Daniel Balavoine mort dans un accident d’hélicoptère en janvier 1986, des zones d’ombre s’éclaircissent.

Balavoine, Coluche et bien d’autres, ces célébrités qui dérangent le pouvoir en place et qui doivent disparaitre :

Daniel Balavoine est mort dans l’accident d’hélicoptère survenu en janvier 1986, au cours du rallye Paris/Dakar. Il était accompagné de Thierry Sabine, organisateur de la compétition, mais également de trois autres passagers. Ils sont morts sur le coup après le terrible crash de leur appareil. Or, la version officielle de cet accident est entachée de nombreuses zones d’ombre. En effet, l’accident n’aurait pas eu lieu le 14 janvier, mais bien la veille. Il n’aurait pas provoqué la mort instantanée des cinq personnes. Il y a eu momentanément des survivants. L’enquête a été bâclée.

Le rapport d’accident n’a jamais été rendu public. Les faux témoignages fleurissent lors d’interventions officielles. L’hélicoptère change de look sur différentes photos (preuves à l’appui dans cet ouvrage) C’est un essai mensonger qui nous est présenté et imposé. Malheureusement pour les comploteurs, les morts de cet effroyable drame n’en sont pas restés là. Ils nous communiquent depuis l’Au-delà des informations et des précisions indiscutables totalement contraires à la version qui nous est assénée. Le démantèlement du mensonge est total et difficilement contestable. La lecture de ce livre vous conduira dans une passionnante enquête qui semble invraisemblable, à première vue, mais qui pourtant rencontre l’écho le plus assourdissant. Les responsables, quelle que soit leur situation sociale, doivent répondre de leurs actes au moins devant les admirateurs de Daniel. Vous n’en sortirez pas indemnes. Croyants ou incroyants d’une vie après la mort, votre esprit en sera inévitablement transformé. (Olivier, Daniel et leurs amis guides spirituels.)

Jean Pernin

 

Humour – Culture & Cinéma : Connaissez- vous Pierre Repp ?

Pierre Bouclet, dit Pierre Repp, né le à Saint-Pol-sur-Ternoise (Pas-de-Calais) et mort le 1er novembre 1986 au Plessis-Trévise (Val-de-Marne), est un humoriste et acteur français.

Pierre Alphonse Léon Frédéric Bouclet naît à Saint-Pol-sur-Ternoise le 1.

Il se marie avec Ferdinande Alice Andrée Bouclet (1913-2006) le 14 août 1930 à Lille.

Il meurt le 1er novembre 1986 au Plessis-Trévise (Val-de-Marne)2. Il est inhumé dans le nouveau cimetière de Vincennes à Fontenay-sous-Bois (emplacement C.15-L.1-P.24 – 5ème division, carré 15, en bordure de l’allée du Nord).

Célèbre pour son talent de bafouilleur, unique en son genre[réf. nécessaire], Pierre Repp s’est produit au théâtre, à la télévision, mais surtout au music-hall et dans les cabarets (dont Les Trois Baudets), à Paris et en tournée. Il n’avait pas son pareil pour buter sur les mots, en proposer d’autres, aligner des contrepèteries hilarantes parce que toujours surprenantes, le tout avec un sens consommé du gag. Son sketch « Les crêpes » est resté dans la mémoire populaire[réf. nécessaire].

Pierre Repp a tenu plusieurs troisièmes rôles dans près d’une quarantaine de films3. Il faisait aussi partie de la Société des Rosati.

Filmographie

Cinéma

  • 1933 : La Merveilleuse Tragédie de Lourdes d’Henri Fabert
  • 1933 : Une femme au volant de Kurt Gerron et Pierre Billon
  • 1955 : M’sieur la Caille d’André Pergament : Le marquis
  • 1955 : Bonjour sourire de Claude Sautet
  • 1956 : Nuit blanche et rouge à lèvres de Robert Vernay : Le secrétaire du Prince Yucca
  • 1956 : Club de femmes de Ralph Habib : L’huissier
  • 1957 : Printemps à Paris de Jean-Claude Roy
  • 1957 : Le Colonel est de la revue de Maurice Labro
  • 1959 : Les Quatre Cents Coups de François Truffaut : Le professeur d’anglais
  • 1959 : Brigade des mœurs de Maurice Boutel
  • 1960 : Le Bouclier (court métrage sur la sécurité) de Georges Rouquier
  • 1960 : Crésus de Jean Giono : L’employé de banque
  • 1960 : Les Jeux de l’amour de Philippe de Broca : L’automobiliste
  • 1960 : Candide ou l’Optimisme du XXe siècle de Norbert Carbonnaux : Le pasteur
  • 1961 : L’Amant de cinq jours de Philippe de Broca : Pépère
  • 1961 : Le Tracassin ou Les Plaisirs de la ville d’Alex Joffé : L’amateur de fraises
  • 1962 : Césarin joue les étroits mousquetaires d’Émile Couzinet
  • 1962 : Cartouche de Philippe de Broca : Le marquis de Griffe
  • 1962 : Les Petits Matins (Mademoiselle Stop) de Jacqueline Audry : Le satyre/L’homme à la dauphine
  • 1962 : Un clair de lune à Maubeuge de Jean Chérasse
  • 1963 : Un roi sans divertissement de François Leterrier : Ravanel
  • 1963 : La Bande à Bobo de Tony Saytor : Spiguy
  • 1964 : Fifi la plume d’Albert Lamorisse
  • 1965 : Humour noir (Umorismo in nero), film à sketches, épisode La Bestiole de Claude Autant-Lara
  • 1965 : L’Or du duc de Jacques Baratier et Bernard Toublanc-Michel : Le vendeur de tissus
  • 1968 : Le Tatoué de Denys de La Patellière : Paysan avec une vache
  • 1968 : Sous le signe de Monte-Cristo d’André Hunebelle : Jauffrey
  • 1970 : Peau d’Âne de Jacques Demy : Thibaud
  • 1971 : L’Explosion de Marc Simenon : Dubois
  • 1971 : La Grande Mafia de Philippe Clair : Le Premier Ministre
  • 1973 : Je sais rien, mais je dirai tout de Pierre Richard : Le directeur de l’usine
  • 1976 : Cours après moi que je t’attrape de Robert Pouret : Le chauffeur de taxi
  • 1979 : Charles et Lucie de Nelly Kaplan : Le conducteur d’autobus
  • 1979 : Le Gendarme et les Extra-terrestres de Jean Girault : le garagiste
  • 1979 : Les Givrés d’Alain Jaspard : l’employé du téléski
  • 1982 : Le Gendarme et les Gendarmettes de Jean Girault : le plaignant bégayeur
  • 1983 : Prends ton passe-montagne, on va à la plage de Eddy Matalon
  • 1985 : Le téléphone sonne toujours deux fois de Jean-Pierre Vergne : un témoin

Télévision

  • 1961 : Le Trésor des 13 maisons
  • 1963 : Un coup dans l’aile : le chauffeur de taxi (série télévisée)
  • 1969 : Agence Intérim (Épisode « Cow-boy »), série télévisée de Marcel Moussy et Pierre Neurisse : Duffaut
  • 1969 : SOS Fréquence 17 de Christian-Jaque, épisode : Les Menottes
  • 1970 : Les Caprices de Marianne d’Alfred de Musset, réalisation Georges Vitaly
  • 1972 : Schulmeister, l’espion de l’empereur de Jean-Pierre Decourt : le concierge (série télévisée – Épisode La conspiration Malet)
  • 1973 : Molière pour rire et pour pleurer de Marcel Camus : Pinel
  • 1978 : Voltaire (série télévisée – Épisode Ce diable d’homme)

Théâtre

  • 1962 : Au petit bonheur de Marc-Gilbert Sauvajon, mise en scène Jean-Michel Rouzière, Théâtre des Nouveautés
  • 1966 : Ta femme nous trompe d’Alexandre Breffort, mise en scène Michel Vocoret, Théâtre des Capucines
  • 1967 : Le Nouveau Testament de Sacha Guitry, mise en scène André Valtier et Fernand Gravey, Théâtre des Variétés
  • 1967 : L’erreur est juste de Jean Paxet, mise en scène Christian-Gérard, Théâtre des Arts

