Quand le Mossad s’attaque à la France

Le Mossad a assassiné de nombreuses fois en France dont le professeur Yahia Elmechad, savant atomiste égyptien, qui a été retrouvé mort dans un hôtel Méridien.
Il œuvrait pour permettre à Saddam Hussein d’avoir le nucléaire… projet Osirak.

En 1975, Saddam Hussein se rend en week-end en Provence, où il rencontre Jacques Chirac, alors Premier ministre de Valéry Giscard d’Estaing qui s’était déjà rendu à Bagdad en septembre 1974.
Ce fut le seul voyage à l’étranger du dictateur irakien.
Hussein rencontre également Giscard à Paris, et visite le centre de Cadarache avec Chirac.

Le 8 septembre 1975, le journal libanais El Ousbou El Arabi publie une déclaration du vice-président irakien Saddam Hussein :
« L’accord avec la France est le premier pas concret vers la production de l’arme atomique arabe ».
Le 18 novembre 1975, un accord de coopération nucléaire franco-irakien est signé à Bagdad.
Le texte précise qu’il s’agit d’une utilisation pacifique du nucléaire.

>>>Chaîne Dailymotion associée<<<

Science et vie : Vidéo choc sur le vrai visage du sionisme !

Pour commencer, ne pas confondre sionistes et peuple Juif car l’amalgame est dangereux.

Le Sionisme est une idéologie de domination par l’argent, une doctrine dont les églises ne sont autres que les banques.

Dans cette vidéo, un rabbin nous explique :

« Nous ne considérons pas les sionistes comme des juifs. Un sioniste est un infidèle parce qu’il ne reconnait pas les instructions divines écrites dans la Torah. Vous devez savoir que la vie des juifs sous l’égide arabe et sous la loi islamique n’a rien de nouveau. Nous vivons dans la paix et la coexistante sous le règne du formidable calife Omar Ibn Al-Khattâb sous le calife Al-Ma’mûn ainsi que Omar … Ali Lbn Abou Talib au temps du prophète Mohamed aussi, lorsque nous vivions en Arabie Saoudite, nous coexistions avec les musulmans. Ça n’a rien de nouveau. Le sionisme global a inventé quelque chose de nouveau voulant qu’un juif ne puisse pas vivre sous les lois islamiques, mais je peux vous rappeler qu’au Maroc, 25’000 juifs vivent en paix et coexistent avec les marocains selon les lois arabo-islamiques.

Au Yémen, il y a 1’000 juifs qui vivent sous la présidence d’Ali Abdallah Saleh, puisse Allah lui prêter longue vie puis en Iran, en république islamique, sous les lois du roi Ahmadinejad 25’000 juifs vivent en paix et coexistence, il s’agit d’un président et non d’un roi… Vous pensez que c’est étrange mais ce n’est pas le cas.

Nous espérons que l’entité sioniste sera pacifiquement démantelée et qu’un État palestinien indépendant sera établi ici et que le drapeau palestinien flottera au dessus de Al-Haram Al Sharif. Les palestiniens nous diront alors : Nous vivront avec vous, comme nous l’avons fait avant l’invasion sioniste en Palestine. »

Un autre rabbin nous dit :

« Le Talmud dit : Dieu a fait promettre aux juifs de ne pas créer un État en allant à l’encontre des autres nations si non ils deviendraient des animaux, la proie des chasseurs. Ce texte prouve qu’en ayant créé l’État d’Israël, le peuple juif se révolte contre Dieu et Dieu va donc détruire cet État. C’est ce que dit la prophétie et nous pensons que ce sera très bientôt. »

Dans ce second document,

Georges Galloway, est un député britannique antisioniste et pro-palestinien, mais avant tout, quelqu’un de très cultivé.
Il donne en direct à la radio une véritable leçon d’histoire à un auditeur de confession juive qui ne trouve rien d’autre à faire pour répondre aux questions, que de ressasser sans cesse l’excuse de l’holocauste pour justifier le vol de la terre des palestiniens.

Alex :

« Lors d’une précédente émission radio il avait été dit que les Juifs n’avaient pas le droit d’avoir la Palestine à la place des palestiniens et comme vous le disiez, je dis qu’à travers l’histoire les juifs ont été assassinés dans l’holocauste. Les juifs étaient persécutés précisément à cause de l’holocauste et nous l’avons obtenu suite à tout cela et j’ai le sentiment que … »

George Galloway :

« Donnée par qui ? »

Alex :

« Par la Grande Bretagne et par d’autres pays. »

George Galloway :

« De quel droit la Grande Bretagne peut vous donner le pays des autres ? »

Alex :

« Parce qu’on a perdu 6 millions de personnes. »

George Galloway :

