Politique : Au meeting d’Asselineau, on chante le « Frexit »

Candidat à l’élection présidentielle, François Asselineau a tenu, samedi, le grand meeting de sa campagne. Le président de l’UPR a de nouveau défendu la sortie de la France de l’Union Européenne.

« Président ! Président ! ». C’est dans une ambiance de stade que François Asselineau a prononcé hier soir une allocution de deux heures pour célébrer les dix ans de son parti : l’Union Populaire Républicaine. Candidat inconnu du grand public, ce haut fonctionnaire est une véritable rockstar pour ses militants. Ils étaient plusieurs milliers à avoir fait le déplacement pour venir l’écouter au Paris Event Center samedi. Une démonstration de force pour un jeune parti qui revendique 20 000 adhérents et se décrit comme la seule formation politique proposant la sortie de l’Union Européenne et de l’OTAN.

Election 2017 : François Asselineau au 20 Heures de TF1

François Asselineau président fondateur du parti politique UPR était l’invité du 20 Heures de TF1 le 13 mars 2017

A 59 ans, François Asselineau est le seul homme politique à proposer dans son programme une sortie pure et simple non seulement de l’Euro, de l’Union européenne et de l’O.T.A.N

Homme de convictions et fidèle à lui-même, François Asselineau mène de main de maître son parti depuis dix ans et, gravissant un à un les échelons de la politique c’est lentement mais surement que de plus en plus de français, déçus par des élites de moins en moins crédible, adhèrent à son parti, l’Union Populaire Républicaine.

Souvent décrié comme étant un homme anti système et souverainiste, François Asselineau s’en défend en disant qu’il veut avant tout rendre aux français leur démocratie.

Voici une interview qui fera date dans les médias car il est très rare jusqu’à ce jour que François Asselineau y soit convié. Espérons que ce signal retentisse haut et fort et donne une bonne fois pour toutes la parole à cet homme dont les analyses pertinentes sont à chaque fois vérifiées.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Etienne Chouard et Myret Zaki nous parlent d’une Europe sans l’Union Européenne et des coûts du capital

A l’approche de l’élection présidentielle de 2017, une réflexion du tandem Chouard, Zaki

Nous n’avons pas besoin de l’argent des riches pour financer nos activités.

En économie, on parle globalement des coûts du travail mais jamais des coûts du capital car sans avoir à creuser, en se penchant tout simplement sur les dividendes qui sont reversés aux actionnaires il est tout à fait légitime de se dire que les richesses qui sont produites par les salariés sont à des années lumières d’être réparties équitablement entre la classe moyenne et les riches ce qui rentre violemment en contradiction avec l’intérêt général et ce n’est plus tenable.

Sur le plan politique, un Frexit que Marine Lepen préconise mais qui ne figure pas dans son programme, un Jean-Luc Mélenchon qui propose quand à lui un programme qui ressemble beaucoup à celui d’Alexis Tsipras et qui prétend que l’on peut améliorer les choses en demeurant dans l’Union Européenne, Etienne Chouard qui est un fervent Europhobe considère cela comme une arnaque car si l’on regarde avec du recul ce qui c’est passé en Grèce à l’époque du référendum et les résultats que cela donne aujourd’hui, on est très loin d’une victoire du peuple grecque sur les banques.

Le seul dont le Frexit fasse partie d’un des axes centraux de son programme est François Asselineau et c’est d’ailleurs pour cette simple raison qu’il est complètement ostracisé par les médias Mainstream.

Stéphane Guibert / Finalscape /VK

 

La vidéo complète

Sur Youtube : Chaîne fermée

 

 

Politique : François Asselineau, un personnage haut en couleurs et qui monte, qui monte, qui monte…

François Asselineau cet homme politique atypique, haut en couleurs et qui monte irrésistiblement était au salon de l’agriculture ou il s’exprimait  sur le sort des paysans et le devenir de la paysannerie en France. Le constat est désastreux, ce sont de plus en plus de suicides et si on laisse faire, d’ici 10 ans on se retrouvera avec des fermes aux mille vaches et un terroir français complètement anéanti.

Il parle également du frexit par le fameux article 50 de la constitution européenne ce que vont d’ailleurs faire les anglais dans quelques semaines.