Discographie

  • 45T/EP : À propos des 3 baudets. Bonne année. Un fin diseur. 56 / Philips 432038
  • 45T/EP : La machine à laver. La feuille d’impôts. 61 / Philips 432 562 BE
  • 45T/EP : Les Crêpes. L’Automobile. / Philips 432708
  • 45T/EP : La conférence. Le marin. / Francia
  • 33T/25cm : La Machine à Laver. La Feuille d’Impôts. Pot-Pourri Fabuleux. Les Crêpes. L’Automobile. Les Galons. / Philips 76.517
  • 33T/LP : Bonne Année. Les Crêpes. La Feuille d’Impôts. L’Automobile. Un Fin iseur. La Machine à Laver. Pot-Pourri Fabuleux. Les Galons. / Philips 6332248
  • 33T/LP : Optimiste… moi ? Conférence sur la timidité. Le Bœuf Mironton. L’homme-auto. Un jour viendras-tu ? Aimez-vous le slou ? Le Cinéma. Choisir son chien. Le motif 445. Optimiste. / Déesse DDLX 65.

>>>Source : Wikipédia<<<

FINALSCAPE

Nouveau groupe mis en ligne sur Facebook

Suite à la fermeture de mon compte sur Facebook et par conséquent l’impossibilité d’administrer le groupe du même nom,  j’ai créé le groupe Final S cape, groupe fermé auquel je vous invite à vous inscrire pour suivre en temps réel la mise en lignes et l’actualité de notre site.

>>>Groupe Final S cape<<<

 Stéphane Guibert

Il faut savoir : Les États-Unis ont été en guerre 222 des 239 années de leur existence

Nous sommes un peuple de la guerre. Nous aimons la guerre parce que nous sommes très bons à la faire. En fait, c’est la seule chose que nous savons faire dans ce putain de pays: faire la guerre, on a eu beaucoup de temps de pratique et aussi parce que c’est sûr que nous ne sommes plus capables de construire une machine à laver ou une voiture qui vaille un pet de lapin ; par contre si vous avez plein de bronzés dans votre pays, dites leur de faire gaffe parce qu’on va venir leur foutre des bombes sur la gueule…”

~ George Carlin ~

L’article et la vidéo qui l’illustre remontent à 2015 et ne tient donc pas compte des développements géopolitiques depuis cette année là.

Les USA veulent la paix dites-vous ? Laissez-moi sourire !

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Les Etats-Unis ont été en guerre 93% du temps de leur existence depuis leur création en 1776 c’est à dire 222 des 239 années de leur existence

Le pays n’a été en paix que 21 ans depuis sa création en 1776

Écrit par Danios en 2011 et repris par le Washington Blog

Février 2015

Ci-dessous j’ai reproduit une chronologie année par année des guerres des Etats-Unis, ce qui révèle quelque chose de vraiment intéressant: Depuis que les Etats-Unis ont été fondés en 1776, ils ont été en guerre 214 ans sur les 235 ans de leur existence (NdT: texte de 2011, une mise à jour a été faire en fin d’article donnant le chiffre avancé). En d’autres termes, il n’y a que 21 années de calendrier durant lesquelles les Etats-Unis n’ont mené aucune guerre.

Pour mettre ceci en perspective:

* Prenez n’importe quelle année au hasard depuis 1776 et il y a 91% (93% avec les chiffes ajustés à 2015) de chances que les Etats-Unis étaient impliqués dans une guerre au cours de cette année là.

* Aucun président des Etats-Unis ne se qualifie vraiment comme étant un président de temps de paix. De fait, tous les présidents des Etats-Unis qui se sont succèdés peuvent être tous considérés comme des “présidents en guerre”.

* Les Etats-Unis ne sont jamais restés une décennie complète sans être en guerre.

* La seule fois où les Etats-Unis sont demeurés 5 ans sans être en guerre (1935-40) fut durant la période isolationniste de la Grande Dépression.

*  *  *

Chronologie année par année des guerres majeures dans lesquelles les Etats-Unis ont été impliqués (1776-2011)

1776 – American Revolutionary War, Chickamagua Wars, Second Cherokee War, Pennamite-Yankee War

1777 – American Revolutionary War, Chickamauga Wars, Second Cherokee War, Pennamite-Yankee War

1778 – American Revolutionary War, Chickamauga Wars, Pennamite-Yankee War

1779 – American Revolutionary War, Chickamauga Wars, Pennamite-Yankee War

1780 – American Revolutionary War, Chickamauga Wars, Pennamite-Yankee War

1781 – American Revolutionary War, Chickamauga Wars, Pennamite-Yankee War

1782 – American Revolutionary War, Chickamauga Wars, Pennamite-Yankee War

1783 – American Revolutionary War, Chickamauga Wars, Pennamite-Yankee War

1784 – Chickamauga Wars, Pennamite-Yankee War, Oconee War

1785 – Chickamauga Wars, Northwest Indian War

1786 – Chickamauga Wars, Northwest Indian War

1787 – Chickamauga Wars, Northwest Indian War

1788 – Chickamauga Wars, Northwest Indian War

1789 – Chickamauga Wars, Northwest Indian War

1790 – Chickamauga Wars, Northwest Indian War

1791 – Chickamauga Wars, Northwest Indian War

1792 – Chickamauga Wars, Northwest Indian War

1793 – Chickamauga Wars, Northwest Indian War

1794 – Chickamauga Wars, Northwest Indian War

1795 – Northwest Indian War

1796 – Pas de guerre majeure

1797 – Pas de guerre majeure

1798 – Quasi-War

1799 – Quasi-War

1800 – Quasi-War

1801 – First Barbary War

1802 – First Barbary War

1803 – First Barbary War

1804 – First Barbary War

1805 – First Barbary War

1806 – Sabine Expedition

1807 – Pas de guerre majeure

1808 – Pas de guerre majeure

1809 – Pas de guerre majeure

1810 – U.S. occupies Spanish-held West Florida

1811 – Tecumseh’s War

1812 – War of 1812, Tecumseh’s War, Seminole Wars, U.S. occupies Spanish-held Amelia Island and other parts of East Florida

1813 – War of 1812, Tecumseh’s War, Peoria War, Creek War, U.S. expands its territory in West Florida

1814 – War of 1812, Creek War, U.S. expands its territory in Florida, Anti-piracy war

1815 – War of 1812, Second Barbary War, Anti-piracy war

1816 – First Seminole War, Anti-piracy war

1817 – First Seminole War, Anti-piracy war

1818 – First Seminole War, Anti-piracy war

1819 – Yellowstone Expedition, Anti-piracy war

1820 – Yellowstone Expedition, Anti-piracy war

1821 – Anti-piracy war (see note above)

1822 – Anti-piracy war (see note above)

1823 – Anti-piracy war, Arikara War

1824 – Anti-piracy war

1825 – Yellowstone Expedition, Anti-piracy war

1826 – Pas de guerre majeure

1827 – Winnebago War

1828 – Pas de guerre majeure

1829 – Pas de guerre majeure

1830 – Pas de guerre majeure

1831 – Sac and Fox Indian War

1832 – Black Hawk War

1833 – Cherokee Indian War

1834 – Cherokee Indian War, Pawnee Indian Territory Campaign

1835 – Cherokee Indian War, Seminole Wars, Second Creek War

1836 – Cherokee Indian War, Seminole Wars, Second Creek War, Missouri-Iowa Border War

1837 – Cherokee Indian War, Seminole Wars, Second Creek War, Osage Indian War, Buckshot War

1838 – Cherokee Indian War, Seminole Wars, Buckshot War, Heatherly Indian War

1839 – Cherokee Indian War, Seminole Wars

1840 – Seminole Wars, U.S. naval forces invade Fiji Islands

1841 – Seminole Wars, U.S. naval forces invade McKean Island, Gilbert Islands, and Samoa