« Non, non, je ne débat pas sur ça, j’y reviendrai plus tard mais qu’est-ce qui justifie que la Grande Bretagne vous donne le pays des autres ? »

Alex :

« Nous y avons droit parce que nous avons perdu 6 millions de personnes. »

George Galloway :

« Je vais vous le demander une troisième fois : De quel droit la Grande Bretagne peut-elle vous donner le pays d’autres personnes ? »

Alex :

« Eh bien … Ils ne nous ont pas donné ce droit … Parce que … Ils nous l’ont donné … »

George Galloway :

« Alex, je vous parle de ce point : Ils vous ont donné le pays des autres ! Pouvez-vous répondre à cela ? »

Alex :

« Oui mais les juifs ont subi ça dans l’histoire  »

George Galloway :

« Alex, je ne sais pas si vous êtes venu avec un scénario que vous ne pouvez pas changer, pouvez-vous s’il vous plait répondre sur ce point. Je reviendrai après sur l’holocauste et qui en fut responsable, qui doit payer et qu’est-ce qu’il doit payer mais par rapport  à ce que vous avez dit, la Grande Bretagne vous a donné … Et vous vous présentez en tant que juif, je vous demande de quel droit les britanniques ont fait cela ? »

Et pour terminer, cette vidéo tirée d’une conférence du Dr. Norman G. Finkelstein anti sioniste et  auteur du livre « L’industrie de l’holocauste » lors d’une conférence tenue à l’Université de Waterloo (Canada).

« Il n’y a rien de plus dégueulasse que de profiter de la souffrance de mes parents et de leurs supplices pour essayer de justifier les tortures, les sauvageries, la destruction des maisons qu’Israël commet chaque jour contre les palestiniens. Donc je refuse désormais d’être intimidé ou de me faire taire par des larmes de crocodiles. Si vous aviez le moindre cœur vous pleureriez pour les palestiniens et non pour le passé »

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Palestine : Apartheid, l’histoire et les injustices se répètent inlassablement ! Ceci est à dénoncer !

Malheureusement l’Histoire se répète ! A dénoncer et à partager !

  • Un système de contrôle en Cisjordanie occupée par Israël
  • Le système d’identification
  • Les routes séparées pour les citoyens israéliens et palestiniens
  • Les postes de contrôle militaire
  • La loi discriminatoire sur le mariage
  • La barrière de séparation
  • L’utilisation de travailleurs palestiniens à bon marché
  • L’enclavement de la Cisjordanie
  • Les inégalités face aux infrastructures, aux droits juridiques, ainsi qu’à l’accès à la terre et aux ressources entre Palestiniens et résidents israéliens dans les territoires occupés par Israël

Gaza : Quand les enfants tombent sous les bombes

Un homme portant le corps de l’un des quatre enfants tués mercredi sur une plage de Gaza. REUTERS/Mohammed Talatene

Cela remonte à 2014 mais en 2017, rien a changé dans cette région martyre du monde.

Alors qu’ils jouaient sur une plage, 4 enfants palestiniens ont été touché par un obus israélien tiré depuis le large. Les palestiniens qualifiés de terroristes par la communauté internationale ne cessent de payer un très lourd tribut et lorsque des enfants sont sacrifiés, les langues se délient et les gens se révoltent. Mais c’est tous les jours que des exactions sont commises à l’encontre de ce peuple et c’est tous les jours que l’on doit se révolter contre ces injustices.

Cessons d’être hypocrites et serrons les rangs de la résistance.

En hommage à ce peuple sacrifié.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

On n’oubliera jamais !

A PARTAGER Devoir de mémoire

 

 

 

Palestine la case Prison : Les forces de l’occupation traumatisent un enfant de 8ans