Il déplore notamment le peut de temps d’audience que lui accordent les grands médias et insiste sur le fait que plus de la moitié des français ne savent plus pour qui voter car que ce soit de gauche ou de droite, tous les programmes sont des copiés collés à quelques nuances près.

François Asselineau président de l’UPR (Parti Populaire Républicain) est le seul à proposer une sortie concrète non seulement de l’Europe mais aussi de l’OT.A.N.

N’étant pas français, je ne pourrai  donc pas m’exprimer dans les urnes au mois de mai, mais je suis cet homme depuis plus de 3 ans et je confirme que toutes ces analyses qu’elles soient politique, géopolitiques, économiques etc… ce sont avérées exactes.

François Asselineau organise des meetings à petits budgets contrairement aux grands partis qui n’hésitent pas à faire le show en manipulant même l’ambiance, payant des figurants pour donner une impression de liesse et d’engouement général comme cela a été le cas il n’y a pas longtemps lors d’un meeting de Macron.

Je ne dis pas que l’U.P.R soit le seul parti crédible, il y en a d’autres comme par exemple celui de Jacques Cheminade qui propose purement et simplement de se passer de la finance ou encore celui de Jean Lassale qui se tourne vers la France profonde tout en restant ouvert au progrès.

Il faut absolument que les français comprennent que des alternatives existent et que le clivage entre la gauche et la droite qui au final ne servent que les mêmes intérêts doit une fois pour toutes disparaitre pour laisser place à un réel débat citoyen.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Le front National « Blacklisterait » les médias qui le dérange. Censure quand tu nous tiens

Médiapart révèle que le parti politique de Marine Le Pen « Blackliste » les médias qui le dérange tel que Médiapart ou « Le petit journal »

Toutefois selon certaines sources, Médiapart censurerait lui-même, comme par exemple l’U.P.R, l’Union Populaire Républicaine dont le président Monsieur François Asselineau est le seul à prôner une sortie de l’Europe et de l’O.T.A.N.

A-t-on entendu parler de Jacques Cheminade qui d’ailleurs vient d’obtenir ses 500 signatures pour sa candidature à l’Elysée ?

Voyez à présent comment les médias ce sont ligués contre Jacques Cheminade lors de la présidentielle de 2012 et voyez comment cet homme a été lynché et ruiné parce qu’il dérangeait car il lutait contre ce qu’il appelle le cancer financier.

« La violation des droits d’un citoyen candidat et l’instrumentalisation du pouvoir afin de se débarrasser d’un dissident politique sont un signal d’alerte pour tous ! »

Mais voilà,  Jacques « is back » !

Un an après l’élection de François Hollande, ce film-documentaire inédit dévoile le véritable visage de Jacques Cheminade et de sa campagne présidentielle contre la City et Wall Street.

Amis français prenez votre temps et beaucoup de recul avant d’accorder vos voies.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Sur Youtube

TOUT EST FAUX CHEZ MACRON ! UNE VIDÉO RÉVÈLE COMMENT LES « MEETINGS » DE MACRON SONT ARTIFICIELLEMENT ORGANISÉS POUR DONNER LE SENTIMENT D’UN ENTHOUSIASME INEXISTANT.

Cette vidéo virale, qui commence à se répandre sur Internet, démasque la gigantesque escroquerie médiatico-financière que constitue le prétendu « phénomène Macron ».

Les organisateurs des « meetings Macron », qui semblent disposer de ressources financières illimitées, ont recours à toutes les dernières techniques manipulatoires pour en donner l’image d’un prétendu « succès ».

Or, comme le décortique cette vidéo, l’ambiance de ces réunions publiques (d’ailleurs rares : une toutes les trois semaines en moyenne) y est complètement fausse et préfabriquée.

On y voit que le public se scinde en deux :

– d’une part, le grand public – venu sous l’effet d’une promotion médiatique colossale – qui semble se demander ce qu’il est venu faire là, et qui reste très majoritairement dubitatif, sceptique et indifférent face au discours grandiloquent, ridicule et creux de Macron.

– d’autre part, quelques dizaines de « fans » et de « helpers », auxquels sont distribués drapeaux, T-shirts, et surtout des instructions en direct par smartphones, afin de « chauffer » artificiellement la salle.