1842 – Seminole Wars

1843 – U.S. forces clash with Chinese, U.S. troops invade African coast

1844 – Texas-Indian Wars

1845 – Texas-Indian Wars

1846 – Mexican-American War, Texas-Indian Wars

1847 – Mexican-American War, Texas-Indian Wars

1848 – Mexican-American War, Texas-Indian Wars, Cayuse War

1849 – Texas-Indian Wars, Cayuse War, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, Skirmish between 1st Cavalry and Indians

1850 – Texas-Indian Wars, Cayuse War, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, Yuma War, California Indian Wars, Pitt River Expedition

1851 – Texas-Indian Wars, Cayuse War, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, Apache Wars, Yuma War, Utah Indian Wars, California Indian Wars

1852 – Texas-Indian Wars, Cayuse War, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, Yuma War, Utah Indian Wars, California Indian Wars

1853 – Texas-Indian Wars, Cayuse War, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, Yuma War, Utah Indian Wars, Walker War, California Indian Wars

1854 – Texas-Indian Wars, Cayuse War, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, Apache Wars, California Indian Wars, Skirmish between 1st Cavalry and Indians

1855 – Seminole Wars, Texas-Indian Wars, Cayuse War, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, Apache Wars, California Indian Wars, Yakima War, Winnas Expedition, Klickitat War, Puget Sound War, Rogue River Wars, U.S. forces invade Fiji Islands and Uruguay

1856 – Seminole Wars, Texas-Indian Wars, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, California Indian Wars, Puget Sound War, Rogue River Wars, Tintic War

1857 – Seminole Wars, Texas-Indian Wars, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, California Indian Wars, Utah War, Conflict in Nicaragua

1858 – Seminole Wars, Texas-Indian Wars, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, Mohave War, California Indian Wars, Spokane-Coeur d’Alene-Paloos War, Utah War, U.S. forces invade Fiji Islands and Uruguay

1859 Texas-Indian Wars, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, California Indian Wars, Pecos Expedition, Antelope Hills Expedition, Bear River Expedition, John Brown’s raid, U.S. forces launch attack against Paraguay, U.S. forces invade Mexico

1860 – Texas-Indian Wars, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, Apache Wars, California Indian Wars, Paiute War, Kiowa-Comanche War

1861 – American Civil War, Texas-Indian Wars, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, Apache Wars, California Indian Wars, Cheyenne Campaign

1862 – American Civil War, Texas-Indian Wars, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, Apache Wars, California Indian Wars, Cheyenne Campaign, Dakota War of 1862,

1863 – American Civil War, Texas-Indian Wars, Southwest Indian Wars, Navajo Wars, Apache Wars, California Indian Wars, Cheyenne Campaign, Colorado War, Goshute War

1864 – American Civil War, Texas-Indian Wars, Navajo Wars, Apache Wars, California Indian Wars, Cheyenne Campaign, Colorado War, Snake War

1865 – American Civil War, Texas-Indian Wars, Navajo Wars, Apache Wars, California Indian Wars, Colorado War, Snake War, Utah’s Black Hawk War

1866 – Texas-Indian Wars, Navajo Wars, Apache Wars, California Indian Wars, Skirmish between 1st Cavalry and Indians, Snake War, Utah’s Black Hawk War, Red Cloud’s War, Franklin County War, U.S. invades Mexico, Conflict with China

1867 – Texas-Indian Wars, Long Walk of the Navajo, Apache Wars, Skirmish between 1st Cavalry and Indians, Snake War, Utah’s Black Hawk War, Red Cloud’s War, Comanche Wars, Franklin County War, U.S. troops occupy Nicaragua and attack Taiwan

1868 – Texas-Indian Wars, Long Walk of the Navajo, Apache Wars, Skirmish between 1st Cavalry and Indians, Snake War, Utah’s Black Hawk War, Red Cloud’s War, Comanche Wars, Battle of Washita River, Franklin County War

1869 – Texas-Indian Wars, Apache Wars, Skirmish between 1st Cavalry and Indians, Utah’s Black Hawk War, Comanche Wars, Franklin County War

1870 – Texas-Indian Wars, Apache Wars, Skirmish between 1st Cavalry and Indians, Utah’s Black Hawk War, Comanche Wars, Franklin County War

1871 – Texas-Indian Wars, Apache Wars, Skirmish between 1st Cavalry and Indians, Utah’s Black Hawk War, Comanche Wars, Franklin County War, Kingsley Cave Massacre, U.S. forces invade Korea

1872 – Texas-Indian Wars, Apache Wars, Utah’s Black Hawk War, Comanche Wars, Modoc War, Franklin County War

1873 – Texas-Indian Wars, Comanche Wars, Modoc War, Apache Wars, Cypress Hills Massacre, U.S. forces invade Mexico

1874 – Texas-Indian Wars, Comanche Wars, Red River War, Mason County War, U.S. forces invade Mexico

1875 – Conflict in Mexico, Texas-Indian Wars, Comanche Wars, Eastern Nevada, Mason County War, Colfax County War, U.S. forces invade Mexico

1876 – Texas-Indian Wars, Black Hills War, Mason County War, U.S. forces invade Mexico

1877 – Texas-Indian Wars, Skirmish between 1st Cavalry and Indians, Black Hills War, Nez Perce War, Mason County War, Lincoln County War, San Elizario Salt War, U.S. forces invade Mexico

1878 – Paiute Indian conflict, Bannock War, Cheyenne War, Lincoln County War, U.S. forces invade Mexico

1879 – Cheyenne War, Sheepeater Indian War, White River War, U.S. forces invade Mexico

1880 – U.S. forces invade Mexico

1881 – U.S. forces invade Mexico

1882 – U.S. forces invade Mexico

1883 – U.S. forces invade Mexico

1884 – U.S. forces invade Mexico

1885 – Apache Wars, Eastern Nevada Expedition, U.S. forces invade Mexico

1886 – Apache Wars, Pleasant Valley War, U.S. forces invade Mexico

1887 – U.S. forces invade Mexico

1888 – U.S. show of force against Haiti, U.S. forces invade Mexico

1889 – U.S. forces invade Mexico

1890 – Sioux Indian War, Skirmish between 1st Cavalry and Indians, Ghost Dance War, Wounded Knee, U.S. forces invade Mexico

1891 – Sioux Indian War, Ghost Dance War, U.S. forces invade Mexico

1892 – Johnson County War, U.S. forces invade Mexico

1893 – U.S. forces invade Mexico and Hawaii

1894 – U.S. forces invade Mexico

1895 – U.S. forces invade Mexico, Bannock Indian Disturbances

1896 – U.S. forces invade Mexico

1897 – Pas de guerre majeure

1898 – Spanish-American War, Battle of Leech Lake, Chippewa Indian Disturbances

1899 – Philippine-American War, Banana Wars

1900 – Philippine-American War, Banana Wars

1901 – Philippine-American War, Banana Wars

1902 – Philippine-American War, Banana Wars

1903 – Philippine-American War, Banana Wars

1904 – Philippine-American War, Banana Wars

1905 – Philippine-American War, Banana Wars

1906 – Philippine-American War, Banana Wars

1907 – Philippine-American War, Banana Wars

1908 – Philippine-American War, Banana Wars

1909 – Philippine-American War, Banana Wars

1910 – Philippine-American War, Banana Wars

1911 – Philippine-American War, Banana Wars

1912 – Philippine-American War, Banana Wars

1913 – Philippine-American War, Banana Wars, New Mexico Navajo War

1914 – Banana Wars, U.S. invades Mexico

1915 – Banana Wars, U.S. invades Mexico, Colorado Paiute War

1916 – Banana Wars, U.S. invades Mexico

1917 – Banana Wars, World War I, U.S. invades Mexico

1918 – Banana Wars, World War I, U.S invades Mexico

1919 – Banana Wars, U.S. invades Mexico

1920 – Banana Wars

1921 – Banana Wars

1922 – Banana Wars

1923 – Banana Wars, Posey War

1924 – Banana Wars

1925 – Banana Wars

1926 – Banana Wars

1927 – Banana Wars

1928 – Banana Wars

1930 – Banana Wars

1931 – Banana Wars

1932 – Banana Wars

1933 – Banana Wars

1934 – Banana Wars

1935 – Pas de guerre majeure

1936 – Pas de guerre majeure

1937 – Pas de guerre majeure

1938 – Pas de guerre majeure

1939 – Pas de guerre majeure

1940 – Pas de guerre majeure

1941 – World War II

1942 – World War II

1943 – Wold War II

1944 – World War II

1945 – World War II

1946 – Cold War (U.S. occupies the Philippines and South Korea)

