă carne fără nitriți și numărul de tipuri de cancer la cei care consumă carne sărată cu nitriți, nu există nicio imagine.

„Depinde de consumatori să-i facă pe industriași să se plece, deoarece dacă există carne cu nitrit de sodiu, este pentru că există o cerere puternică și prin acțiunile noastre de zi cu zi vom ajunge să trăim într-o lume mai curată, mai respectuoasă față de viață și mediu inconjurator; deci mai bine pentru noi. »

Mulți producători locali au devenit „ecologici”, fie în Franța, Elveția sau Belgia, iar aceasta este o oportunitate pentru noi consumatorii de a sprijini întreprinderile locale, contribuind în același timp la protecția și respectul pentru mediul nostru.

…..

Food : The Dangers of Sodium Nitrite Cured Meats

Thousands of colorectal cancers in adults and leukemias in children could be prevented without sodium nitrite or the E 250 additive.

Would you buy ham or any other charcuterie whose color is gray with some green reflections? No, of course, and the delicatessen industry knows it very well. This is the reason why our good all pink ham contains an essential ingredient, Sodium Nitrite (Additive e250) which gives the meat that pink color so « appetizing » for the consumer, you and me.

The problem with this additive is that it is at the heart of a very important health issue. It is suspected to play a role in the development of colorectal cancer, the third deadliest cancer. This is a phenomenon that takes place during digestion. By swallowing a piece of cold meats, the nitrite molecules will react with the proteins in the meat. They will tend to turn into very dangerous substances, nitrosamines which are known to cause damage in the large intestine. This can cause DNA breaks or cause cells to mutate into pre-cancerous cells.

If the meat did not contain this additive nitrite, this would correspond to several thousand fewer cancers in Europe each year.

However, the industry has a mass argument in favor of nitrite, and that is its role against botulism. It is a bacteria that attacks the nervous system and can be fatal. However, manufacturers who manufacture nitrite-free meats exist as in Denmark, for example, and customers who consume the meat are in great shape. A biochemist has been making nitrite-free meats for 25 years and since then, public health authorities have not identified any cases of botulism linked to meats. Botulism was a concern in the meat industry a century ago, while factories and slaughterhouses weren’t as clean as they are today, the bacteria don’t affect anyone today.

To the question asked to the CEO of Herta France, (Subsidiary of the Nestlé group), would the production of sausages without nitrite be possible ?

« It is extremely dangerous, i will never take this responsibility if i am not 100% sure that i will not have a case of botulism. »

If you compare the number of cases of botulism in consumers who eat nitrite-free meat and the number of cancers in those who consume nitrite-salted meats, there is no picture.

« It is up to consumers to make the industrialists bow because if Sodium Nitrite meat exists, it is because there is a strong demand and it is through our everyday actions that we will arrive to live in a cleaner world, more respectful of life and the environment; therefore better for us. »

Many local producers have gone “organic” whether in France, Switzerland or Belgium and this is an opportunity for us, consumers to support local businesses while contributing to the protection and respect for our environment.

Guillaume Coudray

Stéphane Guibert / Rares Mihai Florescu / Finalscape / VK

Total des vues : 267 

La Roumanie, championne du trafic forestier / România, campioană a traficului forestier / Romania, champion of forest traffic

La Roumanie, championne du trafic forestier

*****

România, campioană a traficului forestier

*****

Romania, champion of forest traffic

Des arbres bi-centenaires sacrifiés, des forêts massacrées et perdues à jamais, la Roumanie fourni également le géant suédois Ikea à plus de 6% de sa matière première.

Les journalistes de cash investigation se sont rendus dans ce beau pays pour une enquête d’une année.

Extrait du reportage : Razzia sur le bois, les promesses en kit des géants du meuble.

Copaci bi-centenari sacrificați, păduri masacrate și pierdute pentru totdeauna, România furnizează și gigantului suedez Ikea mai mult de 6% din. materia primă.

Jurnaliștii Cash Investigation au călătorit în această frumoasă țară pentru o anchetă de un an.

Extras din raport : Razzia pe lemn, promisiunile sub formă de kit ale uriașilor mobilierului.

Bi-centennial trees sacrificed, forests destroyed and lost forever, Romania also supplies the Swedish giant Ikea with more than 6% of its raw material.

Cash Investigation journalists traveled to this beautiful country for a year-long investigation.

