Suisse : Roger Federer, le numéro 1 mondial le plus âgé


Roger Federer a battu Robin Haase en quart de finale à Rotterdam, vendredi soir.

En atteignant les demi-finales à Rotterdam, Roger Federer est assuré de retrouver la première place mondiale lundi. Il deviendra le numéro 1 le plus âgé dans l’ère open.

Il l’a fait. En battant Robin Haase, 42e mondial, hier soir à Rotterdam, Roger Federer a cueilli ce qu’il était venu chercher aux Pays-Bas: l’accession aux demi-finales et le gain des 180 points qui lui permettront, lundi, de retrouver la première place mondiale aux dépens de Rafael Nadal. A 36 ans et six mois, le Bâlois deviendra le numéro 1 mondial le plus âgé depuis 1973 et la création du classement ATP. Un record de plus pour lui qui en possède déjà tant.

1er mondial à l’ATP dès lundi

Voilà six mois que Roger Federer flirtait avec la première place mondiale. Durant l’été, il aurait déjà pu détrôner Rafael Nadal s’il n’avait pas perdu la finale du tournoi de Montréal face à Alexander Zverev. C’est ce jour-là qu’il s’était blessé au dos, une blessure qui le handicapera à l’US Open où il s’était incliné en quart de finale face à Juan-Martin Del Potro. Là encore, il avait manqué son rendez-vous avec l’Espagnol en demi-finale. Enfin, à l’open d’Australie, Roger Federer serait redevenu numéro 1 mondial si Rafael Nadal n’avait pas atteint les quarts de finale. C’est à ce stade que l’Espagnol avait été éliminé…

345 point d’avance sur Rafael Nadal?

En cas de succès à Rotterdam, dimanche, Roger Federer comptera 345 points d’avance sur Rafael Nadal, lundi. L’Espagnol n’a pas joué cette semaine. Il devrait effectuer son retour à Acapulco, dans dix jours, où il devra défendre les 300 points de sa finale perdue. Au mieux, en cas de succès, Rafael Nadal pourrait donc monter à 9960 points alors que Roger Federer devra retrancher les 45 points gagnés à Dubaï. S’il ne joue pas dans les Emirats Arabes Unis, le Bâlois retombera à 10060 points et resterait donc en tête pour 100 points.
S’il perd en demi-finale à Rotterdam, Roger Federer grimperait à 9785 points. Il grillerait la politesse à Rafael Nadal pour 25 points.

 

Suisse, Démocratie & Politique : le retour du tirage au sort ?

Alors qu’en Europe la démocratie recule de jour en jour laissant place à une dictature dite molle, la Suisse étudie le retour à un gouvernement tiré au sort parmi la population afin notamment d’éviter des gouvernements influencés et souvent corrompus par des lobbys .

La France propose quelque chose de similaire avec le mouvement Nuit debout et la France insoumise de Jean-Luc Mélenchon ce qui est utopiste car pour modifier un traité européen il faut que tous les états membres tombent d’accord en même temps et pour qu’un état soit d’accord il faut que tous les partis du pays le soient également ce qui revient à dire que malgré la bonne volonté d’un mouvement qui va dans le sens de ce projet, les chances de toucher le jackpot au loto sont plus nombreuses que celles de faire modifier un traité européen.

Ce procédé était déjà pratiqué en Suisse dans certains cantons au 17ème siècle et bien avant dans la Grèce antique où les citoyens pouvaient être appelés pour diriger la cité.

Et comme le disait Platon :

Est démocratique le fait que les magistratures soit attribuées par tirage au sort, oligarchique le fait qu’elles soient pourvues par l’élection.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Source de la vidéo : Radio Télévision Suisse

L’image du jour : Ah ces complotistes !

Environnement : Prends garde à la bête humaine car elle est dans la main du diable

Prends garde à la bête humaine car elle est dans la main du diable, seul de tous les primates créé par Dieu, il tue par plaisir, concupiscence ou avidité, oui l’homme peut tuer son frère pour posséder la terre de son frère, ne le laisse pas croitre en nombre et se multiplier car il transformera en désert son pays et le tien, chasse-le, renvoie-le dans sa tanière au cœur de la jungle, en vérité je te le dis, il est le fourrier de la mort !