1947 – Cold War (U.S. occupies South Korea, U.S. forces land in Greece to fight Communists)

1948 – Cold War (U.S. forces aid Chinese Nationalist Party against Communists)

1949 – Cold War (U.S. forces aid Chinese Nationalist Party against Communists)

1950 – Korean War, Jayuga Uprising

1951 – Korean War

1952 – Korean War

1953 – Korean War

1954 – Covert War in Guatemala

1955 – Vietnam War

1956 – Vietnam War

1957 – Vietnam War

1958 – Vietnam War

1959 – Vietnam War, Conflict in Haiti

1960 – Vietam War

1961 – Vietnam War

1962 – Vietnam War, Cold War (Cuban Missile Crisis; U.S. marines fight Communists in Thailand)

1963 – Vietnam War

1964 – Vietnam War

1965 – Vietnam War, U.S. occupation of Dominican Republic

1966 – Vietnam War, U.S. occupation of Dominican Republic

1967 – Vietnam War

1968 – Vietnam War

1969 – Vietnam War

1970 – Vietnam War

1971 – Vietnam War

1972 – Vietnam War

1973 – Vietnam War, U.S. aids Israel in Yom Kippur War

1974 – Vietnam War

1975 – Vietnam War

1976 – Pas de guerre majeure

1977 – Pas de guerre majeure

1978 – Pas de guerre majeure

1979 – Cold War (CIA proxy war in Afghanistan)

1980 – Cold War (CIA proxy war in Afghanistan)

1981 – Cold War (CIA proxy war in Afghanistan and Nicaragua), First Gulf of Sidra Incident

1982 – Cold War (CIA proxy war in Afghanistan and Nicaragua), Conflict in Lebanon

1983 – Cold War (Invasion of Grenada, CIA proxy war in Afghanistan and Nicaragua), Conflict in Lebanon

1984 – Cold War (CIA proxy war in Afghanistan and Nicaragua), Conflict in Persian Gulf

1985 – Cold War (CIA proxy war in Afghanistan and Nicaragua)

1986 – Cold War (CIA proxy war in Afghanistan and Nicaragua)

1987 – Conflict in Persian Gulf

1988 – Conflict in Persian Gulf, U.S. occupation of Panama

1989 – Second Gulf of Sidra Incident, U.S. occupation of Panama, Conflict in Philippines

1990 – First Gulf War, U.S. occupation of Panama

1991 – First Gulf War

1992 – Conflict in Iraq

1993 – Conflict in Iraq

1994 – Conflict in Iraq, U.S. invades Haiti

1995 – Conflict in Iraq, U.S. invades Haiti, NATO bombing of Bosnia and Herzegovina

1996 – Conflict in Iraq

1997 – Pas de guerre majeure

1998 – Bombing of Iraq, Missile strikes against Afghanistan and Sudan

1999 – Kosovo War

2000 – Pas de guerre majeure

2001 – War on Terror in Afghanistan

2002 – War on Terror in Afghanistan and Yemen

2003 – War on Terror in Afghanistan, and Iraq

2004 – War on Terror in Afghanistan, Iraq, Pakistan, and Yemen

2005 – War on Terror in Afghanistan, Iraq, Pakistan, and Yemen

2006 – War on Terror in Afghanistan, Iraq, Pakistan, and Yemen

2007 – War on Terror in Afghanistan, Iraq, Pakistan, Somalia, and Yemen

2008 – War on Terror in Afghanistan, Iraq, Pakistan, and Yemen

2009 – War on Terror in Afghanistan, Iraq, Pakistan, and Yemen

2010 – War on Terror in Afghanistan, Iraq, Pakistan, and Yemen

2011 – War on Terror in Afghanistan, Iraq, Pakistan, Somalia, and Yemen; Conflict in Libya (Libyan Civil War)

Dans la vaste majorité de ces guerres, les Etats-Unis furent à l’offensive. Danios admet que quelques unes de ces guerres furent défensives ; mais il laisse aussi de côté toutes les opérations secrètes de la CIA renversant des régimes (la liste est longue) et d’autres actes qui pourraient aussi être considérés comme actes de guerre.

Faisons une mise à jour de ce qu’il s’est passé depuis 2011, date de cette analyse:

2012 – War on Terror in Afghanistan, Iraq, Somalia, Syria and Yemen

2013 – War on Terror in Afghanistan, Iraq, Somalia, Syria and Yemen

2014 – War on Terror in Afghanistan, Iraq, Somalia, Syria and Yemen; Civil War in Ukraine

2015 – War on Terror in Somalia, Somalia, Syria and Yemen; Civil War in Ukraine

Donc, nous pouvons ajouter 4 années supplémentaires de guerre. Ceci veut dire 222 sur 239 ou 93% du temps, les Etats-Unis ont été en guerre. (On peut pinailler sur le chiffre exact, mais le haut pourcentage de temps où les Etats-Unis ont été en guerre est clair et sans erreur possible…)

En fait, quasiment toutes les opérations militaires qui ont été lancées depuis la fin de la seconde guerre mondiale, l’ont été par les Etats-Unis.

De plus, les dépenses militaires des Etats-Unis (NdT: son budget de “l’offensive” pour son ministère de l’offensive…) écrasent celles de toutes les autres nations du monde mises ensemble.

Pas étonnant donc que le monde pense de manière dominante que les Etats-Unis sont la menace mondiale #1 pour la paix globale.

Note de Résistance 71 :

Il y a encore des Etats-Uniens (plus qu’on le croit) qui se posent toujours la question suivante: “Pourquoi tous ces gens dans le monde nous détestent-ils ?” A cette question la propagande yankee leur a bourré le crâne depuis des lustres en leur disant: “C’est parce qu’ils sont jaloux de nous, jaloux de notre liberté, jaloux de notre grandeur, jaloux de notre culture.”

Pathétique non ?…

Syrie, Pierre Le Corf : Témoignages sans concession d’adolescents victimes de la guerre

C’est une preuve de courage, ce n’est pas facile pour eux de parler de la guerre, comme pour tous les enfants ou familles qui ont acceptés d’apparaître en photo ou de parler de leur vie en vidéo, dans certains cas c’est même dangereux … 4 jeunes scouts de 15 ans, je leur ai demandé s’ils accepteraient de partager quelque chose à propos de leur vie à Alep, de ce qu’ils ont vécu. 4 enfants pour 4 petits messages spontanés et bien que très simples, très importants à entendre pour comprendre ce que les gens ont vécu ici et dans quelles conditions. Ces dizaines de témoignages j’espère vous ouvriront les yeux et le coeur. Il n’y a pas un jour avant la libération ou nous n’avons pas reçu des dizaines de roquettes et mortiers qui étaient tirés à l’aveugle sur la ville par des groupes terroristes djihadistes, pas un jour ou les hôpitaux n’étaient pas pleins alors que pendant ce temps là dans le monde l’attention des gens, leur compassion était détournée, manipulée, volée. Beaucoup de gens veulent continuer à vendre cette guerre en mentant délibérément, vous n’avez juste pas idée à quel point. Toujours pas de montage extraordinaire, pas de musique triste, ces gamins veulent juste essayer de partager leurs sentiments pour la paix et pour leur avenir. We are superheroes.