Les instructions, qui sont envoyées minute après minute par les organisateurs, indiquent à ces quelques dizaines de figurants les moments où ils doivent applaudir, hurler tel ou tel slogan, agiter les drapeaux, etc.

Pour parachever la manipulation, les caméras de télévision s’attardent sur cette seule partie du « public », en faisant croire qu’il s’agirait de la réaction générale de toute la salle !

Enfin, en « remerciement » de leur rôle de figurants, les « fans » et les « helpers » sont ensuite invités gratuitement à passer une soirée dans une boîte de nuit…

Cette vidéo a aussi le mérite d’écrire noir sur blanc plusieurs passages du texte des discours de Macron.

Ces discours constituent eux aussi des modèles de manipulation répugnante : jouant sur le sentimental et l’affectif, les phrases que Macron débite ne sont qu’un alignement de slogans, totalement vides du moindre raisonnement et du moindre programme construit. Il s’agit de la démagogie la plus vile.

On notera au passage que Macron n’est pas seulement la marionnette des milliardaires, mais que c’est aussi un personnage falot, acteur maladroit et très mauvais orateur.

CONCLUSION :

Cette vidéo doit être comparée à ce qui se passe dans mes réunions publiques.

Macron, ses donneurs d’ordre milliardaires et ses conseillers en communication, ont délibérément fait le choix de prendre les Français pour des imbéciles. Macron table sur leur ignorance et sur des techniques de manipulation comportementales et psychiques.

Pour ma part, j’ai fait le choix exactement inverse. Avec tout le respect que je dois à mes concitoyens, et en faisant confiance à leur intelligence collective, je consacre toute mon énergie, depuis bientôt 10 ans, à donner à mes compatriotes toutes les clés pour comprendre les vraies raisons du désastre actuel.

Macron fait des « meetings » à grand spectacle – qui doivent coûter au moins 150 à 200 000 euros pièce – toutes les trois semaines. Ces « meetings » rassemblent quelque 4 à 6000 personnes, qu’il présente mensongèrement comme rassemblant « 15000 personnes ». Parmi eux, quelques centaines de comparses vocifèrent « Macron président » pendant que le reste du public reste de marbre.

Au fait ? QUI PAYE toute cette mise en scène ?

Pour ma part, je tiens des réunions publiques avec une très grande économie de moyens puisque je ne suis pas financé par des banquiers et des milliardaires mais seulement par le peuple français. Les salles nous sont prêtées gratuitement ou, lorsqu’elles ne le sont pas, ne nous coûtent généralement pas plus de 200 à 400 euros. Quant aux « verres de l’amitié » que nous servons en fin de réunions (quelques jus de fruits assortis de quelques paquets de gâteaux apéritifs), ils nous coûtent quelques dizaines d’euros.

Je rassemble en moyenne entre 120 et 260 personnes (avec des pointes comme à Lyon avec 420 personnes). Mais, comme j’organise 3 réunions publiques en moyenne par semaine depuis des mois, cela signifie que je rassemble chaque mois quelque 2400 à 3000 personnes.

Non seulement ce score n’est finalement pas si éloigné de celui de Macron, mais, à la différence de celui-ci, il n’y a ni « fans » ni « helpers » chargés de « chauffer » la salle. Le public qui vient n’est pas venu sous l’effet d’une propagande de masse, mais grâce à Internet et au bouche-à-oreille. Il assiste, passionné, à toutes les explications et à toutes les propositions que je fais, en ayant retrouvé le sourire, l’espoir en la politique, et la confiance en la France.

François Asselineau
14 février 2017

USA : L’efficacité du décret anti-réfugiés de Donald Trump

L’enquête révèle que 80% des actes terroristes aux USA sont accomplis par des citoyens américains.

Et 0,03% par des réfugiés mais ce ne sont jamais des attentats mortels ou mêmes des tentatives d’attentats mortels.

C’est très semblable en Europe. Les attentats du Bataclan, de Nice, de l’hyper-casher, etc.. ont été perpétrés (officiellement) par des citoyens belges et français avec des résidences permanentes, le passeport et tout.