Extract from the report : Razzia on the wood, the promises in kit form of the furniture giants.

Reportage complet / Număr complet /Full investigation

Stéphane Guibert / Rares Mihai Florescu / Finalscape / VK

Total des vues : 171 

Environnement : Cash investigation (L’image du jour) / Environment : Cash investigation (Picture of the day) / Mediu : « Cash Investigation » ((Imaginea zilei)

Elyse Lucet journaliste d’investigations France télévisions

Environnement : Cash investigation (L’image du jour)

*****

Environment : Cash investigation (Picture of the day)

*****

Mediu : « Cash Investigation » (Imaginea zilei)

« Je suis un mois de plastique pour un Français ! »

« I am a plastic month for a French ! »

« Sunt o lună de plastic pentru un francez! »

Elyse lucet productrice et journaliste d’investigations sur France télévisions nous parle de plastique de consommation démesurée et de l’art de la part des multinationales de culpabiliser les consommateurs .

Pour illustrer ce billet, Hybrids : le court-métrage hallucinant qui vous plonge dans un océan où la pollution est reine.

Elyse Lucet, producer and investigative journalist on France Televisions, talks to us about disproportionate consumer plastic and the art of multinationals to make consumers feel guilty.

To illustrate this post, Hybrids: the mind-blowing short film that plunges you into an ocean where pollution is « Queen ».

Elyse Lucet, producător și jurnalist de investigație la France Televisions, ne vorbește despre plasticul consumatorilor disproporționat și arta multinaționalelor pentru a-i face pe consumatori să se simtă vinovați.

Pentru a ilustra acest post, Hybrids: scurtmetrajul uimitor care te aruncă într-un ocean în care poluarea este regele.

Stéphane Guibert / Rares Mihai Florescu / Finalscape / VK

Total des vues : 166 

LAFARGE, premier cimentier au monde a du en découdre avec « Extinction Rébellion »

LAFARGE, le premier cimentier au monde a du en découdre avec « Extinction Rébellion »

Selon les organisateurs de la manifestation, l’entreprise Lafarge qui a pignon sur rue en France financerait le terrorisme à l’échelle planétaire et selon des investigations très poussées, cette société serait également coupable de corruption et de malversations notamment dans la polémique du réchauffement climatique. Voir le magasine Cash investigations : « Le grand bluff du climat » >>>

Voici une vidéo « bon enfant » mais qui en dit long !

Je peux t’assurer que j’ai amplement raison et que ces salopards ne sont ni plus ni moins que des meurtriers !

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Total des vues : 141 

Je me souviens avoir été en Grèce et avoir mangé une tomate qui avait autant de saveur qu’une bonne viande

Je me souviens avoir été en Grèce et avoir mangé une tomate qui avait autant de saveur qu’une bonne viande

Mais pourquoi les tomates n’ont-elles plus le goût de rien aujourd’hui ?

Pas besoin d’aller chercher bien loin : Le Fric, le Fric et le Fric toujours !

Prospérité, compétitivité,  productivité et engendrer des bénéfices … Cette course au fric !

Tu veux du flouse connard eh bien ça sera sans moi car le jour où tu n’auras plus que ton fric à bouffer, je ne serai pas ton cavalier.

Ils nous mènent ou ces cons qui ne s’intéressent qu’à ce qu’il y a dans leur porter monnaie ?

Une bonne tomate, c’est sous le soleil qu’elle pousse et ni le fric, ni la cupidité n’y changeront quoi que ce soit !

Stéphane Guibert / Finalscape

Crédit Vidéo : Cash Investigation

Total des vues : 153 

Elise Lucet, Si il y a une chose que l’on ne puisse pas vous pirater, c’est votre cerveau

Elise Lucet, « Cach investigation » la protection des sources est une question de bon sens

Appréciée sur ces pages, Elyse Lucet et toute son équipe d’intrépides journalistes ainsi que les volontaires et lanceurs d’alerte présentés ici, je parle notamment de : Vincent Lapierre, Pierre Le Corf, Tatiana Vendoze, Ethienne Chouard, Olivier Delamarce, ou encore Stéphanie Gibaud pour ne citer qu’eux, sont des volontaires qui se dévouent à la cause humaine et qui sont systématiquement mis en danger par leurs révélations. Visés par des intérêts économiques allant dans le sens inverse de ceux  de la vie ils sont pourtant là, présents et au périple de leur vie pour certains d’entre eux .