Pierre Le Corf

————————————–

It is a proof of courage, it is not easy for them to talk about war, as for all the children or families who have accepted to appear in a photo or talk about their lives in video, in some cases it’s even dangerous … 4 young scouts 15 years old, I asked them if they would agree to share something about their life in Aleppo, about what they experienced. These dozens of testimonials I hope will open your eyes and heart. There was not a day before the liberation we did not receive dozens of rockets and mortars that were fired blindly on the city by jihadist terrorist groups, not a day hospitals were not full … While during that time in the world, people’s attention, their compassion was diverted, manipulated, stolen. Many people want to continue selling this war by deliberately lying, you just have no idea how big it is. Still no extraordinary editing, no sad music, these kids just wanted to try to share their feelings or memories for peace, for their future. @we are superheroes.

Pierre Le Corf

Les citoyens suisses se prononcent contre l’adhésion à l’Otan

Respectant la politique de neutralité et d’indépendance économique menée par les autorités de leur pays, la plupart des citoyens suisses rejettent l’idée d’une adhésion de la Suisse à l’Otan, idée qui n’est soutenue que par 19% de la population, selon le rapport annuel «Sécurité 2017» présenté ce samedi.

La population suisse ne soutient pas l’idée d’une adhésion de leur pays à l’Alliance atlantique ainsi qu’à l’Union européenne, a relaté ce samedi le rapport annuel « Sécurité 2017 », dont les extraits ont été publiés par la presse locale.

« La part de la population qui voit une adhésion à l’Union européenne ou à l’Otan de manière favorable est à un niveau particulièrement bas, et constitue la minorité », a relaté le rapport se basant sur la recherche effectuée.

Ainsi, à en croire les données présentées dans le rapport, seuls 19 % des sondés ne rejettent pas l’idée d’une adhésion à l’Otan, tandis que 95 % des personnes interrogées soutiennent fermement l’idée de la neutralité de leur pays.

Parallèlement, le nombre de supporters de l’Union européenne ne dépasse pas la barre des 15 %, une baisse d’un point par rapport à l’année dernière.

Par ailleurs, 31 % de la population demandent un rapprochement politique avec l’Union européenne, soit 4 % de moins que l’année dernière. Toutefois, 81 % des Suisses se prononcent pour la coopération économique avec l’UE, de loin premier partenaire commercial du pays.

Il est également à noter que 73 % des Suisses restent pessimistes au sujet des perspectives de développement de la sécurité dans le monde.

Néanmoins, la confiance envers les institutions étatiques, y compris la presse, a légèrement augmenté par rapport à l’année 2016. Ainsi, sur une échelle de 1 à 10, police, justice et gouvernement ont recueilli respectivement 7,9, 7,4 et 7,1 points.

Ce rapport a été préparé par les spécialistes de l’Académie militaire et du Centre de l’étude des problèmes sécuritaires de l’école polytechnique d’État de Zurich sur la base d’un sondage réalisé par l’institut de sondages LINK auprès d’un échantillon de 1 209 personnes.

Selon les experts, plusieurs facteurs auraient pu influencer les réponses des interrogés, notamment la « tension constante entre la Russie et l’UE » concernant la crise ukrainienne ainsi que la crise migratoire, le Brexit et les vagues d’attentats qui touchent l’Europe ces derniers mois.

Culture et Cinéma : Vangelis O. Papathanassiou

Evángelos Odysséas Papathanassíou (en grec : Ευάγγελος Οδυσσέας Παπαθανασίου), plus connu sous le nom d’artiste Vangélis Papathanassíou (Βαγγέλης Παπαθανασίου), ou simplement Vangelis (Βαγγέλης, diminutif d’Evángelos, à prononcer Vanguélis), né le à Volos en Grèce, est un musicien connu dans les domaines de la musique new age et électronique.

Ses compositions les plus connues sont la musique du film Les Chariots de feu (qui a reçu l’oscar de la meilleure musique en 1981), la bande originale du film Antarctica, ainsi que la totalité de la bande originale du film Blade Runner et de 1492 : Christophe Colomb (1492: Conquest of Paradise). Il a également composé l’hymne de la Coupe du monde de football 2002.

Au même titre que le Français Jean Michel Jarre, que les Belges de Telex et que les Allemands Klaus Schulze, Kraftwerk et Tangerine Dream, Vangelis est reconnu pour avoir été l’un des pionniers de la musique électronique au cours des années 1970. En plus du grec, il parle anglais et français.

Enfance et débuts (1943-1970)

Vangelis naît le 29 mars 1943 à Volos. Il commence à composer à 4 ans et joue ses propres compositions en public dès l’âge de 6 ans[1]. C’est un autodidacte. Il a refusé d’apprendre le piano de manière traditionnelle et il a mené toute sa carrière sans jamais avoir eu de connaissance approfondie du solfège. Il a étudié la musique classique, la peinture ainsi que la réalisation de films à l’Académie des arts d’Athènes.

Début des années 1960, il devient l’un des membres fondateurs[1] du groupe de jazz The Forminx qui connaît un grand succès en Grèce. Simultanément aux soulèvements étudiants de mai 1968, il vient à Paris et monte le groupe de rock progressif Aphrodite’s Child avec Demis Roussos et Loukas Sideras. Leur plus gros tube en Europe reste sans conteste Rain and Tears. Le groupe se sépare en 1970 et Vangelis termine seul leur dernier album, intitulé 666, bien que Demis Roussos ait fait quelques apparitions sur les travaux suivants de Vangelis.

Débuts de carrière solo (1970-1981)

Vangelis a commencé sa carrière solo en composant la bande originale du film Sex Power en 1970 réalisé par Henry Chapier puis celles des films du réalisateur français Frédéric Rossif en 1973. En 1972, il a sorti l’album-concept Fais que ton rêve soit plus long que la nuit, dont certains éléments ont été enregistrés lors des évènements de Mai 68 en France.

Son premier album solo officiel, Earth, a été réalisé en 1973 sous le nom de Vangelis O. Papathanassiou. Durant l’été 1974, il a répété durant deux semaines avec un autre groupe de rock progressif, Yes, après le départ de leur claviériste Rick Wakeman. Vangelis n’a finalement pas rejoint le groupe, mais est devenu très ami avec le chanteur Jon Anderson avec qui il travaillera ensuite à plusieurs occasions : sur l’album Heaven and Hell, en 1975, Jon Anderson chante le morceau So long ago, so clear ; puis pour la bande originale du documentaire Opéra sauvage, en 1979, Anderson joue de la harpe sur le dernier morceau (Flamants roses).

En 1980, il chante sur deux morceaux de See You Later. Par la suite, sous le nom de Jon and Vangelis, ils sortiront quatre albums qu’ils écrivent, composent et interprètent : Short Stories en 1980, The Friends of Mr. Cairo en 1981, Private Collection en 1983 et enfin Page of Life en 1991.

Après avoir déménagé à Londres, Vangelis a signé un contrat avec RCA Records, monté son propre studio (Nemo Studios (en)) et a commencé à enregistrer une série de disques de musique électronique qui ont reçu un excellent accueil. La musique du célèbre album sorti en 1975 Heaven and Hell fut utilisée en 1980 comme thème de la série télévisée de PBS Cosmos (diffusée en 1981 sur Antenne 2) et dans le film de Moïse Maatouk Le Dîner des bustes (1988).

Confirmation du succès (Depuis 1982)

En 1982, Vangelis remporte l’Oscar de la meilleure musique de film pour Les Chariots de feu. Le thème principal a culminé en tête des palmarès américains et européens durant un an après avoir occupé la première place pendant une semaine. C’est durant cette même année qu’il a commencé à travailler avec le réalisateur Ridley Scott pour Blade Runner. Ils travailleront par la suite ensemble pour 1492 : Christophe Colomb (1992). Il a également composé la musique de plusieurs documentaires sous-marins du commandant Jacques-Yves Cousteau.

Il reçoit, en 1989, le Max Steiner Award pour l’ensemble de ses bandes originales, et devient membre du Jury pour le Festival de Cannes en 1991.