Ce texte extrait du film « La planète des singes » sorti en 1968 et réalisé par Franklin J. Schaffner résume parfaitement ce que l’être humain est devenu aujourd’hui avec son appétit démesuré de consommation et de production.

La vidéo proposée dans ce billet démontre des faits et gestes accablants, méprisant l’environnement, tuant délibérément et ce, toujours au nom du fric, toujours plus de fric.

Les générations futures qui n’auront pas demandé à venir dans ce monde nous mépriseront.

Stéphane Guibert / Finalscape / VK

Surveillance & Technologie : Qu’est-ce que le projet Indect ?

Le projet « Indect » censé accroître la sécurité dans les grandes agglomérations est une technologie capable de faire des corrélations entre les faits et gestes de tous les individus par le biais de puissants programmes informatiques.

Censure et pensée unique nous y sommes et les dissidents sont les premiers visés contrairement à ce que ce programme est censé faire, à savoir, la sécurité de la population. Il s’agit ni plus ni moins de sécuriser un système mis en place allant justement à l’encontre des citoyens lambda.

La vidéo ci-dessous nous en fait une parfaite analyse.

Merci à mon contact J-M-D pour ce partage.

Guibert Stéphane / Finalscape / VK

Médias Libres & Fake News : Les Français ? Une bande de gros complotistes

Les choses sont claires et de toute façon, Notre Président Macron l’a dit : comme le problème du chômage est définitivement réglé, comme il n’y a plus aucun SDF dans la rue (sa promesse de campagne est évidemment remplie), il est plus que temps de bouter définitivement les fakes news hors de notre belle République.

Et ne faites pas vos étonnés ! Tout le monde sait, pardon, tout Le Monde sait que ces nouvelles nauséabondes et ces notules délétères s’empilent dans la presse interlope non sanctionnée par l’État, nos intellectuels et les élites du journalisme.

Il était donc plus que temps d’agir pour que soit mis enfin un coup d’arrêt à ces rampantes sources d’informations alternatives. La méthode se précise déjà et ressemble bel et bien à une bonne grosse censure reprise en main par un pouvoir autoritaire ferme et décidé dans sa démarche d’épuration d’assainissement des sources officielles d’information.

Cependant, avant même d’aller plus loin, ciseau à la main, contre ces journaux et ces réseaux sociaux qui répandent tous ces vilains mensonges, il semble absolument nécessaire de faire un petit état des lieux. L’état général des esprits, échauffés par toutes ces nouvelles séditieuses, mérite d’être gaugé :: ces fake news, quelles sont-elles ? Qui les relaie ? Quels sont leurs réseaux ?

Heureusement, ça tombe fort bien, une officine priv… publ… disons une fondation politique, objet mal identifié mais fiscalement très pratique, s’est attachée à en savoir plus sur le penchant des Français à tremper leurs petits doigts potelés dans certaines théories fumeuses et autres conspirations complotistes nauséabondes : la Fondation Jean Jaurès vient de publier une intéressante enquête tentant de mesurer le degré de complotisme des Français.

La conclusion est relativement simple : pas de doute, les Français sont complotistes. Ils aiment les petits secrets et les méchants mystères, les conjurations politiques, les intrigues larvées, les conspirations odieuses, les complots ourdis sans honte et par dessous tout les statistiques auxquelles on fait dire ce qu’on veut.

Dans cette enquête commanditée par la fondation et réalisée par rien moins que l’IFOP et Conspiracy Watch (si, si, cela existe pour de vrai) et que vous pourrez compulser fiévreusement ici, on découvre que près de 4 Français sur 5 croient à l’une ou l’autre théorie complotiste, depuis les vaccins tueurs jusqu’à la théorie de la Terre plate en passant par les Chemtrails, la mainmise des Illuminatis ou ces abondantes sociétés reptiliennes ou extra-terrestres censées diriger le monde en douce.