Un simple mot pour décrire leur travail :

Respect !

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Total des vues : 166 

Alimentation : Le plastique, ingrédient de base avec lequel il faudra désormais compter

Mise à jour : mercredi 9 septembre 2019 – 18:15 –

Petite piqûre de rappel et ce n’est pas faute que de vous mettre la puce à l’oreille …

Environnement et le plastique à la française : Merci  à Elise Lucet ainsi qu’à toute son équipe de journalistes d’investigations !

Elle ne vous plait pas ma tenue ?

En fait c’est le volume de plastique que chaque Français utilise en un mois .Peut-on s’en passer complètement ?

Ma vie sans plastique » c’est jeudi 5 septembre dans Envoyé spécial sur France 2.

Vivre sans plastique c’est possible !

On parle de recyclage, de traitement des déchets, de réduction des emballages… Rencontre avec une adepte du sans plastique depuis 5 ans.

Vidéo partagée par Elise Lucet >>>

Et pour rappel :

Chaque seconde, 10 tonnes de plastique sont produites dans le monde et une tonne fini dans les océans toutes les deux secondes !

Les marques se défausses en rendant responsables les consommateurs de cette pollution. Des multinationales comme Cocacola affirment aussi luter contre cette invasion mais les belles promesses ne sont pas toujours tenues et ces entreprises jouent parfois double jeu.

Pour ne pas être tenus responsables de la pollution, certains industriels ont trouvé la parade : désigner un autre responsable. Et ce coupable, c’est vous ! Sandrine Rigaud a enquêté sur les stratégies secrètes d’un des géants mondiaux des sodas et que ses promesses de recyclage de ses emballages.

Extraits ciblés de l’émission Cach investigation Plastique, la grande intox“, une enquête de Sandrine Rigaud diffusée mardi 11 septembre 2018 sur France 2.

 

Et sur un air de science fiction, “Hybrids” le court-métrage hallucinant où les poissons ont fusionné avec les déchets.

Réalisé comme projet de fin d’études du MOPA, Hybrids est un court-métrage fascinant par la qualité de sa réalisation et le sujet qu’il aborde avec créativité : un océan si pollué que les poissons sont devenus des déchets.

Plus qu’une réalité, la pollution des océans est devenue un terrible fléau pour la faune animale qui voit des espèces disparaître au fil des années. À titre d’information, plus de 634 000 kilos de déchets sont déversés chaque seconde dans les océans, soit 20 milliards de tonnes de déchets par an !

De nombreux courts-métrages ont été réalisés pour nous ouvrir les yeux sur ce terrible phénomène, mais celui que nous allons vous présenter aujourd’hui est une véritable œuvre d’art en la matière. Réalisé par six étudiants (Florian BrauchMatthieu PujolKim Tailhades,Yohan ThireauRomain Thirion et Vincent Govindin) de l’école MoPA en guise de projet de fin d’études, ce superbe court-métrage baptisé Hybrids dépeint un monde où les animaux ont dû s’adapter à la pollution pour pouvoir survivre.

Hybrids : le court-métrage hallucinant qui vous plonge dans un océan où la pollution est reine.

En environ 5 minutesHybrids nous montre différentes espèces sous-marines dont le corps semble avoir fusionné avec différents déchets jetés par l’Homme. Entièrement réalisé en images de synthèse, ce court-métrage est bluffant de réalisme, sublimé par une bande son qui colle parfaitement avec l’ambiance inquiétante que le sujet aborde.

Et les avis sont unanimes, Hybrids a été primé à de très nombreux festivals et a déjà remporté des dizaines de prix. Il est d’ailleurs qualifié et éligible pour les Oscars 2019 pour le Best Animated Short(Meilleur court-métrage animé). On vous laisse découvrir ci-dessous ce chef d’œuvre de l’animation qui nous ouvre les yeux sur la triste réalité des mers et océans en proie à la pollution.

Total des vues : 189 

Environnement : Le plastique à la française Merci Elise Lucet !

Elle ne vous plait pas ma tenue ?

En fait c’est le volume de plastique que chaque Français utilise en un mois .Peut-on s’en passer complètement ?

Ma vie sans plastique » c’est jeudi 5 septembre dans Envoyé spécial sur France 2.