En 1992, la France l’a fait Chevalier de l’Ordre des arts et lettres. Cette même année-là, il sort la musique du film 1492 : Christophe Colomb (1492: Conquest of Paradise) de Ridley Scott et compose la musique du film Lunes de fiel de son ami Roman Polanski, en collaboration avec son ingénieur du son Frederick Rousseau.

Mythodea (orchestral plus qu’électronique), sorti en 2001, fut à l’origine écrit en 1993 et fut utilisé par la NASA comme thème des missions vers la planète Mars. En 2004, il revient à la musique de film après plusieurs années d’absence en composant la bande originale du film d’Oliver Stone, Alexandre. Vangelis obtient le WSA Public Choice Award pour la bande originale Alexandre en 2005. En 2007, il compose la bande originale du film El Greco. L’astéroïde 6354 de la ceinture principale porte le nom Vangelis en son honneur.

En 2012, il compose la bande originale du documentaire Trashed de Candida Brady et compose de nouvelles musiques pour le spectacle sur scène tiré du film Les Chariots de feu.

Le morceau Titles, de la bande son du même film, est utilisé lors des Jeux olympiques d’été de 2012 à Londres pour la remise des médailles. Il est également diffusé lors de la cérémonie d’ouverture.

Les Chariots de feu est aussi apparu lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques d’été de 2012, joué par Mr Bean (Rowan Atkinson) dans une parodie où celui-ci, ennuyé de ne devoir jouer qu’une seule note tout le long de la musique, se met à rêver de faire partie des coureurs et de gagner la course (le visage de Rowan a été ajouté numériquement dans le film pour certaines scènes, tandis que les autres ont été tournées spécialement pour l’occasion).

En 2014, il compose la bande originale du film Crépuscule des ombres dont le sujet est la guerre d’Algérie. En 2015, il donne son accord pour composer la musique du film Cézanne et moi de Danièle Thompson, mais doit finalement abandonner le projet. En 2016 sort l’album Rosetta composé pour la mission de la sonde Rosetta lancée par l’Agence spatiale européenne en 2004 et dont la mission s’est achevée le 30 septembre 2016.

Instruments :

Multi-instrumentiste, Vangelis joue entre autres du djembé et de la darbouka. Il a joué avec une très grande quantité d’instruments électroniques différents : orgues tout d’abord puis synthétiseurs et échantillonneurs ensuite. On peut noter particulièrement deux instruments très caractéristiques de sa musique entre 1977 et 1986 : il s’agit du synthétiseur analogique polyphonique Yamaha CS-80 et du combiné string-ensemble vocoder Roland VP-330.

Vangelis utilise aussi beaucoup les pianos électriques Rhodes et Yamaha, un peu plus rarement les pianos acoustiques ainsi que de nombreux instruments à cordes (guitare et harpe notamment) et des vents. Vangelis utilise aussi de façon extensive des percussions orchestrales diverses qui forment la ponctuation de sa musique et compose aussi de la musique vocale.

L’effet de studio qu’il utilise le plus est l’unité de réverbération Lexicon 224.

Discographie :

Années 1960 :

  • 1963 : O Adelfos mou o trohonomos
  • 1967 : 5000 psemata

Années 1970 :

  • 1971 : The Dragon
  • 1971 : Hypothesis
  • 1971 : 666, avec le groupe Aphrodite’s Child
  • 1972 : Fais que ton rêve soit plus long que la nuit (avec un insert sur papier violet)
  • 1973 : Earth
  • 1975 : Heaven and Hell
  • 1976 : Albedo 0.39
  • 1977 : Spiral
  • 1977 : To the unknown Man part I & II (single face B inédite)
  • 1978 : Beaubourg
  • 1978 : Hypothesis (album non officiel)
  • 1979 : The Dragon (album non officiel)
  • 1979 : China
  • 1979 : Odes, avec Irène Papas

Années 1980 :

  • 1980 : Short Stories – avec Jon Anderson sous le nom Jon and Vangelis
  • 1980 : See You Later (Promo LP avec deux inédits Procreation et Neighbours)
  • 1980 : See You Later – avec la participation de Jon Anderson
  • 1980 : My Love / Domestic Logic 1 (single inédits session See you later)
  • 1980 : Doesn’t Matter / Don’t be foolish (Pter Marsh & Vangelis single – Session See you later)
  • 1981 : The Friends of Mr. Cairo – Avec Jon Anderson sous le nom Jon and Vangelis
  • 1983 : Private Collection – Avec Jon Anderson sous le nom Jon and Vangelis
  • 1984 : Soil Festivities
  • 1984 : The Best of Jon & Vangelis – Avec Jon Anderson sous le nom Jon and Vangelis
  • 1985 : Mask
  • 1985 : Invisible Connection
  • 1986 : Silent Portraits Box Mini LP avec Artbook Photos de Gian Paolo Barbieri
  • 1986 : Rapsodies, avec Irène Papas
  • 1988 : Direct
  • 1989 : ThemesCompilation essentiellement axée sur les musiques de film composées par Vangelis

Années 1990 :

  • 1990 : The city
  • 1991 : Page of Life – Avec Jon Anderson sous le nom Jon and Vangelis
  • 1994 : Chronicles – Avec Jon Anderson sous le nom Jon and Vangelis
  • 1994 : Best in Space.
  • 1995 : Foros Stimis Ston Greko (a tribute to El greco) Box avec CD plus Artbook limité 5000 ex numérotés et signés
  • 1995 : Voices – dont Ask the Mountains chanté par Stina Nordenstam et Losing Sleep chanté par Paul Young
  • 1996 : Oceanic
  • 1996 : Portraits – Compilation
  • 1998 : El Greco avec deux morceaux supplémentaires
  • 1998 : Page of Life (version différente sortie sans le consentement de Vangelis) – Avec Jon Anderson sous le nom Jon and Vangelis
  • 1999 : Reprise 1990 1999 – Compilation

Années 2000 :

  • 2001 : Mythodea
  • 2002 : World Cup Anthem (single du thème officiel de la coupe du monde de foot 2002)
  • 2003 : Ithaka CD single avec Sean Connery dans un box avec un artbook de Micheline Roquebrune Connery
  • 2008 : Paris May 1968 – CD givaway du journal grec Ta Nea

Années 2010 :

  • 2012 : The Collection (Compilation)
  • 2013 : Juno – Composition originale [archive] accompagnant le passage de la sonde Juno en route pour Jupiter
  • 2014 : Rosetta – Trois compositions [archive] célébrant la mission Rosetta, à l’occasion de l’atterrisage de Philae sur la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko
  • 2016 : Rosetta – Album studio [archive]
  • 2017 : Delectus (Coffret 13 CD remastérisés : « Earth », « L’apocalypse des animaux », « China », « See You Later », « Antarctica », « Mask », « Opéra sauvage », « Chariots of Fire », « Soil Festivities », « Invisible Connections », « Short Stories », « Private Collections » et « The Friends of Mr. Cairo »)

Filmographie :

Cinéma :

Longs métrages :

  • 1963 : O adelfos mou… o trohonomos de Filippos Fylaktos
  • 1966 : Cinq mille mensonges (5.000 psemmata) de Giorgos Konstadinou
  • 1967 : Vortex ou le Visage de la Méduse (To prosopo tis Medousas) de Nikos Koundouros
  • 1970 : Sex Power d’Henry Chapier
  • 1971 : Frenitis de Giannis Hristodoulou
  • 1972 : Salut, Jerusalem d’Henry Chapier
  • 1974 : Amore d’Henry Chapier
  • 1975 : Entends-tu les chiens aboyer ? de François Reichenbach
  • 1976 : Le désir et la corruption (Ace up my sleeve) d’Andre Ferren
  • 1978 : De mantel der Liefde d’Adriaan Ditvoorst
  • 1980 : Mater amatísima de José Antonio Salgot
  • 1980 : Prkosna delta de Vesna Ljubic
  • 1981 : Les Chariots de feu (Chariots of Fire) de Hugh Hudson (Oscar de la meilleure musique de film)
  • 1982 : Missing de Costa-Gavras
  • 1982 : Blade Runner de Ridley Scott
  • 1983 : Antarctica de Koreyoshi Kurahara
  • 1984 : Le Bounty (The Bounty) de Roger Donaldson
  • 1985 : Wonders of Life d’Ed Kong
  • 1988 : Nosferatu à Venise (Nosferatu a Venezia)
  • 1989 : Francesco de Liliana Cavani
  • 1992 : La Peste (The Plague) de Luis Puenzo
  • 1992 : Lunes de fiel (Bitter Moon) de Roman Polanski
  • 1992 : 1492 : Christophe Colomb (1492: Conquest of Paradise) de Ridley Scott
  • 1996 : Cavafy de Yánnis Smaragdís
  • 2004 : Alexandre (Alexander) d’Oliver Stone
  • 2007 : El Greco, les ténèbres contre la lumière (El Greco) de Yánnis Smaragdís
  • 2014 : Crépuscule des ombres de Mohamed Lakhdar-Hamina