Cet enfant Palestinien de 8 ans, Sufiyan Abu Hitah, venait d’arriver dans la maison de ses grands-parents, il en est ressorti se rendant compte qu’ il avait perdu un jouet qu’il avait acheté sur le chemin, quand un groupe de 15 soldats de l’occupation sioniste lui sont tombé dessus et l’ont traîné en chaussettes dans le quartier « al Harika », afin d’identifier des jeunes qui auraient jetés des pierres et des cocktails Molotov dans la colonie sioniste « illégale » Kiryat Arba.
Sa maman Amani raconte: «J’ai vu plus de quinze soldats autour Sufiyan, deux d’entre eux le tenaient par les deux bras en le faisant glisser vers la porte de Kiryat Arba, quelques voisins étaient déjà rassemblés dans la rue et essayaient de sauver Sufiyan qui tremblait de peur» (Témoignage reporté par B’Tselem).
Amani à supplié aux forces de l’occupation de lui rendre son fils, ils lui ont répondu que si elle voulait le récupérer il fallait qu’il donne les noms des enfants qui avait tiré des pierres, bien malgré le fait qu’elle leur explique que l’enfant ne vivait pas ici mais qu’il était simplement en visite chez sa famille.
L’enfant est ressorti de la colonie en pleurant, sa maman continuait de leur demander la libération de son fils en vain.
B’Tselem a rapporté qu’ après que les soldats aient traîné le garçon à la rue Jabal Juhar, une femme locale a essayé de tirer l’enfant de leurs mains.
«Pendant ce temps, plusieurs autres femmes se sont rassemblés autour des soldats de l’occupation.
Finalement, plus d’une heure après, elles ont réussi à libérer Sufiyan et le ramener à sa mère».
« Rapport d’ un porte-parole de l’armée israélienne a déclaré à Ma’an qu’ après un examen initial de l’incident, il a été conclu qu’un cocktail Molotov a été lancé à la communauté de Kiryat Arba, que forces de l’occupation qui ont été appelés à en renfort ont attrapé un suspect.
<<En raison du fait que le suspect était mineur>>, il a été rammené à la maison de ses parents.
Il a été noté dans l’examen initial que les forces n’ont pas demandé à l’enfant de les diriger vers d’autres suspects », bien que la vidéo soit une preuve du contraire!

Témoignages de jeunes palestiniens violentés par les forces de l’occupation sioniste.

Palestine : La case prison

Women wage peace : des milliers de femmes en marche pour la paix !

La paix (la vraie) s’obtient rarement par les armes. Pour un monde sans guerre, ni conflit, on n’a rien inventé de mieux que le respect, l’amour et la tolérance. Fortes de ce constat irréfutable, des milliers de femmes juives, musulmanes, chrétiennes et athées, ont décidé d’unir leurs forces dans un magnifique combat pour la paix en Israël et en Palestine… Des images fortes, belles et pleines d’espoir.

Ce mouvement a été baptisé Women wage peace. Il a connu son premier coup d’éclat le 19 octobre dernier, quand une immense foule de femmes vêtues de blanc ont défilé pacifiquement devant la résidence du premier ministre israélien. De toutes confessions et de tous bords politiques, elles n’étaient là que pour une chose : réclamer la paix.

Depuis, de nombreuses autres marches similaires ont été organisées un peu partout en Israël, en Palestine et en Cisjordanie. Objectif : qu’un véritable dialogue s’instaure entre les différentes parties en conflit. Une démarche apolitique qui, peu à peu, prend une véritable ampleur, comme en témoignent ces magnifiques photos !

Le mouvement est tel qu’il a inspiré une superbe chanson à Yael Deckelbaum, en collaboration avec d’autres artistes de différentes religions. Ça s’appelle Prayer of the mothers (la prière des mères) et le clip reprend des images des manifestations pacifistes… Regardez cet extrait, c’est juste magnifique !

Saluons le courage de la résistance palestinienne

Sur la photo, Dounia en compagnie de Salha âgé de 12 ans, fils de Imad Abu Shemsya qui a filmé l’exécution de Abdel Fatah al Sharif par le soldat franco-Israélien : Elor Azzaria

Il faut saluer ces héros de l’ombre qui au quotidien lutent contre l’occupation Juive sioniste; celles et ceux qui au péril de leurs vies, hommes, femmes et même enfants sans contre partie tentent d’informer un monde aveuglé par l’illusion de la propagande et de la publicité c’est à dire nous, sur une réalité qui n’a rien à voir avec le confort et et l’opulence de nos vies d’occidentaux inconscients, endormis et soumis à un capitalisme Kanibal.

Ce peuple palestinien qui est en première ligne de mire, qui au fil des jours, des mois et des années, qui au fil des massacres et des meurtres dont il est victime est finalement plus conscient que chacun d’entre nous sur la triste réalité de ce monde. Ce peuple volontairement sacrifié sur l’hôtel de la finance par une oligarchie démoniaque (et le terme est faible) et qui se fait l’ambassadeur de la souffrance et de l’injustice comme c’était le cas pour le peuple juif lors de la seconde guerre mondiale.

Le professeur Norman Finkelstein se fustige en disant qu’Israël utilise la souffrance du peuple juif pour perpétrer les massacres qu’il commet contre les palestiniens. Il a à ce sujet écrit un livre intitulé « L’industrie de holocauste »

A quand la reconnaissance de cela si l’on se dit humain ?

Dounia fait partie de cette résistance qui jour après jour tente de dévoiler les violences, les tortures, les barbaries, les démolitions de maisons et les vols d’enfants commis par la junte Juive sioniste.

Faisant partie du média indépendant Lies Breaker,  qui soutient inconditionnellement les opprimés et que je tiens à saluer au passage que Dounia tente d’atteindre le maximum d’entre nous.