Evidemment, ces 79% de Français ne sont pas tous complotistes de la même façon, et tous ne croient pas aux mêmes balivernes ; on peut ainsi très bien être persuadé que la Terre est plate tout en rejetant toute idée que les vaccins soient plus nocifs que bénéfiques ou l’inverse…

En fait, trois blocs se distinguent : un premier groupe, représentant la moitié des Français, qui adhère à deux théories du complot ou moins et que l’étude, hardie, estime ainsi résister à l’appel tentant du complotisme le plus veule. Le second groupe, représentant un petit 22%, se composerait, toujours selon l’étude, de ces Français modérés qui se contenteraient de ne souscrire qu’à trois ou quatre théories complotistes. Le dernier groupe, comptant 25% d’irrécupérables, aurait donc basculé dans le conspirationnisme le plus débridé puisqu’il se composerait d’individus égarés se vautrant avec délice dans cinq théories complotistes ou plus.

Bref, disons que l’étude proposée dresse un intéressant tableau :

Pour faire bonne mesure, notons que l’étude permet de montrer que les plus complotistes sont les classes populaires et les jeunes, ces éléments permettant sans doute d’affirmer plus tard que ce sont bien les moins bien éduqués qui se fourvoient dans ces exercices intellectuels douteux (sapristi, ils croient même aux horoscopes et aux socialistes, c’est dire !).

On comprendra devant ces chiffres qu’il n’aura pas fallu beaucoup d’effort pour que l’enquête, forte de ses jolis tableaux colorés et de ses concepts forts et hautement clicogènes, récolte un franc succès auprès d’une presse toute acquise à l’idée générale.

Cependant, ce constat posé, on peut s’interroger sur deux choses.

D’une part, la notion même de théorie du complot recouvre une notion assez vague, d’autant plus qu’elle n’est pas réellement définie dans l’étude ni dans la présentation qui en est faite. En réalité, l’étude mesure surtout le degré d’adhésion des Français à certaines thèses, qui sont ensuite hardiment rebaptisées complot.

Bien évidemment, tout le problème consiste ici à introduire des nuances et une modération dont les médias qui reprennent goulûment l’étude ne s’embarrassent guère : dans un même mouvement large, on met en effet dans le même panier le climato-sceptique (qui, pour rappel, garde une position prudente vis-à-vis de l’impact réel de l’Homme sur le climat) avec les tenants de la Terre plate ou des sociétés reptiliennes.

Il est tout de même assez fort de constater qu’avec une telle définition de théorie du complot, tous ceux qui auraient l’impudence de mettre en doute les nombreuses absurdités consternantes que les journalistes pondent quotidiennement sur le sujet (les tempêtes, les vagues de chaud, les vagues de froid, la crise des migrants, les maladies ou les cors au pied du président, tout ça, c’est la fotoréchauffement) se retrouvent incidemment soupçonnés de conspirationnisme. Dans ce genre de salade joyeuse où tout se vaut gaiement, mettre en doute la parole officielle, le discours autorisé des politiciens et la parole engagée des militants qui passent bien (et très souvent) dans les médias revient à appartenir à la vaste famille des complotistes, et puis c’est tout, fermez le ban.

De plus, moyennant une enfilade de questions aux énoncés parfois franchement ambigus sur lesquelles l’étude se base, le Français moyen et « statistiquement représentatif » aura tôt fait de cocher, la main tremblante et l’esprit confus, la case fatidique qui le fera sombrer de réponse en réponse dans les cercles obscurs des conspirateurs les plus zélés. À ce tarif là, même la recherche historique la plus mainstream devient une fadaise conspirationniste et Augustin Cochin ou Emmanuel Le Roy Ladurie se retrouvent estampillé complotistes.

D’autre part, on ne pourra pas s’empêcher de noter la concomitance pratique de cette enquête avec l’actualité évoquée en introduction de ce billet.