Courts métrages :

  • 1973 : Verve de Frédéric Rossif
  • 2008 : Aeternus d’Ismail Kemal Ciftcioglu (non crédité)
  • 2011 : Shawn’s Final Countdown de Shawn Watson
  • 2011 : Susret de Dusan Babic
  • 2013 : The End for Shawn de Shawn Watson

Télévision :

Documentaires :

  • 1972 : L’Apocalypse des animaux de Frédéric Rossif
  • 1974 : Le cantique des créatures: Georges Mathieu ou La fureur d’être
  • 1975 : Le cantique des créatures: Georges Braque ou Le temps différent
  • 1976 : La Fête sauvage de Frédéric Rossif
  • 1977 : Opéra sauvage de Frédéric Rossif
  • 1981 : Pablo Picasso pintor
  • 1984 : Sauvage et Beau de Frédéric Rossif
  • 1989 : De Nuremberg à Nuremberg de Frédéric Rossif
  • 1990 : Mouseio Goulandri Fysikis Istorias
  • 1992 : Cousteau’s Rediscovery of the World II
  • 2001 : Vangelis: Mythodea – Music for the NASA Mission, 2001 Mars Odyssey
  • 2005 : Fight Against Time: Oliver Stone’s Alexander
  • 2005 : The Death of ‘Alexander’
  • 2005 : Resurrecting ‘Alexander’
  • 2005 : Perfect Is the Enemy of Good
  • 2007 : Modern Greeks: C.P. Cavafy (background music to ‘Ithaka’)
  • 2007 : The Electric Dreamer: Remembering Philip K. Dick
  • 2008 : Swiadectwo
  • 2010 : The Seven Sages of Antiquity
  • 2011 : Rupture (Rupture: A Matter of Life OR Death) de Hugh Hudson
  • 2012 : Trashed
  • 2012 : Vangelis and the Journey to Ithaka

Journaux Télévisés :

  • 1982 : ΕΡΤ ειδήσεις (le journal d’ERT)

Téléfilms :

  • 1980 : Death of a Princess d’Antony Thomas
  • 1991 : Viaggio in Italia de Gabriella Rosaleva

Informations complémentaires :

Vangelis a obtenu l’Oscar de la meilleure musique de film en 1981 pour Les Chariots de feu. À l’origine, Hugh Hudson, le réalisateur du film, avait choisi pour thème principal le morceau L’Enfant, présent sur l’album L’Opéra sauvage de Vangelis (composé pour la série documentaire homonyme de Frédéric Rossif). Au moment du montage final du film, Vangelis composa un nouveau thème qu’il jugea meilleur que le premier et qu’il soumit au réalisateur. Ce dernier, habitué au premier thème, refusa d’en changer. Face à l’insistance de Vangelis, il accepta finalement de remplacer L’Enfant par le nouveau thème, lequel devint un succès mondial et permit à Vangelis de remporter l’Oscar de la meilleure musique de film.

En 1982, ΕRΤ, la télévision publique grecque, le sollicite pour composer le générique de son journal, ΕΡΤ ΕΙΔΗΣΕΙΣ[2]. Cette musique est par ailleurs toujours utilisée par l’ΕΡT aujourd’hui[3] (sauf lors de son arrêt en 2013, suivi de son remplacement par la NERIT, de 2014 à 2015).

Par ailleurs, la musique de 1492 a été composée sur le thème des Folies d’Espagne ou Folia, suite d’accords typiques datant précisément de la fin du XVe siècle.

Vangelis compose aussi pour d’autres artistes, comme François Wertheimer avec la chanson Pour un peu mieux que d’habitude, Vicky Léandros avec La Colombe et l’Aigle, Maria Farantouri, l’égérie de Mikis Theodorakis (trois chansons sur l’album 17 songs) ou Milva, pour ses albums Tra due sogni et Geheimnisse. En 2014, il collabore avec Holly Johnson sur la chanson « Europa ».

Certains titres de Vangelis sont repris en français ou adaptés pour être chantés :

  • La plus belle chanson d’amour par Marie Myriam, version française de I’ll find my way home
  • Moi je n’ai pas peur, Ich hab’ keine Angst et Dicono di me par Milva, adaptations française, allemande et italienne de To the unknown man
  • Die Liebe zu dir par Mireille Mathieu, adaptation allemande du thème principal des Chariots de feu.

>>>Source : Wikipédia<<<

40 minutes de bonheur avec Vangelis

Syrie, Pierre Le Corf : vidéo montrant les groupes terroristes associés à des organisations humanitaires Françaises

  1. Cette vidéo montre les groupes terroristes associés à des organisations humanitaires Françaises qui poursuivent discrètement un agenda, dans l’un des principaux hôpitaux d’Alep. Le générateur marche pour pour enlever les débris mais j’essaye de m’éclaircir la voix, c’est important, 1 minute. Autant j’ai soutenu Médecins Sans Frontières pendant longtemps … jusqu’à arriver ici et découvre la manipulation qu’ils menaient sur le terrain en faussant et manipulant des rapports pour un agenda politique en faveur du renversement du gouvernement (à propos des bombardements « sur leurs hôpitaux » en particulier, n’ayant jamais évoqué la présence des terroristes dans les bâtiments ou de positions armées attenantes). MSF finançait cet hôpital, un de principaux aussi (hôpital Abdelaziz, hôpital de charité fondé par le Mufti) UNIQUEMENT dédié aux terroristes, et je peux le prouver ici ainsi que par de nombreux témoignages, même celui du grand mufti de Syrie. On a parlé du bombardement de cet hôpital comme du M10 en oubliant simplement de préciser qu’il y avait des positions armés et que les terroristes occupaient totalement le voisinage (sur 12 building autour, 10 étaient utilisés par les djihadistes …) Le vrai problème c’est que les associations qui apparaissent dans cet hôpital se mélangent avec les groupes terroristes (Al Nosra, Al Islamyé, Hizb a-Tahrir, Ahrar al-Cham…) et quand je dis terroristes, c’est strictement sans aucune place au doute. Des associations françaises qui sont les principales à avoir transmis des contenus en France et connectés à l’armée libre (en étant aussi subventionnées par le gouvernement), des associations qui prenaient en charge au quotidien les hommes armés, souvent en priorité. UOSSM regroupe un grand nombre d’organisations qui portent tous en logo le drapeau militaire à 3 étoiles de l’armée libre). Des associations politiques sous l’UOSSM que l’on retrouve sur un des documents que j’ai trouvés dans les décombres.
  2. (Syria Charity sous le nom de « pour une Syrie Libre, SAMS, SEMA, Coalition for the Syria, Syria Relief, …) Je ne fais pas ces publications dans le vide, c’est dangereux mais c’est essentiel que vous compreniez à quel point derrière le masque ultra-financé que l’on vous a vendu, se cache quelque chose qui ne fait que prolonger et empirer cette guerre en soutenant des groupes armés qui ne font qu’apporter la mort. Je vais publier les témoignages des gens qui vivaient et vivent dans ce voisinage, vous verrez par vous-même. Je vous invite simplement à vous poser des questions.
  3. —————-
  4. It will be difficult to hear with the generator working to remove the rubbles but I try to clear my voice, it’s important, just 1 minute. As much as I have supported Doctors Without Borders for a long time … until arriving here and discovers the manipulation that they carried out on the ground by distorting and manipulating reports for a political agenda in favor of the overthrow of the government (about the bombings « on Their hospitals « , in particular, never having mentioned the presence of terrorists in the buildings or of armed positions). MSF was financing this hospital, one of the main ones, the Abdelaziz hospital (Mufti hospital) ONLY dedicated to terrorists, and I can prove it here as well as many testimonies, even the one of the great mufti of Syria. We spoke about the bombing of this hospital as M10 forgetting simply to specify that there were armed positions and that the terrorists occupied the whole neighborhood (on 12 building around, 10 were used by jihadists …) The real problem is that the associations appearing in this hospital mix with the terrorist groups (Al Nosra, Al-Islamyé, Hizb a-Tahrir, Ahrar al-Cham …) and when I say terrorists, it is strictly without any place for doubt. French associations which are the main ones to have transmitted contents in France and connected to the free Syrian Army which regroup a lot of terrorist groups (being also financially supported by the French government), associations that took care of the daily armed men, often as a priority. UOSSM groups together a large number of organizations, all of which bear the military flag’s 3-star military flag. Political associations under the UOSSM like on the documents that I found in the rubbles.
  5. (Syria Charity under the name of « for a Syria Free, SAMS, SEMA, Coalition for Syria, Syria Relief, …) I do not make these publications in a vacuum, it is dangerous but it is essential that you understand how far behind the mask you have been sold, is hiding something that only prolongs and worsens this war by supporting armed groups that are only bringing death. I will publish the testimonies of the people who lived and live in this neighborhood, you will see by yourself. Please, make your own opinion.