Et pour rappel :

Chaque seconde, 10 tonnes de plastique sont produites dans le monde et une tonne fini dans les océans toutes les deux secondes !

Les marques se défausses en rendant responsables les consommateurs de cette pollution. Des multinationales comme Cocacola affirment aussi luter contre cette invasion mais les belles promesses ne sont pas toujours tenues et ces entreprises jouent parfois double jeu.

Pour ne pas être tenus responsables de la pollution, certains industriels ont trouvé la parade : désigner un autre responsable. Et ce coupable, c’est vous ! Sandrine Rigaud a enquêté sur les stratégies secrètes d’un des géants mondiaux des sodas et que ses promesses de recyclage de ses emballages.

Extraits ciblés de l’émission Cach investigation Plastique, la grande intox“, une enquête de Sandrine Rigaud diffusée mardi 11 septembre 2018 sur France 2.

Extraits sur VK :

Visionner l’intégralité de l’émission sur Youtube :

Total des vues : 199 

Environnement : Plastique, la grande intox ou l’art des lobbys de culpabiliser les consommateurs

Mise à jour : lundi 18 août 2019 – 18:40 –

Chaque seconde, 10 tonnes de plastique sont produites dans le monde et une tonne fini dans les océans toutes les deux secondes !

Les marques se défausses en rendant responsables les consommateurs de cette pollution. Des multinationales comme Cocacola affirment aussi luter contre cette invasion mais les belles promesses ne sont pas toujours tenues et ces entreprises jouent parfois double jeu.

Pour ne pas être tenus responsables de la pollution, certains industriels ont trouvé la parade : désigner un autre responsable. Et ce coupable, c’est vous ! Sandrine Rigaud a enquêté sur les stratégies secrètes d’un des géants mondiaux des sodas et que ses promesses de recyclage de ses emballages.

Extraits ciblés de l’émission Cach investigation « Plastique, la grande intox« , une enquête de Sandrine Rigaud diffusée mardi 11 septembre 2018 sur France 2.

Extraits sur VK :

Visionner l’intégralité de l’émission sur Youtube :

Pour rappel : “Hybrids

le court-métrage hallucinant où les poissons ont fusionné avec les déchets.

Imaginé par : Florian BrauchMatthieu PujolKim Tailhades, Yohan ThireauRomain Thirion et Vincent Govindin

Total des vues : 209 

« Cash investigation » : Élise Lucet met en lumière « le scandale de la tomate »

Source de l’image

L’émission de France 2 « Cash investigation » est allée enquêter afin de répondre à une question : pourquoi les tomates n’ont aujourd’hui « pas de goût » ?

Le sujet peut paraître moins « explosif » que ceux traités habituellement par Élise Lucet dans « Cash investigation », mais le moins que l’on puisse dire c’est qu’il intéresse un grand nombre de personnes. En effet, l’émission de France 2 est allée mardi 18 juin sur les traces de la tomate, fruit star des beaux jours et qui est souvent taxé de « ne pas avoir de goût ».

Pourtant, les tomates sont belles, rutilantes dans les rayons des supermarchés, elles se conservent même plusieurs semaines. Mais elles ont en même temps perdu 50% de leurs vitamines.

L’équipe de « Cash investigation » est ainsi allée à l’Académie d’agriculture de France afin de se pencher sur les tables nutritionnelles des tomates au début des années 60 et de les comparer à celles d’aujourd’hui. « Et même pour nous, très franchement stupéfaction totale », a confié Élise Lucet sur le plateau de « C à Vous » à propos du scandale de la tomate. « Tous les fruits et légumes ont perdu 27% de vitamine C, la moitié de leur fer, et tout cela en 60 ans« , appuie la journaliste.

Une meilleure conservation, mais un goût insipide

« Tous les scientifiques qui travaillent sur les tomates ont d’abord cherché à augmenter le rendement. Donc ils ne se sont pas posé cette question des nutriments », souligne Linda Bendali, auteure de l’enquête qui a duré un an. Une perte de qualités nutritionnelles qui n’est pas perceptible par le consommateur. Jusqu’à ce qu’il ne s’y retrouve plus au niveau du goût. Grâce à un travail de croisement de variétés, des tomates hybrides ont été créées. Belles, rondes, bien rouges, et à la décomposition bloquée par une spécificité génétique.

Lire la suite

Total des vues : 216