VIDÉO de 2011 (avant la tentative de coup d’état contre la Syrie par l’Occident via ses forces fantoches du Daesh)

Et pour rappel, le résultat des statistiques établi par Europol sur les attentats terroristes entre 2006 et 2010, il ressort que le « Terrorisme se réclamant du Djihadisme » qui figure comme une des principales menaces contre la France dès le premier paragraphe du résumé du livre blanc de la Défense et de la Sécurité Nationale a présenté 0%

Publication Finalscape avec le concours de Peter Moore et François Asselineau

Qu’en est-il aujourd’hui ? Ouvrons les yeux !

La vidéo complète sur Youtube

Macron discrédité par le petit journal de canal et François Asselineau

A l’approche des élections soyez très, très attentif aux différents messages publicitaires de celles et ceux qui se présentent devant vous essayant de vous les faire gober.

Si j’étais citoyen français, je pense que quatre choix se présenteraient à moi, choix que je ne cite pas dans l’ordre de mes préférences afin de ne pas influencer celles et ceux qui lisent ces lignes.

Trois politiciens qui par leur parcours atypique se distinguent du gratin habituel qui finalement ne propose globalement qu’un seul et même programme et dont seul l’emballage comporte des nuances; sans parler du vote blanc qui, si pris en considération par le système électoral français, remettrait fréquemment en question le résultat des élections.

Macron, banquier de Rothschild au poste de ministre des finances se présente à la présidentielle de 2017.

Déjà, comment un  banquier peut-il diriger un pays sans être d’avantage à l’écoute de ses amies les banques plutôt que du peuple qui a été méprisé tout au long du mandat de François Hollande ? N’oublions pas que durant ces cinq dernières années, non seulement un banquier de Rothschild a été nommé à la tête des finances de la France mais aussi et surtout, Hollande avait à ses côtés une ancienne prédatrice de la City de Londres en guise de conseillère financière.

Pas besoin d’avoir son Bac  pour se rendre compte que la finance qui je le rappelle était l’ennemie de Hollande a détruit en l’espace d’un quinquennat l’économie du pays, a réduit pour ainsi dire à néant le système social français et a réussi par le biais d’un état d’urgence permanent (le patriot act à la française) à instaurer une démocratie totalitaire qui frôle la dictature.

Pour terminer, le clip que propose Macron aux français est faux de la première  à la dernière image.

Le petit journal de Canal plus suivi de l’intervention de François Asselineau discréditent totalement cette propagande mensongère.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Union Européenne : A qui profite le crime

Les problèmes liés à la France aujourd’hui tiennent du fait que les français ne dirigent plus leur pays.

La France est dirigée par une oligarchie depuis Bruxelles pour la commission européenne, depuis Francfort pour la banque centrale européenne et depuis Washington pour l’OTAN.

Pour la prétendue construction européenne qui nous a été imposée depuis le 25 mars 1957 nous disons qu’il ne s’agit pas d’une opération d’origine française comme on veut nous le faire croire, mais en fait d’une stratégie américaine de vassalisation du continent européen qui a été mûrement réfléchie après la seconde guerre mondiale.

D’ailleurs, à partir d’une politique qui avait été lancée dès les années 20 en Allemagne puis dans les années 30 et 40 par l’Allemagne hitlérienne et l’Italie mussolinienne et transmutée après la seconde guerre mondiale en une volonté des États-Unis de dominer le continent européen.

« En ces temps de tromperie universelle dire la vérité devient un acte révolutionnaire. »

George Orwell – 1984

Quand je disais il y a dix ans que ce que Hitler n’avait pas obtenu par la force était en train de s’accomplir au travers de traités mortifères et d’une diplomatie corrompue, on me prenait pour un fou ou pour un complotiste. Il ce trouve que les faits semblent aujourd’hui me donner raison.

Merci à Peeter More pour la vidéo

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

 

Le pays Basque : Première entité française à pouvoir prendre son autonomie

LE PAYS BASQUE :

Première entité française à pouvoir prendre son autonomie ( et sortir de l’Europe ) ?
après l’arrêté préfectoral du s 13/07/16 le Pays Basque est devenu au 1er janvier 2017 une institution territoriale.
Ils ont en effet regroupé 158 communes pour former une communauté d’agglomération ; cette communauté unique, dérogeant donc au principe de proportionnalité démographique aura en face les communes isolées du Béarn, communes à la française et donc sans poids face à cet isolat qui sera surreprésenté !

François Asselineau nous l’explique en images.

La vidéo dans son intégralité :