Pierre Le Corf

Médias : Une journaliste belge met l’ambassadeur d’Israël face à ses mensonges en direct.

Ce n’est pas tous les jours que simultanément on peut assister à un aussi grand moment de vérité et de surcroît sur un média mainstream.

La journaliste Nathalie Maieux remet en place l’ambassadeur d’Israël  en Belgique concernant, allons, osons le dire, l’apartheid qui s’opère contre le peuple palestinien.

Stéphane Guibert / VK

En somme, si on comprend bien ce monsieur, israël, colonie illégale au regard du droit international, constituée essentiellement de colons venus de l’étranger qui se sont appropriés par la force en expulsant, voir, en massacrant la population autochtone palestinienne, et on ne peut en aucun façon prendre en compte la recommandation de l’assemblée générale de la Société des Nations, ancien nom de l’ONU, puisque cette recommandation était en violation flagrante de sa charte fondatrice du droit international, donc cette entité illégale décide qu’un village palestinien n’a pas droit à l’électricité et détruit des pylônes électriques sous un prétexte fumeux.

Comme j’ai déjà eu plusieurs fois l’occasion de le dire, existe t-il un crime que cette abominable entité, ce cancer purulent dans la région, n’ait pas commis ? Et que dire de la prétendue « communauté internationale » qui protège, finance, encourage, les exactions de cette entité ?

Le constat que nous pouvons faire est que l’humanité est arrivé à un degré de corruption de dégénérescence terrible. Surtout au niveau des instances dirigeantes de la majeure partie des pays Tout est basé sur la corruption, le mensonge, l’hypocrisie, la spoliation, le pillage, la domination du plus fort sur le plus faible. Aucun droit n’est respecté.

Les gouvernements et les oligarques croient-ils qu’ils pourront toujours agir ainsi en toute impunité ? Quelle illusion. Si on étudie l’histoire des derniers millénaires, on ne peut que constater que chaque fois qu’un peuple, qu’un état ou un empire s’est voulu hégémonique il a disparu dans les poubelles de l »histoire. Il n’y a jamais eu d’exception à la règle. Alors pourquoi ces gens croient-ils que grâce à leur technologie et leur armement sophistiqué ils échapperont à la règle ?

Si cette règle était d’ordre humain, instituée par les hommes, certes, le droit du plus fort prévaudrait pour une durée indéfinie. Sauf que cette loi est d’ordre universel et transcende l’humanité. Un déséquilibre important a été créé dans ces situations, l’universel implique l’équilibre en tout, de ce fait, un réajustement sera fait pour ramener l’équilibre. C’est inéluctable. Et ce réajustement sera d’autant plus dur que le déséquilibre est profond.

Quant à la raison pour laquelle il ne s’est pas encore produit cela tient dans le fait que cela doit se faire au niveau mondial et que la moindre possibilité que les peuples reviennent d’eux-mêmes vers cet équilibre doit être saisie. Une fois que le point de non retour sera atteint, et on en est proche, alors le réajustement se fera et très vite. Les conséquences seront terribles. On ne peut en aucune façon demander aux politiciens et aux oligarques qui les dirigent en coulisse, de changer, ils ne le feront jamais. C’est aux peuples, à nous, d’agir pour produire ce changement pour revenir à une société du bien vivre ensemble où l’être humain pourra s’épanouir librement sur tous les plans et en harmonie avec la nature et le monde dans lequel il vit et non en passant son temps à satisfaire une cupidité insatiable et à se méfier, voire combattant son voisin parce que différents au niveau culturel, racial ou religieux.

Et pour Rappel :

Le sionisme nuit gravement à la paix dans le monde …

Combattons-le !

Plaidoyer fort et émouvant de l’ancien député belge et fondateur de Debout Les Belges contre le sionisme. Laurent LOUIS dénonce les crimes de l’Etat terroriste d’Israël et du sionisme.

Il dénonce les attentats sous faux drapeaux de ces dernières années et ridiculise au passage l’Ambassadeur d’Israël en Belgique. Pour Laurent LOUIS, il n’y a pas de terrorisme musulman, le seul terrorisme qu’il constate, c’est le terrorisme sioniste !

Dans ce plaidoyer fort et émouvant Laurent LOUIS dénonce les attentats sous faux drapeaux de ces vingt dernières années et ridiculise au passage l’Ambassadeur d’Israël en Belgique, Jacques Révah, venu récemment défendre sa patrie dans le JT de la RTBF suite à la polémique de la destruction par l’armée israélienne d’un réseau de transport d’électricité mis sur pied dans un village de Cisjordanie grâce à l’aide financière de la Coopération technique belge (CTB).

“Tout est fait pour donner aux israéliens la posture de pauvre petite victime”, a-t-il déclaré.

Les terroristes sont sionistes, c’est le seul terrorisme !

Laurent LOUIS revient également sur la décapitation du journaliste James Foley, mise en scène ou pas le député ne se prononce pas par contre il affirme qu’il s’agit là d’un complot mis en place par le sionisme international. “Le terrorisme c’est d’abord faire peur”, “il n’y a pas de terrorisme musulman, le seul terrorisme, c’est le terrorisme sioniste”, a-t-il souligné.

Les terroristes sont sionistes !

Censure à tout va sur Facebook

De plus en plus de comptes se font censurer voir fermer sur le réseau social Facebook.

Les prétextes sont nombreux et comme je ne fais pas exception à la règle, le mien a passé à la trappe sans aucun avis de la part de l’opérateur.

Je n’ai plus non plus accès à l’administration du groupe que j’avais créé et qui rassemblait les billets publiés sur le site Finalscape.

Plusieurs de mes contacts ont déjà fait les frais de cette tentative de faire taire et si la peine de mort était autorisée en cas de dénonciation ou de ré information, je crois que plusieurs d’entre nous ne seraient plus ici aujourd’hui pour en parler.

J’ai ouvert un second compte FB et parallèlement ai créé un compte miroir sur VK, réseau social Russe que tout le monde peut utiliser dans la langue de son choix.

Concernant la censure de plus en plus sévère en occident, j’y reviendrai lors d’un prochain billet.

J’invite toutes celles et ceux qui me suivent sur Finalscape et sur Facebook d’ajouter mon nouveau compte à leur liste de contacts et de créer un compte chez l’opérateur VK.

Stéphane Guibert / VK