L’enquête, commanditée par l’officine politique socialiste, a été réalisée du 19 au 20 décembre. On ne s’étonnera donc pas que ses résultats, probablement connus depuis quelques jours, aient sagement attendus les petites saillies présidentielles sur le nécessaire combat anti-« fake news ». Il faudrait cette fois faire preuve d’une solide dose d’anti-conspirationnisme pour croire à la pure coïncidence, au moment où est ouverte la chasse aux vilaines rumeurs pas officielles sur les réseaux sociaux et sur internet et où le pouvoir politique parle ouvertement de réglementer la parole publique pour éviter que les esprits simples (ceux qui sont les plus aptes à se complotiser l’esprit – c’est l’étude qui le dit, mon brave monsieur) s’égarent sur les mauvais sites.

En définitive, la conjugaison de ces deux éléments n’inspirent guère confiance dans l’avenir.

Par un paternalisme moral de plus en plus volontariste, les politiciens interviennent dans la formation et la diffusion des idées en jugeant celles qui sont correctes et les autres, condamnables, du haut de leur seul intellect et grâce à l’appui de l’élite qu’ils ont consciencieusement façonné au fil des années.

Le risque évident est qu’à force d’étendre la définition et la surface de ces complots, on finit par recouvrir ce qui se classe tout simplement dans le simple esprit critique. Ce faisant, on trottine gentiment vers une société où ce dernier sera de plus en plus âprement combattu.

Forcément, ça va bien se terminer.

MondiAspora, un réseau social sans tabou ni censure

Je vous propose de découvrir un réseau social citoyen dans lequel on peut s’exprimer sans avoir peur que les foudres nous tombent sur la tête.

Je suis nouveau sur ce Network et compte l’utiliser sans modération.

>>>MondiAspora<<<

Guibert Stéphane

Allemagne : Des propos choquants tenus par un migrant, Attention aux manipulations et aux amalgames

Quoi ? Vous allez faire quoi ?

« Vous ne pouvez rien faire. vous ne pouvez rien faire du tout. Avez-vous lu les journaux aujourd’hui ? Hein ? ce qui c’est passé ? Un groupe de 5 hommes… 5 individus déchaînés ont renversé une femme à vélo. Et, avant, cette femme… Qui avait été poussée dans les escaliers d’une station de métro… Qu’est-ce que vous allez faire ? La police ? La police est impuissante. La police vient et ne fait que constater.

Vos lois ? Nous les connaissons bien. La police vient et fait un rapport. De toute façon nous n’avons pas d’argent, nous sommes des réfugiés. Nos avocats nous informent de nos droits… Comment ça fonctionne ici n’est-ce pas ? Vont-ils nous renvoyer dans nos pays ? Impossible. C’est inenvisageable. Nous chions sur vos lois, nous chions sur votre culture, nous chions sur votre mentalité, nous chions sur votre police, vos juges n’ont même pas de couilles, hein ?

La France est perdue, la Belgique est perdue, les Pays-Bas sont perdus. Maintenant c’est au tour de l’Allemagne. »

Tout comme les « False Flag » ce document qui traine sur certains réseaux sociaux n’est fait que dans le but de manipuler l’opinion publique afin d’engendrer la peur et d’attiser la haine pour au final créer ce fameux choc des civilisations tant convoité par certaines élites.

Cela n’engage que moi bien entendu mais j’en mettrai ma main au feu tant je suis certain d’être dans le vrai. Réfléchissez, analysez et voyez a qui profite le crime.

>>>Voir aussi<<<

Guibert Stéphane

Humour & L’image du jour : Ooooh James !

Les productions « Porno Gouine Mélleure » sortent leur dernière super production :

« James Bond L’espion qui Met Met »

G.S

Science & Vie : D’étranges images circulent sur le web

Lorsque la Terre change d’axe se produit un phénomène appelé « Hunter Moon » produisant une apparition simultanée du soleil et de la lune dans notre ciel.

Dans la vidéo jointe à ce billet on distingue clairement la lune et l’étrangeté de ces images réside dans le fait qu’en plus de la lune, on distingue clairement un autre astre à côté du soleil.

Si ce document est un fake il est bien fait autrement, avez-vous déjà entendu parler de la planète X ?

Stéphane Guibert