Dounia, car c’est comme cela qu’elle veut qu’on l’appelle risque chaque jour sa vie en diffusant des « lives » pour dévoiler aux yeux du monde ce qui se passe derrière le mur de la honte.

Chapeau bas Dounia !

Voici un live tourné le vendredi 17 février 2017 célébrant le 12 ème. anniversaire de la résistance pacifique dan le village de Bil’in.

Si vous avez un Cœur, à défaut de partager cet article, likez-le ne serais-ce que pour vous dédouaner de l’indifférence grandissante.

Merci pour eux.

La Palestine, ce peuple martyre au nom d’un capitalisme Mortifère et inhumain !

Voici un documentaire que Dounia m’avait suggérer de regarder et que je tiens à partager avec vous :

« 5 caméras brisées »

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Emad, paysan, vit à Bil’in en Cisjordanie. Il y a cinq ans, au milieu du village, Israël a élevé un « mur de séparation » qui exproprie les 1700 habitants de la moitié de leurs terres pour « protéger » la colonie juive. Les villageois de Bil’in s’engagent dès lors dans une lutte non-violente pour obtenir le droit de rester propriétaires de leurs terres. Emad filme ce conflit dès le début pendant cinq ans. Avec sa caméra, il établit la chronique intime de la vie d’un village en ébullition, dressant le portrait des siens, famille et amis, tels qu’ils sont affectés par ce conflit sans fin.

(Bande annonce)

Et voici un extrait du film

Conflit israélo-palestinien et la magnifique désinformation des médias mainstream

La désinformation est devenu le pain quotidien des médias mainstream qui, à la botte des multinationales n’ont de cesse que d’abreuver nos cerveaux de « fakes news » à longueur de journées.

Voici un petit document qui vous le démontre. L’homme qui se met en scène dans cette vidéo fait partie d’une liste toujours plus grandissante de résistants du web et je vous invite, dans le cas ou vous n’auriez pas encore compris que notre système nous veut tout sauf du bien à méditer là-dessus et à rejoindre les mouvements qui se créent un peut partout sur la toile.

Faites vos recherches, ré informez-vous et vous verrez à quel point vous étiez dans l’ignorance.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Israël a largué des substances toxiques sur Naplouse

À la suite de la découverte de substances ressemblant à du chocolat qui avait été larguées par les avions de combat israéliens, cette région a été le théâtre de scènes de panique.

Après la découverte hier, vendredi 3 février, de morceaux ressemblant à du chocolat dans le village de Bourn au sud de Naplouse, un expert en agriculture a assuré qu’ils étaient toxiques, semant la peur dans cette région, a-t-on appris de Fars News.

« Ces morceaux ont été retrouvés par les habitants du village alors que les tablettes de chocolat n’existent qu’en Israël », selon le rapport de Naplouse TV citant un responsable local.

« Nous avons averti à travers les haut-parleurs des mosquées les habitants du village pour qu’ils ne touchent pas ces morceaux suspectés d’être toxiques et dont l’origine est encore inconnue », a poursuivi ce responsable local.

« Les avions de combat israéliens ont largué ces deux derniers jours des objets suspects au sud de Naplouse », a annoncé Emirates 24/7 citant des témoins oculaires.

Si la toxicité des substances venait à être confirmée, tout porterait alors à croire que le régime israélien a tenté de profiter de la candeur des enfants et de leur goût pour le chocolat afin de les empoisonner.

En colere !Isra hell terroriste !

Posted by Laetitia Dounia Callens on Sonntag, 5. Februar 2017

Petite rectification :

Il ne s’agirait pas de chocolat selon une source mais d’un vaccin anti rage destiné à la faune locale. Ou le bat blesse c’est qu’aucune campagne n’a été faite par les autorités israéliennes concernant ce largage.

Precision au sujet des plaquettes decouvertes dans les jardins et sur le toit des Palestiniens, dans le village de Burin, Madama et Iraq al Burin.

Posted by Laetitia Dounia Callens on Montag, 6. Februar 2017

Conflit Israélo-palestinien : Débat houleux sur le plateau de France 24

Le 22 juillet 2014, Majed Bamya, porte-parole de la diplomatie palestinienne, a dénoncé l’hypocrisie occidentale lors d’une interview à la télévision française France 24 :

« Laissez-moi comprendre : Le Hamas, qui dans cette agression israélienne et cette guerre a fait 27 morts dont 25 militaires de la puissance occupante, serait une organisation terroriste et des criminels, alors que ceux qui ont fait 530 morts, dont 90% sont des civils et plus d’une centaine d’enfants, seraient le pays civilisé dans ce conflit. »

Du côté israélien on accuse le Hamas qui est considéré par l’occident comme étant un groupe terroriste, d’utiliser la population comme bouclier humain, du côté palestinien on accuse Israël de crime de guerre.

Stéphane Guibert / Finalscape